Connect with us

Calédosphère

Actualité

La pédagogie vénéneuse d’un prof d’université

Scandalisés par certains des propos tenus lors de ses cours magistraux, des étudiants de l’université de Nouvelle-Calédonie ont partagé sur les réseaux sociaux des enregistrements de Mathias Chauchat. Militant indépendantiste, le conseiller de Roch Wamytan – actuel président du congrès* – utilise en effet ses heures de cours pour distiller un programme anti-France, n’hésitant pas à attaquer des personnalités loyalistes locales, plus facilement lorsqu’elles sont décédées… Dégout.

L’université de la Nouvelle-Calédonie fait parfois parler d’elle en bien, dans ses innovations, sa modernité, ses résultats, et c’est tant mieux. Il lui arrive aussi de défrayer la chronique, le plus souvent en raison du comportement ou des déclarations de certains de ses enseignants. A ce titre, Mathias Chauchat détient la palme d’or. Professeur de droit public à l’UNC, ce métropolitain désormais installé en Nouvelle-Calédonie est souvent présenté comme un « expert » auquel les médias, notamment France Télévision, ont souvent eu recours par le passé pour ses analyses avant que ses prises de position parfois sans nuance ne le disqualifient. Il est entré dans la sphère publique lorsqu’il y a une quinzaine d’années, Marie-Noëlle Themereau, présidente du gouvernement, l’avait appelé à ses côtés. Mathias Chauchat avait alors pris goût au pouvoir et aux projecteurs, et ses options l’ont dirigé ensuite vers une défense de plus en plus radicale de l’indépendance. Conseiller juridique de l’Union Calédonienne, ses positions très anti-France et très pro-kanak, ont fait de lui un personnage controversé, dont chaque publication suscite de nombreux commentaires et des réactions. Ça a été le cas encore récemment dans l’affaire de l’abordage armé dont a été victime un bateau de touristes au large d’Ouvéa. En pleine polémique, Mathias Chauchat a ainsi justifié et trouvé « légitime » les vols qu’ont subi les touristes australiens et brésiliens ainsi que les tirs et les menaces par armes à feu et armes blanches qui les ont précédés. Dans un tweet sur son compte officiel, le professeur-indexé évoque ainsi la population kanake comme une sorte d’espèce en voie de disparition qui ne serait plus présente que dans « ses derniers espaces », c’est-à-dire les îles loyauté :

Mais c’est surtout lorsqu’il sort de ses discours (qui fleurent bon le temps des colonies et l’anthropologie du 19ème siècle) que Mathias Chauchat choque davantage. A tel point que certains de ses étudiants ont décidé d’enregistrer ses cours afin de les diffuser sur internet, à l’instar de ceux de l’EM Lyon Business School qui avait enregistré à son insu Laurent Wauquiez en février 2018… créant là-aussi une certaine polémique.

« Il est mort, on peut en dire du mal ! »

L’expression est libre en France et heureusement. Notre démocratie offre aux idées de s’exprimer librement et de circuler. Mais encore faut-il pour cela choisir ses lieux et ses moments. Il s’avère que Mathias Chauchat, bénéficiant de la tribune que lui confère la direction de cours à l’Université, n’hésite pas à distiller ses messages politiques à ses étudiants, jusqu’à jeter le trouble dans les consciences de ceux-ci. Et récemment encore, Mathias Chauchat, usant d’un ton goguenard et ironique, mais également totalement irrespectueux, enfourchant l’un de ses chevaux de bataille, a voulu démontrer une énième fois que l’économie de la Nouvelle-Calédonie, avec la complicité des pouvoirs publics, ne profitait qu’aux plus riches (on ignore si ce cours figure au programme de licence de droit public). C’est ainsi que pour expliquer les déficits publics et justifier l’indépendance du territoire, devant ses étudiants un peu interloqués, il a évoqué la gestion de l’immeuble « Le Centre », dans lequel la province Sud a des locaux, et surtout celle du « Plexus », réalisation du promoteur immobilier Christian Kalinowski. La lecture du verbatim d’un extrait de ce « cours » de Mathias Chauchat laisse pantois :

« On vit sur un rêve. Encore plus fort, c’est le bâtiment Kalinowski, le centre commercial qui est juste à l’entrée de Ducos, « le Plexus ». Depuis l’origine, le gouvernement loue un étage vide du Plexus, il participe même aux charges de l’immeuble et ça va faire des années qu’il loue le Plexus vide. Histoire de subventionner en fait le promoteur. Le promoteur lui, il se gave, parce que Kalinowski, il est mort, on peut en dire du mal ! (rires) il se gave ! (Mathias CHAUCHAT, UNC ; extrait d’enregistrement FB) »

En vérité, vérifications faites, s’il est vrai que ses locaux sont restés vides quelque temps après la mort du promoteur, le bâtiment en question est bien occupé aujourd’hui par des services du gouvernement (lequel ne disposant pas de locaux suffisants, loue des bureaux aux quatre coins de Nouméa pour y loger ses directions et ses 2000 agents). Mais au-delà de cette question, il est curieux de constater que Mathias Chauchat ne cite et ne critique les riches et les puissants que lorsque ceux-ci sont morts… Une grande preuve de courage s’il en est. Terrassé par un infarctus en juillet 2015 (à l’âge de 62 ans), Christian Kalinowski était en effet une personnalité influente de Nouvelle-Calédonie, à l’origine de la la plupart des grandes promotions qu’ont connues Nouméa et l’agglomération ces vingt dernières années. Décédé, ce dernier ne peut certes plus se défendre mais, de là où il est, il peut tout de même s’enorgueillir de ne plus payer, via ses impôts, le salaire de Mathias Chauchat, puisque celui-ci est rétribué (grassement) par les contribuables pour semble-t-il cracher sur les morts. Et selon le conseiller de l’Union Calédonienne, le territoire serait bien mieux géré par lui et les siens puisqu’il considère qu’avec la Polynésie française, la Nouvelle-Calédonie serait un « pays de fous » qui serait le « dernier de la classe » :

« La Nouvelle-Calédonie n’a pas de sous… Le Ruamm est pratiquement en déficit… mais je vous le dis, c’est un pays de fous, je confirme. Mais si vous voulez, Kalinowski est bien plus important que les assurés au Ruamm. Kalinowski lui, il peut rendre des services alors que les assurés au Ruamm… Vous voyez que vous en apprenez plein de trucs, quand même sur le pays hein… Vous dites, mais c’est pas possible de gérer un pays aussi mal ? Si, si, c’est possible, je vous le confirme. Après, on se bat avec la Polynésie pour savoir qui va être le dernier de la classe (Mathias CHAUCHAT, UNC ; extrait d’enregistrement FB) »

Etrange pédagogie ! La teneur du propos, le ton utilisé, le fond du message que Mathias Chauchat inculque aux jeunes qu’il a devant lui à ce moment-là interrogent : est-il autorisé et légitime à tout se permettre ? Au-delà même de sa personnalité et de son gout immodéré et orgueilleux pour la provocation et l’outrance, on s’étonne qu’un maître de conférence, dans le strict cadre de sa fonction, s’arroge ainsi le droit à de tels commentaires acerbes et vénéneux d’autant plus que Mathias Chauchat se garde bien de ne jamais critiquer les province Nord et Îles, malgré leurs déficits et les échecs économiques de leurs bras armés (la Sofinor et la Sodesil), ces provinces étant dirigés par ses amis indépendantistes… Il faut dire que de Pisani à Chauchat en passant par Jodar ou Colombani, les élus du FLNKS ont toujours pu compter sur des métropolitains ambitieux pour cracher sur la France ou sur des personnalités loyalistes. Malheureusement pour Mathias Chauchat, ses prédécesseurs ont toujours connu la même fin et il est toujours plus élégant de le rappeler de leur vivant.

* Suite à l’élection de Roch Wamytan à la présidence du congrès, Mathias Chauchat va vraisemblablement être recruté par l’institution, notamment pour continuer son travail sur les listes électorales consistant à éliminer de celles-ci le maximum d’électeurs non-indépendantistes. Espérons qu’ils ne s’en prennent pas ouvertement aux électeurs originaires de Wallis et Futuna. L’Eveil Océanien étant responsable de l’élection de l’Union calédonienne à la tête du congrès, il s’agirait là d’un effet boomerang bien gênant pour le parti communautaire de Milakulo Tukumuli. 

Comme toujours en pareil cas, nous tenons à disposition de la justice, des autorités administratives et du conseil d’administration de l’université de la Nouvelle-Calédonie l’intégralité des enregistrements effectués ainsi que leur retranscription

Afficher la suite

Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



364
Laisser une réponse

avatar
46 Comment threads
318 Thread replies
0 Followers
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récents plus anciens plus de votes
Bigfoot

Agrégé payé par l’état Français (?) 1M 1.5M par mois. Conseiller de Popole, encore 500.000 ou bien une plaque par mois. Et ça crache sur la France….

Mister Eric

Une lecture pour ledzep (et ses interlocuteurs ) qui nous permet peut-être de comprendre le monde qui nous entoure, y compris le petit monde caledonien.

À mettre en contexte avec vos discussions récentes.

https://www.npr.org/sections/goatsandsoda/2019/11/07/777276474/western-individualism-may-have-roots-in-the-medieval-churchs-obsession-with-ince

Je viens de la découvrir. Fascinant…

LedZep
LedZep

@Mister Eric L’Eglise Catholique Apostolique et Romaine principale cause de le montée de l’individualisme dans les sociétés occidentales, en partie certainement. N’oublions-pas l’industrialisation de l’Occident avec la création d’un monde ouvrier urbanisé, détaché de ses racines rurales fortement imprégnées de traditions, de coutumes ciments d’une société ou l’individualisme n’était pas de mise. N’oublions-pas aussi “la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789” véritable hymne à l’individualisme. http://classes.bnf.fr/laicite/references/Declaration_droits_de_l_homme_citoyen_1789.pdf Quelques extraits notables. « Art. 1er. Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune. ». Terminée la référence au… Lire la suite »

XXX
XXX

RRB Un jeudi de l’économie sur l’association des entrepreneurs kanaks.

https://www.rrb.nc/podcast/jeudi-de-l-economie-07-11-19

LedZep
LedZep

@XXX Le JEUDI DE L’ECONOMIE du 7/11/19 sur RRB. Elizabeth Nouar a intelligemment mené cette émission en laissant s’exprimer ses invités, en évitant de monopoliser la parole voire de les interrompre sans cesse comme le font beaucoup de journalistes sur nos chaînes de radio ou de TV nationales. Quel contraste entre « ces jeunes entrepreneurs » et nos politiques indépendantistes, d’un autre âge, totalement dépassés, en dehors des réalités. La relève viendra sans doute d’eux. Pour ceux qui d’entre-nous ne connaissent pas vraiment la société mélanésienne, cette émission leurs a sans doute permis de mieux comprendre les difficultés qu’engendre « La Coutume » pour… Lire la suite »

XXX
XXX

@LedZep- J’ai trouvé également intéressant la question comptable des dépenses liées à la “coutume”.

Une anecdote : Au début des années 90, nous avions introduit dans une société qui intervenait sur l’ensemble de la Calédonie une ligne de dépense intitulée “Coutumes” pour faire apparaître dans nos bilans le poids de cette charge de fonctionnement.

Cela nous permettait en outre de rembourser au personnel de la société (Kanak et non Kanak) le coût des “gestes” qu’ils étaient amenés régulièrement à faire (et pas seulement sur terre coutumière) et qu’ils payaient antérieurement de leur poche.

XXX
XXX

Pour les nostalgiques…

France Info – Chanteloup les Vignes

“Préfet des Yvelines

@Prefet78

Le préfet Jean-Jacques BROT condamne avec la plus grande fermeté l’incendie de l’Arche centre des arts de la scène et du cirque de @ChanteloupLV qui prive la population d’un lieu de culture précieux et reconnu. Les auteurs seront retrouvés et punis.”

XXX
XXX

Au JT d’hier soir, il y avait un reportage sur le regroupement des entrepreneurs Kanak au sein d’une association.

Reportage fort intéressant au demeurant, mais qui laisse bouche bée lorsque le présentateur indique que ces entrepreneurs “recherchent un cadre juridique qui permettrait aux entreprises Kanak d’être prioritaires dans l’intérieur et les Îles,” pour l’obtention des marchés.

Vous avez dit citoyenneté !?

Nogius
Nogius

Et si t’es métis, t’es 1/2 prioritaire alors .

XXX
XXX

@Nogius- Et encore, s’il est de statut civil coutumier.

En tout cas, ça donne une idée de que certains ont dans la tête en cas d’indépendance.

Inforétif

“Et si t’es métis, t’es 1/2 prioritaire alors ”

Le “nou lé pa pliss, nou lé pa moins” de ceux des Afro-Réunionnais qui s’estiment négativement discriminés est donc devenu carrément chez certains Kanaks “nou lé pa moins, nou lé pliss”…
Faut-il mal connaître la culture kanak comme XXX pour s’en étonner…(humour)

LedZep
LedZep

@XXX
“un cadre juridique qui permettrait aux entreprises Kanak d’être prioritaires dans l’intérieur et les Îles”.

Il me semble, sous toute réserve, que l’interrogé faisait référence à des travaux sur terres coutumières ce qui est le cas de l’intégralité des îles Loyauté. Alors pourquoi pas à prestations égales, choisir une entreprise Canaque si elle correspond en tout point à l’appel d’offre.

XXX
XXX

@LedZep – J’ai entendu comme vous la première fois. Je l’ai écouté une seconde fois pour être certain et si sur les Îles il est évident que c’est de fait sur terres coutumières, il me semble que l’ambition est plus large sur la grande terre. (J’ai entendu un autre interview radio qui était également explicite) En tout état de cause, fixer un cadre juridique pour être prioritaire sur des marchés n’est pas anodin. Cela signifie que le donneur d’ordre n’aurait pas le choix si parmi les soumissionnaires, il y avait une entreprise Kanak. Sur le reste, je suis d’accord avec… Lire la suite »

LedZep
LedZep

@XXX “En tout état de cause, fixer un cadre juridique pour être prioritaire sur des marchés n’est pas anodin.”. Effectivement. On s’éloigne de la citoyenneté Calédonienne à tire-d’aile ! Mais, le reportage en question met l’accent, il me semble, sur l’aspect des offres de marchés sur terre coutumières. Le lien sur le reportage: https://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/entrepreneurs-kanak-se-federent-766579.html Le titre du reportage : « Des chefs d’entreprises kanak ont décidé de se regrouper au sein d’une association pour discuter des difficultés spécifiques qu’ils rencontrent dans le monde économique calédonien. Leur objectif : partager les expériences de chacun et accompagner le développement économique sur terre coutumière. ». Par contre… Lire la suite »

XXX
XXX

@LedZep – Même dans le cas “d’un cadre juridique qui permettrait aux entreprises kanak d’être prioritaires sur les appels d’offres dans l’intérieur et les îles” sous entendu sur terres coutumières,

c’est un sujet qui peut être bien intéressant pour la prochaine campagne référendaire.

Je ne sais pas ce qu’en penseront les artisans et autres petits entrepreneurs non Kanak vivant en province Nord ?

LedZep
LedZep

@XXX
Moi j’y vois [ pour ce qui est de cette réglementation d’appels d’offres de marchés en terre coutumière], l’image du loup s’introduisant dans le poulailler voire, du cheval de Troie dans l’institution coutumière.

Avec une réglementation, matinée de convenance coutumière certes mais malgré tout d’inspiration occidentale, n’est-ce pas une manière de vouloir contourner le carcan des autorisations liées au bon vouloir du Chef de Clan, de Tribu… plus que de vouloir ne plus respecter une certaine forme de neutralité dans le processus d’appel d’offres, hors terre coutumière.

XXX
XXX

@LedZep- Effectivement, c’est une hypothèse.

ditou
ditou

LedZep Prioritaire, sur marché public ou privé? Ils sont cons ou bien c’est nous. Çà ressemble encore et toujours à l’emploi local SPÉCIAL KANAK. Argent public = c’est niet pour obtenir des offres de marchés publics, en étant prioritaire pour les kanaks. Il faut bien qu’ils comprennent çà. Il y a le code du marché public qui définie les droits. Les marchés privés sont presque inexistants. Donc c’est quoi ce foutage de gueule. La loi a ce niveau c’est “pas de favoritisme”. Ils doivent faire comme les autres, donc déposer leur dossier, et pas de magouille qui tienne. C’est scandaleux.… Lire la suite »

Eric

Ditou,

Quand tu vois comment certains soumissionnent depuis des années et comment sont faites certaines attributions, c’est vraiment pas mieux…

Certes, l’idée est bien mal vendue, mais d’une manière générale les marchés publics c’est pas ce qu’il y a de plus clair dans le fonctionnement des institutions…

Nogius
Nogius
DECENNIE
DECENNIE

Une petite pensée a notre Chirac national qui disait ” : “On oublie seulement une chose. C’est qu’une grande partie de l’argent qui est dans notre porte-monnaie vient précisément de l’exploitation, depuis des siècles, de l’Afrique. Pas uniquement. Mais beaucoup vient de l’exploitation de l’Afrique. Alors, il faut avoir un petit peu de bon sens. Je ne dis pas de générosité. De bon sens, de justice, pour rendre aux Africains, je dirais, ce qu’on leur a pris. D’autant que c’est nécessaire, si on veut éviter les pires convulsions ou difficultés, avec les conséquences politiques que ça comporte dans un proche… Lire la suite »

DECENNIE
DECENNIE

celle la n’est pas mal “”Nous avons saigné l’Afrique pendant quatre siècles et demi, commença-t-il. Ensuite, nous avons pillé ses matières premières ; après, on a dit : ‘Ils (les Africains) ne sont bons à rien.’ Au nom de la religion, on a détruit leur culture et maintenant, comme il faut faire les choses avec plus d’élégance, on leur pique leurs cerveaux grâce aux bourses. Puis, on constate que la malheureuse Afrique n’est pas dans un état brillant, qu’elle ne génère pas d’élites. Après s’être enrichi à ses dépens, on lui donne des leçons.”
pas vrai INFORETIF.

Inforétif

“pas vrai INFORETIF.”

Ayant enfin touché terre, j’ai la faiblesse de répondre à l’une de tes provocations récurrentes (tout en me demandant pourquoi tu t’astreins à rester en pays français : tu es maso ?).
Pour la énième fois (mais tu n’ouvriras pas ce lien, la vérité historique étant le cadet de tes soucis et ta fainéantise légendaire) :
http://gayraudb.over-blog.fr/article-le-mythe-du-pillage-des-colonies-2eme-partie-106874145.html

simla

Inforétif, quel plaisir de constater que tu es toujours vivant et toujours aussi pugnace…..ouf !!!

Alik m’a fait suivre ton lien, que je vais lire avec plaisir ayant déjà eu celui de lire le bouquin ” le grand sanglot de l’homme blanc”..qui n’en finit d’ailleurs pas, c’est lassant…

Je ne viens quasiment plus mais me réjouis de ton retour…. 😀

Inforétif

Merci simla. Le bonjour à Alik.

” ton retour “: sur calédosphère, un peu, mais plus en N. Calédonie, où je souhaite une bonne continuation à tous depuis mon île d’avant, aux délicieuses bananes pas chlordéconées et à 2 euros seulement le kg.

Quant à DECENNIE je lui épargne une autre citation (bruits et odeurs) de la girouette Chirac, bien peu amène envers sa communauté d’origine.

LedZep
LedZep

@DECENNIE
A l’appui du commentaire d’@Inforétif (2 octobre 2019 16:06), quelques chiffres sur la générosité Métropolitaine à l’égard de la Nouvelle-Calédonie, Sans qui je ne vois pas comment elle pourrait s’en sortir sans sa bienveillance. A moins de réduire “la voilure” tant en matière sociale, qu’économique et autres.

Hâtez-vous de lire cette publication du “journal du Congrès” avant qu’il ne soit plus accessible: https://www.congres.nc/wp-content/uploads/2019/05/Journal_Mai-2019.pdf

Eric

LedZep,

Il ne s’agit pas de générosité, il s’agit juste de la participation de l’Etat comme partout ailleurs.
Cela dit, si on regarde bien les chiffres la NC coute moins par habitants que dans les autres collectivités.
En même temps c’est logique vu qu’on a notre propre fiscalité…

LedZep
LedZep

@Eric “Il ne s’agit pas de générosité”. Cette référence à la “générosité métropolitaine”, simple élément de langage de ma part, annonçait la suite de mon commentaire à destination de ceux qui imaginent une NC prospère en cas d’indépendance (et qui souvent dénigrent la France mais ne rechignent pas, à recevoir son aide financière). Je persiste et je signe. Sans cet apport financier significatif de la part de la Métropole (toute proportion gardée), je ne vois pas comment la NC pourrait offrir une qualité de service publique (santé, enseignement, retraites…) telle qu’elle est à ce jour. Pour ce qui est de… Lire la suite »

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top