Connect with us

Calédosphère

Non classé

L’Assemblée Nationale unanime sur la Calédonie

Après son adoption par le sénat, le projet de loi organique relatif au référendum de sortie de l’accord de Nouméa vient d’être voté à l’unanimité par l’Assemblée Nationale. La négociation et le dernier comité des signataires ont payé : 80% des citoyens Calédoniens seront automatiquement inscrits sur la liste référendaire.

« Notre temps ne peut plus être celui des bateleurs et des procureurs. Écrire l’histoire de la Nouvelle-Calédonie c’est préparer son avenir » La déclaration de Jean-Jacques Urvoas, le président de la commission des lois de l’Assemblée Nationale, a su semble-t-il trouver un écho sur les bancs du Palais Bourbon. C’est en effet à l’unanimité que le texte relatif à la consultation sur l’accession de la Nouvelle-Calédonie à la pleine souveraineté a été voté. Il s’agit de permettre – comme l’avait demandé à Matignon l’ensemble des forces politiques locales – l’inscription automatique, en sus des personnes de statut coutumier, de l’ensemble des personnes nées en Nouvelle-Calédonie et/ou ayant été inscrites sur la liste électorale de 1998. Grâce à cette modification législative, plus de 80 % des électeurs potentiels du référendum d’autodétermination verront donc leur inscription facilitée et ils n’auront aucune démarche individuelle à faire.

Une fois n’est pas coutume : Frogier et Gomes font l’unanimité

Après l’adoption du projet de loi au palais du Luxembourg, où la ligne de Pierre Frogier avait été suivie par les élus tant de droite que de gauche, c’est donc encore une fois l’unanimité qui prévaut dans le dossier calédonien. Un consensus qui a été salué par le député Philippe Gomes cette nuit à la tribune de l’Assemblée :

Le consensus local est un prélude au consensus national comme cela a toujours été le cas dans les grandes heures de l’histoire Calédonienne (Philippe Gomes)

Rappelant que la sensibilité majoritaire qui s’exprime en Nouvelle Calédonie est non-indépendantiste, pour le parlementaire qui a initié plusieurs modifications du texte final, il s’agissait lors de ce vote de « donner corps à la citoyenneté calédonienne ».

De nouveaux experts nationaux ?

Pour les observateurs avertis de la politique locale, cette séance aura également mis en avant de nouveaux « experts » du dossier calédonien. C’est ainsi que l’ancien ministre Dominique Bussereau (Les Républicains, ex-UMP) qui suit depuis plusieurs années la situation calédonienne, n’a pas cette fois-ci été le porte-parole de l’opposition. C’est en effet le député Philippe Gosselin qui l’a remplacé à la tribune et lors des différentes commissions. Ce dernier avait accompagné Claude Bartolone lors de sa dernière visite à Nouméa et avait activement participé en coulisse au rapprochement des groupes loyalistes. De même, du côté des socialistes, le célèbre député René Dosière semble de plus en plus laisser la place à Jean-Jacques Urvoas, le président de la commission des lois, lui-même très au fait de la complexité politique locale. Enfin, à l‘extrême-droite, Marion Maréchal-Le Pen s’est exprimée sans surprise pour fustiger l’ensemble du processus découlant de l’Accord de Nouméa et notamment les restrictions du droit de vote. Pour autant, la nièce de Marine Le Pen a voté comme ses collègues pour le projet de loi.

Continue Reading

Officiant en free-lance pour plusieurs périodiques et médias calédoniens, cette pigiste professionnelle a rejoint l’équipe des contributeurs de Calédosphère depuis 2013 sous son nom de plume « Rita ». Spécialisée dans l’actualité quotidienne, elle se plait à y dénicher des sujets non-traités par les autres médias et à couvrir les évènements sensibles. Synthétique, réactive et parfois provocatrice elle essaie toujours d’écrire de manière claire, précise mais avant tout vivante. Son crédo : « Si ça pique, c’est un bon sujet »



Laisser une réponse

5 Commentaires sur "L’Assemblée Nationale unanime sur la Calédonie"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
http://www.frontnational.com/videos/intervention-de-marion-marechal-le-pen-sur-la-nouvelle-caledonie/ Tout est dit des politiciens umps empechant leurs propre nationaux de voter sur un territoire de la republique fr. Et c’est les mémes qui inscrivent massivement des binationaux etrangers au droit de vote avec la meme rengaine “il payent des impots c’est normal il doivent participer à la citoyeneté ” “ou ils participent à la richesse de la france” Tous ont cette meme contradiction le ps ,l’ump,modem ,parti de gauche,les mao,les troskistes ,la cgt grand frere de l’ustke,la cfdt qui est mondialiste humaniste dont l’usoenc est affilié et pourtant avec ses chemises brunes(meyer ,guenant…) traquent dans les entreprise et… Lire la suite »
NoComment

80%…ca fait 20% de citoyens non knk examinés s’il font la démarche…? ca fait combien au juste. Et yen a qui veulent faire passer cà pour une victoire?

Abdul

Attendons de voir la réaction du minou cho, qui va se faire encore un vilain plaisir à “interpreter” la loi a la sauce indépendantiste…..z’allez voir….

Il va encore nous faire un chacha nerveux 😉

Parano lokâl (et spécifik)
Parano lokâl (et spécifik)

ouais, mais comme cé des socialauds, y’a sûrement un piège … refusons cette mesure ouvertement pro-indépendantisse !

wpDiscuz

Voir plus dans Non classé

Tendances

Les derniers comm’s

To Top