Connect with us

Calédosphère

Non classé

LA COUR DE RÉCRÉ (épisode 13)

C’est une drôle d’ambiance en ce moment dans notre cour de récré. Enfin, drôle, c’est une façon de parler, parce qu’en fait, on ne rigole pas tous les jours.

D’abord, il y a maître François qui est de très mauvaise humeur tout le temps. On dirait maître Nicolas juste avant qu’il le remplace il y a trois ans. Nous, on avait pensé que depuis que madame Valérie ne venait plus l’embêter en lui apportant tous les jours son déjeuner et son goûter, carottes râpées, demie tranche de jambon et une pomme, maître François, qui maintenant peut manger tous les croissants qu’il veut, serait de bonne humeur. Pas du tout.

C’est peut être à cause que maître Nicolas et plein d’autres aussi veulent lui reprendre sa place. En fait, tout le monde veut prendre la place de maître François, en disant qu’il n’est pas un bon professeur. C’est vrai que nous, quand il nous explique des choses, on a souvent du mal à le comprendre et à voir où il veut en venir. D’ailleurs, quand les inspecteurs sont venus dans la classe, monsieur Standard Poors et monsieur Fitch, ils faisaient une drôle de tête.

Et puis, il y a ceux qui se sont présentés aux dernières élections des délégués de classe – le chef des quatre Philippe, Pierrot et Gaël – qui font rien qu’à se disputer. Nous, on essaie de leur dire que les élections c’est fini et qu’il faudrait tout de même qu’ils arrêtent. Laisse tomber, même pas la peine, ils écoutent rien.
A la récré, ils prennent leur règle dans leur trousse pour mesurer et comparer leurs zizis, et puis après ils font des concours de celui qui fait pipi le plus loin. Harold, lui il essaye pas de jouer avec eux, parce qu’il sait que de toute façon il arrivera dernier à tous ces concours.

Les filles de la classe, les deux Sonia et Cynthia, elles disent que décidemment les garçons avec leurs jeux dégoûtants, ils sont trop bêtes.

Surtout, il y a ceux de la bande à Rocky qui sont vraiment pénibles. Bon avant, le plus pénible de tous c’était Loulou mais, on ne sait pas trop pourquoi, il s’est beaucoup calmé. Il y en a qui disent que c’est parce qu’il doit beaucoup de sous à des gens, parmi eux, le marchand de bonbons, monsieur Kafat et celui de glaces, monsieur Trésor.

Dans la bande à eux, il y a Tony. Faut que je vous en cause un peu, parce qu’il est trop bizarre Tony. D’abord, il se balade partout avec sa tablette dans la cour de récré pour faire des selfies avec toutes les filles qu’il voit et même des vidéos.

L’année dernière, Tony il a fait un exposé avec des mots en anglais pour expliquer qu’il allait planter des arbres plein partout dans l’école. Les arbres, on les attend toujours.

Ensuite, il s’est inscrit à l’éducation musicale en disant qu’il savait jouer du piano mais quand maître François l’a vu faire, il lui a dit gentiment que ce n’était pas trop comme ça la technique, que normalement le piano on posait ses doigts sur les touches et qu’on ne se roulait pas dessus en donnant des grands coups de tête sur le couvercle.

Non, là où ils sont vraiment pénibles ceux de la bande à Rocky, c’est qu’ils recommencent avec leur histoire que pour voter aux élections de délégués de classe, il fallait être arrivés dans l’école dès la maternelle et qu’en plus il fallait s’être inscrit au même moment sur une liste qui était dans le bureau du directeur mais que personne n’a jamais trouvé. Alors de liste, ils en ont pris une autre, qui n’a aucun rapport, celle de la cantine de l’époque, en disant que c’est la même chose.

Le directeur d’avant, monsieur Jean-Jacques, quand ils sont venus lui parler de ça, il est devenu tout rouge du visage et il a crié très fort, hors de ma vue, bande de turlupins. Le problème c’est que maintenant le nouveau directeur monsieur Vincent, il les écoute et leur dit qu’ils ont bien raison. Il leur a même expliqué comment il fallait faire : si vous éliminez tous vos petits camarades d’un coup forcément ça va se voir, alors que si vous le faites petit à petit, personne ne s’en apercevra. Monsieur Vincent, le nouveau directeur, je ne sais pas pourquoi mais il me fait penser à Gargamel dans les Schtroumpfs.

Nous, on commence à se demander si monsieur Vincent il ne veut pas interdire la cour de récré à tous ceux qui ne sont pas de la bande à Rocky. Si c’est ça l’histoire, ça serait bien qu’il nous prévienne, comme ça, à la prochaine année scolaire on ira dans une autre école… même si c’est exactement ce que veulent les gars de la bande à Rocky. Tant pis pour eux, ils joueront tout seuls dans leur cour et ils s’embêteront beaucoup. En plus, c’est sûr qu’ils se disputeront très fort entre eux, comme ils font toujours, dès qu’on fait semblant de ne plus s’intéresser à eux.

Calcyt

Afficher la suite

Bien connu des internautes, Calcyt officie sur le blog depuis des années. Ses tribulations et ses prises de positions progressistes et mesurées teintées d'un humour matois ont toujours eu beaucoup de succès sur la toile, au grand dam de ses nombreux détracteurs. Ce loyaliste est particulièrement connu sur les réseaux sociaux pour ses écrits sur "Les aventures du petit Nicolas", une satyre du monde politique calédonien à la méthode "Sempé". Cité par la rédactrice en chef de RRB, Elisabeth Nouar, dans une de ses chroniques, Calcyt est l'un des "Sept salopards du net"



Laisser une réponse

7 Commentaires sur "LA COUR DE RÉCRÉ (épisode 13)"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes

Merci calcyt…..c’est toujours un plaisir de te lire

abdul

ca faisiat longtemps calcyt, mais ne dit on pas “plus c’est long plus c’est bon ?” merci encore et vivement les prochains episodes……

J’aime le passage sur Tony et son piano.

Clark

Sinon, Gargamel, il a commencé à s’entraîner à remonter dans un hélico avec un treuil?   Il se peut bien que ça lui serve à lui aussi….

+1 “Non, là où ils sont vraiment pénibles ceux de la bande à Rocky, c’est qu’ils recommencent avec leur histoire que pour voter aux élections de délégués de classe, il fallait être arrivés dans l’école dès la maternelle et qu’en plus il fallait s’être inscrit au même moment sur une liste qui était dans le bureau du directeur mais que personne n’a jamais trouvé. Alors de liste, ils en ont pris une autre, qui n’a aucun rapport, celle de la cantine de l’époque, en disant que c’est la même chose.” (Sauf que parfois, quand on voit le niveau déployé par… Lire la suite »
Beru

On voit bien que la responsabilité du directeur est grande. Ce directeur prend toujours ses ordres des inspecteurs. D’ailleurs, certains inspecteurs arrivent bientôt en Calédonie. Keskonfait ?

Comme quoi on peut rire de tout. Merci Tristan. Plus sérieusement, je suis d’accord avec l’ambiance délétère qui règne. Cela sent le cyclone et pas la petite dépression. Mais après tout en dit-on pas “Ordo Ab Chao”. Salam Alikoum

wpDiscuz

Voir plus dans Non classé

Tendances

Les derniers comm’s

To Top