Connect with us

Calédosphère

Actualité

Séance du congrès : clash en vue

Le syndicat ContraKmine et le comité de soutien à la doctrine nickel appellent chacun leurs troupes à se mobiliser lors de la session extraordinaire du congrès qui traitera des exportations de minerai. L’objectif pour les deux mouvements est de faire pression sur les élus. Mais pour qui ?

Le syndicat des rouleurs a diffusé hier soir un appel à tous ses adhérents et aux responsables miniers pour qu’ils se rendent devant les portes du congrès ce mercredi pour se rappeler au bon souvenir des élus. Les partisans du comité de soutien à la doctrine nickel leur ont emboité le pas. Après des semaines d’atermoiements et d’allers et retours entre les institutions et les partis politiques, c’est en effet lors de cette séance que les conseillers de la Nouvelle-Calédonie débâteront (enfin) de l’autorisation des exportations vers la Chine demandées notamment par les sociétés minières MKM, Ballande et Montagnat. Or, en 2009, les partis politiques avaient à l’unanimité adopté le fameux schéma minier qui régit l’ensemble de la politique minière de la Nouvelle-Calédonie. Et celui-ci précisait que « les exportations de minerais garniéritiques ou latéritiques à destination des clients traditionnels de la Nouvelle-Calédonie seront maintenues à un niveau sensiblement équivalent ».

Et c’est bien à propos des termes « clients traditionnels » que les avis divergent. Tout d’abord parce qu’à l’opposé du Japon et de l’Australie la Chine n’est pas considérée comme un client traditionnel de la Calédonie et ensuite parce que chaque « petit mineur » demande l’autorisation d’exporter entre 300.000 et 350.000 tonnes supplémentaires, soit environ un million et demi de tonnes de minerais de plus, ce qui irait donc à l’encontre du maintien des exports « à un niveau sensiblement équivalent ». Mais pour les partis politiques qui soutiennent ces sociétés minières, le schéma minier n’est plus adapté à la situation actuelle dans laquelle les cours du nickel sont au plus bas. C’est le cas d’une partie importante de l’Union Calédonienne tiraillée entre ses élus du nord (favorables au schéma minier) et ses élus du sud, plus proches des mineurs. C’est ainsi que les mobilisations prévues seront chacune soutenues par une fraction de l’UC.

121212 131313
Soulevez le rideau, voici Montagnat, Maï et Ballande…

L’année dernière, les groupes Ballande, Montagnat, Gemini et MKM ont engrangé grâce à l’export de minerais un bénéfice net cumulé de 2,8 milliards de francs. Mais la chute des cours et le projet avorté de partenariat entre Wilfrid Maï et le géant industriel chinois Jin Pei ont changé la donne. Mise à part le groupe Ballande – qui devrait cette année augmenter encore ses bénéfices grâce à la teneur du minerai de ses mines (plus de deux milliards pour la seule année 2015) – les autres sociétés minières risquent de voir leurs bénéfices diminuer drastiquement. La situation est même devenue inextricable pour le groupe MKM car son patron Wilfrid Maï s’était engagé en mars avec Jin Pei afin que celui-ci lui construise son usine Off-Shore au Vanuatu, mais seulement en échange de 49% de sa ressource minière. Mais sans possibilité d’exporter ce minerai vers son partenaire Chinois, Wilfrid Maï voit tous ses plans s’envoler… C’est la raison pour laquelle ceux qu’on appelle les « petits miniers » se sont depuis deux mois lancés dans une guerre ouverte ou larvée avec les institutions et tous ceux qui refusent d’autoriser des exportations. Ils utilisent ainsi le syndicat des rouleurs constitué de ceux à qui elles donnent (ou non) du travail sur les sites miniers grâce au transport de minerais.

Et pendant ce temps-là, les trois grandes sociétés minières calédoniennes (SLN, VALE-NC et Koniambo-SMSP) qui transforment et produisent en Calédonie le Nickel font face chacune à des difficultés grandissantes du fait, en grande partie, de la baisse des cours. Les trois géants calédoniens risquent ainsi, si les cours n’augmentent pas, de perdre globalement près de 80 milliards de francs sur l’exercice 2015. Or, elles font vivre 15.000 personnes sur le territoire. Reste à savoir si les élus sauront s’en souvenir et peut-être se soucier de leur avenir ce mercredi…

Afficher la suite

Officiant en free-lance pour plusieurs périodiques et médias calédoniens, cette pigiste professionnelle a rejoint l’équipe des contributeurs de Calédosphère depuis 2013 sous son nom de plume « Rita ». Spécialisée dans l’actualité quotidienne, elle se plait à y dénicher des sujets non-traités par les autres médias et à couvrir les évènements sensibles. Synthétique, réactive et parfois provocatrice elle essaie toujours d’écrire de manière claire, précise mais avant tout vivante. Son crédo : « Si ça pique, c’est un bon sujet »



Laisser une réponse

117 Commentaires sur "Séance du congrès : clash en vue"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
badi
Sans pour autant partager la thèse de la libéralisation temporaire du marché, je me dis que lors de la signature du fameux P.A avec les rouleurs, q’un consensus plus ou moins clair avait été trouvé pour amener à la signature des uns et des autres. J’ai du mal à imaginer qu’à ce niveau de responsabilités, d’un côté, on ait signé en se disant que le principe de l’accord d’exportation est acquis mais c’est une question de rédaction sibylline, de clause de style, de l’autre ( le gouvernement) on ait signé en se disant que de toute manière, ils n’auront toujours… Lire la suite »

Et pour aider nos entreprises, on permet l’exportation de notre richesse pour le profit d’une poignée contre l’intérêt du plus grand nombre, étrange façon de penser à demain et de stabiliser les difficultés actuelles…!!!
Si au moins on peut leur mettre la redevance minière tout de suite se sera toujours moins pire, mais est-ce que nos élus là encore vont-ils se défiler…???

Pas de redevance minière sinon blocages avec gros camions et petits cerveaux

Rigoberto

Un Président de Gouvernement désavoué de la sorte n’a plus qu’à démissionner, il a fait chier les calédoniens à subir une grève de trois semaines des rouleurs par son intransigeance téléguidé par le grand gourou en mal d’inspiration, tout ça pour rien, il est mis en minorité par l’assemblée représentant le peuple.
Du balais.

Guigou

À choisir entre un président de gouvernement qui n’aide pas à calmer un blocage de 3 semaines et un membre de gouvernement alcoolique, notoirement violent, impliqué dans une affaire de meurtre, au bilan quasi nul, je préfère largement la démission du second.

Vous dites ,je cite:”il fait chier les calédoniens”JE FAIS PARTIE DES CALÉDONIENS ET JE VOUS INTERDIT DE PARLER EN MON NOM!!!!

XXX

@ Rigoberto – Et puis comme il vaut mieux prendre les choses du bon côté, je me dis qu’il y a au moins un point positif à l’issue de cette crise : Grégoire B. aura enrichi son vocabulaire en “isme”, d’un nouveau mot : PRAGMATISME.

Bon, certes la paternité de l’introduction de ce nouveau vocable dans le vocabulaire des politiques locaux revient à l’UC, mais ça, vous n’êtes pas obligé de lui dire.

Parce que dans dix-huit mois, faudra bien en reparler de ces exportations sur la Chine….

Rigo, les élus ont fait un choix et c’est comme çà. Mais le Président n’est pas désavoué, il a demandé l’avis des élus et il l’a voilà tout… Quand aux rouleurs, ils n’ont pas fait grève, les rouleurs sont à priori des patrons, enfin sauf les faux patentés de Mai et Foucher, donc il ne peut-être question de grève…!!! Pour ce qui est du “téléguidage” tu dois confondre avec un programme politique inscrit noir sur blanc qui est suivi et poursuivi puisque c’est le principe d’un parti de faire ce pourquoi il a été élu…!!! C’est vrai que chez vous… Lire la suite »

Rigoberto un peu d’honnêteté intellectuelle, l’écart de voix est insignifiant

“une grève de trois semaines des rouleurs”

Drôle de conception de ce qu’est réellement une grève . . .
Donc, Rigoberto, dorénavant ce ne sont plus les casseurs qui font chier le monde mais ceux qui leur résistent ?!
Pauvre Calédonie.

Vas y Rigo, dis à tes potes de déposer une motion de censure.

On va vers un sauvetage du soldat Maï………uniquement.

Finalement c’est bien 27 contre l’export et 25 pour et deux abstentions ou 25 contre l’export et 27 pour et deux abstentions ???

badi

Pour ceux qui ont suivi les débats, qui a voté pour, qui a voté contre et surtout qui sont les 02 abstentionnistes?. Merci de la précision.

Pas de critères d’exportations, mais c’est une grosse farce……MDR.

georges

Suite à un problème technique, le replay de la séance du 14 octobre 2015 sera disponible le jeudi 15. Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée.

georges

toujours pas d’images ni de son ….lamentable …

Finalement un direct bien pourri, puisque qu’après n’avoir eu ni image ni son, on a l’image mais pas le son !!!
Pffffffff

Et ce n’est pas la première fois et toujours lorsque c’est intéressant … dommage !

On peut pas dire que la qualité du service à NC 1ère soit à la hauteur…des salaires qu’on leur paie pour ça ! Lamentable.

Ben pour le coup NC radio est en direct, bon question commentaires le peu que j’ai entendu est assez limité, mais bon on a le son…!!!
Quand à la WebTV du Congrès c’est curieux cette histoire de coupure..
C’est quand même la première fois que l’on m’explique, oui j’ai appelé pour savoir où était parti le son vu qu’on avait que l’image, que c’est à cause de la multitude de connections que le son ne passe pas..???

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top