Connect with us

Calédosphère

Actualité

Une lettre commune qui fait du bruit

Gomes et Frogier apposant leurs deux signatures au bas d’un même document, l’affaire est loin d’être anodine. Le sénateur et le député ont adressé un courrier au Chef de l’État, réclamant que le gouvernement prenne enfin en compte l’importance du dossier nickel pour l’avenir de la Nouvelle-Calédonie. Et cette lettre commune fait grand bruit…

Et tout d’abord chez les premiers concernés, à savoir Eramet-SLN. L’initiative commune des deux parlementaires aura eu un impact au conseil d’administration d’Eramet où le représentant de l’État a tenu des positions très fermes quant au soutien financier qu’Eramet se doit d’adopter en faveur de la SLN. Au-delà de cela, il est évident que la décision de Philippe Gomes et de Pierre Frogier de s’engager ensemble sur un dossier aussi sensible que le nickel, sur lequel jusqu’alors ils avaient des positions différentes, voire contraires, ne manque pas d’interpeller l’ensemble de la classe politique.

L’esprit du 5 juin ?

Ce qui marque les esprits et alimente la conversation, c’est que les deux parlementaires soient parvenus à faire cause commune, en dépit de tout ce qui les sépare, et soient montés au créneau, notamment face à l’État et au groupe Eramet, pour défendre l’intérêt général. Cette démarche inattendue n’est pas non plus le fruit du hasard ou des circonstances. On sait en effet que lors de leur récent séjour parisien, Philippe Gomes et Pierre Frogier se sont rencontrés et ont discuté, et sans doute pas seulement du nickel et de la SLN. Il est vrai cependant que la situation du nickel et les risques encourus par la SLN et ses salariés confrontés à une crise majeure réclamaient pour le moins une prise de conscience et pour le mieux des initiatives. Mais cette lettre commune centrée sur le nickel pose peut-être un premier jalon, comme un petit caillou blanc sur le chemin, elle se conclue en effet par une phrase qui précise que

À la veille de l’échéance 2018, le nickel est nécessairement au cœur de la solution que nous devons rechercher en commun pour une sortie apaisée de l’accord de Nouméa 

La solution que Pierre Frogier et Philippe Gomes déclarent publiquement vouloir rechercher en commun est une indication importante quant à l’état d’esprit qui anime le sénateur et le député. État d’esprit dont on avait eu une première impression lors du comité des signataires du 5 juin dernier sur lequel était passé, comme l’indiquait Manuel Valls, « un souffle nouveau ».

Qui m’aime me suive !

De retour à Nouméa, Pierre Frogier a expliqué le sens de cette démarche commune aux élus et militants de son parti lors d’un comité directeur du Rassemblement à Païta. Il semble en effet que certains s’interrogent sur ce qu’ils considèrent comme un dangereux rapprochement entre le président des Républicains-Nouvelle-Calédonie et le leader de Calédonie Ensemble. C’est le cas de Simon Loueckhote qui, sur son Facebook, n’a pas hésité à dénoncer une manipulation :

Je m’engagerai avec celles et ceux qui présentent un vrai projet d’alternance et non une énième combinazione politique

Face à la grogne, le Rassemblement a décidé de serrer les rangs. Lors du comité directeur de Païta, un nouvel organigramme a été présenté aux militants, qui laisse la part belle aux proches de Pierre Frogier et aux responsables historiques comme Éric Gay, George Naturel, Bernard Deladrière ou Alain Lazare. Pierre Frogier face aux risques de dissensions s’en est d’ailleurs expliqué :

Il n’est pas envisageable que le Rassemblement disparaisse. Le Rassemblement constituera au sein des Républicains une force importante, mais le Rassemblement par ailleurs, a son histoire (RNC, 10 décembre)

Continue Reading

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

42 Commentaires sur "Une lettre commune qui fait du bruit"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Ces mecs sont des inutiles, on vous a lavé le cerveau, il est temps de mettre en place une ‘démocratie directe’*, système qui coûte beaucoup moins cher au contribuable et qui a fait ses preuves… *La démocratie directe est un régime politique dans lequel les citoyens exercent directement le pouvoir, sans l’intermédiaire de représentants. Initialement équivalente au concept de démocratie depuis l’antiquité grecque, la qualification progressive des régimes représentatifs comme démocraties a conduit parfois à l’usage du qualificatif « direct » pour distinguer techniquement les pratiques qui se rapprochent de l’expérience du siècle de Périclès. Appliquée au seul secteur économique,… Lire la suite »
Hmmm… à voir… Pas trop directe non plus comme démocratie, parce-que je doute que les électeurs soient prêts à se rendre aux urnes à chaque fois qu’il faut choisir la couleur d’un mur. Par-contre, il serait intéressant que les pouvoirs en place instaure des systèmes de sondages. A l’heure d’internet et du téléphone portable ce n’est pas compliqué a mettre en place. Une partie représentative de la population, pourrait donner son avis sur la nécessité d’organiser un référendum pour certaines décisions. On peut même imaginer un procédé qui envoi un code par SMS (ou autre) valable une fois et permettant… Lire la suite »

Et cequi est extrait du sol Néo-caledonien est… A NOUS TOUS!
Pour l’instant, des ‘aristocrates’ -étrangers trop souvent-, se servent dans notre ‘escarcelle’ nous sommes tous COCUS!!!…

Mouais… j’élargirais volontiers cette vision encore plus loin.
Ce qui est présent sur cette planète appartient à tous ses occupants. Il serait bon que la minorité de bipèdes qui l’exploite y songe un peu plus sérieusement…

gil

La lettre a fait de l effet puisque eramet confirme qu il va sauver le soldat sln mais il a ete clair, il va demander aux actionnaire minoritaires de la sln de faire leurs parts de travail dans ce sauvetage. Je crois que nos provinces via la STCPI vont pleurer l’année prochaine

Beru

Avoir raison… Avoir raison à tout prix, à n’importe quel prix ! Voilà la seule raison politique qui anime encore le sénateur fossilisé. C’est lamentable, il est lamentable. Son seul et unique combat politique aujourd’hui : éviter le référendum et faire passer un nouvel accord avec des coutumes par ci, des langues kanak par là, un beau drapeau indépendantiste en plein milieu.
Y a urgence à virer ce zéro convaincu d’être un héros, et de passer à autre chose.

Oui mais heureusement le génial et brillantissime E. Gay relève le niveau . . .

Mais Beru, pourquoi toi et tes amis politiques votent en faveur de Frogier et ses affidés?

Beru

J’ai pas été clair là ? N’importe quoi Floyd !

bendidon

quelqu’un a-t-il des nouvelles du sénateur “dicicestpaslafrance” de l’île des pines ?

Parles bien du vieux toi chien c kunie pine toi même ..shh s il est en tête c est que les kunie reconnaissent sa discipline ! Et au cas ou tu le sais pas la reine Hortense a fait cadeau de îles des pins à la fronce

Non mais quel langage ! il y a de plus en plus de mots orduriers dans les commentaires que vous publiez. Nautile

Nautile, tu crois que mettre une figure de style change les choses ? tu crois au père Noel toi, descends ton nuage

X

Alors, Jean Lâcheté, on a profité sur quelqu’un ce week-end, tabassé une fille, l’alcool (colonial) aidant?

Répondez, les Français veulent savoir!

Janloupe Pahune

Dulco Lax : on le suis à la trace…

X Tu dois pas baiser très souvent pour être perché aux pieds de ma vie..

X

Ce n’est pas de sa faute: il a l’alcool (colonial) mauvais; ça lui fait un effet bœuf à chaque fois!

Demandez à la fille qu’il a tabassée, tant qu’elle est vivante, parce que le pauvre Guy Tamaï, lui, il ne peut plus parler…

bendidon

Le sénilateur va déposer un arrêt de travail après cette contribution ?

X

Dommage, l’histoire ne nous dit pas si l’addition des sandwichs était salée, ni qui l’a réglée…

Rigo, tu as vu la photo dans “Les Nouvelles” du comité directeur du Rump à Païta?
Mân Diou, la moyen d’age des participants est de 70 ans. A part une meuf un peu canon paumée au milieu de des têtes mauves et grises, on ne peut pas dire que c’est un parti d’avenir.C’est fou quoi. pour applaudir, certaines ne font que remuer leurs bijoux. Non, mais il va falloir sérieusement rajeunir ces comités directeurs, sinon ça va terminer en bingo.

ENI ANA

Ah bon c’était pas une partie de bingo, le passe-temps favori des mémés?

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top