Connect with us

Calédosphère

Actualité

Les hommages à Simone Veil, grande Dame de la République

Une figure de la vie politique française s’est éteinte. Décédée chez elle, ce vendredi matin à 89 ans, Simone Veil était l’une des personnalités préférées des Français. Une “cérémonie d’obsèques officielles” sera organisée mercredi après-midi, en présence du Président de la République. Hommages.

Figure de la vie politique française, rescapée de la Shoah, ancienne ministre et ex-présidente du Parlement européen, Simone Veil était depuis l’adoption de la loi sur l’interruption volontaire de grossesse, en 1975 une figure dans le combat pour les droits des femmes. Et c’est l’un de ses fils, Jean, qui a annoncé la triste nouvelle : “Ma mère est morte ce matin à son domicile. Elle allait avoir 90 ans le 13 juillet”. Simone Veil avait perdu son mari en 2013, après 67 ans de vie commune. Ils étaient les parents de trois garçons. Faisant partie des rares français de confession juive ayant survécu à la déportation à Auschwitz, pour toutes les femmes françaises, elle symbolise depuis le 26 novembre 1974 la conquête du droit à l’avortement et reste l’une des figures emblématique de la construction européenne. Le président Emmanuel Macron a immédiatement réagi, faisant part de ses “très vives condoléances” souhaitant que les Français se souviennent de Simone Veil comme d’un modèle. Tout comme le chef de l’Etat, c’est la classe politique toute entière qui rend hommage depuis ces dernières heures à cette figure très populaire, qui fut l’une des rares femmes engagées en politique dans les années 1970.

François Hollande a salué ainsi celle qui “a incarné la dignité, le courage et la droiture” et Alain Juppé a fait part de sa « tristesse » et de son « profond respect pour la femme politique, son courage, son audace dans le combat pour la condition féminine ». Pour l’ancien chef de l’Etat Nicolas Sarkozy « Simone Veil reste immortelle » dans la mémoire des Français :

Hommages des élus Calédoniens

Apprenant la nouvelle en fin de soirée ce vendredi, plusieurs personnalités calédoniennes ont également tenu à rendre hommage à Simone Veil. Des femmes d’abord. La maire de Nouméa Sonia Lagarde a ainsi déclaré que « nous les femmes, n’auront jamais assez de toutes nos vies pour lui dire merci » :

A l’instar de l’ancienne députée, la secrétaire générale du Rassemblement-Les Républicains a elle aussi évoqué la disparition de Simone Veil en affirmant qu’elle était par sa « détermination à défendre ses convictions » un véritable exemple. Virginie Ruffenach estime par ailleurs que le décès de l’ancienne ministre de la santé « doit accroitre notre volonté à faire en sorte que les femmes aient droit au chapitre, en particulier en politique » :

Autre femme politique calédonienne touchée par cette disparition, Sonia Backes a tenu à faire part de sa reconnaissance mais aussi de son émotion après avoir appris la nouvelle :

Philippe Dunoyer, député de la 1ère circonscription, a également tenu « à s’incliner devant la mémoire de Simone Veil », une femme « d’exception », rappelant que « ses interventions à l’Assemblée nationale font déjà partie de la légende » :

Quant à Philippe Gomes, le député de la seconde circonscription a rappelé que Simone Veil n’avait jamais volu faire éffacer le matricule que les nazis avait tatoué sur son bras dans les camps de la mort. Un geste que le député estime « à son image, celui d’une femme d’exception à la determination hors norme » :

Pour sa part, Nicolas Metzdorf, benjamin des élus du congrès, a remercié Simone Veil pour son action pour les femmes, la France et l’Europe.

Enfin, le président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie Philippe Germain a salué une « femme d’exception qui toute sa vie s’est engagée pour les autres » :

Obsèques officielles mercredi

Une “cérémonie d’obsèques officielles” sera organisée mercredi après-midi dans la cour des Invalides pour rendre hommage à Simone Veil, en présence du chef de l’État Emmanuel Macron qui prononcera un discours. “Tous les corps constitués seront invités”, a-t-on précisé auprès de l’Elysée. Le jour de la cérémonie, les drapeaux européens seront mis en berne tandis que les drapeaux français seront parés d’un crêpe noir sur les bâtiments officiels et ce sur l’ensemble du territoire national.

Afficher la suite

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

6 Commentaires sur "Les hommages à Simone Veil, grande Dame de la République"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes

Paroles vécues …

simone-300x300.jpg

Y a des gens comme çà, si simple et exceptionnel…!!!
Chapeau bas Madame…

L’envergure d’une femme chef d’Etat…

Une poignée de dirigeants de son genre et c’était l’assurance d’un monde meilleur…!!!

Pas un, pas une ne lui arrivent à la cheville de nos jours…
Et pourtant je suis certain qu’il doit y en avoir des p’tites Simone au milieu de ces 67M de français que nous sommes, non ???

Et bien on peut qu’elle avait tout, la classe, la beauté, l’intelligence et le courage politique. Dommage qu’elle n’ait pas fait davantage d’émules 😉

Tous ces tweets de personnalités locales m’inspirent une réaction. Tweeter est devenue une obligation. Communiquer est devenue une obligation, ne pas le faire serait vu comme un acte criticable, de l’indifférence. On ne peut plus garder pour soi ce que l’on pense, par discretion, par modestie, ou parce que faire du spectacle, ce n’est pas votre truc. La société à une faim insatiable de communication. Pour exister politiquement, il faut tweeter. Devant le décès d’une personne connue,il faut une cyber-trace materielle de l’emotion, de la compassion. Alors il faut un tweet. Ne serait-ce que pour la forme qui a tant… Lire la suite »

T’as raison, mais nous on est personne alors on peut dire ce qu’on veut, non ???

Simone Veil, c’était aussi :
Après un meeting, la Ministre Simone Veil est prise à parti par des militants de l’extrême-droite, dont Jean-Marie Le Pen, alors à la tête du Front National. Il faut plus que quelques hommes en colère pour décourager Simone Veil.
Sa réponse à la haine résonne à travers les années. Face aux militants haineux, Simone Veil déclare, sans le moindre frisson :
« Vous ne me faites pas peur, pas peur du tout. J’ai survécu à pire que vous. Vous n’êtes que des S.S. aux petits pieds. »

Une femme puissante, une femme honorable.

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top