Connect with us

Calédosphère

Non classé

Affaire Tamaï : Hello la justice, y-a quelqu’un ?

Presque deux ans après le décès de Guy Tamaï, l’instruction judiciaire est à l’arrêt et aucun procès n’est programmé. Nulle réponse n’a été apportée à la famille du défunt « assassiné » en juin 2014. Le meurtrier présumé est toujours en liberté et n’a pas été jugé. Allo la justice ?

Dans deux mois, cela fera deux ans jour pour jour que Guy Tamaï, l’ancien secrétaire de l’UPM aura été roué de coups et son corps sans vie abandonné sur un trottoir de la baie de l’Orphelinat. Sa mort avait entraîné un important mouvement d’indignation parmi la population d’autant qu’elle faisait suite à une journée et une soirée de beuveries durant laquelle de nombreux responsables politiques du congrès et du gouvernement étaient venus « fêter » l’élection du précédent exécutif, suite aux élections provinciales. A l’époque, l’ex-Procureure de la République Claire Lanet avait affirmé que le responsable indépendantiste était mort « des suites de coups violents qu’il a reçu à la tête et au thorax lors d’une bagarre sur fond d’alcoolisation massive » après plusieurs heures passées à table dans un restaurant une violente bagarre avait en effet éclaté entre des personnalités du monde politique et « au moins deux coups ont été portés par la même personne (…) la victime présentait des blessures au visage et au thorax ». Le membre du gouvernement en charge de l’environnement Anthony Lecren et le collaborateur du groupe UC-FLNKS Seleone Tuulaki avaient été – parmi d’autres – auditionnés et placés en garde à vue. Si les deux hommes avaient reconnu avoir consommé de l’alcool cette nuit-là, Anthony Lecren avait avoué avoir raccompagné en voiture celui qui sera quelques jours plus tard mis en examen pour homicide :

« Oui. J’ai raccompagné Seleone Tuulaki au gouvernement. Je n’avais pas passé la soirée à la même table, seulement dans le même établissement. Je n’avais pas vu la bagarre. Sur la route, je comprends qu’il s’est passé quelque chose de grave, il est en pleurs. Mais je ne sais pas encore ce qu’il s’est passé. Et c’est en allant aux urgences dans la nuit que je découvre que Guy Tamaï est décédé (Anthony Lecren ; sources LNC) »

Seleone Tuulaki avait partiellement reconnu les faits qui lui étaient reprochés devant les policiers et Claire Lanet avait demandé au nom du parquet sa détention provisoire en attendant son procès. Mais une semaine après le drame, le juge des libertés avait refusé de l’envoyer en prison et l’avait fait placer sous contrôle judiciaire. Très présent sur le net local, le présumé meurtrier avait alors continué à exercer sa fonction de collaborateur politique pour le groupe UC-FLNKS et Nationaliste.

Les nouveaux magistrats feront-il quelque chose ?

Depuis lors, le signataire des accords de Nouméa Victor Tutugoro a, au nom de l’Union Progressiste Mélanésienne, déclaré soutenir la famille du défunt dans son combat « pour que toute la lumière soit faite sur l’assassinat de Guy ». Il faut dire que les proches de la victime ont été mis à rude épreuve durant l’année écoulée car, début 2015, profondément marqué par cette disparition, le jeune Mike Tamaï avait mis fin à ses jours après s’être recueilli une dernière fois sur la tombe de son père. Et si plusieurs voix se sont exprimées pour réclamer justice, aucune date de procès n’a encore été programmée alors que deux nouveaux magistrats ont été nommés l’année dernière en remplacement du procureur général et de celui de la République. James Juan, le tout nouveau procureur général avait d’ailleurs affirmé à son arrivée sur le territoire :

« Nos concitoyens, et ils l’ont encore manifesté, ont besoin de sécurité. Ils ont besoin que les criminels soient mis hors d’état de nuire. Je n’ai aucune difficulté là-dessus. (James Juan, 08/10/15 ; sources : DNC) »

Des propos que l’ancien juge d’instruction Alexis Bouroz, nommé procureur de la République en remplacement de Claire Lanet doit certainement partager. Et si le procès d’Anthony Lecren arrêté en octobre pour violences volontaires et menaces de mort sur agent a été repoussé de février à mai, celui de l’affaire Tamaï reste encore hypothétique. De quoi laisser au principal accusé le temps et l’énergie d’écrire sur les réseaux sociaux et de menacer tranquillement les internautes de Calédosphère lorsqu’ils deviennent trop critiques à son égard. Mais après tout, en Calédonie comme ailleurs, “selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir”.

1234

Continue Reading

Officiant en free-lance pour plusieurs périodiques et médias calédoniens, cette pigiste professionnelle a rejoint l’équipe des contributeurs de Calédosphère depuis 2013 sous son nom de plume « Rita ». Spécialisée dans l’actualité quotidienne, elle se plait à y dénicher des sujets non-traités par les autres médias et à couvrir les évènements sensibles. Synthétique, réactive et parfois provocatrice elle essaie toujours d’écrire de manière claire, précise mais avant tout vivante. Son crédo : « Si ça pique, c’est un bon sujet »



Laisser une réponse

67 Commentaires sur "Affaire Tamaï : Hello la justice, y-a quelqu’un ?"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Juste un mot pour donner une petite idée du temps que çà prend à la justice pour instruire un dossier… Cette semaine il y a eu le procès d’un type qui en a tué un autre. A priori pas de problème particulier dans cette affaire, le tireur, est identifié et l’affaire assez simple même si l’état psychologique du tireur démontre qu’il a un problème… Et bien cette affaire à nécessité 3 ans pour arrivé au procès !!!??? Voilà l’info… Loin de moi l’idée de faire naitre une polémique, mais je voulais juste donner cette info pour ceux qui pensent que… Lire la suite »

C’ est normal avec toutes les affaires de corruption dans ce pays que la justice doit aussi gérer. Sans oublier les derniers cas ratés qui se sont signalés récemment, les frappeurs de Mamie Jourdain l’assassin de JP Deteix et l’autre résidu de capote qui massacre des chats après ça la Ligue des Droits de l’Homme se demande encore pourquoi il y a autant de Kanaks au Camp Est.

X

Qui a dit, sur un groupe FB de “coups de gueule”, à un jeune Wallis qu’il menace: “je préfère que tu creve dans ton coin sans me mettre en examen , je vais quand même pas assumer la mort de tous les connards non plus”?

Un octogénaire porté disparu de Caledosphere…

LOL

Bref, toujours aussi zen, la vieille à Bob l’éponge!

frameto
c’est tardivement que je lis ce post. A savoir que Séléoné fait partie du bureau (chef de cabinet sans certitude), d’Aloîsio SAKO, lui même condamné à la destruction de la majeure partie de ses constructions illégales, Route du Carigou à Dumbéa (en 2014) au vu du rejet de son pourvoi en cassation envers l’arrêt rendu par la cour d’Appel de Nouméa (2013). A ce jour, rien n’a été détruit, la Mairie et l’État se renvoyant la balle. Il s’est même autorisé à édifier un mur, sans que cela ne choque qui que ce soit.. A ce jour, les nuisances sont… Lire la suite »
X

Il ne faudrait pas qu’un incendie accidentel (une batterie qui explose par exemple) ravage toutes ces paillotes: elles ne peuvent pas être assurées, puisqu’elles sont illégales…

Ce serait un coup terrible pour l’élite indépendantiste (et pour les litres aussi).

Pas de vagues, pas de vagues… Par contre, va casser la gueule à un cambrioleur qui s’introduit chez toi, ben si le mec porte plainte (çà devrait lui être interdit), tu paieras ses frais d’hosto et t’auras un sursis sur la gueule……

Pourquoi cet article dans la précipitation, qui ne fait que nous raconter ce qu’on sait déjà, et ne peut laisser cours qu’à des commentaires spéculatifs? Déjà, pour justifier cet article il aurait été plus judicieux d’attendre la deuxième date anniversaire de cet événement tragique, à savoir le 5 juin, c’est dans deux mois. Là on pourrait dire que deux ans après la justice ne semble pas pressé et rien ne transparait, ni même une date à venir. Si le 5 juin il ne se passe toujours rien, qu’est-ce qu’on fait, encore un article? pour raconter quoi?

tout ce qui peut contribuer a ce que l on oublies pas est bon a prendre s il vous plait franck , pourriez vous imaginer une sorte de panneau geant en haut de page du blog en hommage a guy avec le nombre de jours passés depuis ce drame et qui defilerais jusqu a ce qu il y ai un procés ? cela permettras de mesurer au jour le jour la durée de cette soi disant instruction et de prouver a la famille que finalement ils ne sont pas seuls puisqu il semblerait qu il ne faille plus compter sur… Lire la suite »

Gadjo, moins de deux ans c’est tellement courant et classique que je ne comprend pas cet acharnement à vouloir faire croire que l’affaire est enterré…
Bien entendu que pour la famille ce sera toujours trop long, mais combien d’affaires beaucoups plus simples et claires ont pris bien plus de temps…
Et de voir l’autre fanfaronner c’est encore plus dure ont est d’accord…
Mais STP stop à la parano…

eric , on est d accord sur quoi ? il n y a pas de coupable puisqu il n y a pas de procés . en refusant d instruire cette affaire les magistrats ont tout balayé d un revers de main : pas de coupable , pas d homicide , juste un dossier rangé sous la pile le temps que les differents accords leur dise ce qui est politiquement correct puisque le probléme c est bien les hommes politiques qui y sont impliqués et les negociations en cours heureusement qu il y a caledosphere et rita sinon on en serait… Lire la suite »
Fab

Sérieux ?! Rita, si vous pensez ce que vous écrivez, s’il vous plait révélez sans plus attendre qui est cette éminence grise qui intercède en faveur de votre assassin à guillemets et qui sont ces juges qui tremblent devant le puissant SELEONE. Quelle blague. J’attends avec impatience votre article sur l’incarcération du Grand Chef B.K.

Dédéux
.La Calédonie est une petite ile de 250000 a 300000 personnes , peut on affirmer que la justice est applicable sur un si petit territoire ? Je pense que RITA soulève des questions , pourquoi se délais si long ? Pourquoi se silence médiatique ? Pourquoi la famille ne peut faire son deuil ? Un problème se pose comment assurer un avenir a la Calédonie si on peut pas être sur que la justice s’applique a tous ? Gomes et ses clim (vice de procédure ) un exemple parmi tant d’autre. On voit clairement que la Calédonie est gangrené par… Lire la suite »

Vice de procédure pour l’affaire des clim, ah bon ???
Tu peux développer…

Dédéux

Indépendantiste ou non , (il a sauté de mon écran ) je parle bien des politiques calédoniens sans avis sur leurs idées

Dédéux
.La Calédonie est une petite ile de 250000 a 300000 personnes , peut on affirmer que la justice est applicable sur un si petit territoire ? Je pense que RITA soulève des questions , pourquoi se délais si long ? Pourquoi se silence médiatique ? Pourquoi la famille ne peut faire son deuil ? Un problème se pose comment assurer un avenir a la Calédonie si on peut pas être sur que la justice s’applique a tous ? Gomes et ses clim (vice de procédure ) un exemple parmi tant d’autre. On voit clairement que la Calédonie est gangrené par… Lire la suite »
Jacques

Justice pourrie et sans courage. Des lâches ! Des couards ! Pfffff….

wpDiscuz

Voir plus dans Non classé

Tendances

Les derniers comm’s

To Top