Connect with us

Calédosphère

LES CHRONIQUES DE CATON

La nouvelle vision de l’UC

Imperceptiblement, un nouveau discours indépendantiste s’invite dans le champ lexical politique calédonien, et sans doute faut-il y prêter attention pour s’interroger sur ce qu’il sous-tend et implique. D’autant qu’il est porté par le président de l’UC, vieux parti, composante essentielle du FLNKS et qu’il tranche avec tout ce que nous avions l’habitude d’entendre. Ce discours consiste à conférer à l’État, donc à la France, un nouveau statut, ce qui concourrait à modifier radicalement le regard que porte la revendication indépendantiste sur le 3ème partenaire et donc ses relations.

Ce discours, qui prend en compte le contexte mondialisé des relations entre les états, estime qu’il ne faut plus voir en la puissance administrative, un état colonial. C’est majeur, car c’est sur le rapport colonisateur-colonisé que se fonde toute la dialectique indépendantiste et d’où découlent les prises de parole et de positions. Si la Nouvelle-Calédonie est engagée dans un processus de décolonisation, alors il n’y a plus de fait de colonisateur. Mais Danel Goa va plus loin en admonestant tous ceux qui se raccrochent aux vieilles lunes de la lutte révolutionnaire en faveur de l’indépendance, et il dénonce l’inanité de slogans surannés auxquels se réfère encore une jeunesse que l’on trompe. Saisit-on toute l’importance de cette argumentation destinée à faire date dans la perspective des discussions sur l’avenir ?

Ce discours a un usage externe à destination de la composante non indépendantiste évidemment, mais surtout de l’État puisqu’il pose les bases d’un dialogue renouvelé, voire d’une volonté de dialogue. Un cliquet bloquant toute perspective, mais qui vient de sauter. À charge bien sûr aux interlocuteurs de se saisir de cette parole innovante et d’en goûter à la fois la force et les subtilités. Finies en effet les arguties post-gauchistes sur lesquelles reposait le vieux discours indépendantiste dont n’étaient pas tout à fait extirpés quelques relents violents.

Mais c’est bien à l’usage interne que ce discours est destiné et il faut convenir qu’il n’est pour l’heure partagé que par un petit nombre. Pas facile en effet de changer de monde et de vision, d’autant que les tenants des mots d’ordre à tonalité révolutionnaire voient en ce qu’ils les proclament toujours, le moyen de se maintenir encore à flot, même s’ils nagent à l’évidence à contre-courant. Il n’est pas à la portée de tous d’abandonner des concepts sur lesquels fleurissait facilement une revendication forte certes, mais devenue simpliste à l’aune de notre monde. Mais le discours de Daniel Goa appuie là où ça fait mal, en évoquant des « combats d’une époque révolue » et qui selon lui freinent à appréhender et organiser l’émancipation de la Nouvelle-Calédonie. Tout cela doit siffler aux oreilles des opposants au président de l’UC, Wamytan-Tyuienon-Lecren, contraints de se positionner sur un terrain sur lequel ils ne sont pas familiers. Il ne faut toutefois pas minimiser l’action de ces opposants qui ne peuvent en aucune façon se retrouver dans le nouveau discours de l’Union Calédonienne, et contre lequel, de toute la force de leurs réseaux, ils vont lutter.

Caton

Afficher la suite

Observateur attentif de la société, Caton n’est dans ses analyses ni obtus ni extrémiste. Appartenant à une génération calédonienne qui en a vu d’autres, féru d’histoire, ce contributeur tranche au scalpel d’une plume acerbe et aiguisée nos idées reçues sur la vie politique locale. Adepte du Old School, Caton transmet au blog, depuis la fin de l’année 2012, par courrier postal une contribution portant sur un thème d’actualité qui est mise en ligne chaque semaine. Cité par Elisabeth Nouar, dans une de ses chroniques, Caton est l’un des “Sept salopards du net”



Laisser une réponse

32 Commentaires sur "La nouvelle vision de l’UC"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
DECENNIE

ha ! enfin on a touché le problême du doigt dans le UC caledonien’ c’est un problême de “pro state”

X

Joli!

A l’attention de Super Mister Eric et de son acolyte Floyd (le Robin à son Bat Man): y’a des jeux de mots de dedans!

“Mais Danel Goa va plus loin en admonestant tous ceux qui se raccrochent aux vieilles lunes de la lutte révolutionnaire en faveur de l’indépendance, et il dénonce l’inanité de slogans surannés auxquels se réfère encore une jeunesse que l’on trompe” […] “Pas facile en effet de changer de monde et de vision, d’autant que les tenants des mots d’ordre à tonalité révolutionnaire voient en ce qu’ils les proclament toujours, le moyen de se maintenir encore à flot, même s’ils nagent à l’évidence à contre-courant. Il n’est pas à la portée de tous d’abandonner des concepts sur lesquels fleurissait facilement une… Lire la suite »
X

Mais si, c’est grâce à vous!

Vous savez maintenant que l’univers boit vos écrits comme paroles d’évangile, alors n’hésitez pas: écrivez aux Grecs très vite, au sujet de leur dette. Ils vous écouteront.

Vous seul pouvez sauver le monde aujourd’hui: vous êtes un super héros. D’ailleurs, n’avez-vous pas un pseudo de super héros?

Alors, go, go, go, pondez-nous encore vos grosses bouses de lieux communs et poncifs à deux balles comme vous savez si bien le faire!

La Calédonie n’appartient pas à la France, ni au peuple Calédonien, c’est le contraire.

Fermela

Comment ça ? Développez s’il vous plaît, c’est tellement profond ce que vous nous écrivez là !

Pepere

Je n’osais pas le dire…. c’est même abyssal !

La France (la culture française) et le peuple calédonien appartient à la Calédonie. C’est une évidence, non?

Fermela

Décidément dès que vous sortez de la propagande CE, la réflexion par vous-même n’est pas votre fort…

X

Floyd, soyez franc: Mister Eric vous a mordu, c’est ça?

S’il vous prend l’envie de pondre une bouse en guise de billet, filez vite chez le véto…

Seleone
Les visions nationalistes de part et d’autre peuvent trouver une convergence quand l’enjeu humain est bien plus important que de faire des voix, je pense que le combat pour la dignité requiert un réalisme terre à terre. au délà de l’idéologie, faire vivre les gens est LA PRIORITE , indépendantiste ou pas, le calédonien lambda n’attend pas moins que les leaders s’entendent sur un minimum vital et qu’ils ne sabordent pas l’acquis qu’est la paix sociale depuis 30 ans, même si le rééquilibrage n’est pas encore tout à fait satisfaisant. à suivre, l’uc est un grand parti, avec un fonctionnement… Lire la suite »
X

C’est scandaleux! Quelqu’un vient d’usurper le pseudo de Seleone: le commentaire ci-dessus révèle en effet une forme inhabituelle d’intelligence…

Je fais ce que je veux avec mes neurones !

“même si le rééquilibrage n’est pas encore tout à fait satisfaisant”

Comme quoi redistribuer l’argent (prendre à Pierre pour donner à Paul comme on dit) depuis 25 ans n’est pas un fin en soi…

Si prendre l’argent des Blancs pour la donner aux kanak était la solution (socialiste) aux problèmes de ce pays, ça se saurait depuis longtemps…

Seleone

Les plus gros voleurs ne vivent pas en tribu et sont bien blancs sauf dans l âme

Fermela

“qu’ils ne sabordent pas l’acquis qu’est la paix sociale depuis 30 ans” dit il le sous-homme qui soutenait les cafards de st luy sur ce site ! Mais sinon qu’avez répondu à la question de calédosphère ? Non ne me dites rien je sais “J’en pense rien, je m’en fous” c’est ça hein ?

Seleone

Qu’elle question!

Fermela

Vouliez vous dire “Quelle question (?)” ? Si oui => “Toujours aucun procès suite à la mort de Guy Tamai, qu’en pensez-vous ?”

Un lointain rapport avec le sujet, je constate que depuis des mois tu es mono thème avec un curseur bloqué depuis mai 2014 je ne vois donc aucun intérêt à répondre à quelqu’un qui cherche plutôt à infirmer plutôt qu’à savoir la vérité, ce que je pense ne t’intéresse pas plus que ça à part t’en servir pour déformer ou amplifier espèce d’hypocrite , si tu veux des infos payes toi un détective, un greffier, ou un policier qui suit l’enquête de près..ou fais moi un procès

“faire vivre les gens est LA PRIORITE”

Oui, c’est largement mieux, en effet, que de les faire mourir.

Seleone

Deconceptualisation réflexe requérant deux neurones

Goa essaie de faire croire à une révolution de la mentalité des indépendantistes qui ne seraient plus indépendantistes… Balivernes !

Peut-être une vision nationaliste qui n’est pas forcément indépendantiste (dans le sens politique du terme) Le réalisme politique voudrait que le concept des nations autochtones (first nations) comme au Canada soit débattu entre tous les habitants de ce Pays. C’est une piste de réflexion qu’on ne peut pas ignorer. Une forte reconnaissance identitaire des gens de ce Pays au sein de la grande Nation Française, moi je dis pourquoi pas? Au Canada et aux Etats-Unis les “indiginous nations” sont nombreuses et les droits constitutionnels de ces petites nations sont garantis par la grande nation de tutelle qui les protège. Le… Lire la suite »
Seleone

(y)

melkoni

Je souscris totalement à ton analyse. 🙂

Pepere

“Peut-être” une vision nationaliste …..”pas forcément” indépendantiste…. mais possible un peu quand même sans être sûr totalement… C’est vrai, il faut en parler… quand on aura un peu de temps à perdre.

Sinon tu propose quoi comme sujet de discussion sans temps à perdre??? Le même depuis 40 ans?

Pepere

Je propose que t’arrêtes de bafouiller en mélangeant indépendance et nationalisme pour réactiver désespérément le concept fumeux de ton gourou “petite nation dans la grande”. Tout ce que peut dire un blanc sur la pensée kanak, la vision kanak, le projet kanak fera toujours rigoler les kanak…. Alors, laisse les indépendantistes kanak s’occuper d’eux et inquiètes-toi plutôt de la cohésion moribonde des loyalistes dont CE est grandement responsable.

melkoni

Affligeant !

C’est ça reste dans ta crasse et ne propose RIEN, t’as raison.

Pepere
On ne peut que saluer la sagesse, le réalisme, la volonté de dialogue… mais il en faudrait un peu plus que des mots. On ne peut pas dénoncer les extrémistes de son parti et les maintenir aux postes les plus en vue… à moins de vouloir appliquer la bonne vieille tactique de souffler en permanence le chaud et le froid…. Car eux aussi, nous les entendons, ceux qui n’oublient jamais le retour à la violence, le chantage aux événements… à les croire nostalgiques des conflits tribaux, de la violence et de la destruction permanente, aveuglés par les ravages du dogmatisme,… Lire la suite »
wpDiscuz

Voir plus dans LES CHRONIQUES DE CATON

Tendances

Les derniers comm’s

To Top