Connect with us

Calédosphère

Les choix de la rédac'

Conflit des Rouleurs : Le temps des vérités

Cette semaine, compte tenu des récents évènements qui ont marqué l’actualité, les équipes de NCI sortent leur Nouveau Journal exceptionnellement ce mardi plutôt que dimanche. Une édition qui tâche de lever le voile sur un conflit désormais historique et de mettre chacun face à ses responsabilités. Ci-joint l’édito de Maxime Le Braz, directeur de la chaîne, qui résume le travail médiatique de la web-tv de ces derniers jours

L’Edito

A évènements exceptionnels, Nouveau Journal exceptionnel. Cette semaine les équipes de NCI reviennent sur le Conflit des Rouleurs qui aura marqué l’actualité (et marquera l’histoire) de la Nouvelle-Calédonie.

Le combat des chefs contre la voix du peuple.
C’est sur les médias traditionnels que les têtes d’affiches de ce bras de fer, Foucher et Mai d’un côté, Germain et Gomès de l’autre, auront trouvé les parfaits haut-parleurs pour marteler leurs messages et camper sur leurs positions. Sur NCI aussi, avouons-le.

Sauf que c’est sur Internet, terrain de notre chaîne, que l’opinion publique (160 000 comptes facebook en Nouvelle-Calédonie) se sera exprimée durant cette semaine de blocages. Des témoignages de peur, d’inquiétude et de colère, transmis par des Calédoniens pris de nausées face à l’escalade du conflit et ne sachant plus du tout vers qui se tourner pour qu’on les libère des Rouleurs bloquant leurs quartiers, leurs commerces, leurs industries, leurs écoles…

Avec son ton décalé mais pas moins satirique pour qui sait lire entre les lignes, NCI résume un combat des chefs médiatique mené par une poignée de leaders industriels et de chefs politiques, les premiers se servant de leurs employés comme épée, les autres du suffrage universel comme bouclier… le tout laborieusement arbitré par un haut-commissaire, plus diplomate que beaucoup l’auraient souhaité. Mais diplomate jusqu’au bout, en dépit de la pression populaire.

Une guéguerre médiatique qui aura accablé et exaspéré tout un pays… jusqu’à ce que l’imminence d’un conflit armé et le positionnement des indépendantistes et des coutumiers, dans le Nord et jusqu’à Bourail, rendent à la population son droit à la libre circulation.

Didier Guénant-Jeanson: la vérité en 6 minutes
De toutes les personnalités interrogées ces derniers jours, de tous les témoignages que nous aurons collectés, nous avons choisi de n’en garder qu’un seul. Patron de l’USOENC (l’Union des syndicats des ouvriers et employés de Nouvelle-Calédonie), plus important syndicat du territoire, et le plus représentatif du secteur de la mine, Didier Guénant-Jeanson résume à lui seul certaines grandes vérités sur ce conflit. Loin d’être chevillé à des ambitions mercantiles ou politiques, l’homme s’impose aujourd’hui comme une figure d’autorité à l’issue d’un roulement de biceps où désinformations et récupérations mal déguisées auront été monnaie trop courante.

C’est peut-être bien son témoignage que les médias auraient dû relayer au maximum. Mais Didier Guénant-Jeanson aura trop attendu. Désireux de laisser toutes ses chances au dialogue entre Rouleur et Gouvernement, ne souhaitant pas venir parasiter un dossier déjà assez complexe, l’homme se sera exprimé trop tard. Samedi, comment son analyse aurait pu trouver sa place quand tout n’était plus que chaos et drames en perspective ? Quel média aurait encore pu trouver le temps d’antenne nécessaire, entre ses pages publicitaires, ses télé-novelas, ses interviews tambouilles au campement de Port Moselle, ses points sur la circulation, son 63ème interview de Max Foucher, sa grille de diffusion minutée en fonction du temps de cerveau disponible… pour faire passer son message convenablement ? Nous même, pris dans la course à l’info (les 7 reporters de l’équipe étaient tous sur le terrain ou sur les bancs de montage), nous n’avons pas trouvé ce temps. Faute avouée…

Le reste de la programmation
Et alors que le débat se lève déjà autour de la démission de Gyna Moereo à la participation de Miss France, Mondy Laigle présente sa météo depuis les coulisses de l’élection, Guy & Wana, nos spécialistes, s’amusent à inventer un procédé « miraculeux » pour transformer l’eau en vin (ou presque) tandis que Francky Lewis propose sa sélection de l’actualité internationale.

Merci aux internautes
Pour finir, nous tenons à remercier les nombreux Calédoniens qui nous ont envoyé leurs photos, leurs vidéos et leurs témoignages pour nous aider à couvrir les évènements et à informer la population. Un apport citoyen dont nous aurions eu du mal à nous passer et dont le pays avait grand besoin au cours d’un conflit dont l’issue aurait pu être bien plus dramatique.

Maxime Le Braz
Directeur de NCI

Continue Reading

La WebTV de Nouvelle-Calédonie



Laisser une réponse

28 Commentaires sur "Conflit des Rouleurs : Le temps des vérités"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
memory

A force de chier partout vous êtes entrain de marcher dans votre …. non, non, non, je ne le dirai pas!

badi

Et au fait où sont passé les syndicats de lutte, FO et la COGETRA?. Ils sont retournés dans l’espace sidérale?. Ils ont repris le boulot?. Kaddour il s’en fout, lui il est la retraite donc il peut faire grève tout le temps, il sera toujours payé!.

badi

Il serait bon de rappeler au DG de la SLN à travers nos représentants à la STCPI qui a 34% de son capital et où l’Etat est toujours présent, qu’elle se doit d’avoir un rôle qui privilégie l’intérêt de la Collectivité Pays en respectant le minimum d’éthique dans la gestion de la ressource minière ici et ncarné par nos élus politiques.

Les chiffres,……. ah les chiffres. Gravelat essaie de nous vendre sa com° pourrie. Il dit que les exportations de latérite vers Australie vont baisser. C’EST VRAI. Mais pourquoi c’est vrai, bikoz nos petits mineurs n’ont signé que sur 50% de leurs quotas d’exportation, ils se gardent les autres 50% pour envoyer (avec espoir) vers la Chine. Et maintenant ils essaient de nous faire croire que c’est à cause de Germain s’ils ne peuvent pas exporter plus de minerai vers QNI (Australie). Faut arrêter de mentir la bande. QNI s’est engagé par écrit d’acheter TOUS nos latérites, comme ils le font… Lire la suite »

Maxime, il n’est pas du tout question d’un conflit armé entre les rouleurs et les indépendantistes, faut pas exagérer le propos, les rouleurs sont en grande majorité des kanaks, il est question d’écarter les rouleurs du conflit s’il perdure pour s’adresser directement aux mineurs , la journée du 24 était un simple avertissement

memory

Où tu peace Lax? à tif répondit-il du tac au tac

Abdul

Z’avez remarqué ? Depuis samedi les Rrrr publicains sont très discret……plus d’interviews, plus de grandes bouches et de lechages de poires à la tele, plus de gtps….plus rien…..ils ont encore perdu la main, mais l’avaient ils seulement reprise ???

X

Auraient-ils compris que the game is over?

X

Sur les Nouvelles calédoniennes, des confessions exclusives insoutenables: “Vincent Bouvier : « D’autres drames sont possibles »”

Ben oui! Il pourrait rester au lieu d’être tantoutalisé: ce serait vraiment dramatique pour le pays!

wpDiscuz

Voir plus dans Les choix de la rédac'

Tendances

Les derniers comm’s

To Top