Connect with us

Calédosphère

Chroniqueurs

L’accord de Nouméa, cette catin que plus personne ne respecte

Au commencement, l’accord de Nouméa était le sain Graal, le remède à tous les maux qui devait nous conduire sur la voie du destin commun. Il consacrait la place des Kanak mais aussi celle des non Kanaks. Cette communauté de destin avait les mêmes droits et les mêmes devoirs, tous devant participer au destin de la Nouvelle Calédonie. Pour assurer une prise de décision collégiale, les rédacteurs de l’accord ont également consacré la “proportionnelle” qui confère cette originalité à notre système. Il faut bien reconnaître que l’idée était intéressante. D’ailleurs, 72% des calédoniens ont voté pour.

Rapidement, les premiers coups de canifs sont venus des indépendantistes. Ce fut la triste bataille du corps électoral qui se gela d’un coup, montrant clairement que la notion d’égalité n’existait pas vraiment. Il y aurait ceux qui décident et ceux qui bossent et ferment leur gueule. Dont acte. Ce premier coup de canif s’est transformé au fil du temps en une large saignée puisque c’est devenu le socle du Nationalisme KANAK – où comment revisiter l’histoire et la réécrire à sa sauce. Dans ces conditions, la notion de calédonien devenait plutôt flou et, pour certains, il faut lire Kalédonien. Nous verront jusqu’où cette dérive mono ethnique nous mène mais cela ne sent pas très bon.

On a ensuite eu la lente agonie du patrimoine culturel calédonien, dont les maisons coloniales. Il fallait absolument effacer les stigmates d’un passé colonial. Là encore, seuls quelque uns ont compris qu’il s’agissait d’un nettoyage en règle pour mieux assoir la pensée unique de la culture. Saviez-vous qu’il n’y a pas de permis de démolir ? C’est pratique quand on veut faire place nette.

Heureusement, il nous restait nos institutions, lieu sacré de discussion et d’échanges et sujet intarissable pour les thésards du monde entier. Mais là aussi, on a vite commencé à déraper. Il y a d’abord eu l’épisode des démissions successives qui a conduit à une modification de la loi organique pour éviter les dérapages. Une démission ça va, trois … bonjour les dégâts. On a ensuite retrouvé un semblant de calme jusqu’à l’épisode de monsieur Boeuf (Et votre viande, vous la voulez saignante ?). La dégringolade a continué avec les récents épisodes qui sonnent le glas de nos institutions. Exit la proportionnelle, c’est celui qui est arrivé en tête qui doit gouverner. Ce dernier coup de canif est également accompagné d’un message clair : ce n’est pas de ma faute, je ne voulais pas flinguer le gouvernement, c’est l’autre qui n’est pas d’accord avec moi. Intéressante conception de la démocratie.

Tout cela nous amène lentement mais surement vers un vide sidéral et ce, à quelques années de la sortie de l’accord. Jusqu’ici tout va bien dit l’homme qui vient de se jeter d’un building et qui en est encore au 30ème étage … Car nous sommes en train de nous enfermer dans une impasse dont la sortie est plus difficile. Tous les piliers de l’accord sont chaque jour un peu plus grignotés par les EGO et les volontés de pouvoirs de populistes en mal de reconnaissance. Et là, rien ne va plus car l’accord de Nouméa est LE SOCLE du destin de la Nouvelle Calédonie, celui qui a été accepté par le plus grand nombre. Y mettre un terme c’est accepter toutes les dérives dont :

– les indépendantistes qui veulent l’indépendance (logique) mais veulent la négocier directement avec la France le chèque et les conditions (un peu comme un ado qui va taper ses parents tout en voulant son autonomie)
– La grande braderie du patrimoine minier calédonien et la SLN
– La dérive nationaliste KANAK qui trouvera en son temps sont écho dans un patriotisme exacerbé qui conduire à la partition de la Nouvelle Calédonie
– La folie des grandeurs des élus avec des schémas en centaines de milliards dont on n’a pas le premier franc de financement.

Ajoutez à cela que l’économie est au point mort et que la notion de destin commun est devenue une vaste fumisterie et vous avez tous les ingrédients d’un Vaudeville qui va mal finir.

Souriez jeunes gens, vous vivez dans l’Ile la plus proche du paradis.

Salam Alikoum

Afficher la suite


Laisser une réponse

31 Commentaires sur "L’accord de Nouméa, cette catin que plus personne ne respecte"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Paul Ethos

Notre avenir est bien, a l’heure qu’il est, aujourdhui, ici-meme, entre nos mains, si l’on en juge par l’evolution des textes relatifs aux transferts de competences: on avance d’un pas vers la decolonization puis on recule de deux (Loi-cadre Deferre>Jacquinot>Billotte, par exemple…). NOUS avons donc le tres rare privilege et le devoir de choisir notre ‘devenir’, maintenant il faut y travailler des maintenant, en y mettant de la bonne volonte:http://www.transfertsdecompetences.gouv.nc/portal/page/portal/transfert/transfert/textesreferences

Paul Ethos
Notre avenir est bien, a l’heure qu’il est, aujourdhui, ici-meme, entre nos mains, si l’on en juge par l’evolution des textes relatifs aux transferts de competences: on avance d’un pas vers la decolonization puis on recule de deux (Loi-cadre Deferre>Jacquinot>Billotte, par exemple…). NOUS avons donc le tres rare privilege et le devoir de choisir notre ‘devenir’, maintenant il faut y travailler des maintenant, en y mettant de la bonne volonte:Textes de références1. Textes nationauxConstitution de 19582 – Statuts antérieurs de la Nouvelle-CalédonieLoi du 23 juin 1956 dite Loi-cadre Deferre  et le décret du 22 juillet 1957 pris pour son applicationLoi du… Lire la suite »
Paul Ethos

Le ‘nouvel’ accord il sera
decide par nous TOUS, toutes ethnies confondues et sans les limitations du passe
(objectives et justes, quand meme, les restrictions qui s’imposent, evidemment…) par un
REFERENDUM et la question sera +/- comme celle-ci: ‘Voulez vous que la NC
devienne un departement Francais d’outre-mer?’
Point
Final

Paul Ethos

Le ‘nouvel’ accord il sera decide par nous TOUS, toutes ethnies confondues et sans les limitations du passe (objectives et justes, quand me, les restrictions qui s’imposent…) par un REFERENDUM et la question sera +/- comme celle-ci: ‘Voulez vous que la NC devienne un departement Francais d’outre-mer?’Point Final

adel
C’est drôle cet air supérieur que vous prenez, sur le fait qu’il faut respecter l’Accord de Nouméa, alors que vous le piétinez dès les premières lignes :Le gel du corps électoral a été constitutionnalisé par cet Accord.Et sinon, on a bien compris que vous êtes anti-indépendantiste ! Vous leur attribuez tous les torts mais à aucun moment, vous ne faites référence aux loyalistes. C’est normal, ils sont comme vous : à part “rester dans la France”, ils savent pas ce qu’ils veulent. Ah si, jouer avec l’argent public et avoir la plus grosse. Merci à eux pour la situation dans laquelle… Lire la suite »
DECENNIE

y’a une grande part de vérité adel ! on a voté un texte que 99.9% de la population ne comprenait pas politique compris , la seule chose qu’on est retenu c’est “la fin des hostilités”pour le plus grand nombre et la conservation de privileges et d’intérets pour une poignée !

C’est facile de parler de légalisme quand on a renié sa parole et sa signature. En 1998, j’ai voté pour un corps glissant. Sinon, j’aurais voté NON. Le révisionnisme est une maladie grave est extrémiste … Je confirme donc mes propos initiaux : l’accord signé en 1998 n’a pas été respecté par les indépendantistes qui se sont empressés de revenir sur leur signature. On ne peut pas vous faire confiance pour l’avenir du pays car votre parole ne vaut rien. Salam Alikoum

Le corps gelé c’est Sarko, fallait pas voter pour lui.

Complètement faux. Le corps figé, c’est CHIRAC, nuance. Et j’assume sans problème mon vote pour Sarko que je renouvellerai encore et encore. Salam Alikoum

Bonobo

Rendons à César ce qui est à César. Si mes souvenirs sont bons: La décision de geler le corps électoral a été prise par Chirac  et entériné sous le “règne” de Sarko qui a convoqué le congrés de Versailles (députés et sénateurs réunis) pour  modifier la constitution  française pour permettre la modification de cette particularité dans la loi organique.

Avec la complicité des Gomez, Martin, Leroux et Thémereau n’oublions pas …

Nogius

Avant de nous parler d’un nouvel accord, encore faudrait-il que l’actuel soit mieux traité, moins piétiné par des indépendantistes fourbes et subversifs d’une part, d’autre part moins décrédibilisé par des petits politiciens non-indépendantistes qui ne sont qu’à la hauteur de leurs ambitions personnelles et pratiques malsaines, tout en s’avérant incapables de gérer correctement les affaires du pays.
Que voudrait un nouvel accord s’il devait suivre un précédent en lambeaux ? 

Si il y avait sur le Territoire un minimum d’hommes et de femmes honnêtes, soucieux de gérer les affaires le mieux possible, insensibles aux compromissions et aux pots de vin. Eu un mot, des gens d’exception, l’on pourrait donner un grand coup de balai dans cette faune nauséabonde et instituer un gouvernement de salut public chargé de gérer jusqu’au référendum …… mais cela existe t’il ?

Clark

Non. TMPG généralisé!

wpDiscuz

Voir plus dans Chroniqueurs

Tendances

Les derniers comm’s

To Top