Connect with us

Calédosphère

Actualité

Nickel : la route de Pékin passe par le Congrès

À la majorité, les membres du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie ont voté une demande de convocation du congrès en session extraordinaire, pour discuter de l’opportunité ou non des exportations vers la Chine et le Japon.

Cette séance du gouvernement du 15 septembre était attendue puisqu’il devait y être question du nickel et de la valorisation des minerais pauvres. Conformément au protocole d’accord de fin de conflit signé le 28 aout, et à la suite du GTPS, le gouvernement a examiné le rapport établi par le SEM et la DIMENC. À la suite de cette présentation s’en est suivi un débat sans vote sur les exportations vers la Chine et l’augmentation de celles vers le Japon. Sur ce point, les membres du gouvernement ont réaffirmé leurs positions, à savoir que les Républicains et l’UCF y sont favorables, pendant que Calédonie Ensemble et le Palika y sont opposés. L’Union Calédonienne, qui lors de la réunion du GTPS du 7 septembre avait modifié son appréciation ne se déclarant plus opposés à ces exportations, a précisé sa position. Jean-Louis d’Anglebermes a évoqué la possibilité d’exportations vers la Chine dans des quantités limitées, pour une durée limitée dans le temps et pour répondre à des situations exceptionnelles. Ce dernier et nouveau critère laisserait supposer que l’UC n’autoriserait les exportations vers la Chine que pour le seul groupe MKM, le groupe Mai, actuellement en grande difficulté financière et proche du dépôt de bilan.

Un débat au congrès

S’il n’y a pas eu de vote au sujet des autorisations d’exportations, le président du gouvernement a pris une initiative et proposé que cette question des exportations soit soumise au débat au congrès. Sa proposition de demander une séance extraordinaire du congrès de la Nouvelle-Calédonie a été adoptée à la majorité de 6 voix contre 5. Ont voté pour : Calédonie Ensemble, le Palika et Jean-Louis d’Anglebermes. Ont voté contre : les Républicains, l’UCF, Gilbert Tyuienon et Anthony Lecren. Après ce vote, qui confirme donc une scission au sein de l’UC, le président du Congrès Thierry Santa sera saisi officiellement d’une demande de session extraordinaire, et s’il ne peut s’y opposer, il lui reviendra d’en fixer la date. À l’issue de la séance de l’exécutif calédonien, les deux membres Les Républicains du gouvernement ont tenu un rapide point de presse pour contester le vote, estimant que la décision du président du gouvernement de mettre aux voix sa proposition était illégale, car ne figurant pas à l’ordre du jour des travaux. Ils n’ont pas précisé s’ils envisageaient de la contester devant le tribunal administratif.

Une séance à venir

C’est donc au congrès qu’il reviendra de se positionner pour ou contre les exportations de minerai brut vers la Chine et le Japon. Pour l’heure, on se perd en conjectures sur les résultats de cette séance. En effet si les positions des Républicains et de l’UCF en faveur des exportations et celles de Calédonie Ensemble et du Palika qui y sont opposés, sont connues, on ne sait pas véritablement quelle attitude adoptera l’Union Calédonienne. Quel que soit le résultat de cette séance, la décision du congrès sera alors transmise au gouvernement de la Nouvelle-Calédonie qui actera ce qu’aura décidé la représentation calédonienne.

Continue Reading

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

154 Commentaires sur "Nickel : la route de Pékin passe par le Congrès"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
badi
Pour mieux comprendre la contradiction dans laquelle se situe aujourd’hui l’UC, ça tient au fait qu’au lendemain de la signature des Accords Matignon, la consigne qui avait été donné aux militants étaient de s’investir sur le terrain économique pour réussir l’indépendance politique. Beaucoup et de l’UC entre autres, se sont lancés dans cette démarche avec plus ou moins de réussites, elle s’inscrivait aussi dans le cadre de ce Nationalisme Kanak. Il n’y a pas de contradiction à revendiquer l’indépendance et se retrouver petits patrons de son affaire. C’est le cas de beaucoup de petits rouleurs et autres prestataires de l’activité… Lire la suite »
Anonyme
Ce que les gens ne savent pas, c’est quon est passé pas loin d’une catastrophe du fait que suite à l’agitation politico-minière de ces dernières semaines, glenncore aurait souhaité se”débarasser purement et simplement de l’usine du Nord” (source: reunion a Vavouto avec P.Hanckok)Ce n’est pas le cours du nickel qui leur fond peur mais l’instabilité du territoire d’un point de vue politique qui produit beaucoup de problèmes et les investisseurs en général ont besoin d’une vision claire de l’avenir. Les politiques ne prennent pas suffisament en compte le poids de leurs paroles et leurs actes. La création de ce comité… Lire la suite »
Jules je comprends tout à fait les craintes que tu poses légitimement par manque d’information précise . Tes questions A.Dang et P.Hancok y ont répondu lors de la conférence de la smsps il y a 4 mois à la CCI;De mémoire le R.O.I estimé est à 15 ans, à 80% de marche industrielle durant cette période, l’activité minière et métallurgique générera davantage de la plus value pour la NC. quand tu dis que les indépendantistes prennent des risques, moi je te demande ceci, est ce que la gestion du capital ainsi que les variables aléatoires de l’économie de marché requiert… Lire la suite »
XXX
A propos du conflit des ,rouleurs et de l’image développée d’une Calédonie profonde représentée par de vrais calédoniens (gros bras, “gros engins”, “un muscle – deux cerveaux”, etc…), l’extrait ci-dessous d’un article de Christine Salomon, anthropologue, consacré à “L’emploi des femmes Kanak à Vavouto” (Ethnies n° 37-38, Emancipations Kanak, p. 166) ne manque pas de saveur : ” …/ Dans le nouvel univers de travail des “opérateurs”, où le vocable “ouvrier” est pratiquement proscrit, les qualités qui ont longtemps été celles des “rouleurs” et des métallurgistes, faisant appel à la virilité, sont disqualifiées : il faut bannir les prises de… Lire la suite »

Jules, sans rentrer dans le détail technique ( car je suis prestataire aussi pour le service fiabilité de KNS) ton intention est purement et simplement de présenter des failles pour encourager la crainte..rien de plus, pendant ce temps des gens travaillent et gagnent leur vie grâce à ce projet, depuis la sous traitance jusqu’à l’agent d’entretien. Tu détailles tellement à l’excès que tu noies les gens comme pour faire de l’hypnose..:) à d’autres !

Je te rassure tout de suite, John, je n’ai rien, a priori, contre KNS. Contrairement à beaucoup de loyalistes, je suis sincèrement persuadé que l’usine du Nord est un outil précieux dans la politique de rééquilibrage économique entre provinces. J’ai même beaucoup admiré à l’époque, le courage de Dang qui a reussi à faire admettre le fameux 49/51%, du jamais vu dans la gestion capitaliste mondiale de l’exploitation des minerais. Par ailleurs, et d’accord avec Eric sur ce point, le succès de KNS ne pourra être vraiment évalué que sur la durée, c’est à dire dans quelques années. Je sais… Lire la suite »
Le PB est gravissime . Stopper les exportations sans laisser tomber les petits rouleurs ou, “donner” le nickel aux chinois , cela serai à moyen terme le monopole mondial aux dits chinois , qui étranglerons , à leur profit , la métallurgie locale avec une belle crise économique à la clef . Donc bien peser au CONGRES puis agir vite Le reste n’ est que politique , polémiques stériles . NOTEZ que pour une fois , J. LAX ATIF a raison Pour JL A ; il a une place délicate , mais je le sens capable sur ce coup là… Lire la suite »

Comme pour l’élection de Ph Germain, JLA est soutenu à 100% par son parti, Les Ripouxblicains n’ont pas de prise sur lui, ni sur GOA, la fumeuse Koalalition a du plomb dans l’aile, tant mieux.

JLA est soutenu en théorie par les 4 signataires du FLNKS qui ont donné le mot d’ordre pour voter pour le président du gouv, y a pas eu d’autres communiqués ou contre ordre, à lui de naviguer en eaux troubles et au milieu des requins, à ses risques et péril, c’est un grand garçon..!

Oui John, rien d’écrit ni d’officiel, bien entendu, mais bon je ne t’apprend rien, au FLN, ils se comprennent, n’est-ce pas?

….même si parfois, ils ne sont pas d’accord.

Bien entendu FLoyd, c’est quand même pas sérieux de mettre un président en place, puis derrière demander aux ministres de le plomber , Euri, Dewé, JLA ont les degrés de liberté et l’inconfort qu’incombe un ministre collégial, le BP du FLNKS tourne depuis 30 ans , et n’est pas à sa première crise, ou à sa première soupe à la grimace..Quand à GT , on peut aussi demander que son ministère soit privatisé, y a des boites qui font très bien le travail

Nomorsatu, j’ai point d’avis sur JLA, je n’envie pas non plus sa place, pris comme un
sandwich entre son parti et le rôle de VP, s’il est conscient de ses prises de risques
c’est tout le mal que je lui souhaite, maintenant que l’on veuille ou non, il n’y a aucune
traitrise quand il faut prendre des décisions..d’ailleurs ce mot là ne porte jamais bonheur
évitons de le prononcer

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top