Connect with us

Calédosphère

LES CHRONIQUES DE CATON

Recadrages

Ça tangue un peu chez certains, c’est le moins qu’on puisse dire, et les tensions, les divergences d’appréciation ou les critiques de moins en moins cachées, semblent être à l’ordre du jour. Alors que le Palika et Calédonie Ensemble paraissent sans état d’âme voir monolithique, à l’UC et chez les Républicains, on est loin d’être parvenu à la synthèse ! Daniel Goa pour l’UC et Pierre Frogier pour les Républicains ne peuvent que constater que leurs initiatives n’emportent pas l’adhésion, ce qui les contraint parfois à quelques contorsions qui les embarrassent bien.

Au sortir d’une intense séance médiatique, Daniel Goa, président de l’UC, qui est certes apparu parfois claudicant et mouvant, n’en a pas moins dit des choses. D’abord, il ne cache plus qu’à l’Union Calédonienne on ne marche plus au même pas et que sous couvert du nécessaire débat, certains se poussent du coude et opèrent des croche-pattes. Dans telle ou telle de ces interventions, Daniel Goa a ciblé Roch Wamytan, l’appelant à la mesure, sinon à tenir sa place et à cadrer ses discours dans le périmètre qui est le sien. On a bien compris, tout du moins c’est ce qu’espère Daniel Goa, que le président de l’UC a cherché à se rappeler au bon souvenir des siens.

Chez les Républicains, Pierre Frogier fait face à une contestation interne d’une jeune garde ambitieuse qui ne supporte pas de voir passer devant ses yeux les plats, sans pouvoir les goûter. Le sénateur a du faire quelques déclarations pour préciser que le travail entrepris il y a trente ans devait être achevé par ceux qui l’avait initié, et préconisé la patiente à la jeune génération. Or, la patience n’est pas la vertu cardinale de ceux qui au congrès comme à la province Sud ferraillent à tire-larigot et veulent faire feu de tout bois.

C’est vrai que la perspective de 2018 attise les ambitions. C’est bien cette période qui peut créer des destins, et donc des carrières, pour peu qu’on soit à la bonne place ou dans le bon wagon. Il faut donc être à l’affût de toutes les opportunités et un strapontin dans les délégations qui comptent et pour les réunions auxquelles il faut assister, ça ne se manque pas !
Sans compter que déjà prennent position dans les starting-blocks tous ceux qui se voient députés ou sénateurs, et croyez-moi, ils sont pléthore ! Du coup, ça se bouscule au portillon, et les épidermes sont excités. Ça fait un peu panier de crabes et cela force les leaders à des recadrages, pour l’heure feutrés, mais qui pourraient prendre par la suite des formes de mises en garde officielle au cas où leur positionnement et leurs stratégies seraient plus durement mis en cause.

Et l’opinion publique regarde tout ça, amusée et agacée, par les jeux de pouvoir qui affaiblit les uns et fragilise les autres, à un moment où franchement on n’a pas besoin de ça. Ça fait ressurgir le débat sur les « égos » des uns et des autres, moteurs chez la plupart de toute leur action politique…

Caton

Afficher la suite

Observateur attentif de la société, Caton n'est dans ses analyses ni obtus ni extrémiste. Appartenant à une génération calédonienne qui en a vu d'autres, féru d'histoire, ce contributeur tranche au scalpel d'une plume acerbe et aiguisée nos idées reçues sur la vie politique locale. Adepte du Old School, Caton transmet au blog, depuis la fin de l'année 2012, par courrier postal une contribution portant sur un thème d'actualité qui est mise en ligne chaque semaine. Cité par Elisabeth Nouar, dans une de ses chroniques, Caton est l'un des "Sept salopards du net"



Laisser une réponse

11 Commentaires sur "Recadrages"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes

Double drapeau, double légitimité, double langage.

Rigoberto

Après avoir chié sur les ripoublicains pendant des années, Floyd va devoir retourner sa veste comme le fait Gomès et CE.
Corinne Voisin maire de La Foa, CE, choisi de soutenir un candidat les ripoublicains à la présidentielle, Alain Juppé, qui a soutenu les deux drapeaux de Frogier.
CE zig zag à fond en ce moment, vos électeurs sont largués et n’y comprennent plus rien.

Juppé soutient le double drapô? Apporte nous la preuve Rigo.

Derniėrement, dans un article LNC, le chroniqueur fait allusion à une double posture des Républicains du type “good cop / bad cop”. Que finalement le rapprochement (d’idées) avec CE ne serait pas sincėre, comme un écran de fumée. C’est possible.

Bizarement, à l’UC aussi, ils ont adopté une double posture du même type. Des grands comédiens toute la bande.

Les portes du wagon FN en Calédonie sont grandes ouvertes, celui ou celle qui monte le premier rafle la mise et l’investiture pour les législatives de 2017.

Rigoberto

Ce sont les électeurs CE cocus qui vont se barrer au FN…vous avez gros perdre.

Nââân, les futures Frontistes sont des dissidents du Rump, les purs et dures qui voulaient purger les indépendantistes, mais dégoutés à la suite du hissage du drapô FLN par Petelo. La plupart sont des exclus du corps électoral par le gel (25000) et ils se disent que Frogier ne fera rien pour les aider puis Sarko les avait abandonné.

Clark

Et il nous régurgite encore ses boulettes…

bernard

Tout est juste dans ce billet de Caton. Très bien renseigné.
C’est toi pauvre Clark déconnecté de toute intelligence qui annone régulièrement des absurdités et contre vérités, vendu que tu es aux Blaise et Yanno, tes copains définitivement virés de la politique.

“déconnecté de toute intelligence”
dit-il, n’ayant même pas compris que Clark répondait à Floyd et sa marotte actuelle du FN (29 mars 2016 22:40) et non à Caton…

wpDiscuz

Voir plus dans LES CHRONIQUES DE CATON

Tendances

Les derniers comm’s

To Top