Connect with us

Calédosphère

Actualité

Nouvelle vague de conflits sociaux ?

Plusieurs conflits sociaux relativement importants ont lieu actuellement sur l’ensemble de la Nouvelle-Calédonie. Après les banques et la fonction publique d’Etat c’est au tour de la grande distribution, de certaines mines ou du transport aérien. Tour d’horizon.

« Concernant la vie chère, des engagements ont été pris et il y a eu des retards » La semaine dernière, Didier Guénant-Jeanson rappelait devant la presse que les organisations syndicales attendaient des avancées dans la lutte contre la vie chère, notamment en ce qui concerne les tarifs bancaires et les prix de l’énergie. A l’écoute de sa base, patron de l’USOENC a certainement perçu un certain ras-le-bol social chez les salariés. Celui-ci s’est déjà exprimé au travers de la grève des employés des banques mais aussi lors du rapide mouvement de grève des agents de la fonction publique d’Etat et même des personnels administratifs de la police national il y a tout juste une semaine.

Des conflits, en veux-tu en voilà

Concomitamment, ce sont les personnels de l’hypermarché Géant (environ 80% selon les grévistes), mais aussi une partie de ceux du Casino Johnston et d’une centrale de distribution de Ducos – appartenant au groupe Hayot – qui ont enclenché un mouvement de grève dans le but d’obtenir une revalorisation de 2% de leur salaires. Enfin, la mine de Ouzhangou à Ouaco, de la Nickel Mining Company (NMC) reste bloquée par des employés-coutumiers depuis le 14 juin et, la semaine dernière, à Kouaoua ce sont les habitants des tribus environnantes (Kua, Neoua et Kamoui) qui ont bloqué l’accès à la route de la mine de Nickel de Mea. En jeu dans les deux cas : les contrats de roulage d’une part et les grilles tarifaires pour les travaux de curage et d’entretien du site d’autre part.

Un problème de pouvoir d’achat

« Malgré le gel des prix, on s’est aperçus que le magasin avait continué à enregistrer d’énormes marges et bénéfices » Si cette déclaration concerne un syndiqué de FO travaillant pour la grande distribution, c’est en substance ce que l’ensemble des grévistes du moment reprochent à leurs différents employeurs. En brousse ou en ville, alors que le pouvoir d’achat des travailleurs n’augmente pas, en revanche les bénéfices des grands groupes auxquels ils appartiennent auraient, selon eux, tendance à augmenter ; ce que démentent formellement les responsables des entreprises concernées. Une situation qui semble entrainer un effet domino dans les différents secteurs de la vie économique. Pour ne rien arranger, de jeudi à samedi, une partie des contrôleurs aériens sera en grève du fait d’un mouvement d’ordre national et seulement 47% des vols d’Aircal seront assurés normalement. Du fait de la situation économique difficile, il apparait que dans la plupart de ces mouvements sociaux chacune des deux parties en présence semble vouloir camper sur ses positions. En conséquence, ces conflits risquent de se durcir et parfois même de s’étendre.

De son côté, l’ISEE-NC explique que sur les douze derniers mois les prix sont pratiquement restés stables (+0.3%) mais que – dans le détail – les prix de l’énergie et notamment de l’essence (+1.4%), du gazole (+3.5%), des services et des produits manufacturés ont subi une hausse, tout comme l’alimentation (+1.7 sur un an) et les services (+1.9% sur un an). Force est de constater que ces hausses contribuent à entretenir un climat social tendu et donc une multiplication des mouvements de grève.

Continue Reading

Officiant en free-lance pour plusieurs périodiques et médias calédoniens, cette pigiste professionnelle a rejoint l’équipe des contributeurs de Calédosphère depuis 2013 sous son nom de plume « Rita ». Spécialisée dans l’actualité quotidienne, elle se plait à y dénicher des sujets non-traités par les autres médias et à couvrir les évènements sensibles. Synthétique, réactive et parfois provocatrice elle essaie toujours d’écrire de manière claire, précise mais avant tout vivante. Son crédo : « Si ça pique, c’est un bon sujet »



Laisser une réponse

10 Commentaires sur "Nouvelle vague de conflits sociaux ?"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Les “POLITIQUES ?” adorent les luttes intestines , dans tous les partis . Laissant de côté les problèmes de la vie “normale ” , insécurité , éducation , vie chère , pollution , violence routière etc etc , Nos politiques ne pensent qu ‘ eux ,DURER r ( comme LOUECOTE DE PLOMB° L’ EXTRA LOURD DES ILES .)Au propre comme au figuré ! PROFITER FAIRE PROFITER à la famille , amis . Nous en sommes là , las hélas !!
CC
Je m’étonne toujours de ne jamais voir abordé le sujet des produits financiers (de la trésorerie) quand on parle de grande distribution. La gestion de trésorerie, et donc les produits financiers qui vont avec, est pourtant la plus grosse source de bénéfices pour les enseignes de grande distribution. C’est vrai en Métropole où les marges commerciales sont faibles, alors imaginez ici où les marges commerciales sont importantes ! C’est coup double : marge commerciale + produits financiers. Faites rapidement le calcul des intérêts que cela représente pour une journée de chiffre d’affaires d’une grande enseigne de grande distribution (nombre moyen… Lire la suite »

Oui ne parle pas des marges arrières… En fait c’est interdit aujourd’hui, mais bon çà existe encore mais çà ne s’appelle plus pareils…!!!

Le pays va mal et il est temps que sa change 😉

nomorsatu

ils ont raisons, je travaillais avec geant casino “il prenait pas loin de 50% de marges sur mes produits”et je peux vous en apporter les preuves…”Franck ça t’intéresse”

Vas-y Franky dis oui
Vas-y Franky dis oui oui oui
Vas-y Frankydis oui
Vas-y Franky dis oui oui oui

Vas-y Franky dis oui
Vas-y Franky dis oui oui oui
Vas-y Franky dis oui
Vas-y Franky dis oui oui oui

obelix
Enfin une approche courageuse… Tout le monde se doutent que ce sont les gros distributeurs ou importateurs (peut-être pas tous) qui se gaveraient, mais personne n’ose le crier trop fort, de peur de ne plus être référencé (le pot de fer contre le pot de terre). C’est souvent celui qui n’a plus rien à perdre qui prend les risques économiques. Les autres s’alignent s’ils ne veulent pas crever. Et si on parlait des marges arrières! Tiens! ça n’ existe surement pas bien sûr, puisqu’on ne peut rien prouver et que les paradis fiscaux n’ont pas intérêt à publier des chiffres… Lire la suite »
Ben si le combat avec la grande distribution à eu lieu et c’est même pour cette histoire de marges arrières que le groupe Hayot a été condamné à 68M d’amande… Bon entre temps il aurait été remboursé…??? Cela dit une loi a bien été pondu et les marges arrières sont interdites. Le problème c’est que même si c’est interdit il y a comme en Métropole des moyens de contourner cette interdiction…!!! Il y a 25 ans la grande distrib appliquait bien le principe qui consistait à faire les prix les plus bas en ayant le volume en compensation. Sauf que… Lire la suite »
DECENNIE

bizzarement jamais un endémique n’a eu de souci avec la loi ! conclusion ou se sont des gens honnêtes au dessus de tout soupçon ou les dés son pipés.

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top