Connect with us

Calédosphère

Vu sur le Web

L’Europe impossible

Le doigt d’honneur lancé par la Grèce à la face de l’Europe, outre le fait que l’on n’en mesure pas encore toutes les conséquences, a ceci de positif qu’il rappelle les uns et les autres à une réalité que l’on a eue le tord d’oublier, qui veut que l’Europe qui nous régit n’est pas celle des peuples. Jamais depuis le traité de Paris de 1952 et les balbutiements de la Communauté Européenne de l’Acier et du Charbon, l’ancêtre de notre Europe actuelle, nous ne sommes parvenus à intégrer les peuples au dispositif. Quoiqu’en pensent Bruxelles et Strasbourg, l’Europe, qui a vu la disparition des frontières et l’instauration d’une monnaie unique, n’a pas fait disparaître la Nation. Sans s’appesantir sur la vision financière et technocratique des nouveaux maitres européens, il est indéniable, mais personne ne semble s’en soucier, qu’un Letton est un Letton, un Portugais un Portugais, un Français un Français et que de l’Atlantique à l’Oural, la notion d’être Européen demeure absconse en ce qu’elle ne fait ni rêver ni changer les choses.

L’Europe, selon ses laudateurs, a le mérite d’avoir mis un terme définitif, selon eux, à ces guerres fratricides et répétées qui affaiblissaient le continent. Certes, si l’on excepte le conflit yougoslave des années 90, la vieille Europe n’a jamais connu d’aussi longue période de paix. Mais les risques de guerre, ça n’est pas ce qui intéresse les peuples des 28 pays qui composent la Communauté Européenne. En revanche, ces mêmes peuples constatent navrés qu’en trente années, l’Europe n’a pas été en mesure de régler les problèmes auxquels ils font face au quotidien tels le chômage, l’absence de croissance, la pauvreté. L’Europe de 2015 dont on nous parle ajoute au déclin des Nations dont elle est la cause, une incapacité à régler les difficultés vitales dans sa globalité, ce qui la conduit irréversiblement à sa décrépitude et à son dénigrement.

Estimant devoir faire le bonheur de leur peuple, y compris sans leur assentiment, les dirigeants politiques, mais surtout financiers, du continent, passent outre les messages qui, ces dernières années, leur ont été adressés, et dont le point culminant est aujourd’hui ce Non grec à toute idée d’austérité. Ces vingt dernières années, nombreux sont ceux qui, à un moment donné de leur histoire, ont eu à se prononcer sur des projets européens auxquels ils ont dit non. Souvenons-nous du Non français à 55% au traité de Maastricht que l’on a pris soin d’abord d’ignorer avant de le contourner, pour faire rentrer la France dans le rang et les plans de Bruxelles.

L’Europe estomaquée par le refus grec, sonne l’alarme, prédisant le pire. Faut-il la croire ? La Grèce est-elle perdue ? N’allons pas si vite en besogne, lorsque l’on sait qu’attirés par les déboires de l’Europe, sont là tapis dans l’ombre, la Russie, la Chine et les États-Unis, trop heureux de pouvoir rabattre le caquet des maitres européens qui se croyaient tout permis.

Afficher la suite



Laisser une réponse

17 Commentaires sur "L’Europe impossible"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
obelix
Au lieu de critiquer l’Europe sans essayer de comprendre pourquoi la Grèce est dans SA merde, ça me parait quand même puéril… Ah c’est vrai: quand je passais mes vacances en Grèce il y a une quinzaine d’année, moi aussi, je les trouvais plus forts que les autres car il n’y avait que très peu d’impôts, la vie était bon marché… pas de TVA… beaucoup de travail au noir… Il faisait presque toujours beau.. On dansait le sirtakis; on buvait de l’ouzo… un pays presque le plus proche du Paradis!… Bref aujourd’hui, je constate qu’on n’aurait jamais du accepter l’entrée… Lire la suite »
D’accord avec toi. Qu’est que viennent foutre dans l’Europe des pays tels que la Roumanie ou bien la Républik Tchèk ??!!!…… Des suceurs, voilà ce qu’ils sont !! Et y’en a qui veulent y faire rentrer la Turquie… Et pourquoi pas le Nigéria ou bien le Kenya aussi ??…… Non, il faut casser cette Europe et la refaire avec seulement les 10 plus forts. Aider les autres si on peut et s’ils y mettent de la bonne volonté: oui. Servir de banque et se faire baiser: non ! (ils sont dans la merde ??: qu’ils coupent la tête de leurs… Lire la suite »

comme suceuse la Calédonie elle s’entend. que fout la Calédonie dans la France!

Si l’Europe était vraiment “un grand pays”, elle devrait avoir honte de faire tant de diférentes entre ses ressortissants, non ?

Si l’Europe était un grand pays, elle organiserait la convergence des critères économiques et sociaux des différentes zones, consentirait des transferts importants entre les zones disparates, de la même manière qu’il en existe entre la région parisienne et le jura par exemple. Or cela ne se produira pas avec la gouvernance actuelle, et je parie que la zone explosera avant qu’un changement ne s’opère. De toutes façons, je réfute l’idée même d’un “peuple européen”; ça n’existe pas aujourd’hui.

“on sait qu’attirés par les déboires de l’Europe, sont là tapis dans l’ombre, la Russie”

Un début de lucidité, Laurent ?

Pardon?? Il doit me manquer une partie du contexte, je pige pas. Concernant l’entrée de la Grèce dans l’euro, il me semble utile de préciser que les stats avaient été manipulées par le Gouvernement PASOK, avec l’aide du FMI (Mario Draghi en particulier), et que tout le monde dans les hautes sphères le savait. Besoin de protéger les frontières, et de vendre des milliards d’armement FR et ALL (à crédit) ont fortement pesé dans la balance. Les diverses malversations n’ont profité qu’aux élites, qui avaient toutes les raisons de pousser dans ce sens à l’époque. Je suis convaincu que c’est… Lire la suite »

“Pardon?? Il doit me manquer une partie du contexte, je pige pas.”

Je fais référence au parti-pris que vous avez manifesté sur calédosphère en faveur de la punition russe infligée à l’Ukraine suite à ses velléités de coopération (voire intégration future) avec l’Europe, entre autres.

Punition russe infligée à l’Ukraine?? C’est la meilleure, merci, j’ai failli,faire pipi dans ma culotte!!! Allez, bonnes rêveries quand même, certains traversent la vie sans jamais ouvrir les yeux, et ils ne s’en portent pas plus mal. C’est tout ce que je vous souhaite.

“bonnes rêveries quand même” Laurent, ça ne vous interpelle pas que l’extrême-droite pense comme la gauche de la gauche à propos de la Russie et de l’Ukraine ? Et que ces deux courants politiques apparemment opposés se rejoignent aussi sur les sites internet “complotistes” ? Concernant ces sites d’où vous tirez vos certitudes, en voici les raisons, bien mieux décrites que je ne pourrais (et voudrais prendre le temps de) le faire : http://www.arretsurimages.net/articles/2014-12-01/Chouard-Soral-Bricmont-pourquoi-les-gratifier-d-une-telle-importance-id7266 Morceaux choisis : ” Je crois que les gens ont faim de “représentants”, qu’ils ont particulièrement du mal à trouver dans un mainstream à la diversité… Lire la suite »

Je n’ai aucun rapport avec Francky Lewis, dont je ne regarde pas les chroniques d’ailleurs. Et je suis fort étonné que le texte de cette contribution me soit attribué, ce n’est pas moi qui l’ai commis! Si la modération voulait bien faire un peu le ménage, et attribuer ce texte à son auteur, merci…

“Je n’ai aucun rapport avec Francky Lewis, dont je ne regarde pas les chroniques d’ailleurs.”

J’aurais dû faire pareil mais peut-on laisser passer son n’importe quoi sans réagir ?

obelix

Non, pas seulement la Russie, mais aussi la Chine. Elle est déjà là! dans toute l’Océanie! Demandons à Rocky W……., c’est ses potes. Il veut d’ailleurs envoyer nos étudiants en Chine faire leur étude, plutôt qu’en Europe.

lajmemarre

Combien a t-elle coûté cette Europe … combien à la minorité qui l’a financée ?

On voulait l’Europe des gens normaux,
pas celle des banquiers, des monopoles, du TAFTA, de l’agro-business,de Breteign…

obelix

UTOPIE !!!

Victor Hugo qui appelait aux Etats-Unis d’Europe à la monnaie unique, va se retourner dans sa tombe.

wpDiscuz

Voir plus dans Vu sur le Web

Tendances

Les derniers comm’s

To Top