Connect with us

Calédosphère

Chroniqueurs

Délinquance et Terrorisme

La tuerie survenue dans les locaux de Charlie Hebdo ce 7 janvier 2015 a de suite été qualifiée d’attentat, de terrorisme. Le même mot, « terrorisme », que nous avons tant entendu les jours qui ont suivi , est si facile à utiliser pour qualifier ce genre d’événement qui depuis les années 80 ensanglante les rues, les gares de métro de France . Les choses sont donc simples : c’est du terrorisme. L’étiquette est collée, point barre circulez y a rien à voir, et surtout il n’y a rien de plus à analyser, à comprendre. Et il semble qu’avec tout le battage médiatique qui a suivi le massacre, en se fermant rapidement (et en enfermant notre esprit critique) dans un « pas d’amalgame » (démarche qui reste largement fondée et juste — mais pas entièrement) couplé à la niaiserie « Je suis Charlie » , on a vite voulu évacuer le fond du problème et par cette démarche nous sommes passés à côté de quelque chose de grave que l’on a malheureusement pas perçu.

Ce qui s’est passé en France en ce début 2015 c’est l’apparition d’un phénomène dont semble-t-il personne n’a pris conscience: des anciens petits délinquants des quartiers sont devenus des « terroristes» . Des individus qui , après avoir assidûment fréquenté les cellules de garde à vue et les palais de justice tout au long de leur tendre jeunesse (plutôt que de fréquenter les lycées, et un lieu de culte, musulman ou chrétien, et d‘y recevoir un enseignement humaniste), se sont découvert du jour au lendemain une (fausse) foi en Allah et une envie de défendre une religion, ou plutôt une espèce de mélange flou de religion, de fanatisme et de politique. Inspirés par les folies meurtrières des musulmans radicalisés de Syrie et d’Iraq qui mélangent religion et politique pour imposer leur ordre injuste et sanglant, mais aussi inspirés par une mode de nos sociétés occidentales contemporaines, celle de la victimisation, ces individus ont ainsi trouvé les motivations, les excuses toutes faites pour se livrer à des actes d‘une haine et violence extrêmes.

Ce que n’ont pas vu les grands journalistes de l’Héxagone dans leur écueil intellectuel « Je suis Charlie» (rapide entreprise de tunnelisation et d’euthanasie de l‘esprit critique du citoyen français) c’est de voir l’émergence d’un phénomène de pseudo-terrorisme (qui est né avec Mohammed Mérah en 2012) auquel nous sommes confrontés aujourd‘hui, où des jeunes des quartiers qui après avoir sombré dans leur jeune âge dans la délinquance ne se sont pas intégrés ou qui n’ont pas voulu s’intégrer dans le creuset républicain, ou plutôt qui ne le veulent plus et le renient une fois adultes, poursuivent cette voie dans la violence criminelle et trouvent dans le djihad (du moins, l’usage détourné qu’ils en font) et l’influence d’un contexte international tendu la « nourriture spirituelle » qui les amène crescendo dans leur potentiel de violence et les résultats auxquels nous avons assistés.

Quatre facteurs doivent être pris en compte à ce stade pour comprendre ce qui a favorisé ce pseudo-terrorisme. En premier, les mineurs et jeunes adultes qui sombrent dans la délinquance sont à la première étape de leur future conversation à la criminalité. Sauf rare exception, on ne devient pas, on se s‘improvise pas criminel de droit commun comme ça du jour au lendemain, à l‘âge de 30 ans. Ensuite et bien sûr l’impunité, d’abord sur le plan légal, héritage d’une ordonnance de 1945 (qui, dans un contexte bien différent 70 ans plus tard, n’a plus lieu d’être) mais surtout une culture de l’impunité voulue par la politique judiciaire française, et encore plus depuis 2012, une culture nourrie par un certain « penser français » fièrement porté par un angélisme de gauche, qui refuse de punir au sens vrai et strict et laisse des jeunes s‘enfoncer dans leur écueil. En troisième, on observe depuis quelques années que la délinquance des mineurs devient de plus en plus violente, avec des attitudes (individuelles ou de groupes) de plus en plus hostiles envers les forces de l’ordre, représentant de l’Etat de droit. Délinquance et rejet de la société qui a aussi commencé dans les collèges et lycées, avec les injures et rebellions contre les enseignants. La délinquance du mineur sera plus tard la criminalité de l’adulte. Pour finir, une jeunesse abreuvée aux images internet, fascinée par la violence et qui a perdu la mesure des choses dans ce domaine, et qui se rattache à la première « cause » venue, si insane et aliénante soit-elle. Tous ces facteurs réunis ajoutés à une pseudo dérive spirituelle constituent les mécanismes subtils mais bien réels de ce pseudo-terrorisme, qui n’est qu’une forme extrême de délinquance. Ni plus ni moins.

Pourquoi donc cette appellation « pseudo-terrorisme » ? Pseudo-terrorisme parce que on a toutes les bonnes raisons de croire que « la foi » de ces jeunes hommes devenus tueurs fous n’a pas été une vraie foi établie depuis leur enfance, paisible et humaniste, celle dans laquelle les parents élèvent un enfant, mais une pseudo-foi peut-être dormante, ou apparue du jour au lendemain par identification à des conflits extérieurs, pour justifier des actes criminels et terroristes. Pseudo-terrorisme parce que leur passif de délinquant ne pouvait qu’être le berceau de cette dérive haineuse et meurtrière qui a trouvé ses racines dans un pseudo-rattachement aux origines géographiques et religieuses de leurs parents un motif prêt-à-consommer de rébellion et de haine destructrice contre le pays qui les a accueillis ou élevés, contre sa culture, contre ses valeurs. Ce pseudo-terrorisme est aussi l’expression, l’aboutissement extrême d’une non-intégration, ou d’un soudain rejet de celle-ci.

D’ailleurs, les preuves sont là, les graines de la perpétuation de ce futur pseudo-terrorisme sont déjà bel et bien semées: les médias ont passé sous silence le fait que dans certains collèges et lycées de France des élèves, pour des raisons qui sont bien les leurs, ont refusé de s’associer à la minute de silence et au deuil national et même exprimé une opinion hostile selon laquelle «c‘est bien fait pour eux». La conclusion à en tirer va de soi, cela fait froid dans le dos pour l’avenir. Ceci baignant déjà dans un contexte de délinquance débridée , qui se décline quotidiennement en faits divers de toutes sortes, des insultes et menaces envers les professeurs (donc contre l’Education Nationale, donc contre un outil d’intégration) aux violences physiques contre les facteurs, les médecins qui ont osé s’aventurer dans leur cher quartier où en plus les coupables se plaignent d‘être délaissés. De plus en plus de phénomènes de groupes en rébellion violente contre les forces de l’ordre sur la voie publique sont accompagnés du slogan « Allahu Akbar». Le rejet de la République par le rejet de son système éducatif, les provocations envers les forces de l’ordre, qui commencent au stade de la délinquance, couplé à des slogans que l’on espère être une pseudo-foi, tout cela n’a pas de raison de ne pas avoir de lien avec le rejet de l’Etat, de l’ordre public, de la liberté tel qu’il est pratiqué en Orient depuis la fin des années 90 et les années 2000 avec les Talibans en Afghanistan, et maintenant en Syrie et en Iraq par des individus aux pratiques barbares. La délinquance se portant bien aujourd‘hui, le pseudo-terrorisme qui en découle ne peut que suivre.

Nous en arrivons donc à la question du « Pas d’amalgame», qui elle aussi a été d‘une urgence expéditive et est donc passée à côté de quelque chose. La démarche a été fondée sur des principes nobles et irréfutables, mais elle n’est pas totalement juste. Bien sûr, être Français n’a jamais été une question de couleur de peau, de texture de cheveux, ou de religion. Envers les Français établis depuis 5 ou 6 générations, intégrés, qui aiment la France et respectent sa culture, ses valeurs et fonctionnements institutionnels, bien sûr qu’on ne peut pas faire d’amalgame, pas de stigmatisation générale et injuste de toute une population. Mais quand on regarde qui ont été les auteurs de ces tueries (et surtout leur jeunes âges) depuis 2012, leur origine qui explique incontestablement la nature même de leur dérive idéologique violente qui va à l’encontre du creuset républicain, un minimum de courage et d’honnêteté intellectuelle doit nous amener à se dire « il y a un problème ». Pas d’amalgame envers toute une catégorie de population, non, mais envers une certaine frange d’une population jeune et délinquante, si justement. Sinon, c’est vouloir ne pas admettre, ne pas comprendre ce qui se passe en France. Et ne pas vouloir comprendre ce qui se passe c’est grave (bien sûr, le politiquement correct en vogue encourage cet endormissement de l’esprit critique).

La difficulté à laquelle l’Etat et les Français devront faire face dans les années à venir, est qu’il arrivera à moment où (et de plus dans un contexte international tendu comme nous le connaissons aujourd‘hui et qui est de plus en plus instable, imprévisible et incertain, se conjuguant avec tensions sociales intra-françaises) délinquance et terrorisme vont irréversiblement fusionner et ne feront plus qu’un; un cocktail aussi puissant qu’inextricable et imprévisible, et dont certains quartiers seront un terreau inépuisable. La poursuite dans le temps d’une politique d’immigration généreuse mais accueillie dans une ghettoisation forcée et inévitable que constituent les cités (dans lesquels ont grandi les tueurs nommés ici), dans une France en faillite, à l’économie en déclin et au chômage (des jeunes) élevé, mais néanmoins « connectés» au contexte international que nous avons rappelé, tout ces facteurs réunis ne pourront que malheureusement pour certains individus nourrir un processus d’aliénation menant au pseudo-terrorisme. Ce processus, cette mutation à la fois de la délinquance et du terrorisme, est déjà en cours: Mohammed Mérah et les frères Kouachi et Coulibaly ont en été les premières preuves irréfutables, et de multiples faits divers s’inscrivent déjà dans cette voie. On ne pourra plus séparer délinquance et terrorisme, les deux ne feront qu’un, indissociable, de part l’origine des individus qui s’y livreront et leur pseudo-motivations, qui ne sont « pseudo » que pour un observateur extérieur, mais pas pour eux. Mais qui restent aussi réelles qu’imprévisibles.

En parallèle à tout cela, il semble que le même phénomène se produise en Nouvelle-Calédonie, motivé à la fois par la même faible réponse judiciaire devant la délinquance (de plus en plus violente) déjà à un stade précoce d‘une part, et le contexte politique spécifique du pays d‘autre part. Les épisodes répétés de tirs contre les gendarmes à Saint Louis et sur la côte Est, dans les lieux où ils se sont produits, avec le symbole que représente la gendarmerie dans l‘histoire des « Evénements » , ont quelque chose en commun avec le cas français expliqué ci-dessus ; des faits de délinquants qui fusionnent avec motivations politiques haineuses, anti-françaises, car la gendarmerie est bien un symbole de l’Etat et de l’ordre public. L’identification (vue sur Facebook) d’une frange de la jeunesse kanak de Saint Louis à Al Qaida, même si cela peut prêter à rire, en est bien la preuve, et quand on sait que les esprits (faibles) s’échauffent vite sous nos latitudes, il y a de quoi s’inquiéter. De plus, au 21ème siècle, il faut remettre encore une fois les choses dans le contexte, à savoir — comme dit plus haut– un monde connecté où se mélangent toutes les causes, où « les jeunes » revendicatifs à l’éducation imparfaite se sont vus attribués le statut de corps social reconnu aux revendications d’office légitimes. Cette récurrence de tirs sur les gendarmes sont d’abord des actes commis par des délinquants devenus actes criminels, poussés par des motifs politiques, idéologiques propres au contexte calédonien. Si le climat politique de cette île devait se dégrader à l’extrême comme en 1984, alors le pseudo-terrorisme local pourra prendre toute son ampleur.

Pour conclure, deux remarques. Premièrement, la démarche « Je suis Charlie » a été plus qu’une niaiserie ; elle a été une euthanasie intellectuelle de tout un pays, faisant passer à la trappe toute réflexion, analyse pour comprendre les mécanismes subtils et raisons profondes qui ont amené ces événements sanglants, afin de prendre la mesure des choses de ce qui est entrain de se passer et de ce que l’avenir augure. Ce serait au minimum une grave erreur intellectuelle de croire et au plus une tromperie d’inciter les Français à penser que ces actions terroristes depuis 2012 ne sont que des accidents de l’Histoire, des tragédies anecdotiques et dissociées, des coups de folies individuels. Il y a malheureusement de bonnes raisons d’être pessimiste quant à l’avenir de la France car tout ceci n’est que l’enclenchement d’une mécanique infernale et incontrôlable. Ce à quoi nous avons assisté, avec les tueries perpétrées par Mérah, par les frères Kouachi et compagnie, n’a été qu’un début. Plus le contexte international sera tendu et mélangé aux tensions intra-françaises, plus cette corrélation nourrira ce monstre né de la fusion délinquance-terrorisme, le pseudo-terrorisme. Enfin, il semble que les flux d’une politique d’immigration généreuse ne peuvent plus se fondre dans un creuset d’intégration, pour des raisons économiques et sociales (et culturelles) évidentes que nous avons expliquées, avec des conséquences et des comportements en public maintenant bien connus. Comportements hostiles multiformes allant à l’encontre de la République et qui ne peuvent qu’entretenir ces tensions intérieures. Ce choix de société aux motivations politiques et philosophiques nobles avec lesquels la France pensait fièrement étaler ses vertus et faire la leçon au reste du monde est en train de lui exploser à la figure…

Mister Eric

Afficher la suite


141
Laisser une réponse

avatar
23 Comment threads
118 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
plus récents plus anciens plus de votes
Mister Eric

Quand l’obscurantisme rend con :

http://blog.cosmosmagazine.com/blog/2015/2/18/saudi-cleric-declares-the-earth-has-stopped

Ben on est mal barré avec de tels guides spirituels ! 
On a là la preuve scientifique que ne pas boire de vin ne rend pas plus intelligent…faut le mettre au Beaujolais de toute urgence le garçon !

ps : je suis sûr que c’est un complot des Américains… 😉

gilbert
gilbert

Peut-être que vous comprendrez la “méthode” si c’est le calife en chef  (accessoirement Prix Nobel de la Paix, ah ah ah !!!!) qui le dit lui-même et cela peu importe la “source” ?.                                                                                                         “Barack Obama a avoué que le «leadership américain» impliquait de «forcer la main» des Etats… Lire la suite »

Inforétif

Quand gil.bert découvre que les USA sont le gendarme du Monde… Mais mieux vaut tard que jamais. Et quand le prochain sera la Chine, ça ne pourra qu’aller mieux… ” Et ce n’est pas du complotisme ou autre truc à 2 balles.” C’est déjà bien, Gi.lbe.rt, de reconnaitre que le complotisme est un truc à 2 balles !… Sinon l’Ukraine de Kiev est belliqueuse elle aussi : faut espérer qu’elle ne va pas recommencer à bombarder la pauvre et gentille Russie dans le but de faire capoter l’accord de cessez-le-feu… Enfin, selon votre même source, gil.bert, notre président Hollande “est… Lire la suite »

tyty

Les 85 personnes les plus riches du monde détiennent autant que la moité de la population mondiale la plus pauvre (3.5 milliards d’humains).Qui sont les actionnaires des plus gros lobbys pétroliers et industriels du monde ?Quelles sont leurs relations avec les pouvoirs politiques des grandes nations ?Qui finance qui et quoi ?Qui est redevable de quoi et à qui ?Quels sont les enjeux et de quelle envergure sont-ils ?Et pour finir.De quoi sont-ils capables pour conserver leurs acquis ?Il faut se rendre à l’évidence que ceux qui détiennent les richesses de ce monde et ceux qui font les règles du… Lire la suite »

Ad Victoriam

question au modérateur : comment se fait-il que mes postes écrit 2 ou 3h avant certains n’apparaissent toujours pas et ce n’est pas la première fois que ça arrive. Y a des raccourcis à prendre pour passer avant les autres ? Si tu as l’adresse de bison futé, merci de me la donner, j’apprécierai d’être pris en compte comme les autres.

Modérateur

Il faut juste attendre qu’un modérateur valide tes commentaires. Et certaines personne comme Rigoberto, Floyd, Clark, inforétif et d’autres sont en validation automatique. Il n’y a aucun traitement particulier te concernant. Et oui tu peux passer en validation automatique si, 1 tu en fais la demande, et que 2 tu respectes notre charte. Pour ce faire, envoie une demande par mail à : [email protected]. Nous n’accordons notre confiance qu’aux utilisateurs que nous pouvons contacter par mail. Merci

Ad Victoriam

OK Merci de m’avoir répondu et aussi pour (huggy) les bons tuyaux 😉

Clark
Clark

C’est pourtant simple.. quand tu es juste un branleur, un voleur, un assoiffé de sang psychopathe et que tu passes à l’acte: c’est facile de laisser penser que tu le fais pour des raisons sociologiques ou par révolte… Ca passe mieux chez le  bien pensant chronique, qui n’arrivera de toutes façons jamais à admettre qu’on a affaire à des salopards… Juste des salopards… Sans excuse réelle..

Mister Eric

“Il est avéré que les USA ont participé à la montée en puissance de DAesh / Etat Islamique dans le but de déstabiliser le moyen-orient et de permettre d’y augmenter leur influence” —————— Laurent, est-ce que tu penses que les Américains ont besoin de se fabriquer des ennemis dans cette partie du monde ? Sachant depuis l’Iraq en 2003 ( guerre injustifiée, je le pense aussi ) et l’Afghanistan, ces pays sont instables et leur pètent à la figure tu crois qu’ils en veulent et en redemandent encore ? Le traumatisme de la guerre d’Iraq de 2003 ; la population… Lire la suite »

Laurent

Tiens, un peu de lecture… Pour répondre a tes interrogations légitimes: http://www.michelcollon.info/Etat-islamique-en-Irak-et-au.html Et puis un autre super intéressant sur la Syrie avant/après l’intervention occidentale: http://www.michelcollon.info/Syrie-le-terrorisme-au-nom-de-la.html

Clark
Clark

Oui, enfin: une seule et même source aussi, Laurent… Ca c’est aussi un souci de ces arguments: ils tournent en boucle…

Laurent

Les deux articles sont parus sur la même plateforme, cependant les sources de chacun d’eux sont différentes. Et si on aborde le sujet, on peut aussi noter que l’écrasante majorité des médias mainstream reprennent en choeur les mêmes communiqués de l’AFP, sans que ça choque qui que ce soit…

Clark
Clark

“Soyons différent, faisons pareil”… T’es pas CE., par hasard, Laurent?

Clark
Clark

“USA et UE s’allient aux fascistes ukrainiens”19 février 2014Autre article d’ Eric Draitser, dont le titre ne laisse aucun doute sur l’objectivité de l’auteur…

Clark
Clark

Quant à l’autre auteure, Nadia Khost, c’est une proche du régime d’Assad… Qui a démontré sa grande attention à la voix des manifestants pacifistes… Je rappelle -quand même- qu’il aurait suffit au régime syrien d’écouter les premiers manifestants laïques, au lieu de les traiter comme de la merde, pour éviter l’invasion des islamiste qui s’est engouffrée dans la brèche… Et même: quand on lit cette femme, qui “est une écrivaine respectée”: on perçoit quelques raccourcis propagandistes trop automatiques pour être une véritable pensée…

Laurent

Je conviens. Et après?.. A propagande, propagande et demie? Si on va par là, la plus forte propagande n’est certainement pas en faveur d’Assad, ni de la Crimée, ni de Donesk. Je crois avoir fait ma part, en proposant des sources alternatives. Que tous ceux qui ont un libre arbitre, ou pensent en avoir un, fassent leur part, et les moutons enragés seront bien gardés. Bonne soirée.

Clark
Clark

Quelle propagande?Celle qui suggère un cessez le feu? celle qui demande à comprendre pourquoi les insurgés ont  interdit l’accès au site du crash d’un avion de ligne abattu, et ont fait disparaître des preuves? Celle qui a dénoncé le chantage au gaz?

Laurent

Allez, un dernier qui va clore le débat en ce qui me concerne, extrêmement exhaustif et très bien documenté:
http://www.michelcollon.info/Ukraine-autopsie-d-un-coup-d-Etat.html
C’est un peu long, mais le rétablissement des faits est a ce prix…

Inforétif

Ben mon Collon ! “un coup d’état civil contre un gouvernement démocratiquement élu” Sans parler de nombreuses digressions (rien à faire de la belle et corrompue Loulia Timochenko, pas aux affaires au moment du “coup d’état”), Ahmed Bensaada se garde bien par contre d’analyser l’action de la “victime” de ce “coup d’état”, le président élu en 2010 d’un cheveu (avec suspicion de fraude) Viktor Ianoukovytch : pas un mot sur son effarant enrichissement personnel une fois au pouvoir et sur sa dérive autoritaire et son virage anti-occidental contre le souhait de l’écrasante majorité des Ukrainiens. “Les « révoltés » de la place… Lire la suite »

Laurent

En effet, vous êtes pitoyable. J’en suis à me demander chez qui vous émargez, probablement à la même gamelle que votre égérie C. Fourest… Je ne vous salue pas.

Laurent

@Clark: pardon, mon post ci-dessus s’adresse à Inforétif. J’avais omis de le préciser…

Inforétif

“chez qui vous émargez, probablement à la même gamelle que”

Faut vous reprendre, Laurent, ce n’est pas parce que vous vous êtes donné la mission sacrée de défendre les “idées ” non conventionnelles qui traînent sur les pires sites révisionnistes du net qu’il faut vous imaginer tourmenté par des agents à la solde sonnante et trébuchante du grand Complot juif & franc-maçon.

gilbert
gilbert

Non Mister Eric, on ne “pense” pas en se grattant le menton… on regarde, on lit et on analyse…. ” Les informations selon lesquelles la Central Intelligence Agency (CIA) des États-Unis a réalisé un attentat à la voiture piégée méticuleusement planifié à Damas, en Syrie, en février 2008 ont été révélées à la première page du Washington Post, le 31 janvier 2015”  http://news360x.fr/la-cia-et-le-mossad-ont-organise-un-attentat-terroriste-dans-la-capitale-syrienne/

Inforétif

“un attentat à la voiture piégée méticuleusement planifié à Damas” “méticuleusement planifié” Ben oui, pas comme ceux des terroristes qui cherchent à tuer en aveugle un maximum de monde, avec une bombe au milieu d’une foule… Mais c’est ce que vous essayez vicieusement (mensonge par omission) de nous faire croire, gil.bert. En réalité : ” Le 12 février 2008, Imad Mughniyeh, chef des opérations internationales du Hezbollah, marchait dans une rue calme, de nuit, à Damas, après un dîner dans un restaurant voisin. Non loin de là, une équipe d’observateurs de la CIA dans la capitale syrienne suivait ses mouvements.… Lire la suite »

Inforétif

Évidemment vous allez dénoncer l’intervention de la CIA, sans chercher plus loin comme à votre habitude, gi.lb.ert. Je vous mets sur une piste : ” A environ 6 heures18, un attentat au camion piégé touche le contingent américain du premier bataillon du 8e régiment des Marines basé à l’aéroport international de Beyrouth et cause la mort de 241 personnes. Environ deux minutes plus tard, cinquante-huit parachutistes français, de la force multinationale, trouvent la mort dans un attentat similaire qui entraîne la destruction de l’immeuble qu’ils occupent comme quartier général (anciennement occupé par les services secrets syriens à Beyrouth). La déflagration… Lire la suite »

gilbert
gilbert

La population américaine ? Tout aussi impuissants que les autres peuples devant les oligarchies ploutocratiques. Le facteur que tu devrai ajouter quant à toi, c’est qu’une fois au pouvoir une personnage politique n’a plus de compte à rendre, il va ou il veut… ou plus justement ou les forces en présence lui ordonnent d’aller… “Le président américain a enfin reconnu ouvertement le rôle de premier plan joué par Washington dans le renversement du président ukrainien Viktor Ianoukovitch. Barack Obama a également laissé entendre qu’il n’irait pas jusqu’à un conflit armé direct avec la Russie.” La question qu’on peut se poser, c’est… Lire la suite »

Inforétif

“La question qu’on peut se poser, c’est que viennent foutrent les USA dans cette partie du monde ?!? ” Par contre l’intervention armée russe (camouflée évidemment) dans un pays souverain ne vous pose pas de question, gi.lbe.rt ? Vous pensez que de simples civils ukrainiens, fussent-ils russophones, ont les moyens techniques et financiers de produire des chars, des missiles sol-air et des canons à volonté ? Et l’annexion pure et simple d’une partie (Crimée pour l’instant, mais ce n’est qu’un début) d’un pays souverain dont les frontières sont reconnues par l’ONU, après un simulacre de référendum sans observateurs étrangers et… Lire la suite »

Laurent
Inforétif

Modération : je viens de poster la raison de l’implication de la CIA conjointement à celle du Mossad dans cet “attentat à la voiture piégée”, avec un seul lien internet pourtant, pourquoi ce post passe-t-il en modération ?
Quand il va réapparaître, je vais devoir l’éditer pour le mettre en forme, comme d’habitude, et ça va passer en “spam”, rebelote donc…
Vous tuez la spontanéité des discussions, c’est regrettable et très décourageant.

Inforétif

http://russeurope.hypotheses.org/2116
Oui, encore un lien partisan. On pourrait aisément faire entendre un son de cloche opposé.
Sinon, pour prendre un exemple chez nous, la Corse était italienne (génoise plus précisément) jusqu’à une guerre perdue par la république de Gênes, contrainte ainsi à signer le traité de Versailles qui consacra sa concession, à titre provisoire, au royaume de France.
Or une partie (conséquente mais minoritaire) des Corses réclame l’indépendance : si un jour, après avoir arrêté et expulsé les non-indépendantistes, ceux-ci tenaient un référendum d’indépendance ou de rattachement à l’Italie, ça poserait quand même un problème, me semble-t-il …

Inforétif

Laurent, voici à quel point Sapir peut se tromper, il a écrit : “Le Président de la République vient de décider de “suspendre” la livraison à la Russie du 1er navire Mistral, qui devait avoir lieu en Novembre 2014. Cette décision est l’exemple même de l’incompétence et l’inconséquence qui caractérisent la politique étrangère de la France depuis plusieurs années. […] C’est une décision inconséquente car elle ne peut que provoquer la colère de la Russie qui voit ce retournement de la position française survenir alors même que l’on parle d’un possible cessez-le-feu en Ukraine. Par cette décision, François Hollande met,… Lire la suite »

Beru
Beru

Je trouve ue tu parles bien fort, Inforétif, et avec beaucoup de certitude. tu vas pas en revenir sans doute, mais tu vas devoir imaginer que le monde est un peu plus complexe qu’il n’y paraît, et que tes vérités ressemblent fort aux vérités que l’on t’a sussurées dans le creux de ton subconscient. La propagande est bien faite… Pour te convaincre que d’autres peuvent penser autrement, je te propose cet extrait d’un texte écrit par un “petit Serbe” :   …”Tout ceci n’est rien, disais-je, parlant du malentendu historique qui nous oppose. La partie grave, elle arrive maintenant. Vous ne leur… Lire la suite »

Inforétif

Beru, on peut lire tout et son contraire, et bêler que c’est l’autre qui est victime de propagande (cf Laurent et Gilbert notamment).
Comme je l’ai déjà écrit, le problème n’est pas le peuple russe, courageux et stoïque, mais ses dirigeants, particulièrement l’actuel et sa nomenklatura corrompue.
Et je ne vois pas l’intérêt de vous balancer tout un tas de contre-exemples.  Juste un, pour vous donner une idée, mais pensez en ce que vous voulez, bien peu me chaut.
http://www.liberation.fr/monde/2012/08/15/quatre-ans-apres-la-guerre-russo-georgienne_839915

Beru
Beru

Tant que tu t’entêteras à prendre tes sources de réflexion uniquement dans la presse occidentale mono penséiste pro américaine, tu seras incapable de prendre la hauteur nécessaire. Mais en as tu envie ?

Inforétif

“Tant que tu t’entêteras à prendre tes sources de réflexion uniquement dans la presse occidentale mono penséiste pro américaine,”

Oui Béru, le Grand Satan.
Allez, posez-vous sur le divan, on vous écoute, dites-nous encore du bien de ce grand démocrate et pacifiste Poutine qui vous rappelle tant votre papa quand vous étiez petit et si fragile.

Clark
Clark

Béru tu me déçois…

Clark
Clark

Sinon, on dirait quoi si l’Allemagne ré-envahissait l’Alsace? Rien: ils parlent allemand, ils ont combattu dans l’armée nazie.. ce serait normal.. donc…

Laurent

Tu veux faire un parallèle avec la Crimée? Alors ce n’est pas l’alsace qu’il faut prendre comme exemple; c’est la Corse. Imagine que demain, avec l’aide financière et technique des USA, Soral prenne le pouvoir et décrète l’interdiction des langues régionales (dont le Corse), déclare que les Corses sont des sous-hommes et qu’on pourrait aussi bien les exterminer pour faire de la place. Evidemment la Corse fait sécession, par la voie d’un référendum que, bien entendu, les troupes de Soral ne sont pas autorisées à contôler; et quand les troupes de Soral essaient d’envahir la Corse, ils se défendent en… Lire la suite »

Ad Victoriam

Voir plus dans Chroniqueurs

Tendances

Les derniers comm’s

To Top