Connect with us

Calédosphère

Actualité

Best-of: le plus meilleur du plus pire de 2015

Infos, clash, scandales, action citoyenne, coups de gueule : qu’est ce qui a fait le Buzz sur l’internet calédonien en 2015 ? Nous nous sommes posés la question et avons fait le tour de la toile locale afin de débusquer les 10 sujets qui ont marqué l’internet et les réseaux sociaux calédoniens ces douze derniers mois. Flashback.

1/ Le plus gros Buzz internet de l’année : Miss Calédonie est en couple

Avec plus de 57.000 lectures, ce fut le plus gros Buzz-Fake qu’ait connu la toile locale. En février 2015, les équipes qui allaient constituer la future Web-TV NCI ont lancé une info pour le moins anodine mais qui allait enflammer le web et être ensuite couverte par plusieurs radios et des périodiques locaux et nationaux. Pensez-donc : ils annonçaient sur les réseaux sociaux que Miss Calédonie était en couple ! Photos « formatées » à l’appui, cette actu people a suscité bien des réactions mais surtout énormément d’audience autour d’un projet lancé quelques semaines plus tard : celui de NCI, une Web-TV qui traite depuis lors de l’actualité calédonienne sur un ton volontiers impertinent et décalé. Quant à Mondy Laigle, Miss Calédonie 2014, ardente défenseuse de la cause animale et co-auteur de la blague, elle anime depuis plusieurs programmes sur la toile dont Natur’Elle, une émission centrée sur les sujets liés à l’environnement.

2/ Le plus gros mouvement de soutien : émotion autour de la mort de Daniel Monteiro

En juillet, un meurtre sordide a ému toute la Calédonie. Daniel Monteiro, 71 ans, avait été retrouvé dans une rivière à Paita. La population a appris par la suite qu’il avait été enlevé pour des raisons crapuleuses puis bâillonné, ligoté et enfin battu à mort avant que son corps ne soit jeté dans une rivière. S’en est suivi un très important mouvement de soutien citoyen. Une page Facebook d’hommage a rassemblé plus de 3000 internautes et, à l’appel de ses proches, plusieurs milliers de personnes sont descendues le 7 aout dans les rues de Nouméa pour participer à une marche blanche. Une enquête judiciaire pour enlèvement et séquestration, suivis de mort avait été lancée et trois interpellations ont eu lieu concernant une jeune femme de 21 ans ainsi que deux complices âgés de 19 et 26 ans. La jeune femme avait peu après avoué avoir frappé la victime et avoir jeté son corps à l’eau. Cette affaire d’une sauvagerie sans égale dans l’histoire récente du territoire avait plongé la population dans la consternation et une profonde colère.

3/ Le plus gros scandale : l’accord secret entre Bouvier, Ligeard et Wamytan

Alors qu’un petit groupe bloquait le chantier de construction de la future polyclinique de Nouville, Calédosphère avait révélé le document confidentiel qui liait le Haut-commissaire Vincent Bouvier, le clan Wamytan et l’ex-présidente du gouvernement Cynthia Ligeard. Dans celui-ci, le représentant de l’Etat et l’ancienne chef de l’exécutif avait soutenu en secret le fait d’octroyer aux clans Bétoé et Wamytan des terrains, la légitimité foncière de cette portion de la ville de Nouméa ainsi que 10% de la valeur totale de la future clinique, tout cela afin de permettre le déblocage des lieux. Cependant, leur plan a échoué. Mis au courant de la teneur de ce document dans ces colonnes, les responsables du projet hospitalier se sont retournés contre le gouvernement Ligeard et ont fait annuler l’accord. Une affaire qui aura néanmoins fini de décrédibiliser un peu plus la fugace mandature de Cynthia Ligeard, une élue qui n’est finalement restée en poste qu’un peu moins de dix mois…

4/ Le plus gros « Pschitt » : les Nouvelles passent à côté d’un cyclone

Ce fut le FAIL de l’année. En effet, le 5 mars, Calédosphère et d’autres sites régionaux du Pacifique faisaient état de l’annonce par l’US Navy qu’un phénomène Météo imminent pouvait entrer dans la zone calédonienne. Les Nouvelles Calédoniennes, habituées à ne prendre en compte que les avis de Météo-France, ont alors nié la venue d’un tel évènement puisque la station météorologique locale n’utilise pas les modèles informatiques notamment utilisés par le site http://www.icyclone.com/ Le quotidien a donc trouvé judicieux de titrer en Une de son édition du 10 mars 2015 : « Le monstre fait Pschitt ». Manque de bol pour la rédaction du journal, le phénomène s’est bien transformé en cyclone quelques heures plus tard et PAM a touché les îles Loyautés dans la nuit du 13 mars. Appartenant à la catégorie 5 (la plus haute graduation existante) le phénomène climatique avait donc été prévu dix jours avant son arrivée. Il a notamment frappé les îles du Vanuatu causant la catastrophe naturelle la plus dévastatrice de l’histoire de l’archipel.

5/ Le plus gros coup de gueule : la lettre aux rouleurs de Mme Montravel

En aout, après plusieurs semaines de blocages causés par les manifestations des syndicats des rouleurs, qui exigeaient du gouvernement l’autorisation de nouvelles exportations de Nickel vers la Chine, la patience des Calédoniens et notamment celle des habitants du Grand Nouméa fut mise à rude épreuve. Mais dans la nuit du 22 aout, le blocage de la Savexpress avait causé la mort d’un jeune homme dont le véhicule était venu s’encastrer dans l’un des camions des rouleurs, placé volontairement en travers de la chaussée. Le lendemain, une lettre a alors fait le tour de la toile. Il s’agissait d’un véritable coup de gueule intitulé « Lettre aux rouleurs de Madame Montravel ». Avec plus de 43.000 lectures et partagé par plus de 4000 personnes, ce mini-pamphlet aura mis en exergue l’exaspération de la population. Malgré eux, les responsables du conflit se sont rendus compte, de fait, qu’ils avaient perdu le soutien de l’opinion publique.

6/ La vidéo la plus vue : La Nouvelle-Calédonie en 3 minutes !

Passionné de voyages, Bruno Maltor n’en a lui-même pas cru ses yeux. En visite en Nouvelle-Calédonie, le jeune homme a en effet dernièrement réalisé une vidéo de 3 minutes résumant son séjour sur le caillou. Et seulement 9 heures après sa mise en ligne la vidéo avait déjà été vue plus de 100.000 fois ! Depuis le 16 décembre, ce sont maintenant 950.000 visionnages qui ont été comptabilisés sur Facebook. Entre plages paradisiaques, décors de brousse, rencontres et vidéos aériennes ou sous-marines, le blogueur nous a fait découvrir (ou redécouvrir) le territoire calédonien dans ce qu’il a de plus beau. Une vidéo plébiscitée par les internautes locaux mais aussi et surtout par les personnes étrangères à la Nouvelle-Calédonie et qui, il faut bien le dire, surpasse haut-la-main l’ensemble des campagnes – parfois très dispendieuses – des organismes locaux en charge de notre promotion touristique…

7/ Le plus gros LOL : Viré, Loueckhote appelle à la révolution !

Si la politique n’est pas toujours très drôle, il arrive parfois qu’elle fasse sourire. Ce fut le cas pour nombre d’internautes intéressés par la vie politique du territoire lorsqu’en mai de cette année l’ancien sénateur Simon Loueckhote a appris que le nouveau gouvernement élu ne renouvellerait pas son contrat de collaborateur. Candidat malheureux – une fois de plus – aux élections provinciales, l’ex-président du congrès avait été repêché par Cynthia Ligeard qui lui avait octroyé un emploi qualifié de « fictif » au sein de l’exécutif. Si celui-ci n’avait pas de bureau officiel, ni de ligne téléphonique, ni même d’ordre de mission, il s’était défendu face à ses détracteurs en déclarant « Ces abrutis, savent-ils seulement qu’à l’ère d’internet, on n’a plus besoin de bureau ? ». Mais apprenant son limogeage, l’ex-élu avait mis la barre très haut en affirmant sur son site que c’était la preuve que « la dictature s’installait » et que la seule réponse possible était « la révolution ». L’ex-parlementaire avait en outre affirmé que la perte de son emploi marquait le retour « des années les plus sombres que connut le caillou ». Beau comme l’antique, l’ex prévenait à qui voulait bien l’entendre que « à la dictature du pouvoir répondra la rue ! ». Et même si on attend encore cette réponse, Simon Loueckhote avait alors fait rire plus de 20.000 internautes. C’est déjà ça.

8/ Le plus gros dérapage : Une journaliste de NC1ère traite Marion Le Pen de « petite conne »

53.000 lectures, plus de 5700 partages et des centaines de commentaires. Une petite phrase d’une journaliste de Nouvelle-Calédonie 1ère publiée sur les réseaux sociaux n’aura pas laissé les internautes indifférents. En pleine campagne pour les régionales, l’une des présentatrices du journal de la chaîne publique locale s’est laissée aller il y a un mois à quelques commentaires et mots-fleuris sur ce qu’elle pensait de la candidate du Front National dans la région PACA. Oubliant semble-t-il de conserver une certaine distance ou objectivité en la matière, la journaliste a ainsi traité la députée de « petite conne » en répondant aux internautes qui débattaient avec elle de son opposition au parti d’extrême-droite. Il n’en fallait pas plus pour que le débat autour des publications sur les réseaux sociaux s’anime ici aussi en Calédonie, certains affirmant que la sphère « Facebookienne » est privée quand d’autres soutiennent que ce genre de propos facilement consultables sont éminemment publics et entrainent donc la responsabilité morale de leur auteur. Un débat qui, quoi qu’il en soit, ne risque pas de s’arrêter de sitôt sur la toile.

9/ Le documentaire le plus choc : l’enquête de NCI sur la prostitution

Il n’y a pas de prostitués en Nouvelle-Calédonie ou si peu… Vraiment ? En juillet, les équipes de NCI se sont lancées dans un reportage-enquête sur les dessous de la prostitution. Dans les rues de Nouméa, sur les quais et jusqu’aux adresses les plus glauques connues de certains habitués, la jeune Web-TV locale a réalisé plusieurs reportages sur ce phénomène de société dont on parle peu tant il est tabou. Sans voyeurisme ni sensationnalisme, les reporters en herbe ont décrit des tranches de vie où l’émotion côtoyait souvent le sordide. Plébiscités par plus de 37.000 internautes, ce documentaire s’est également appuyé sur les avis de deux professionnels, l’un sexologue et l’autre psychologue qui, par leur commentaire, ont permis de mieux appréhender ce qui reste ici, souvent, passé sous silence pour ce que c’est dérangeant.

10/ Le plus gros poivrot : la saga d’Anthony Lecren

Pas un article en particulier mais une palanquée. Pas un scandale mais une pléthore. Les aventures éthyliques de l’actuel membre du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie ont non seulement rempli les rubriques faits-divers de la toile et de la presse en 2015 mais ont aussi animé bon nombre de soirées des Calédoniens. Jugez plutôt : en avril, l’élu de l’Union calédonienne se fait arrêter pour conduite en état d’ivresse au volant de son véhicule de fonction et se voit retirer son permis de conduire. Il fait alors la demande officielle au gouvernement pour obtenir un chauffeur… En mai, un agent de la DTSI fait parvenir à Calédosphère la liste des accidents causés par le « ministre » ainsi que les frais de réparation que la collectivité a dû prendre à sa charge. En tout, 4 accidents en seulement une année et 1,6 millions de frais. En aout, le tribunal le condamne à deux mois de prison avec sursis. Deux semaines plus tard, l’homme est arrêté par la police alors qu’il voulait étrangler sa jeune compagne. Après avoir passé une nuit en cellule de dégrisement, le parquet annonce qu’il sera convoqué devant le tribunal en février pour répondre de faits de « violences volontaires, menace de mort, violation de domicile, menaces envers la police et refus de se soumettre au test d’alcoolémie ».

Soutenu par son parti l’Union Calédonienne qui refuse de le voir quitter le gouvernement, en opposition constante avec Philippe Germain, l’élu continue vaille que vaille à demander des subventions au congrès pour ses « colloques » et ses « voyages ». Cloué au sol depuis l’élection du nouveau gouvernement, il est devenu à lui seul le symbole de tout ce que les Calédoniens exècrent dans la sphère politique locale. Pourra-t-il faire pire en 2016 ? Rien n’est moins sûr…

Continue Reading

Officiant en free-lance pour plusieurs périodiques et médias calédoniens, cette pigiste professionnelle a rejoint l’équipe des contributeurs de Calédosphère depuis 2013 sous son nom de plume « Rita ». Spécialisée dans l’actualité quotidienne, elle se plait à y dénicher des sujets non-traités par les autres médias et à couvrir les évènements sensibles. Synthétique, réactive et parfois provocatrice elle essaie toujours d’écrire de manière claire, précise mais avant tout vivante. Son crédo : « Si ça pique, c’est un bon sujet »



Laisser une réponse

9 Commentaires sur "Best-of: le plus meilleur du plus pire de 2015"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Et puis y a aussi des trucs dont on ne parle pas trop et qui du coup ne font pas le buzz. Certaines ne manque pourtant pas piments, comme la dernière affaire de meutre à Thio, ou vraisemblablement, un homme ayant refuser de coopérer alors qu’il était victime d’un vol, s’est retrouvé pendu et criblé de balles. L’affaire est tout aussi sordide que celle de M. Monteiro. On en parle, on s’indigne, on montre sa colère… on va faire une marche, une manif, et puis… pschiiit ! Que sont devenu les assassins de ce pauvre homme, quelles mesures en matière… Lire la suite »
X

Quelles mesures? Aucune hélas.

Et c’est pourtant le troisième crime raciste de l’année…

Abdul

Heu pour le cyclone vous avez quand même merdé grave car d’après vous dires, on devait se prendre le méga cyclone du siècle en plein dans la tronche alors que la meteo nationale (mf) le suivait comme toutes depression ou cyclones qui circule ou qui sont susceptible de nous interresser, et prevoyait de le faire passer la ou il est effectivement passé ……alors camenbert parce que même si le Vanuatu à ramassé grave, ce phénomène d’ampleur n’a fait que nous effleurer….( comme prévu par mf)……la prochaine, prenez un peu de temps avant de faire du “sensationnel”…..

Et le plus gros prouttt “journalistique” de l’année ce ne serai pas une “certaine” Rita par hasard ???

obelix

Et la plus grosse flatulence blogueuse du Caillou…?

elle est apssée a coté du buzz le plus important de l année 2015 : ” LES LIENS D INFORETIF”
pour une journaliste c est pas trés serieux

Tiens, gadget, puisque tu aimes mes liens, spécial cadeau de nouvel-an à ton intention, le calendrier de ton idole Putine :
http://www.huffingtonpost.fr/2015/12/28/vladimir-poutine-calendrier-2016_n_8882780.html?utm_hp_ref=france

Mouais… La vie quoi !!!

Mouais bof… La

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top