Connect with us

Calédosphère

Actualité

Jean Kays : « Il faut que ce soit un projet pays »

Le président du Sénat coutumier n’a pas l’habitude de s’exprimer beaucoup dans les médias. Toutefois, l’actuel président de l’institution, Jean Kays a accepté de répondre aux questions de Koodji TV. Au cœur du débat : le mémorial d’Ataï

La polémique fait rage, en particulier sur les réseaux sociaux, au sujet de la création de ce mémorial. Le débat s’est même élargi au champ politique avec les prises de position de Gaël Yanno et de Calédonie Ensemble. Le président du Sénat coutumier a souhaité à la fois remettre les choses dans leur contexte et rétablir les faits. Il fait tout d’abord un bref historique des démarches entreprises depuis le retour en Calédonie des restes d’Ataï et de son sorcier. C’est l’occasion pour Jean Kays de démentir formellement qu’un projet à 560 millions de francs ait été acté. En revanche, il défend avec force l’idée d’un projet pays, porté par tous les groupes politiques, représentants les communautés qui composent le corps social calédonien.

Pas de politique

Si le président du Sénat coutumier reconnaît à Gaël Yanno le droit d’exprimer des réserves voire de la défiance à l’égard du projet du Comité mémoriel, Jean Kays se refuse pour autant à se placer sur le terrain politique. Il insiste sur la nécessité de construire un projet pays, fédérateur, « le destin commun, dit-il, ne doit pas se construire sur des sables mouvants ». Une interview sans faux-fuyant qui apporte de nouveaux éléments au débat, en espérant que ce débat, parfois âpres dans les commentaires, finira par s’apaiser.

Continue Reading

Jeune internaute tout frais sorti d'un œuf de la discorde, Machiavel à la plume alerte des jeunes pousses. Techno-connecté, s'exprimant sur tous les réseaux sociaux, Machiavel représente cette génération 2.0 qui occupe naturellement le Net. Marqué à droite, ses premiers écrits tranchent avec le politiquement correct habituel en Calédonie. A n'en pas douter, au fil du temps, le plus jeune de nos contributeurs saura prendre sa place parmi les "grands".



Laisser une réponse

69 Commentaires sur "Jean Kays : « Il faut que ce soit un projet pays »"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
janloupe Pahune

Et les habitants de kanaky sont des kanakons…

Clark

Bon sinon à part ça: si finalement, demain c’est Kanaky: on va tous être kanak alors?

N’est pas kanak celui qui le veut, même si certains métropolitains fraîchement débarqués ont un discours parfois plus sectaire que les kanak eux mêmes. On nous le répète assez souvent, être kanak c’est un mode de vie avec des us et coutumes. Perso je ne suis pas kanak et je ne le serai jamais. J’ai aussi des origines dont je suis fier et que jamais je n’aliénerai. 

Mon Pays peut bien s’appeler Kanaky et arborer le drapeau de la couleur que certain voudront, dès l’instant que nos compétences régaliennes ne soient pas transférées… et encore, ça ne m’aurait pas gêné si les indépendantistes avaient montré des compétences pour gouverner et faire de ce Pays un vrai Etat, digne et fier de ses valeurs, reposant sur des droits démocratiques fondamentaux…Oups, pardon, je rêvais là; avec ce que nous montrent les LKU, Wamitan, Goa et consorts, c’est clair que leur indépendance repose sur les fondements d’une république bananière dont les principaux protagonistes se battraient pour avoir le pouvoir au… Lire la suite »

Ce serait comme revenir en 1850 dans tes rêves, ce sont de vrais cauchemars plutôt !

Quelle pitin de question Clark  !

Dans l’hypothèse de la naissance d’un état indépendant, nommons-le Kanaky Nouvelle Calédonie par exemple, il faudrait instaurer une constitution pour cet état. C’est l’enjeu majeur, car ce texte est celui qui instaurera (ou pas) la séparation des pouvoirs, l’organisation des institutions, le mode de nomination des représentants, qui définira la citoyenneté, etc… A ma connaissance, il n’y à pas de réponse à ce jour. Le projet de constitution de la République de kanaky porté par JM Tjibaou le 18 octobe 1987 devant l’ONU pourrait être une base de travail, plus acceptable en tous cas que la Charte du sénat coutumier.… Lire la suite »
Clark

J’ai lu aussi cette “constitution” très “marxiste”… Pas certain que les culs-bénis et autres défroqués qui pullulent dans le monde kanak acceptent ce document lui aussi teinté d’une idéologie éculée dont même Cuba s’est détaché…  Par contre: ça ne répond pas à ma question: dans ce pays indépendant, KANAKY (le reste est facultatif…) comment s’appelleraient les citoyens??? “Kanak”, “accueillis”? ou “Kanakyens” (beurk…) Ou bien…? Alors: il serait nécessaire, avant un référendum, de savoir où on va, non? si après avoir voté des deux mains, Gadjo se retrouve “Français” , et enjoint à regagner son pays… Il appréciera.. 

Clark

Donc tu confirmes que “kanaky ” ne peut pas être le nom de ce pays. Ni maintenant, ni même en cas d’indépendance.  Ou alors: il s’agit bien d’une volonté d’épuration ethnique

Il n’y à pas de réponse à ta question, car seule la constitution peut définir le nom des citoyens. Kanak ne me paraît pas pertinent, car pré-existant avec un sens différent. Concernant le référendum, s’il doit répondre à la question de l’indépendance, je n’ai pas connaissance d’une obligation, à ce moment là, d’avoir un projet de constitution pour le futur état indépendant; ce sur quoi les indépendantistes s’appuient pour ne pas préciser leur projet…

Prend exemple sur la constitution du Vanuatu qui dit: “en cas de cyclone, téléphoner à la Kanaky-NC qui elle, téléphonera aux Australiens, ou aux Chinois, ou aux Néo-Zélandais, ou aux Russes… Bonne nuit!”…

Pepere

Pour aider à la compréhension… qui pourrait expliquer de façon convaincante le bien fondé de la démarche républicaine qu’il y a, d’aller rendre hommage systématiquement à ceux d’Ouvéa, assassins de gendarmes ou d’édifier un mausolée à  Ataï, assassin de gendarmes… et de dire en quoi ces assassins sont plus respectables que les … frères Kouachi, par exemple ?

Ca c’est pour continuer à vivre en harmonie avec toutes les communautés du Pays. Et c’est un choix que la France a fait pour demander ” pardon “. Après je suis d’accord, un meurtrier reste un meurtrier… 

Pepere

Bien d’accord avec toi et évidemment qu’on ne refait pas le passé, mais ils ne sont pas obligés de le commémorer de façon aussi indigne… ces couilles molles !

Pepere

Va dire aux familles des victimes que c’est fait,… NON, tu peux être sûr qu’à chaque fois qu’un politicien va s’incliner respectueusement devant les assassins … il y a un fils, une épouse, une sœur qui pleure parce que c’est un coup de couteau supplémentaire qu’il donne à tous ceux qui ont de la compassion pour les victimes. 

Et bien toi vas dire, moi j’y suis pour rien dans cette affaire. Ce n’est pas de ma faute si nos dirigeants sont des couilles molles. 
Mais maintenant que c’est comme ça et qu’un retour en arrière pourrait provoquer des tensions, tu es prêt pour une guerre dans notre Pays? Alors oui le passé est malheureux et il y a des choix qui ont été faits, des bons et des mauvais, mais ni toi, ni moi pourront changer tout ça.

Pepere

…..mais comment vivre en harmonie en célébrant des assassins ? Dans quel pays dans le  monde, les autorités demandent pardon pour avoir éliminé des assassins preneurs d’otages… Bien au contraire, partout, elles s’en félicitent et tout le monde est content…. 

Je suis d’accord avec toi, mais tout comme pour le drapeau kanak, maintenant que c’est fait, c’est fait. 

Pepere

1°) les frères Kouachi ne sont pas kanak2°) les victimes à Paris ne sont pas gendarmes3°) ici, il y a les spécificités locales4°) le peuple a besoin de héros… on n’a pas trouvé mieux.

Je ne comprend pas toute cette polémique autour de la mémoire d’Ataï. Personne n’est d’accord pour mettre 600 plaques pour financer les élucubrations d’un Berger Kawa. Pour le reste, le fait de stigmatiser ce grand guerrier n’a aucun sens. A Ouvéa on a construit une stèle à la mémoire des morts lors du prise d’otages et tout les autorités du Pays vont s’y incliner à chaque anniversaire, à Tiendanite c’est pareil pour la tombe de JMT et personne ne trouve à redire. Alors c’est quoi le blèm avec Ataï?   

Pepere
C’est ça ton problème, mon pauvre Floyd, tu ne comprends rien…. mais, tu vois, t’es pas le seul, il y a tout un tas de mecs…. toute la clique parisienne, les enfoirés de politiciens locaux qui, pour deux raisons  majeures, trouvent normal d’aller s’incliner devant des assassins preneurs d’otages: de ne pas faire de vagues et  fayoter un max parce que ça leur fait plaisir que le méchant blanc s’incline devant eux…. mais, tu sais quoi… pour s’abaisser comme ça, il faut pas avoir d’orgueil,  d’honneur et de c….., tout ce qu’ils veulent, c’est des bulletins…ils n’ont en à branler… Lire la suite »

Tu sors d’où toi? Et tu propose quoi, le napalm?

Ben le napalm ça déjà été “revendiqué” par ton petit guru aux pieds noirs et à l’âme sombre 😉

Pepere

Combien de fois, il faut t’expliquer: ” Tout simplement que ceux qui n’ont rien a proposer cessent de nous faire croire le contraire  et accessoirement qu’un parti politique fasse ses preuves sur le terrain politique plutôt que sur caledo. j’attend toujours le « be lent » de ces dernières années parce que vu d’ici ça se résume a -mensonge électorales – immobilisme – sabotage des institutions -émoluments et justifications tordues pour nous faire croire le contraire.

Rigoberto

Le blèm, c’est que tous les mecs qui ont voté pour CE, pourfendeuse du drapeau Kanaky depuis 2010 avec Gomès élu député en 2012 en menant une campagne d’extrême droite (Dixit Marine Le Pen), alors qu’il se prosterne aujourd’hui devant Berger Kawa et ses projets de mausolée.Les électeurs n’arrivent plus à suivre le parcours en Zigzag de Gomès…c’est le problème lorsqu’on raconte n’importe quoi pour se faire élire, un peu comme Hollande…

Oui Monsieur JK, Ataï fait partie de notre histoire commune, mais ce n’est pas un héro national qui a œuvré pour le bien de l’ensemble des calédoniens, que je sache, cette personne s’est battue pour un idéal, mais elle a démolie et n’a rien construit. Des Kanaks l’ont même combattus, tué et décapité. L’histoire le concernant est quand même truffés de meurtres sauvages et l’histoire de la colonisation de cette époque  n’est pas plus reluisante. Mais comment juger l’histoire passée avec nos yeux d’aujourd’hui. Alors monsieur JK, OUI notre histoire commune doit être apprise à l’école, sans déformation, la vérité… Lire la suite »
Le chef du sénat coutumier calédonien en appelle aux châtiments corporels pour remettre les jeunes sur le droit chemin. “Le journal des Outre-Mers” est présenté par Tessa Grauman.• Le président du sénat coutumier de Nouvelle Calédonie s’est exprimé cette semaine, après le placement en détention d’un garçon suspecté d’avoir tiré sur des gendarmes.Le jeune homme de 18 ans les avaient visés avec une carabine de gros calibre alors qu’ils cherchaient à récupérer une voiture volée.Selon le responsable politique calédonien, pour empêcher les jeunes tomber de dans la délinquance, “rien ne vaut les châtiments corporels utilisés autrefois dans les tribus” et désormais… Lire la suite »

j’suis totalement contre les fessées ou les baffes, j’ai l’impression d’avoir échoué et je culpabilise

Et quel est le sens de ton intervention ? tu es pour ou tu es contre ?

C’est un échec, d’en venir -d’en revenir!- aux punitions corporelles, c’est l’échec des politiques, et l’échec d’une société dans son entier: il est evidemment bien plus facile de punir que de prévenir, que de mettre en place les garde-fous qui éviteront que soient créees les situations entrainant des bagarres, des conflits. C’est toute la NC qui se bagarre, alors, comment veux-tu que les enfants ne fassent pas pareil?

“mettre en place les garde-fous qui éviteront que soient créees les situations entrainant des bagarres”

concrètement, au delà du vocabulaire philo-politique, c’est quoi ?

ça fait 15 ans qu’on fait de la “prévention” en Calédonie, dans tout les domaines, tu savais pas ? et pour quel résultat ?

Ce qui a été un échec, c’est la philosophie française bien-pensante du refus de punir… on en voit tellement le résultat, surtout dans l’Héxagone; la France n’a de leçon à donner à personne dans ce domaine.

NoComment

Ben m^me les jeunes pensent que c’est efficace. Au point où on en est, il faudrait que tous les vieux s’y mettent et les jeunes qui sont eux dans le droit chemin. Si en plus ca ralenti les bagarres knko wallis….

Rigoberto

Marc Moissa et mort, Jean Kays le remplace…

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top