Connect with us

Calédosphère

Actualité

Harcèlements et débrayage à Lagoon

Les employés du principal fournisseur d’accès à Internet organisent ce lundi un débrayage. Selon leur cahier de revendication « Thierry Milard [son Directeur] mène Lagoon à la catastrophe ». Sur la sellette ?

Ils exigent le départ du Directeur Général en poste depuis 2013. Dans un document de quatre pages, les représentants du personnel du plus ancien fournisseur d’accès à Internet (F.A.I.) calédonien présentent leurs revendications et leurs doléances auprès de la direction de l’OPT. Dans un climat social qui, selon eux, « se dégrade de plus en plus », les employés condamnent de graves erreurs managériales et le fait que les salariés en subissent les conséquences. Évoquant un « comportement du Directeur inadmissible », le cahier de revendication indique que les méthodes de management mises en place s’apparentent à celles de France Télécom, faisant-là référence aux nombreux cas de harcèlement et de suicides qu’a connu dernièrement l’entreprise métropolitaine :

« Management déplorable et d’un autre temps, calqué sur les méthodes France Télécom. Le personnel est sous pression. La direction pratique un management inhumain et inacceptable dont voici quelques exemples : HUMILIATION de plusieurs salariés cadres et agents de maîtrise devant des tiers (…) HUMILIATION en mettant en cause un salarié sur la santé financière de l’entreprise s’il lui donne un acompte sur salaire de 80.000 XPF… »

Sur le plan économique, les employés mettent en cause les choix stratégiques effectués par leur Directeur. Celui-ci dresserait un « scénario surréaliste de ses objectifs » alors que depuis plusieurs années « la société reste figée sur ses acquis ». En effet, de 2011 à 2015, la proportion d’abonnés à Lagoon-Offratel a diminué passant de 42% à 40% alors que le nombre total d’abonnements sur le territoire est passé de 42.000 en 2011 à plus de 50.000 en 2016. Autant dire que ce sont les « petits » concurrents de Lagoon qui tirent leur marron du feu, ce que ne manquent pas de souligner les employés :

« Pas de suivi ni d’anticipation, la société reste figée sur ses acquis. Le contexte évolue, les attentes et les besoins des clients aussi (…) Nos concurrents ne rateront pas le coche comme c’est déjà le cas aujourd’hui avec le très haut débit chez Nautile »

De plus, les représentants du personnel mettent en cause la baisse de la prime d’intéressement liée à l’augmentation des charges d’exploitation salariales mais aussi publicitaires voulues par le Directeur. Le cas « de processus d’embauche fictif » est par ailleurs mis en avant, raison pour laquelle les employés demandent à l’OPT une étude minutieuse des comptes de la société…

Audit et harcèlement

Suite à des signalements de harcèlement moral au sein de l’entreprise, la Direction du Travail et le SMIT doivent prochainement mener un audit social de Lagoon-Offratel. Les représentants des employés affirment par ailleurs que le lendemain du grave incendie qui a ravagé la zone de Ducos dans laquelle se situe les bureaux de Lagoon, Thierry Milard « voulait supprimer un jour de congé à ses salariés alors que ces derniers n’avaient, pour des raisons de sécurité évidente, pas le droit d’accéder à leur lieu de travail ». Pour finir, les salariés demandent donc « la mise à pied de Thierry Milard » et « le renforcement de la gouvernance de l’OPT » au sein de Lagoon (pour l’heure, aucun successeur à Thierry Cornaille n’a encore été élu à la tête du conseil d’administration de l’office).

Selon sa fiche de présentation sur le site de Lagoon, Thierry Milard précise « adorer » ses équipes « surtout quand il s’agit de faire le buzz ». Il est à noter que, sur ce point, il aura brillamment réussi.

Afficher la suite

Officiant en free-lance pour plusieurs périodiques et médias calédoniens, cette pigiste professionnelle a rejoint l’équipe des contributeurs de Calédosphère depuis 2013 sous son nom de plume « Rita ». Spécialisée dans l’actualité quotidienne, elle se plait à y dénicher des sujets non-traités par les autres médias et à couvrir les évènements sensibles. Synthétique, réactive et parfois provocatrice elle essaie toujours d’écrire de manière claire, précise mais avant tout vivante. Son crédo : « Si ça pique, c’est un bon sujet »



Laisser une réponse

16 Commentaires sur "Harcèlements et débrayage à Lagoon"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes

C’est la grande famille des fonctionnaire ! on en fait le moins possible , on réclame un meilleur salaire , et surtout on ne supporte pas un directeur qui demande à ce que ses fonctionnaires justifient leur confortables émoluments .et soient un peu plus efficaces ! Non mais pour qui il se prend celui-la ! allez retourne chez toi et laisses nous buller tranquilles ! oust !!!!!!!

ditou

Oui grand débrayage, ça se voit.
Jolie affiche, on dirait qu’ils sont si heureux de surfer sur lagoon .
Tous les personnages ont le sourire et même ce monsieur dont je suppose est Thierry Millard.
Si tout le monde est content je vois pas pourquoi, je dirais le contraire. L’image est très indicative pour le futur.
Donc c’est un nouvel épisode avec logoon, qui ne l’oublions pas, il y a quelque temps avait vu fuir ses clients. Mais malgré tout est toujours là.
Y a pas à dire mais logoon, c’est comme un chat, il retombe toujours sur ses pattes.

ditou

Mais où sont mes petits surfeurs, remplacés par des poissons heureux. Comme quoi les uns chassent les autres mais toujours bien heureux. Est ce que le requin est parti?, vu qu’il reste introuvable.

ditou

“Est ce que le requin est parti? ”

Encore une fois, la réponse ne s’est pas fait attendre, un nouveau requin serait à Poé. Donc ce que j’ai écris “les uns chassent les autres ” toujours en vigueur, un requin chassé un autre arrive.

http://www.lnc.nc/actu/trois-requins-rep%C3%A9r%C3%A9s-%C3%A0-po%C3%A9-linterdiction-de-baignade-maintenue

Jamais entendu parlé de ce Thierry Miliard… En même temps ça fait des années que je me suis barré de chez lagoon. Leur hotline pourrie et leur SAV ou chaque mot prononcé par le technicien était payant m’a fait fuir. Il faut dire que parmi les différents FAI que j’ai pu tester, Lagoon est mon plus mauvais souvenir. Il faut aussi reconnaître qu’une grande partie des employés OPT ne sont pas des violents de la productivité. J’en connais personnellement, qui ont des belles places de planqués bien payées, ou leur unique préoccupation professionnelle consiste à organiser les sorties du prochain… Lire la suite »
Janloupe Pahune

Ce Monsieur a dû osé leur demander de travailler un quart d’heure par jour… Ce qui est impensable pour un employé de l’OPT. Allez une seule fois aux guichets de la poste principale et vous aurez tout compris… Le prochain panneau à l’attention du public sera “SVP, ne pas réveiller”…

Ouvrez les yeux les amis ! on accède pas à ce poste si on n’en a pas les compétences ! dur dur de déroger aux bonnes habitudes !

je ne connais pas ce Mr mais en revanche je connais la mentalité des fonctionnaires des postes qui ne veulent pas qu’on touche à leur train-train quotidien ! non mais où il se croit celui là ! il veut que l’on soit plus rentables ! retournes chez toi et laisses nous buller !

X

Ah, tiens, là, ce n’est pas grave si l’honneur du bonhomme est “jeté aux chiens”…

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top