Connect with us

Calédosphère

LES CHRONIQUES DE CATON

Un quarteron de tartuffes !

Dans l’expression, on est très gaullien à Calédonie Ensemble. Pour fustiger le groupe des Républicains au congrès, le parti de Philippe Gomès est allé chercher dans la sémantique dont usa le Général pour éviter à la France de sombrer dans l’abime. Ça claque, ça déménage et finalement ça marche.

L’opposition, ça s’oppose, encore faut-il savoir si c’est bien d’opposition dont on parle. Les Calédoniens non indépendantistes, après l’avoir réclamé à cors et à cris, enregistrent avec vigilance, mais satisfaction, le rapprochement opéré par Frogier et Gomès dans la perspective de 2018. L’un et l’autre ayant fait le constat que sans l’union rien de bon n’était envisageable, ils ont semble-t-il fait taire leurs acrimonies pour engager un nouveau dialogue. L’État et les indépendantistes savent maintenant à quoi s’en tenir. Mais dans le même temps, les Calédoniens non indépendantistes s’interrogent et s’irritent de quoi que derrière les leaders, la piétaille s’agite. Le discours officiel de l’instant est d’affirmer que l’on est capable de se rassembler sur l’essentiel pour offrir à la Calédonie le meilleur avenir possible, et dans la République, mais que pour l’ordinaire et le tout-venant rien n’a vraiment changé.

Le diagnostic est erroné et l’erreur flagrante. Les Calédoniens ne veulent pas d’une union à la carte, avec des morceaux choisis d’un côté et des abats de l’autre. L’union à laquelle ils aspirent, parce qu’elle les conforte et les rassure, elle est globale et sans fêlure. À l’évidence, tout le monde dans la classe politique n’a pas bien écouté ce que les Calédoniens avaient à dire. Du coup, dans les institutions ou les médias, la guéguerre lassante et navrante se poursuit, au grand dam de ceux qui s’intéressent encore à ce qui se passe sur la scène.

Ça navre d’autant plus les Calédoniens, que ceux-ci ne sont pas crétins et qu’ils ont bien compris qu’avant de forger l’avenir, certains avaient en tête des échéances bien plus proches qui semblent mieux leur convenir et sur lesquelles ils lorgnent. Dans quelques mois maintenant, mais de manière toute proche, les partis politiques vont désigner leurs candidats aux élections législatives de juin 2017. Et dans cette course, certains sont déjà en salle d’appel ! Or, pour se retrouver sur la cendrée, il faudra en passer par des qualifs. Ce qui justifie les foires d’empoigne et les conférences de presse, pour montrer sa tête, faire entendre sa voix et en définitive, rouler des mécaniques et se taper le torse.

Je ne suis pas certain que l’on est quelque chose à gagner de tout ce tumulte, sinon à conforter les Calédoniens dans l’idée que leur classe politique cherche à servir ses intérêts, ses ambitions, plutôt que le bien commun. On attend donc, tout du moins on espère, que quelqu’un vienne signifier aux frondeurs qu’ordo ab chaos, et que l’ordre vienne enfin régner dans le marigot. Il est temps en effet que la cohérence s’installe enfin, nécessaire dans la perspective de ce qui nous attend et des choix qui seront les nôtres. Or, la cohérence, ça semble être pour l’heure une denrée rare sur les étals de certains politiques.

Caton

Afficher la suite

Observateur attentif de la société, Caton n'est dans ses analyses ni obtus ni extrémiste. Appartenant à une génération calédonienne qui en a vu d'autres, féru d'histoire, ce contributeur tranche au scalpel d'une plume acerbe et aiguisée nos idées reçues sur la vie politique locale. Adepte du Old School, Caton transmet au blog, depuis la fin de l'année 2012, par courrier postal une contribution portant sur un thème d'actualité qui est mise en ligne chaque semaine. Cité par Elisabeth Nouar, dans une de ses chroniques, Caton est l'un des "Sept salopards du net"



Laisser une réponse

10 Commentaires sur "Un quarteron de tartuffes !"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes

Le mieux eut été de ne pas se diviser en 2004 avec l’avenir ensemble.

Finalement le constat que Caton fait sans le dire c’est : TOUT ça pour ça ?!

Autre constat : si aujourd’hui certaines jeunes pousses de la politique locale se poussent du coude devant les caméras en vu de 2017, ils ne font rien d’autre que de reproduire ce que leurs aînés d’aujourd’hui ont pratiqué hier…. CQFD !

Comment des personnes qui ont un minimum d’intelligence peuvent encore soutenir les LR consternant , désolant ,affligeant ,!!!!!

Clark

J’ai reçu ça dans ma boite mail aussi, entre deux africains qui me demandaient de l’argent pour débloquer quelques millions sur une banque factice, et les offres d’ élargisseurs de pénis…

…Qu’est-ce qu’on peut avoir comme junk mail!

caledovrais

Entre Liegeard la voix de son maître , Bernut le porte parole à Leroux , Backes et ses dents qui rayent le plancher mais qui assure les siens ! ( qui est directeur de la Sécurité Civile ?) Isabelle qui n’a jamais rien fait que d’être la fille de son père , ! Elle est belle la relève des LR Heureusement qu’il y a Hilarion et Pétélo ! LR = Les Rigolos .

caledovrais

attention Mesdames et Messieurs revoici Rigo et son anti CE primaire

PG aurait même déclaré : “Cachez ce SLN que je ne saurait voir”.

Ouais c’est la vielle combine policière du “good cop / bad cop” (soufler le chaud et le froid en francais), mais l’objectif reste le même, détruire CE. Les faucons tartuffes au plumage LR montent au créneau pendant que la colombe dans son ramage politique reste hors d’atteinte de la bave des crapauds.

wpDiscuz

Voir plus dans LES CHRONIQUES DE CATON

Tendances

Les derniers comm’s

To Top