Connect with us

Calédosphère

Actualité

Egalité réelle : un peu plus de Calédonie dans la République ?

Telle une loi-balai, le projet de texte sur l’égalité réelle s’est considérablement enrichi après son passage à l’assemblée nationale. En Calédonie, des avancées sont à souligner mais l’alignement des tarifs bancaires sur ceux pratiqués dans l’hexagone est déjà très mal perçu par les banques locales. Récap.

“La République reconnaît aux populations des Outre-mer le droit à l’égalité réelle au sein du peuple français” cette phrase présentée dans l’article 1er du projet de loi ne dupera personne. A six mois de l’élection présidentielle, le gouvernement de François Hollande cherche ainsi certainement à se rappeler aux bons souvenirs des trois millions de français ultra-marins et notamment, en leur sein, à son électorat qu’il a déçu ou carrément oublié depuis plus de quatre ans. Pour preuve que le projet n’était pas abouti et servait surtout d’apparat, le projet de loi initial présenté par Manuel Valls ne contenait que 15 articles… Mais les députés d’outre-mer en ont cependant profité pour faire passer, chacun, les thèmes qui leur tenaient à cœur au travers de propositions d’articles et d’amendements. C’est ainsi que le texte voté comporte désormais 112 articles, soit dix fois plus qu’à l’origine ! S’agissant de la Nouvelle-Calédonie, plusieurs réformes ont été adoptées qui devraient – un peu – réduire le décalage béant entre le territoire et la métropole.

Electricité, logement, continuité territoriale et études

Au final, l’assemblée nationale s’est prononcée favorablement pour faire bénéficier les collectivités du pacifique du tarif de l’électricité applicable dans l’hexagone et les départements d’outre-mer via la manne financière de la CSPE (taxe de contribution au service public de l’électricité). Les factures mensuelles des habitants de la Polynésie, de Wallis et Futuna et de la Nouvelle-Calédonie étant en moyenne trois fois plus élevées que dans le reste de la République… Le rapport en question devant être rendu public avant la fin du mois. Côté soutien à l’économie et à l’investissement, Philippe Gomes a obtenu la suppression de l’agrément préalable de Bercy pour les programmes d’habitat social. Désormais, les demandes de défiscalisation en faveur du logement social seront, à l’instar de ce qui se passe dans les DOM, directement être délivrées par le représentant de l’Etat. Une réforme qui devrait permettre de débloquer pour 10 milliards d’investissement dans le secteur du BTP calédonien (les dossiers étant généralement bloqués à Bercy plusieurs mois, voire années)

Sujet plus épineux et sur lequel de nombreux calédoniens jugent avoir été floués par l’Etat : l’aide à la continuité territoriale. Du fait de critères devenus complètement abscons, les Calédoniens ne peuvent pratiquement plus bénéficier du dispositif pour aller en métropole car ceux ayant les moyens de voyager n’en sont pas éligibles. C’est ainsi que depuis la réforme, en cinq années, le nombre de bénéficiaires est passé de 12000 à 3000 par an. Une substantielle économie pour l’Etat (trois millions d’euros par an) mais qui a accru l’inégalité entre les calédoniens et leurs compatriotes en matière de possibilité de déplacement. Si les députés ont obtenu la création d’une aide conséquente pour les élèves et étudiants effectuant des stages professionnels, le gouvernement n’a en revanche rien voulu lâcher sur les critères du dispositif. Une réforme que les candidats à la présidentielles seraient bien avisés de proposer s’ils veulent obtenir des suffrages des ultra-marins en général et des Calédoniens en particuliers…

Concernant l’aide aux entreprises, une première étape a été franchie pour permettre à la Banque Publique d’Investissement (BPI) de proposer des prêts avantageux aux PME et TPE calédoniennes via un accord avec la province Sud, puisque cet organisme bancaire créé par le gouvernement Ayrault avait simplement oublié d’en faire bénéficier la Nouvelle-Calédonie… Enfin, un amendement a été adopté afin que les enquêtes statistiques des grands organismes nationaux prennent en compte les populations des collectivités françaises du pacifique, de sorte que les données comparatives sur les violences faites aux femmes notamment ou encore sur le prix de la vie englobent les caractéristiques de ces territoires. Objectif étant de connaitre (enfin) les écarts avec la métropole grâce à des enquêtes que nul ne pourra contester (coucou le Medef !)

Tarifs bancaires : les banques locales pas contentes

Mais l’amendement qui a déjà fait réagir à Nouméa est celui qui a été présenté par le député Gomes et adopté par l’assemblée dans la nuit de jeudi à vendredi. L’Etat étant compétent en matière de tarifs bancaires et de politique monétaire, celui-ci prévoit un alignement des seize principaux tarifs bancaires calédoniens (et polynésiens) sur les tarifs bancaires métropolitains dans un délai de 5 ans. Depuis 2013, c’est le Haut-commissaire qui est en charge de ce dossier mais si Jean-Jacques Brot avait obtenu de la fédération bancaire de Nouvelle-Calédonie une première baisse en 2014, autant ses successeurs Vincent Bouvier et Thierry Lataste n’ont pas franchement continué sur sa lancée, les négociations étant actuellement au point mort. Or, les tarifs bancaires restent deux à dix fois plus élevés qu’en métropole alors que 2014 et 2015 ont été des années record pour les bénéfices des banques locales qui ont engrangé l’année dernière pour près de 10 milliards de bénéfices. De même la loi prévoit la même procédure pour les taux d’intérêt que les Calédoniens paient 1% à 4% plus chers que les métropolitains ou les habitants des DOM. Et sans surprise, le Directeur de la BNC et président de la fédération des banques françaises en Nouvelle-Calédonie dénonce cet amendement et explique (sans sourire) qu’il peut remettre en cause la viabilité des banques locales et leur capacité à répondre aux demandes de prêts : :

« Les banques de la place ont été surprises du procédé (…) nous apprenons que dans la nuit, un amendement est passé, qui imposerait de manière presque unilatérale et de manière un peu coercitive, de baisser en 5 ans les tarifs pour rejoindre ceux de métropole. Le processus est un peu cavalier. (…) Aujourd’hui, remettre en cause l’équilibre financier des banques, c’est remettre en cause la distribution interne des crédits sur le territoire (Didier Loin, Pdt FBF-NC ; sources RNC, 08/10/16) »

Peu de chance que ce discours prenne alors que les cinq banques locales se portent à merveille et que certains de leurs taux, comme celui sur les prêts immobiliers sur quinze ans aux particuliers ou les taux de découvert aux entreprises sont le double de ceux pratiqués en métropole. Mais il devrait tout même rester au congrès de la Nouvelle-Calédonie un ou deux élus qui dans les semaines à venir vont, en bon lobbyistes, clamer sur tous les toits que ces réformes sont « catastrophiques » et « entravent la liberté du commerce ». Pour deviner lesquels, il suffira d’identifier les quelques élus qui beuglent sur leur siège continuellement « République, République, République » et qui lorsqu’une loi instaure davantage d’égalité républicaine entre les citoyens métropolitains et ultramarins, ils s’y opposent viscéralement. N’oublions pas que l’égalité de traitement et les valeurs de la République, pour ces quelques élus-là, c’est uniquement dans les discours…

Afficher la suite

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

55 Commentaires sur "Egalité réelle : un peu plus de Calédonie dans la République ?"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
dawamama

Les banques font leur richesse grâce aux crédits de toutes sortes à des taux faramineux . Quand on voit le nombre de voitures neuves , gros 4×4 , crédits immobilier , et j’en passe . On nous pousse à faire des crédits , on nous y encourage . Ne leur faisons plus gagner d’argent , ne faisons plus de crédits , cqfd .

Quand on retrace un peul’histoire de la Banque Fédérale aux USA. La Fed a purement éliminé les autres “privées” (la Fed est tout aussi privé que l’était ses concurrentes de l’époque), elle à récupérée la totalité de l’or détenue par les épargnants, une loi interdit même aux américains d’avoir des lingots d’or chez eux (30 ans de taule à l’époque). La Fed ne possédé plus un stock d’or équivalent aux devises qu’elle met en circulation, puisque les devises ne sont plus échangeable contre de l’or. La Fed “imprime” des billets de banque pour les prêter ensuite. chaque prêt implique des… Lire la suite »

A quand l’égalité sur le prix du Nutella ?

Et celui de la connerie ???

DECENNIE

pitain ! c’est ce qu’on produit de mieux …..si on pouvait l’exporter !

Et, en plus, il s’agit d’une matière première renouvelable.

Et biodégradable !!!

Mais légèrement polluante, apparemment.

Rigoberto

Après le Wamytan bashing et le Harold bashing un petit coup de Gomès sucking…
Les frais bancaires ne sont pas prêt de baisser, c’est encore une annonce à la con pour tromper l’électeur, baissez les frais tout de suite et nous vous croirons.
Que fait le député Gomès pour la sécurité, préoccupation numéro un des calédoniens : rien, zéro, nada, que dalle.

gilgamesh

C’est justement parce que le Haut Commissaire ne fait rien pour baisser les tarifs bancaires que Gomes a déposé un amendement. la baisse des frais bancaires n’est donc plus facultative selon des “négociations avec les banques”, mais bien obligatoire.

Pour ce qui est de la sécurité des calédoniens tu ne peux pas dire qu’il fait rien puisque favorable au centre éducatif fermé et puis pour rappel il est député, la prévention de la délinquance est une compétence de la NC…

Rigoberto

Pourquoi le Haut Commissaire en ferait il plus cette fois ci ?
L’élection approche et les promesses à la con foisonnent.

gilgamesh

tu n as rien compris rigoberto, ou bien tu fais expres, ou bien les deux 🙂
comme le haut commissaire ne fait pas baisser les tarifs, alors que c’était un engagement, le député a déposé un amendement qui a été adopté et qui rend cette baisse des tarifs désormais OBLIGATOIRE.

donc rien à battre du Haut commissaire désormais qui n’a rien branlé les tarifs sont obligés de baisser xD

Rigoberto

Continue de croire au Père Noël ou de faire croire, mange ta soupe, il y en aura jusqu’en 2017.

Que je mange ma soupe ???
Heu, quelle soupe…???
Faut pas continuer la datura l’ami c’est vraiment pas bon, même pour toi…

??? Donc tu confirmes que c’est pas de la faut de celui que tu détestes mais bien des autres qui ne font pas leur job, comme en premier lieu le Haussaire…!!!???

Rigoberto

Gomès est responsable de ses fausses promesses de 2012, comme Hollande, il sera sanctionné par les électeurs comme Hollande.
Son tour de passe passe avec les mêmes promesses que 2012 montre la nullité du personnage.
Les calédoniens ne seront pas dupes deux fois.

Pas dupe deux fois ???
Ben faudrait déjà qu’ils pensent comme toi, et là c’est quand même pas gagné..

Rigoberto

Toi et tes potes prenez les calédoniens pour des cons, ils voient très bien que la délinquance explose, les frais bancaires sont toujours faramineux, le chômage de masse est exponentiel, la vie de plus en plus chère et tu penses qu’ ils vont revoter pour le bonimenteur de foire à moustache ?
Il n’a rien fait pendant cinq ans, son bilan est nul.
Peux tu me dire ce qui a changé depuis son élection ? Tout est devenu pire…

Rigo mon pauvre Rigo… Toi tu ne viens ici qu’en période d’échéances électorales…!!! C’est bon mec on te connais maintenant. La différence entre toi et nous autres c’est que même si nous nous écharpons même si nous ne sommes pas d’accord voire pas du tout d’accord entre blogueurs au moins nous savons à qui nous avons affaire. La situation économique et sociale de la NC est le fruit de décisions prises pour certaines depuis fort longtemps. Ok ton job c’est de dire que ta championne est la meilleure et les autres non, en particulier celui qui est au pouvoir… Mais… Lire la suite »
Rigoberto

Tu n’as évidement pas répondu à mes questions, le bilan de Gomès étant catastrophique, il est indéfendable, tu n’as aucun argument pour le soutenir.
Je n’ai jamais quitté Calédosphère contrairement à ce que tu affirmes.
Gomès s’accroche à Juppé comme un naufragé après une bouée de sauvetage, après avoir trahi l’UMP et les Républicains, celui ci retourne sa veste en espérant que Juppé lui renvoi la balle. J’ai bien peur que cela ne soit pas suffisant, Juppé ne sera pas dupe.

Rigo, tu fais ton job en période pré-électorale comme à chaque fois et tu ne reviens ici que lorsqu’il s’agit de mouiller ceux que tu détestes, tout le monde peut en faire le constat… Et comme l’année prochaine tu soutiendras la candidature de SB et ben voilà quoi t’es en ordre de marche comme on dit… Pour ce qui est du bilan, ben y a pas grand chose à dire… Si ce n’est peut-être de comparer la présence à l’assemblée national de nos députés depuis plusieurs décennie et surtout de lister les interventions et dossiers portés, non ??? Je ne… Lire la suite »
gilgamesh
Quand certains n’ont de cesse de crier république on peut s’interroger sur leur cohérence quand en meme temps : ils mettent wamytan le raciste au perchoir du congrès, soutiennent Sarkosy l’ange de la politique, lèvent le drapeau indépendantiste et crient famine quand un amendement du député Gomes nous aligne sur les tarifs métropolitains à l’instar des DOM… Aujourd’hui personne dans le “vugaris pecum” ne se plaindra de voir les tarifs exorbitants des banques s’aligner sur la métropole. Seul Brot a eu jusque là les “cojones” d’imposer des baisses, depuis les envoyés de flamby sont tout mous sur le sujet 🙂… Lire la suite »
José Paldir

rien sur laCCI et ses emprunts toxiques? pas responsable et pas coupable parait il

Il y a une entente (illicite ou pas) entre les banques calédoniennes. Les crédits et les frais bancaires sont quasiment identiques dans toutes les boutiques. D’ailleurs c’est souvent à la tête du client si on arrive à négocier quoique ce soit. Ce qui me fait dire certains connaissent bien le système bancaire calédonien, mais d’autres connaissent bien leur chargé de clientèle. Deux poids deux mesures et RAB. Du coup ça ne sert à rien de changer de banque. Pffff quand on veut se gaver, autant le faire en famille et on ne va pas se bouffer entre loups n’est-ce pas?… Lire la suite »
banksters.jpg

Il y a peu, on apprenait que les tarifs bancaires métropolitains avaient augmenté de manière significative. Je me dis que, sans évoluer, nos tarifs vont bientôt s’aligner sur ces tarifs.

“nos tarifs vont bientôt s’aligner sur ces tarifs”

Tant mieux, même augmentés en métropole, appliqués ici ça ferait une sacrée baisse pour nous !

J’ai bien spécifier “sans évoluer”.

lasdubougna

tu pars du principe que les tarifs banquaires n’augmenteront plus ici ….
pas sur que si on laisse faire les banques ce soit le cas…

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top