Connect with us

Calédosphère

Actualité

Pollution dans le Sud : des milliers de poissons morts

A Yaté, des photos de centaines de poissons morts prises dans le courant de la journée font le Buzz sur les réseaux sociaux. Des habitants craignent qu’il s’agisse d’une pollution liée à l’usine du sud. Encore ?

Température de l’eau ? Phénomène naturel ? Pollution humaine ou industrielle ? On ne peut pour l’heure s’avancer à fournir des explications sur les raisons de la mort de cette grande quantité de poissons au sud de la Grande Terre. En début de soirée plusieurs photographies abondamment partagées sur les réseaux sociaux témoignent pourtant de l’importance de l’incident, plusieurs espèces étant touchées, les spécimens flottant par bancs entiers sur plusieurs dizaines de mètres sur la commune de Yaté. Et si les esprits s’échauffent déjà dans les discussions entre les habitants du Grand Sud c’est que de tels évènements se sont déjà produits dans le passé.

Encore l’usine du Sud ?

En juillet 2013 après de fortes pluies, les habitants de Yaté avaient eu la mauvaise surprise de découvrir des poissons morts dans les baies de Port Boisé et de Kwë. En cause à l’époque une “dessalure” et un choc thermique causés par les précipitations. Mais en mai 2014 c’était une erreur directement liée à l’industriel VALE-NC qui avait provoqué une fuite d’acide et une importante pollution des creeks. L’usine du Sud avait alors dû fermer et des incidents graves avaient opposé des habitants de la zone et des coutumiers à l’industriel et finalement aux forces de l’ordre, le tout en pleine période des élections provinciales. Ce fut seulement après que l’enquête de l’Institut National de l’Environnement Industriel et des Risques (INERIS) ait rendu ses conclusions et que des mesures « draconiennes » aient été imposées à VALE-NC que les autorités avaient permis la réouverture du site.

Afficher la suite
Hubert B

Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »

guest
9 Commentaires
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
janloupe Pahune
janloupe Pahune
17 mars 2015 16:00

Il s’agit effectivement d’un bateau qui a rejeté ces poissons pêchés auparavant pour servir d’appâts… Le bateau est recherché (gag) .

Clarkounet.... Gaybeuloïde
Clark
13 mars 2015 21:02

J’ai eu entendu dire qu’il pouvait aussi s’agir de poissons morts rejetés par un bateau… Mais pour le coup: je n’ai aucune information plus précise…

Bonobo
Bonobo
13 mars 2015 11:50

Une mortalité aussi importante et soudaine touchant plusieurs espèces (j’ai vu des sardines murènes et bossus)  fait plutôt penser à un produit toxique (pesticide ou produit industriel) déversé dans un égout ou un caniveau par un habitant du coin. N’y a t il pas eu de traitement anti moustique dans le secteur la veille ou l’avant veille du constat? De multiples causes possibles mais je ne crois pas trop à la pollution minière ou à la chaleur ou à une désalinisation de l’eau à cause d’un trop grand apport d’eau douce.

Nehimro
Fribault
12 mars 2015 19:08

Je voudrais bien, que l’on m’explique la différence entre pollution Humaine et industrielle?????? 

Sagamore
Moby Dick
12 mars 2015 16:18

Des poissons qui crèvent en masse ???…

“Bof… Encore la faute à Calédonie Ensemble, évidemment…
(P. Frogier)

Floyd
Floyd
12 mars 2015 15:55

Aouhh.

Amborella
Amborella
12 mars 2015 09:29

Voir plus dans Actualité

Tendances

Commentaires récents

To Top