Connect with us

Calédosphère

Actualité

CAFAT-MEDEF : mais il est où José ?

Le président de la CAFAT a disparu ! Enfin, il n’est plus là. L’absence prolongée de José Aparisi plonge la CAFAT dans des abimes de réflexion et l’expectative, et c’est peu dire. Le MEDEF préconise que le président du conseil d’administration de la caisse démissionne…

Les Nouvelles révèlent dans leur édition du 16 décembre que le MEDEF a pris position sur l’affaire Aparisi. Il préconise que José Aparisi, représentant l’organisation patronale au conseil d’administration de la Caisse, se retire de la présidence de la CAFAT :

« Le Medef a décidé, lors d’un de ses derniers comités directeurs, que déontologiquement, il était préférable que monsieur Aparisi démissionne de la présidence » (Éric Durand – LNC – 16 décembre)

Une préconisation qui ne cache pas dans quel embarras le Medef s’est fourré. Dans cette affaire, les Nouvelles ne livrent qu’une version édulcorée des faits. José Aparisi a été élu à la présidence de la CAFAT le 7 aout 2017 pour un mandat d’un an, au titre du MEDEF. Dès sa prise de fonction, le nouveau président affichait la couleur et ne cachait rien de son ambition de sauver la CAFAT :

« Je vais consacrer tous mes efforts pour ramener le système de protection sociale des Calédoniens sur la voix de l’équilibre financier en invoquant la nécessaire contribution de tous les acteurs (José APARISI, 08/08 ; sources : NC1ère)

Tout ça s’est fracassé sur le mur d’une réalité dévoilée par Calédosphère le 30 octobre 2017. Nous révélions en effet, ce que pourtant personne à la CAFAT et au Medef ne pouvait ignorer, que José Aparisi dont les sociétés étaient en difficulté, avait ici et là quelques « ardoises » dont l’une de 52 millions de francs à la CAFAT qu’il présidait. Personne, sinon les syndicats, n’a vraiment bougé ni ne s’est offusqué de cette situation, le Medef se réfugiant derrière le fait qu’un plan de remboursement avait été acté et que le président de la CAFAT s’était engagé à régulariser sa situation.

Disparu !

Ben oui, mais José Aparisi semble n’avoir respecté ni son engagement ni les clauses du plan et la CAFAT attend toujours les sommes que son président lui doit. L’affaire, qui avait donc pris une singulière tournure, a connu un nouveau rebondissement lorsque fin novembre-début décembre, José Aparisi est parti sans prévenir personne et ne sait qu’en reviendra ! Selon le MEDEF, le président de la CAFAT est en Espagne pour régler des affaires familiales, mais apparemment aucune date de retour n’est connue. À la mi-décembre la CAFAT a tenu une réunion de crise pour savoir ce qu’il convenait de faire sans que rien de concret ne sorte de ces conciliabules, sinon qu’il valait mieux s’en tenir à une grande discrétion. Mais l’absence du président de la CAFAT se prolongeant, il a bien fallu rendre publique l’information sans trop s’appesantir, d’où le bref commentaire du Medef. On notera d’ailleurs que l’organisation patronale recommande que José Aparisi démissionne de ses fonctions de président, mais demeure membre du conseil d’administration de la CAFAT !

L’affaire Aparisi devient le feuilleton de l’été dans lequel la CAFAT prend les coups et le MEDEF tient le mauvais rôle. Alors que les Calédoniens sont très au fait de la situation catastrophique dans laquelle se trouvent certains des régimes sociaux comme le Ruamm et les retraites, mais qu’ils subissent également la pression de la Caisse lorsqu’ils accusent de légers retards de paiement, cette histoire écorne sérieusement l’image de la CAFAT et du MEDEF.

Afficher la suite

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

181 Commentaires sur "CAFAT-MEDEF : mais il est où José ?"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
Dawamama

On va nous augmenter les cotisations au train où ça va , par contre l’autre zig aura toujours son ardoise à casquer . On la fait quand la manif de ras le bol devant les grilles de la Cafat ?

Moi ce qui m’étonne c’est que monsieur DURAND du Medef , et son air suffisant,soit d’une discrétion de violette sur ce sujet. Lui qui l’ouvre à tous vents sur les retraites, se posant en grand spécialiste du sujet, et donnant des leçons quotidiennes au Gouvernement, ne pouvait ignorer le montant de la dette de son ami APARISI envers la Cafat. Nautile

Nautile,
Durand, c’est celui qui parle de déontologie…???
Ah ah ah… Coluche aurait, voilà un type qui parle d’une don il n’a même pas un échantillon sur lui…!!!

Citoyen du monde

Merci a nos délégués syndicaux d’avoir mouillé leur chemise. On constate encore une qu’ ils sont tenus par les c. Je me demande pourquoi 😂.

“répondre”, ouvre-toi ! ““tu n’as pas compris qu’il ne s’agissait pas d’une question mais d’une provocation ?!” Parlez vous bien de la question d’Eric : “je me demande bien ce que vous foutez encore ici ???” Si oui, j’y vois bien de l’agacement et non de la provocation.” Donc tu n’y vois finalement pas, toi non plus, une question ! CQFD. ————— ““tu te demandes pourquoi les 280 000 habitants de la NC ne la quittent pas ?” Personnellement je ne me l’a [la] pose pas pour les natifs.” C’était de la provocation pour titiller ta xénophobie profonde, fermela, pas… Lire la suite »
Dawamama
Il aurait pris la tangente que ça m’étonnerai pas . On croit rêver : laisser un chef d’entreprise accumuler une ardoise de plus de 50 millions et le mettre à la tête d’un organisme aussi important que la Cafat alors qu’il a prouvé par son manque de rigueur que c’est un incompétent dangereux Maintenant pour les récupérer les 50 patates , ça va pas être facile , c’est même voué à l’échec. On aurait dû lui retirer son passeport comme à un autre zigoto HM , qui accumule les casseroles et qui risque lui aussi de se carapater sans demander… Lire la suite »

Il est passé par ici, coucou
Il repassera par là.
(chanson de B.B.)
Le titre ? Je vous le donne en mille.

cacao

quel folklore , et comme s il n y en avait pas assez avec la cafat , gomés veut caledoniser aussi la caisse de retraite .

Jibene

Calédoniser ou pas n’est pas la question. Il suffit de regarder les chiffres et s’interroger, c’est tout…

XYY
A propos de chiffres. L’autre soir, à propos de la CRE, j’entends le Président PG parler d’un rapport retraité/cotisants de 1 pour 5. Cela m’a surpris. Je suis allé vérifier sur le site de la CAFAT. – https://www.cafat.nc/documents/20467/54603/R%C3%A9gimes+de+prestations+2016.pdf/5f0adcc1-c05c-4ceb-8955-08d85a6f2b4b on peut y lire que le rapport est de 1 pour 2,32. Sachant les cotisants CAFAT sont cotisants CRE et vice et versa, que les retraités CAFAT sont retraités CRE et vice et versa (s’il y a une faille dans mon raisonnement, reprenez moi), je me dis que le Président PG a émis une “contre-vérité” (que le journaliste n’a même pas noté).… Lire la suite »
XYY

XYY. Suite. Faut aussi tenir compte du fait que les cotisations CAFAT sont plafonnées , pas les cotisations CRE.

On parle de déplafonner le RUAMM…!!!

Jibene

Et plafonner la CRE…

XYY : “Y a qué’que chose qui cloche la-d’dans, j’y retourne immédiatement…”

Sans moi.
Trop compliqué, et ce n’est pas mon problème.

Par contre, faut pas me tendre la perche :
https://www.youtube.com/watch?v=eryzp0Pklc8
Il y a 50 ans, je l’écoutais déjà chantée par Reggiani.

XYY

Alik. “perche”. Merci de l’avoir saisie. Reggiani et Vian, c’est valab’. Du coq à l’âne. Pourquoi n’arrêtez vous pas de dire: “C’est tes fesses, c’est tes fesses” à la groupie de Rudy K. ?

XYY : “que le journaliste n’a même pas notée”

Le quoi ?
Les présentateurs de NC1ère devraient aller faire un stage à France24 :
http://www.france24.com/fr/20180117-entretien-teodoro-obiang-guinee-opposants-prisonniers-biens-mal-acquis-tchad-deby-macron-tr

J’ai eu il y a 55 ans un costar “Prince de Galles”, mais dans des tons bleu terne.
Souvenirs.

XYY,

En fait, tout le monde n’est pas à la CRE…!!!
Alors que tout le monde est à minima au RUAMM
Est-ce que c’est suffisant pour que les chiffres soient différents j’en sais rien…?
Faudrait approfondir…
C’est un peu comme pour les “retraités” qui perçoivent une pension sans avoir jamais travaillé, c’est typiquement le genre de truc qui plombe la caisse mais aussi les chiffres…
Une caisse de retraite par répartition çà “réparti”, mais quand çà “réparti ce qui n’a pas été perçu, çà coince à un moment donné, non ?

Jibene

Le minimum retraite influe forcément dans ce rapport, tout comme le rapport cotisations/prestations. Ce qui peut vouloir dire que les prestations de la CRE au regard des cotisations versées est très insuffisant… Faut le demander à ceux qui savent…

XYY

Jibene.”Le minimum retraite”. Ça c’est la Cafat, y a pas de minimum retraite à la CRE.
“ceux qui savent…” Donc quand on vous annonce 28 Gxpf qui sortent et 8 Gxpf qui rentrent ou un rapport retraité/cotisant de 1 pour 5 vous prenez ça pour argent comptant ? Vous ne cherchez pas d’explications ni quelle est la source de l’info comme les “journalistes”.

Jibene

Je parlais de la CAFAT.

XYY

Jibene. Sauf qu’on cause de la CRE. Et du rapport cotisants retraités.

Jibene

Sauf qu’on comparait le rapport de la Cafat 1 sur 2,32 et celui de la CRE 1 sur 5. D’où mon commentaire…

XYY

Jibene. “le rapport de la Cafat 1 sur 2,32”. Le minimum vieillesse est versé par l’intermédiaire de la Cafat mais financé par le Territoire. Et n’influe de toutes façons en rien dans le rapport de 2,32 cotisants/retraités. D’un coté on parle d’effectifs, de l’autre de volumes financiers.

XYY

Eric. Tout cotisant retraite cafat, cotise forcément retraite CRE, c’est la loi.

XYY

Eric. Sauf la SLN , bien sur.

Sauf SLN, c’était mon propos…
D’ailleurs je ne serais pas surpris en fouillant bien qu’on y trouve encore une poignée de travailleurs publics ou privés !!!

“SLN […] on y trouve encore ”

Il semblerait qu’il y ait une comptable qu’on n’y trouve plus, ni ailleurs non plus d’ailleurs…

XYY

Eric.
“poignée”. De toutes façons le biais est minime. exemple: SLN 2000 salariés sur 75000 salariés au total ça représente 2,666%.
Mais le plus simple et honnête, ça serait que Calédosphère mette en ligne le rapport de “l’étude confidentielle du Cabinet Galea & associés”…”que la rédaction de Calédosphère s’est procurée” et que
“le président du gouvernement avait mandaté dans le plus grand secret” (… sur des fonds personnels ou publics ?)
Ouh-ououh Mark Felt et Caton, svp, plize, y a quelqu’un ?
Je vais reposter mon appel sur les 2 articles concernés. Peut-être que …

XYY : “Ouh-ououh Mark Felt et Caton, svp, plize, y a quelqu’un ?”

Un des gros défauts de Calédosphère : il n’y a pas de service après-vente.
Ne serait-ce que pour rectifier quelques erreurs factuelles ou quelque énormité linguistique dans leur texte.
Jamais les “éditorialistes” ne participent au discussions qu’ils ont déclenchées (sauf Franck ?).
Pourquoi ?

” ou quelque énormité linguistique dans leur texte.”

Voire même dans le titre de leur texte, comme “C’est les Calédoniens qui payent ” au lieu de “Ce sont les Calédoniens qui payent !”.

Inforétif : “comme “C’est les Calédoniens qui payent ” au lieu de “Ce sont les Calédoniens qui payent !”.”

Ca, je tolère, mais par contre le :
“José Aparisi est parti sans prévenir personne et ne sait qu’en reviendra”
mériterait, venant d’un ancien “enseignant, pigiste, formateur”, une heure de pilori devant l’entrée du rectorat.
Quoique les enseignants …

Ce mec n’a jamais compris le sens profond de la chanson :
https://www.youtube.com/watch?v=wB0kC5A06gA

Et s’il faut absolument sodomiser les diptères, on devrait plutôt partir “en ne prévenant personne” ou “sans prévenir quelqu’un”, quand on file à l’Anglaise (en Espagne ?)

Si Gomès ne nous propose pas ce statut de CTFSS comme sortie “éclairée” (sic) des ADN (si trois ‘non’ aux referanda), il nous mène au casse-pipe…

… comme me l’écrivait très justement un viel ami du Caillou, récemment (je le cite, et je suis d’accord avec lui -get better soon…-): “…Kanaky-Nouvelle Calédonie n’est pas la France mais bien un territoire colonial. Si ce territoire colonial était devenu un Département Français et c’était possible après l’abrogation de la loi cadre de Defferre dans les années 1963/65 on ne parlerait pas aujourd’hui d’indépendance. Mais les Calédoniens ( les caldoches ! ) ne voulaient pas que ce territoire devienne Département Français et s’y sont fortement opposés en optant pour une large autonomie et conserver ainsi leurs privilèges coloniaux personnels.… Lire la suite »

Celui ou celle qui moinsune doit “avoir conservé ainsi ses privilèges coloniaux personnels” , pas vrai pauvre idiot/te?

Nogius

Et les béké à la Martinique ? Ce n’est pas le fait que la Martinique soit un département qui a empêché cette caste de protéger ses privilèges coloniaux.

Nogius : “Et les béké à la Martinique ?” La situation n’est pas vraiment la même. Il n’y a pas de statut coutumier ni de clans revendiquant des droits héréditaires sur la terre. Mais le glissement (pour les Békés) s’est fait également des propriétés agricoles vers les sociétés commerciales, industrielles et immobilières. La plus grosse différence à mes yeux est l’existence d’une réelle bourgeoisie mulâtre, qui depuis un siècle au moins compte dans ses rangs des avocats, des médecins, des ingénieurs, des professeurs, des administrateurs et des hommes politiques. Le rôle actuel des Békés n’est peut-être pas aussi important que… Lire la suite »

Une partie non négligeable des békés aussi…

Eric : “Une partie non négligeable des békés aussi…”

Plutôt sur leur lieu de travail, à la différence des mulâtres qui l’utilisaient aussi en routine à la maison, tout en parlant un français extrêmement châtié (il y a 30 ans).

Le passé est (heureusement quelquefois…) “le passé “, une nouvelle ère ‘semble’ avoir démarré en politique avec Macron, Nogius, beaucoup VA changer dans les D.O.M et T.O.M.: soyons intelligents, capitalisons là-dessus puisque les ‘faits’ (du passé ) sont bien ceux-là ainsi exposés…

Kolere,

Ton commentaire est un peu couillon je trouve…!!!
Ben oui, en lisant ton intervention on pourrait croire que la métropole est un exemple de vertu…???
Heu, les pourritures dans le milieu des affaires et de la politique çà ne manque pas !!!
Alors oui, y a ici comme ailleurs de la magouille, mais pas plus…

Mais bon vouloir nous faire croire que ton statut nous mettrait à l’abris des voyous, c’est vraiment nous prendre pour des cons…

Je savais que tu serais de ceux qui réagiraient quand je mettrais en doute la compétence de ton “grand chef” Gomès, p’tit singe (un peu comme être invitée chez quelqu’un et leur dire que leur bouffe est déguelasse -cette plateforme est bien celle de CE après tout-…): AUCUN pays n’est un “exemple de vertu” p’tit singe. Macron veut faire évoluer les choses et sans la France, ce serait vraiment la cata, la misère ici… et les pays de 270000 habitants (dont plus de la moitié est improductive!) ça n’existe pas, p’tit singe…. FAISONS DU CAILLOU ‘DANS’ LA FRANCE NOTRE ‘ELDORADO’,… Lire la suite »

Kolere ???

Heu, c’est quoi le rapport entre ma réponse et Gomès ???

Et pour ce qui de la France, ou t’as vu que je voulais qu’on l’a quitte ???

L’autonomie que je souhaite, celle des ADN, elle est dans la France et pas à côté ou à proximité !!!

Eric: “L’autonomie” est la porte entrouverte vers “l’indépendance”, p’tit singe, les exemples ne manquent pas dans l’Histoire, de par le monde… tu leur donnes une main, ils veulent un bras, puis le corps tout entier les indépendantistes… sans parler du risque que la France, selon l’humeur de ses dirigeants (qui changent souvent…) nous virent… SEUL un statut de CTFSS (+ un traité pacificateur avec les indépendantistes -facultatif, mais bon…-) réglera UNE FOIS POUR TOUTES nos problèmes! Toi et tes supporters êtes bien naïfs!

Kolere,

Moi je fais en sorte de respecter ce qui a été valider pas 72% d’entre nous, rien de plus…
Tu sais les ADN…
Et l’humeur des uns et des autres ne peut pas se substituer au choix des calédoniens…!!!
Pas d’indépendance sans l’accord de la majorité d’entre nous…

FAUT PLUS “SUBIR”, P’TIT SINGE, FAUT “AGIR”, FAUT EXIGER UNE SORTIE DES ADN AVEC UN STATUT DE ‘CTFSS’, PAS UN STATUT “VAGUE” COMME TON “AUTONOMIE” (ON EN SORT…), OU NOUS ALLONS A LA RUINE DU PAYS QUE, COMME MOI, TU AIMES!

… ET LE TEMPS PRESSE…

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top