Connect with us

Calédosphère

Actualité

Discrimination ethnique en Nouvelle-Calédonie : la ministre prise à partie

Interpellée par un sénateur durant la séance des questions orales, la ministre des Outre-mer a dû s’expliquer sur la différence de traitement entre les électeurs Calédoniens selon qu’ils sont kanak ou non*. Dans sa réponse, Annick Girardin a rejeté la responsabilité sur le congrès de la Nouvelle-Calédonie et a avoué que plus d’un millier de natifs de droit commun ne pourraient pas voter pour le 2nd référendum de 2020. 

En pleine période de déconfinement et alors que la France s’interroge sur son modèle républicain, le sujet des discriminations électorales en Nouvelle-Calédonie est revenu sur la table du Sénat. La question de l’inscription automatique des natifs a, en effet, repris place dans le débat politique. Et à l’occasion des questions orales au gouvernement, le sénateur Pierre Médevielle, a interpellé le gouvernement sur ce qu’entendait faire l’État pour remédier à cette situation inégalitaire. En effet, pour le 1er référendum, un accord avait été conclu entre les partenaires de l’accord quant à l’inscription automatique des natifs, selon certains critères et sous certaines conditions. Dès lors, les natifs kanak et non-kanak étaient par le fait, automatiquement inscrits sur les listes électorales générales et référendaires sans qu’ils aient à faire de démarche particulière. Mais à l’évidence ce qui avait été bon en 2018, ne l’est plus pour 2020, et cette mesure, qui a contribué à asseoir la sincérité du 1er référendum et à en rendre les résultats incontestables, n’a pas été reconduite pour le 2ème référendum ! Très clairement et malgré leur opposition, il a été imposé aux Loyalistes que seules les personnes de statut coutumier bénéficieraient de cette automaticité d’inscription. Les autres et bien qu’ils soient natifs, quelle que soient leur communauté d’origine, devaient effectuer des démarches pour pouvoir voter au référendum. Lors du comité des signataires du 10 octobre 2019, là où tout a été décidé, les Loyalistes avaient dû consentir à ce mauvais compromis, le gouvernement s’étant engagé à faire en sorte que les démarches auxquelles devaient se soumettre les natifs non-kanak seraient, sinon allégées, du moins simplifiées. Or, à la clôture du délai d’inscription, soit le 31 décembre 2019, on n’a pu que constater que l’on était loin de 100% des natifs non kanak dument inscrits. Cette différence de traitement, dénoncée en son temps par les Loyalistes, créé donc une inégalité de fait.

 

 

Pour la ministre, c’est la faute au congrès !

Si l’inégalité de traitement a bien été mise en œuvre, certains n’ont pas renoncé à faire en sorte que les personnes de droit commun nées en Nouvelle-Calédonie qui n’avaient pas pu s’inscrire avant le 31 décembre, le soient finalement et participent ainsi au prochain référendum.  Les présidents de groupes majoritaires au congrès et la présidente de l’Assemblée de la Province Sud ont ainsi porté le débat dans de nombreuses instances, comme ce 16 juin au sénat. Le sénateur membre de l’Union Centriste, Pierre Medevielle, a donc interpellé l’État à l’occasion de la séance des questions orales au gouvernement. Ayant rappelé le contexte institutionnel et électoral calédonien et ce qui avait été acté par l’État au comité des signataires, il s’est adressé à Annick Girardin, la ministre des Outremers :

« Je voudrais connaitre Madame la Ministre, les mesures envisagées pour lutter contre cette discrimination qui ouvre le risque à un résultat favorable à l’indépendance en raison d’un traitement inéquitable des listes électorales par l’État et de contestation des résultats (Pierre Medevielle, 16/06/20 ; sources : sénat.fr) »

Dans sa réponse pour le moins alambiquée, Annick Girardin a confirmé que pour le 1er référendum « certaines catégories d’électeurs » avaient été dispensées de s’inscrire sur les listes électorales de tous les référendums. Bien sûr, si elle n’ose le dire, les catégories en question correspondent en fait aux personnes de statuts coutumier, c’est-à-dire aux électeurs kanak. Les jeunes majeurs de statut coutumier n’ayant eu aucune démarche à faire, à contrario des jeunes wallisiens, caldoches, javanais ou métisses (de statut de droit commun) même si ces derniers sont nés sur le territoire. Plus étrangement, la ministre des Outre-mer a choisi d’en rejeter la faute sur les élus du congrès :

« En effet, cette faculté n’a pas été étendue au second référendum. C’est sur proposition du congrès de la Nouvelle-Calédonie et à la quasi-unanimité, 52 voix sur 54, qu’a été adoptée la proposition de réserver ce cas très particulier à la seule première consultation, c’est donc bien pour tenir compte du consensus exprimé localement par cette assemblée que nous avons modifié notre projet initial (Annick Girardin, 16/06/20 ; sources : Sénat.fr) »

Une affirmation quelque peu surprenante puisque les élus du congrès ont bien accepté le caractère « exceptionnel » de l’inscription des natifs, non pour exclure cette possibilité au 2eme et au 3eme référendum mais pour reconnaître que le principe que cette reconnaissance des intérêts matériels et moraux au bout de 3 ans de présence pour les natifs n’était pas calquable pour les élections provinciales.

C’est donc bien au moment du passage à l’Assemblée nationale et au Sénat que l’Etat a exclu la possibilité d’inscription automatique des natifs au 2ème et 3eme référendum devant des parlementaires calédoniens qui n’ont pas vu la supercherie

2nd référendum : 1131 natifs calédoniens exclus des listes

Reste que, selon les chiffres fournis par la ministre, près de deux milles personne de droit commun sont concernées (1994 avaient été identifiées) et que, parmi elles, 1131 personnes (nées en Nouvelle-Calédonie et y résidant depuis au moins trois ans) n’ont pas été inscrites sur la liste référendaire et n’ont plus aucun moyen de l’être, la date étant passée. C’est donc plus d’un millier de natifs calédoniens (pour la plupart des nouveaux majeurs ayant le statut de droit commun et donc non-kanak) qui ne pourront pas voter pour cette seconde consultation sur l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie. Une véritable discrimination sachant que tous les jeunes kanak ayant eu 18 ans depuis le dernier référendum ont, eux, tous été inscrits d’office par l’Etat puisqu’ils bénéficient du statut coutumier. Mais cela n’a pas empêché la ministre des Outre-mer de déclarer qu’en cette matière :

« Il n’y a pas de discrimination ! Il ne faut pas laisser penser qu’il y a une discrimination, pas avant ce 2ème référendum. C’est une organisation que nous avons mis en place en lien avec le territoire et en suivant les décisions de la Nouvelle-Calédonie. Il ne faut pas soupçonner ou laisser peser un soupçon d’insécurité sur ce prochain référendum, nous sommes très engagés avec le 1er ministre sur ce sujet et nous devons absolument garantir cette sincérité (Annick Girardin, 16/06/20 ; sources : Sénat.fr) »

Une réponse qui lui a valu la contestation du sénateur de l’Union Centriste pour qui “la discrimination existe déjà“, en citant pêle-mêle les polémiques sur l’utilisation du drapeau tricolore ou sur les tentatives des indépendantistes d’exclure des listes électorales tous les noms à consonnance non-kanak. Pierre Medevielle dont on dit qu’il est proche de Sonia Backes est lié à la Nouvelle-Calédonie puisque son frère, médecin au dispensaire de Boulari, y réside :

« Les faits sont là. La discrimination existe déjà sur la consonance des noms. Vous savez qu’actuellement tout est sujet à tension, que ce soit l’utilisation du drapeau français sur les documents officiels, ou du drapeau kanak. Il y a des polémiques sur les dates aussi. Il y a des tensions réelles qui existent. Et pour l’inscription des Loyalistes, je crois que le compte n’y est pas (…) Les démarches sont longues et fastidieuses, c’est une réalité, alors que l’inscription se fait automatiquement pour les personnes de statut coutumier. C’est une discrimination en soi. Pourquoi serait-ce plus facile pour les uns que pour les autres ? Les résultats sur les listes, vous voyez bien qu’il y a des manques et j’espère que cela ne portera pas sur le résultat (Pierre Medevielle, 16/06/20 ; sources : sénat.fr) »

En effet, dans le climat actuel, il ne faudrait surtout pas que les gens puissent croire que l’Etat traite les citoyens de façon différente selon leur origine ethnique, en Nouvelle-Calédonie ou ailleurs. Comme si le Gouvernement d’Edouard Philippe était capable d’inscrire automatiquement toutes les personnes d’une seule ethnie sur une liste électorale et de ne pas le faire pour toutes les autres ! Dans notre République égalitariste, vous imaginez une pareille chose ? Ce serait proprement impensable…

*Selon les données de la Direction de la Gestion et de la Réglementation des affaires coutumières (DGRAC) 100% des personnes de statut coutumier sont kanaks et 98% des kanaks sont de statut coutumier.

Afficher la suite

Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



122
Laisser une réponse

avatar
13 Comment threads
109 Thread replies
0 Followers
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récents plus anciens plus de votes
olivier blanc
olivier blanc

Le vendredi 21.12.2012 Macron a basculé dans le culte de l’argent et des chiens que sont les rothschild, se jours là il a avalé la mauvaise pilule en faisant un pacte avec la mauvaise synagogue.
https://www.leparisien.fr/politique/transparence-emmanuel-macron-n-a-pas-tout-dit-01-06-2016-5848637.php

Inforétif

“pacte avec la mauvaise synagogue.”

Olivier BLANC, tu viens de défier les lois punissant l’antisémitisme, rien que ça.

olivier blanc
olivier blanc

Infocrétin tu es toujours aussi con, dénonce moi et va te faire enculé ! MDR

ditou
ditou

La discrimination en nouvelle Calédonie existe bien. J’ai eu écho d’une, bien bonne. IL existe un lotissement ici en Calédonie ou un contrat de travail a été surévalué pour que les locaux surtout kanaks ne puissent y répondre et ainsi le poste est revenu à une personne né en France, vivant ici et peut être sans qualification ou compétence dans ce domaine. La filouterie n’a pas de prix. La discrimination bien camouflée. En fait cet employé, aurait du coup un salaire bien plus important, qu’il ne vaut en réalité et avec çà pour atteindre le pompon, il aurait des avantages… Lire la suite »

Rigoberto
Rigoberto

Projet d’indépendance du FLNKS à propos de la nationalité : “• La nationalité Les électeurs ayant le statut de citoyens et ceux admis à voter à la consultation de 2018 accèdent à la nationalité de Kanaky- Nouvelle Calédonie. La loi définira les conditions d’accès ou de perte de la nationalité selon les deux grands principes du droit du sol et du droit du sang. La double nationalité est une option ouverte, à discuter avec la France, et avec d’autres pays avec lesquels nous aurons des intérêts réciproques à mettre en place cette mesure.” Rigo : Il est clair que dans… Lire la suite »

XYY
XYY

Rigoberto.
“Cela semble clair, si c’est oui on change de nationalité.”
Il faudrait non seulement l’expliquer à Zanehno (Lalie) mais aussi à Eric (le notre, sur Calédosphère)

Alikantitra

XYY : “Il faudrait non seulement l’expliquer à Zanehno”

Lequel pourra toutefois se prévaloir de l’article 153 (3ème paragraphe) du titre VII du Code de la nationalité française (même si cet article a été abrogé) :

https://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do;jsessionid=F2AF1A9D9C48FE160915C39D8C6A9038.tplgfr26s_1?idSectionTA=LEGISCTA000006095789&cidTexte=LEGITEXT000006071189&dateTexte=19930722

Pour aller plus loin :

https://www.persee.fr/doc/pop_0032-4663_1986_num_41_3_17644

Eric

XYY,

On ne perd pas sa nationalité française comme ça…
Et surtout dans le cas improbable où le OUI l’emporterait…

Faut arrêter de se faire des films et bien ce que disent les textes…

XYY
XYY

Eric.
“ce que disent les textes…”. Quels textes ? Un lien svp ?

ditou
ditou

Rigoberto “si c’est oui on change de nationalité.” NON. Le pays change de nationalité, mais pas forcément les habitants. En réalité, quand un pays obtient son indépendance, tous les habitants perdent la nationalité,sans exception, ici celle de la France. Aussi bien les citoyens, comme les non citoyens français. Les étrangers eux ne sont pas concerné, sauf s’ils veulent faire un changement de nationalité. Mais çà c’est plus du domaine de la naturalisation. Ensuite le gouvernement qui sera en place, sélectionnera ceux pouvant prétendre à la nationalité du pays, selon la loi qu’ils auront établi.Rien n’affirme, qu’ils se baseront sur les… Lire la suite »

Rigoberto
Rigoberto

On croit rêver en écoutant Lalié à propos de la décision pour le BBR : Débat biaisé Président du groupe UC-FLNKS, Jacques Lalié est tout aussi mécontent : « Nous souhaitions que l’État revienne à la date du 25 octobre. C’était notre position lors du dernier comité des signataires. De plus, la décision d’autoriser l’utilisation du drapeau français biaise le débat. Cela signifie que ceux qui votent « oui » à la pleine souveraineté renonceraient à être Français. » Voter oui au référendum c’est voter oui à la France…pareil que de voter non à l’indépendance. Va falloir que l’état tire… Lire la suite »

ditou
ditou

“la date du 25 octobre.”
Il faut croire, que cette date est fructueuse pour eux. Sinon pourquoi la demanderaient ils?.
Malheureusement pour eux la date vient d’être connue. Ce n’est plus le 6 septembre, mais le 4 octobre 2020.
Mais je dirai, reculer pour mieux sauter.
https://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/referendum-4-octobre-reactions-contrastees-cette-date-definitive-846440.html

Oh mauvaise date en effet, ce 4 octobre est en plein signe de la balance. Cette dernière est le symbole de la justice. Eux étant tellement injustes, ils ne vont pas s’en remettre.

XXX
XXX

@Rigoberto – “Cela signifie que ceux qui votent « oui » à la pleine souveraineté renonceraient à être Français.”

Ben, jusque là, c’est ce que beaucoup de gens, Kanak et non Kanak (et même du monde entier) avaient compris.

Et même que si le NON l’emporte, ben, ils resteront(ceux qu’auront voté oui)Français malgré eux !!

Déconner à ce point ! C’est du hors sol !

LedZep
LedZep

@XXX
Déconner à ce point ! C’est du hors sol !“.

Que nous sommes loin de Mélanésia 2000 et de la table-ronde de Nainvilles-Les-Roches !
Certains d’entre-nous, ont désormais une vision différente de ce qu’est une table-ronde https://www.youtube.com/watch?v=Lwb8mUb3hu8
L’un d’eux ayant même affirmé, devant ses compères congressistes, que nos Airbus A320 “carbureraient” au mazout.

Alikantitra

LedZep : “une vision différente de ce qu’est une table-ronde “

Scout (ou éclaireur) un jour …

Personnellement je préfère :
https://www.youtube.com/watch?v=k4GGeM8Mjtc

XXX
XXX

J’avais toujours pensé que la double nationalité, mesure phare du projet indépendantiste, avait surtout pour rôle d’amadouer cette frange loyaliste qui se dit que dans le fond comme l’indépendance à terme est inéluctable : “si je garde ma nationalité française, ben alors, je peux voir venir, alors pourquoi aller voter le jour du référendum.” C’est de bonne guerre… électorale. Je n’avais jamais pensé que cette mesure phare, la double nationalité, était là aussi pour permettre aux Indépendantistes, version 2020,de pouvoir également rester Français après s’être tant battus pour l’indépendance de leur pays. C’est assez nouveau comme idée. A moins que… Lire la suite »

Alikantitra

XXX : “la double nationalité, était là aussi pour permettre aux Indépendantistes, version 2020,de pouvoir également rester Français” Le problème est que les accords de double nationalité ne peuvent être conclus que dans le cadre de négociations entre pays indépendants (par exemple pendant la “phase de transition”) avec validation par les parlements respectifs. Les prises de position au préalable n’engagent que ceux qui les font. En bonne logique on devrait voir arriver bientôt un document du gouvernement français indiquant son point de vue sur la façon dont les choses pourraient se dérouler le 5 octobre au matin si … Existe-t-il… Lire la suite »

Eric

XXX,

Je ne comprend pas le sujet…!!!
Et surtout je ne comprend pas pourquoi on veut complexifier la situation…
La mécanique est connue…
Les populations dites “premières” acquièrent automatiquement la nouvelle nationalité, ou fond une demande pour conserver l’actuelle…
Quand aux autres ils gardent la nationalité française, voilà tout…

La double nationalité aurait comme partout dans le monde, une utilité pour ceux qui serait issus d’un “mariage” mixte…

XYY
XYY

Eric.
“Je ne comprend pas le sujet…!!!”. Ça, c’est sur.
“Les populations dites “premières”” n’ont aucune existence juridico-administrative. En NC, on distingue le citoyen et non-citoyen.
De fait, en cas d’indépendance les citoyens deviennent les nouveaux nationaux.
Il reste donc la possibilité de renoncer à sa nouvelle nationalité *.
* ce qui serait comique c’est que le nouvel état n’autorise pas ou rende très difficile la renonciation à sa nationalité…

Et même si “Quand aux autres ils gardent la nationalité française, voilà tout…”, quid du permis de séjour ?

Alikantitra

XYY : “En NC, on distingue le citoyen et non-citoyen.”

On distingue aussi le statut de droit coutumier et le statut de droit civil (que possèdent certains membres du peuple premier).
Et qu’en est-il en NC d’un éventuel statut coutumier de WF ?

http://www.pacific-dialogues.fr/pdf/9-WF_Droit%20coutumier_A.Lotti_FR.pdf

XYY
XYY

Alik.
“et le statut de droit civil (que possèdent certains membres du peuple premier)”
Extrait de l’article (supra):
*Selon les données de la Direction de la Gestion et de la Réglementation des affaires coutumières (DGRAC) 100% des personnes de statut coutumier sont kanaks et 98% des kanaks sont de statut coutumier.
je vais essayer de vérifier…

Eric

XYY,

C’est fou cette manie de vouloir faire à des textes ce qu’ils ne disent pas…

Les blancs pour faire court, les blancs donc, garderont la nationalité française…
Il n’y a pas de débat sur ce point…
Pour le droit de séjour c’est une des multiples problématiques que le nouvel État aurait à régler avec la France…

Tous ces échanges n’ont aucun sens…

XYY
XYY

Eric.
“Les blancs pour faire court, les blancs donc, garderont la nationalité française…” Et les en couleurs ?

Eric

XYY,

On a tous compris que ce qui est défini comme “blanc” dans ce cas de figure, c’est bien la population issue de la colonisation…
Va vraiment falloir arrêter de se faire des nœuds ou y en a pas…

XYY
XYY

Eric.
“On a tous compris que ce qui est défini comme “blanc” “.
Encore une fois, c’est une notion qui n’existe pas sur le plan juridico-administratif.
Sur cette bande de terre, il y a des habitants de statut civil de droit commun ou de statut civil coutumier. Il y a également des citoyens et des non-citoyens. Et comme l’a dit Rigo, le FLNKS est clair: en cas de oui, tous les citoyens deviennent nationaux ipso facto.
Vous l’avez voulu votre citoyenneté…et ben maintenant faut faire avec.

Eric

XYY,

Sauf que tu ne sembles pas prendre en compte le droit national pour le coup…
Quand au FLNKS, jusqu’à preuve du contraire il n’a pas la main sur ce qui deviendrait techniquement des étrangers…

XYY
XYY

Eric. “Sauf que tu ne sembles pas prendre en compte le droit national”. Mais il n’y a rien de prévu dans le droit français en cas d’indépendance de la KNC. Je vous rappelle que pour l’indépendance de l’Algérie, il y a eu avant le référendum, la déclaration générale du gouvernement français en date du 19 mars 1962 relative à l’Algérie. Ensuite la Loi n° 62-421 du 13 avril 1962 concernant les accords à établir et les mesures à prendre au sujet de l’Algérie sur la base des déclarations gouvernementales du 19 mars 1962, toujours avant le référendum d’autodétermination de l’Algérie… Lire la suite »

Alikantitra

Eric : “Sauf que tu ne sembles pas prendre en compte le droit national pour le coup…” Le droit national, il s’applique sur le territoire de la nation. Or si l’on part de l’hypothèse de travail d’un “oui” à l’indépendance, après une période de transition le droit français ne s’appliquerait plus en Kanaky. Ce serait au gouvernement de Kanaky, sous le contrôle de son parlement, de définir les “limites” de la nationalité kanak, sans intervention d’une puissance étrangère (la France). Or l’Accord de Nouméa (approuvé par les Calédoniens), comme la loi organique qui l’interprète (à sa façon) indique clairement que… Lire la suite »

XYY
XYY

Alik.
“je ne vois guère la France “priver”…”. Pareil que vous. Quand je dis que c’est pas gagné, je veux dire que avant promulgation de la loi et ordonnance d’application ad hoc, il va y avoir moult palabres coutumiers avec la KNC: double nationalité ou pas *, condition de séjour et employabilité des nouvellement-étrangers etc…

* double nationalité pour personne, pour les ex-citoyens de droit commun seulement, pour tous** ?
** ce qui serait comique c’es que les citoyens KNC soient tous binationaux, in saecula saeculorum .

Eric

XYY,

La K… Y a pas de KNC en cas d’indépendance c’est la K…
La KNC, c’est juste pour faire joli, histoire de moins effrayer le calédonien moyen…
Mais l’objectif c’est bien la K, pas la KNC…

Eric

Alik, Voici l’ordonnance concernant l’Algérie : L’Ordonnance n° 62-825 du 21 juillet 1962 relative à certaines dispositions concernant la nationalité française, prises en application de la loi n° 62-421 du 13 avril 1962 précise quelles sont les personnes qui ont conservé la nationalité française à la date de l’annonce officielle des résultats du scrutin d’autodétermination. En conséquence, ont conservé la nationalité française les personnes de statut civil de droit commun citoyens français régis par la loi civile française sans devoir effectuer de formalité. Les citoyens français suivants relevaient du statut civil de droit commun à l’indépendance de l’Algérie : –… Lire la suite »

XYY
XYY

Eric.
“Voici l’ordonnance concernant l’Algérie”.
Pour qu’il y ait ordonnance, il faut qu’il y ait loi…

Gazaouette
Gazaouette

ordonnances et autres qui ont été signées dans le plus grand secret à EVIAN ( et même bien avant à Paris ) n’ont jamais été respectés. mémoire sélective peut être. nous devions être indemnisé 49% par la France et 51 % par l’Algérie ont attend toujours sur nos chaises roulantes maintenant encore ( nous sommes pas nombreux 58 ans après. les propriétaires terriens devaient pendant 3 ans guidaient les Félhas ( pas fellagas ) felha c’est le paysan en arabe. comme si ils ne savaient pas tracer des champs à la corde et un bout de roseau pour chaque plantier… Lire la suite »

Eric

Gaza,

C’est bien ce que je dis…
Vous étiez toujours français…

Pour ce qui est du reste, bien entendu que certains ce sont assis sur les Accords, faut pas rêver non plus…

Mais pour le moment la question ne se pose pas pour nous, sauf à supposer qu’on va avoir un OUI en octobre prochain…

XYY
XYY

Eric.
“Vous étiez toujours français…”. Parce qu’il avait eu l’ordonnance n° 62-825 du 21 juillet 1962 (après l’indépendance) relative à certaines dispositions concernant la nationalité française, prises en application de la loi n° 62-421 du 13 avril 1962 (avant l’indépendance).
Pour le moment, pour les nouzot’, y a rien…

Eric

XYY,

Ben idem pour nous…!!!
Prise en compte des résultats pour organiser les dispositions en lien avec la nationalité, après un vote éventuellement positif…!!!

XYY
XYY

Eric.
“Ben idem pour nous…!!!”. Ben pas idem, y a même pas encore de loi.

XYY
XYY

Gazaouette.
“Algérie”. Bonjour Gaza. Vous pourriez peut-être éclaircir un point qui est encore obscur pour moi.
Pourquoi les Francais d’Algerie (les “pieds noirs”) ne sont-ils pas allé voter au referendum du 1er Juillet 1962 ?

Eric

XYY,

Parce qu’hyper minoritaire, peut-être !!!

XYY
XYY

Eric.
“peut-être !!!”. Pourquoi répondre alors qu’on a pas la réponse.

Eric

XYY,

Alors je retire le peut-être…!!!

XYY
XYY

Eric.
“Alors je retire le peut-être…!!!”
Vous pouvez même tout retirer, ça fera plus net…

Alikantitra

XYY : “Pourquoi les Francais d’Algerie (les “pieds noirs”) ne sont-ils pas allé voter au referendum du 1er Juillet 1962 ?”

Un nombre certain avait déjà fait la valise, d’autres étaient morts.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Exode_des_Pieds-noirs#:~:text=L'exode%20des%20Pieds%2Dnoirs,Alg%C3%A9rie%20vers%20la%20France%20m%C3%A9tropolitaine.

XYY
XYY

Alik.
“un nombre certain”. D’après ce que j’ai pu déduire, il en restait au bas mot 400.000-500.000 au moment du vote.

Alikantitra

XYY : “il en restait au bas mot 400.000-500.000 au moment du vote.”

Enlevez les mineurs (à 21 ans), et ceux qui n’étaient pas persuadés de revenir s’ils allaient jusqu’au bureau de vote …

Eric

XYY,

Avec en face des millions d’électeurs !!!

XYY
XYY

Eric.
“Avec en face des millions d’électeurs!!!”.
Et ça vous empêche d’aller voter ? Il y en quelques uns qui l’ont fait… respect…

Alikantitra

XYY : “Il y en quelques uns qui l’ont fait… respect…”

Respect :

https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9f%C3%A9rendum_d%27autod%C3%A9termination_de_l%27Alg%C3%A9rie

RIP.

LedZep
LedZep

@XYY “Et ça vous empêche d’aller voter ? Il y en quelques uns qui l’ont fait… respect…“. Après un peu plus de 7 ans de guerre (de novembre 1954 à juillet 1962) avec des drames épouvantables, des séquelles tout autant, le référendum qui en a suivi, était plié. L’Algérie, un peu plus de 11 millions d’habitants en 1962. Combien de non musulmans ? “En 1962, les Algériens de souche européenne ou israélite, au nombre d’1 million, représentent 10% de la population, soit plus de 10 millions de musulmans.” Source http://manifpn2012.canalblog.com/archives/2011/11/06/22596521.html Bien évidement profond respect pour ceux qui, non musulmans, se… Lire la suite »

XYY
XYY

LedZep.
“pouvons-nous blâmer ceux qui ne sont pas aller voter”.
Absolument pas. Je demandais simplement l’avis, le sentiment de quelqu’un qui a vécu ces événements.
Abstention protestataire ?
Abstention d’écœurement ?
Abstention de crainte ?

Ça m’intéresse. C’est tout.

LedZep
LedZep

@XYY
“Abstention protestataire ?
Abstention d’écœurement ?
Abstention de crainte ?”.

Sans doute les trois, selon comment a été vécu cette lamentable guerre par ces français d’outre-mer, injustement voués aux gémonies. Ces “rapatriés” comme il ont été si péjorativement qualifiés par la suite.

Eric

XYY,
Au regards des chiffres avancés sur le lien fourni par Alik, tu as ta réponse… L’affaire était donc pliée…

XYY
XYY

Eric.
“le lien”.
…que j’avais évidemment déjà consulté.
Ce qui signifie en creux qu’il y a eu des dizaines de milliers d’abstentions. D’où mon questionnement.
Et encore une fois, vous n’êtes pas en position de me répondre (cf mon post à LedZep du 2 juillet 2020 20:13), c’est pourquoi je demandais l’avis de Gazaouette et pas le votre.
“L’affaire était donc pliée…”. Vous n’avez donc jamais exprimé votre opinion (fut-elle minoritaire) par votre vote ? Drôle de conception du vote…

Eric

XYY,

Je pense pour le coup que tu es trop terre à terre…

La principale question pour la plus part des non indépendantistes c’était plus de savoir ce qu’il allait advenir d’eux, que voter…
Autant ici la victoire du oui est peu probable autant là-bas elle ne faisait pas débat…
Les gens voulaient juste savoir si ils pourraient rester et vivre normalement ou pas… Et c’est le ou pas qui a prévalu…
Malheureusement rien ne s’est passé comme prévu…

Inforétif

“Malheureusement rien ne s’est passé comme prévu…”

Mais tout s’est passé comme prévISIBLE.
(y compris l’après-avénement de l’indépendance, jusqu’à nos jours d’immigration massive non-choisie, coucou XYY)

PS
UNe récente mise au point historique générale salutaire sur notre repentance obsessionnelle:
https://www.contrepoints.org/2020/07/03/375129-racisme-esclavage-et-colonies-lhistoire-meconnue?utm_source=Newsletter+Contrepoints&utm_campaign=63c04f626e-Newsletter_auto_Mailchimp&utm_medium=email&utm_term=0_865f2d37b0-63c04f626e-114018865&mc_cid=63c04f626e&mc_eid=856ad81396

LedZep
LedZep

@Alik «Ce serait au gouvernement de Kanaky, sous le contrôle de son parlement, de définir les “limites” de la nationalité kanak, sans intervention d’une puissance étrangère (la France). ». Ce qui est fascinant dans les échanges de commentaires sur ce sujet, du dénouement d’une Nouvelle-Calédonie accédant à l’indépendance, c’est le fait que tous tiennent pour acquise la préséance de la communauté Canaque sur les autres qui composent, avec cette dernière, la population néo-calédonienne. La communauté Canaque représente un peu plus de 40% de sa composition. Laissons de côté pour le moment cette histoire de corps électoral référendaire qui en exclu… Lire la suite »

XYY
XYY

LedZep.
“D’ailleurs, je n’ai rien trouvé dans la loi organique de 1999”.
Mais cela figure explicitement dans le texte de l’Accord de 98 (cf le post d’Alik du 29 juin 2020 16:43)

LedZep
LedZep

@XYY L’évocation de la transformation de la citoyenneté en nationalité est certes évoquée dans le texte de l’accord de 1998 mais ce qui fait foi c’est la Loi rien que la Loi. La loi de 1999 n’en parle plus point barre. Cette loi de 1999 organise le présent de la NC et en aucun cas ne peut régenter son avenir. Il en fut de même pour le fameux « droit inné et actif du peuple Kanak à l’accès à l’indépendance ». Trouves moi un seul article de loi qui en a découlé de la table ronde de Nainville-les-Roches qui contiendrait ce néfaste… Lire la suite »

Alikantitra
LedZep
LedZep

@Alik Les accords d’Evian, une forfaiture parmi d’autres. Extrait de Wikipédia, reprenant les propos d’un spécialiste, Guy Pervillé (https://fr.wikipedia.org/wiki/Accords_d%27%C3%89vian) : “La signature des accords d’Évian a permis au FLN d’imposer à la France l’essentiel des exigences contenues dans sa déclaration du 1er novembre 1954. Selon Guy Pervillé, les responsabilités de l’échec des accords d’Évian concernant le non-respect du cessez-le-feu et la coopération algéro-française sont partagées entre les différents acteurs. La responsabilité du gouvernement français est importante. Le fait de n’inclure aucune garantie réelle dans le texte des accords dans le cas où les engagements ne seraient pas respectés par le… Lire la suite »

Fermela
Fermela

Ericounet,

“le droit national” ??? Lequel ???

En cas d’indépendance du pays, la nation sera Kanak et plus Française.

Les pendules seront mise à zéro très rapidement avec des élections pour élire le nouveau Président (ou Grand Chef ou Roi…) de Kanaky puis MC va nous sortir une nouvelle constitution toute propre toute neuve (voir page 49 la jouli maison à les nouzôtes en projet : https://www.senat-coutumier.nc/phocadownload/userupload/nos_publications/charte.pdf ) puis une guerre civile éclatera et vu comment nous sommes armés de chaque côté… j’ai peur…

Eric

Fermela,

C’est pas comme si il n’y avait pas eu de précédents…
Du coup à part quelques détails à la marge, il n’y a aucune chance pour que nous soyons dans l’obligation de changer de nationalité…
Voilà tout…

Alikantitra

Eric : “C’est pas comme si il n’y avait pas eu de précédents…” Il n’y a pas, dans l’histoire dé-coloniale française, de précédent d’une citoyenneté lokale dont il est prévu qu’elle s’organiserait en nationalité. Il n’y avait pas de “citoyenneté algérienne” au sein de la nationalité française, mais des statuts de droit civil particulier fondés principalement sur la religion. Il n’y avait pas de “citoyenneté hébridaise” au sein du sac de noeuds des nationalités (“blanches”) dans le condominium. “il n’y a aucune chance pour que nous soyons dans l’obligation de changer de nationalité…” C’est très probable, mais il ne me… Lire la suite »

XYY
XYY

Alik.
” à “cumuler” les deux nationalités”.

https://amp.lepoint.fr/2382124

mdr…

LedZep
LedZep

@XYY
“” à “cumuler” les deux nationalités”.”.

Mais ainsi va le Monde.

Aux USA, à une époque il fut évoqué la candidature d’Arnold Schwarzenegger sous la bannière Républicaine pour l’accès à la Présidence du pays. Impossible il est né en Autriche et de plus possède la double nationalité Autrichienne et Américaine.

Près de chez nous, en Australie, ce sujet a fait aussi débat. Confère l’article de l’Express https://www.lexpress.fr/actualites/1/monde/australie-l-imbroglio-de-la-double-nationalite-de-politiques-devant-la-justice_1950886.html

Eric

Alik, Mais pourquoi revenir encore et encore à cette double nationalité…??? Ceux qui veulent rester dans la France conservent cette nationalité et ceux qui n’en veulent plus la perdent au profit de la nouvelle ???!!!! C’est fou cette volonté de vouloir absolument complexifier quelque chose de si simple…!!! a vous lire on est passé d’une période ou il fallait chasser les non mélanésiens, à les obliger maintenant, à accepter ce nouveau passeport…??? Vous êtes devenus fou… Je le redis, vous débattez d’un sujet qui n’en est pas un !!! Je vois bien le truc. En cas d’indépendance, des agent du… Lire la suite »

Alikantitra

Eric : “C’est fou cette volonté de vouloir absolument complexifier quelque chose de si simple…!!!” Je ne pense pas que ce soit si simple. Reprenons : * l’Accord de Nouméa est la base du contrat qui lie les trois partenaires qui l’ont signé : l’état français, le FLNKS, et le RPCR. * cet accord a été approuvé localement par les électeurs du territoire. * la loi organique est sa mise en musique pratique. * spécificité spécifiquement spécifique, cet accord crée une “citoyenneté calédonienne” au sein de la nationalité française, et prévoie explicitement que cette citoyenneté a vocation à se transformer… Lire la suite »

LedZep
LedZep

@Alik “l’Accord de Nouméa est la base du contrat qui lie les trois partenaires qui l’ont signé : l’état français, le FLNKS, et le RPCR. “. A un instant “t” certainement, mais pas Ad vitam æternam. Ceux qui l’ont signé sont soit décédés soit n’exercent plus désormais aucune une fonction politique. Le RPCR n’existe plus. Les signataires de cet accord, ont engagé la France et les responsables politiques locaux sur une voie qui a mené à l’application d’un statut politique particulier, le énième, en Nouvelle-Calédonie matérialisé non pas par cet accord mais, par une loi respectant les principes constitutionnels applicables… Lire la suite »

LedZep
LedZep

@Eric “C’est fou cette volonté de vouloir absolument complexifier quelque chose de si simple… !!!“. La Nouvelle-Calédonie constitue, selon moi, un cas d’école. Aucune communauté n’a préséance sur les autres. Il est vrai que la communauté Canaque ne représente en rien “une quantité” négligeable tant d’un point de vue numéraire, qu’historique. Néanmoins elle est minoritaire à partir du moment où, nous la rapprochons des autres communautés ethniques présentes sur le Territoire. Demain la NC accède à la souveraineté, qui sera aux manettes du nouvel état et surtout comment auront-ils, ces dirigeants, été portés au pouvoir. A la suite d’une élection… Lire la suite »

Eric

LedZep, Mise à part une erreur initiale, en effet les mélanésiens sont la première communauté en NC… Donc mise à part cette erreur tu viens juste de réécrit ce que j’explique depuis le début sur le fait que nous restons français sauf ceux qui souhaitent prendre la nouvelle nationalité !!! Ai-je dis autre chose…??? Quand à la double nationalité, là aussi, qu’est-ce qu’on en a à faire…??? Soit on est pour la NC, soit on est pour la K… Du coup la question est sans importance…!!! Quand aux biens, il y a peut de chance pour que certains soient dépossédés…… Lire la suite »

LedZep
LedZep

@Eric “j’explique depuis le début sur le fait que nous restons français sauf ceux qui souhaitent prendre la nouvelle nationalité !!!“. Deux scénarios sont possibles en cas d’indépendance de la NC. Le premier, idyllique. La Nouvelle-Calédonie garde son nom, les institutions actuelles régissant le pays sont reconduites, nous récupérons les pouvoirs régaliens (monnaie, défense, justice, police…) nous intégrons dans la joie et la bonne humeur le Concert des nations, le peuple calédonien enfin reconnu dans le monde entier, un nouveau drapeau matérialisant cette petite nation (perdue au fin fonds du Pacifique Océanien), ayant reçu l’approbation de tous flotte sur les… Lire la suite »

Eric

LedZep, ???? Je suis sans voix… C’est quoi cette histoire…!!! En cas de victoire du oui, il n’y a qu’une seule option, celle de la Kanaky, point barre…!!! L’indépendance sous une autre forme n’a aucun sens, en tous les cas pas pour ceux qui la demande !!! Ta première option n’existe pas et n’a aucune raison d’être… Pour la vie d’après, pour ceux qui seraient les perdants d’un p’tit oui ou d’un grand oui, la question reste en effet de savoir comment les indépendantistes se positionneraient véritablement clairement sur les questions que tu poses… A priori dans toutes leurs déclarations… Lire la suite »

Alikantitra

LedZep : “Deux scénarios sont possibles en cas d’indépendance” Je ne partage toujours pas cette façon de “prédire l’avenir”. Quelle est la situation actuelle ? * un congrès, élu pour pour 5 ans, donc qui sera encore en place après le 2ème et le 3ème référendums. * un congrès élu à un poil de zébu près par le même corps électoral que celui qui s’exprime lors des référendums (oublions la légère distorsion quant au nombre d’électeurs pour un élu au congrès suivant les provinces). * un corps électoral référendaire dont les membres, citoyens calédoniens, ont vocation à se transformer en… Lire la suite »

LedZep
LedZep

@Alik « Tout ça, c’est de la politique fiction, sauf si dans trois mois … ». Avis partagé sur ce point. Néanmoins, que se passerait-il si dès les premières heures de publication du résultat, “certains premiers” nous proclamaient au « nom du droit inné et actif du peuple Kanak à l’accès à l’indépendance » : « désormais c’est nous qui décidons de tout en Kanaky y compris, de la nationalité ». Certes je grossis quelque peu le trait mais les hommes étant ce qu’ils sont… N’oublions-pas le “il a désormais nous [les Kanaks] et les autres”. Alors le Congrès élus… Lire la suite »

Alikantitra

Eric : “Les blancs pour faire court, les blancs donc, garderont la nationalité française…” Blancs, pas blancs, la nuance n’existe pas dans la loi française. Par contre, citoyens calédoniens, pas citoyens calédoniens, la différence existe dans les textes applicables en NC (emploi, vote, …). Donc, de mon point de vue, en cas d’indépendance : * les non citoyens deviennent des résidents étrangers qui peuvent toujours demander la nationalité kanak sans perdre leur nationalité d’origine (en général française). * les citoyens calédoniens (d’où que soient originaires leurs ancêtres, et quel que soit leur statut) se voient imposer la nationalité kanak. *… Lire la suite »

Inforétif

” Blancs, pas blancs, la nuance n’existe pas dans la loi française. ”

Mais elle existe maintenant dans les affaires :
https://www.valeursactuelles.com/monde/loreal-va-retirer-le-terme-blanchissant-de-ses-produits-121104

LedZep
LedZep

@Inforétif
“” Blancs, pas blancs, la nuance n’existe pas dans la loi française. ””.

Qui oserait chanter à tue-tête désormais https://www.youtube.com/watch?v=vx3OTZ35e80

Eric

Alik,

Non, un français ne perd pas sa nationalité comme çà…
C’est une histoire qui n’a pas lieu d’être, vous êtes un certains nombre à inventer des options qui n’existent pas…

C’est un faux débat, je persiste à le dire…

Alikantitra

Eric : “Non, un français ne perd pas sa nationalité comme çà…” C’est néanmoins ce qui est arrivé en 1962 à une bonne dizaine de millions de citoyens français habitant (presque tous) en Algérie et relevant des différents statuts civils de droit local. Ceux qui ont souhaité conserver la nationalité française ont dû en faire la demande. Ce n’est un faux débat que si l’on part du principe que le “non” l’emportera aux deux prochains référendums. Dans le cas contraire, les contours de la nationalité kanak et de son caractère plus ou moins exclusif seront à définir par les législateurs… Lire la suite »

Eric

Alik,

Il me manque sans doute un bout du film, parce que je ne connais pas de Français d’Algérie, non autochtone, qui ait perdu sa nationalité française…
Et je connais du monde dans la communauté pieds noirs…!!!
Peux-tu me donner quelques exemples…???

ditou
ditou

Eric
Mon petit, mais si on perd tous la nationalité.
En tous cas ceux habitants la Calédonie.
Ceux en vacance, non bien sûr.
On la perd et après on choisi et on l’a récupère.
En Algérie, je l’ai perdu et après le rapatriement, à l’arrivée en France je l’ai récupéré au tribunal, qui m’a redonné ma nationalité en indiquant française par déclaration.

Eric

Ditou,

Dans ton cas de figure pourquoi l’as-tu perdu…???
C’est pas que je veuille mettre en doute ta parole, mais vu l’ordonnance concernant l’Algérie, tu dois avoir un drôle de pédigré…!!!

ditou
ditou

Eric
“Dans ton cas de figure pourquoi l’as-tu perdu…???
Enfin de compte, on l’arrête puisque la France n’existe plus sur le territoire. Et une fois sorti du pays et rapatrié on la récupère.

Alikantitra

Eric : “Les populations dites “premières” acquièrent automatiquement la nouvelle nationalité, ou fond une demande pour conserver l’actuelle…” Personnellement, je ne vois pas les choses comme ça : * tous les “citoyens” calédoniens se voient attribuer d’office la nationalité kanak. * ceux des citoyens calédoniens qui le souhaitent peuvent renoncer à la nationalité kanak et devenir des résidents étrangers. * les non-citoyens conservent leur nationalité antérieure et deviennent des résidents étrangers. * une loi kanak définit les contours de la nouvelle nationalité. * un accord est passé (ou non) entre les deux pays souverains quant aux conditions de possession de… Lire la suite »

LedZep
LedZep

@Alik “tous les “citoyens” calédoniens se voient attribuer d’office la nationalité kanake. “. Ce que nombre d’entre-nous occulte, c’est que si d’aventure un jour “proche”, au deuxième ou au troisième référendums prévus par l’accord de Nouméa, la Nouvelle-Calédonie accède à l’indépendance, elle ne pourra être obtenue que par une courte majorité. Une forte majorité, j’en doute. Pourquoi ? Analysons ces deux cas extrêmes et leurs conséquences. Si l’indépendance est acquise à une forte majorité, elle ne pourra l’être que si une partie importante de non canaques adhère au projet « d’Indépendance Kanake Socialiste », ethnocentrée autour de la seule communauté… Lire la suite »

XYY
XYY

LedZep.
“une courte majorité.

Une forte majorité”

Dans un référendum, la notion de courte ou forte majorité n’a pas cours.
Le camp du 50% + 0,0001 l’emporte, point à la ligne. C’est pourquoi, loin de discuter du sexe des anges, il importe que les tenants de l’un ou l’autre camp soient au fait de toutes les conséquences que ce vote implique dans l’un ou l’autre des 2 choix possibles.

LedZep
LedZep

@XYY “Dans un référendum, la notion de courte ou forte majorité n’a pas cours. Le camp du 50% + 0,0001 l’emporte, point à la ligne. “. Si je puis me permettre, Jacques II de Chabannes dit Jacques de La Palisse, n’aurait pas dit mieux. Sur un plan purement mathématique bien évidement, à une voix près la Nouvelle-Calédonie peut accéder à l’indépendance. Mais ensuite ? Ce qui se passera une fois le résultat validé, bien devin celui qui pourrait nous prédire la suite des évènements. Et ça, c’est ce qui devrait préoccuper tout un chacun sur cette bande de terre. Obtenir… Lire la suite »

XYY
XYY

LedZep. “la Nouvelle-Zélande terre Maorie”. Cela fait plusieurs fois que vous citez en exemple la Nouvelle-Zélande, et à vrai dire je ne comprends pas pourquoi. Terre Maorie: Seuls 16% des habitants de NZ se revendiquent comme Maori et le reo māori est parlé par seulement 3% de la population. Et je ne sais pas si la situation des Maoris est plus enviable que celle des Kanaks. Je cite: – https://lepetitjournal.com/auckland/dossier-nouvelle-zelande-est-elle-raciste-22-230230 extrait: les Maoris affichent généralement des taux plus élevés de chômage, d’obésité et d’incarcération, des taux de réussite scolaire plus faibles et un accès plus limité aux soins de santé… Lire la suite »

LedZep
LedZep

@XYY “Cela fait plusieurs fois que vous citez en exemple la Nouvelle-Zélande, et à vrai dire je ne comprends pas pourquoi. “. Effectivement le parallèle est inapproprié pour ce qui est de la représentativité de la communauté Maori en NZ, pas plus de 16% de la population totale. A contrario en NC, la communauté Canaque représente, sans doute, un peu plus de 40% de la population calédonienne. Je comptabilise, dans cette population, bien évidement les exclus de la LESC et des Provinciales mais, qui ont fait “souche” sur cette bande de terre depuis belle lurette et que nous devons considérés… Lire la suite »

XYY
XYY

LedZep.
“culture Maori”. Dans le temps d’avant, j’avais eu au programme l’étude de Once were Warriors de Alan Duff. Je m’étais documenté sur l’écrivain et j’étais tombé sur un interview d’Alan Duff. Pas tendre pour sa communauté et critique acerbe de la culture maorie érigée en parangon de remède au malaise maori.
https://books.google.fr/books?id=X5uMnqE9fZQC&pg=PA119&dq=interview+with+alan+duff&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwil_JfmjKbqAhW8xDgGHVQhATMQ6AEwAHoECAEQAg#v=onepage&q=interview%20with%20alan%20duff&f=false
voir page 123-124

Interview plus récent, à l’occasion de la sortie de son dernier book A Conversation With My Country
https://www.rnz.co.nz/national/programmes/sunday/audio/2018701972/alan-duff-back-straight-talking-with-a-new-book
Toujours critique mais un peu moins désespéré…

En attendant, un beau Haka, c’est superbe.
J’ai vu un jour une démonstration de Taiaha… Valab’

Eric

Alik,

D’où tu tiens que les choses seraient différentes des cas de figure précédents ???

C’est comme en Algérie à minima !!!???

Mister Eric

Désormais on l’appelle Jacques L’aliéné.

https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/ali%C3%A9n%C3%A9/2257

ditou
ditou

En parlant de discrimination.
Ou peut on consulter la citoyenneté d’une personne, lorsqu’on veut embauché une personne pour un emploi nécessitant la citoyenneté, ici en Calédonie?.
Car discrimination c’est aussi l’emploi local, qui est confondu avec l’emploi kanak.

Eric

Ditou,

Les listes électorales par exemple…
Etre née ici, autre exemple…

XXX
XXX

Colonisation et décolonisation dans une colonie de peuplement : le principe d’une double négation. La colonisation a reposé sur la négation des peuples à civiliser ; ils sont pour le moins des êtres inférieurs quand ils ne sont pas purement et simplement des « sauvages ». Mais, penser la colonisation et ses ressorts sous l’angle des valeurs véhiculées par les démocraties occidentales d’aujourd’hui a peu de sens du point de vue historique. Ce fut ainsi, c’est tout. C’est l’histoire, la grande. Que la colonisation fut un drame pour les populations asservies est incontestable et la liste des « bienfaits »… Lire la suite »

XXX
XXX

Pour beaucoup de non-Kanak, l’accord de Nainville-les-Roches en 83, fut profondément ressenti comme une négation de ce qu’ils étaient, une négation de leur histoire… passée et à venir. Cette double négation, celle première, de la prise de possession et du siècle qui suivit, celui de l’indigénat, et celle seconde, de négation du droit des autres populations à « être ce qu’elles ont envie d’être » sur cette terre qui les a vu naître, peut catalyser ici toutes les haines. Peut-on passer d’une double négation à une double reconnaissance de l’autre ? C’était l’objet même de la citoyenneté calédonienne en 98.… Lire la suite »

LedZep
LedZep

@XXX «Pour beaucoup de non-Kanak, l’accord de Nainville-les-Roches en 83, fut profondément ressenti comme une négation de ce qu’ils étaient, une négation de leur histoire… passée et à venir. ». Cette table ronde de Nainville-les-Roches, gérée de façon maladroite et naïve par le ministre en charge de l’Outre-Mer, Georges Lemoine ne pouvait inévitablement qu’aboutir à ce qui l’en a suivi, les évènements dramatiques de 1984. De promesses non tenues en déclarations lourdes de sens, cet homme a tout raté. Promesses non tenues, celles de concocter un statut politique qui aurait accordé aux indépendantistes une majorité dans les futures institutions, ce… Lire la suite »

XXX
XXX

@LedZep- Une seule remarque :
“Ce dont vous faites allusion, ne concerne que les Îles Loyauté seul espace Calédonien, du fait de leur particularité…” écrivez vous.

Hum ! sauf peut être du côté de Païta. Mais je conçois que cela ait pu vous échapper.

LedZep
LedZep

@XXX “Hum ! sauf peut-être du côté de Païta. Mais je conçois que cela ait pu vous échapper.“. Peut-on encore parler de Coutume, lorsqu’une “bande de jeunes” issus des tribus avoisinantes, vandalisent un aéroport tout aussi proche et n’oublions-pas, la quarantaine de voitures du parking attenant vandalisées elles aussi dans une forme “d’allégresse coutumière des temps modernes” pratiquée désormais régulièrement sur la Grande Terre. Est-elle pratiquée aussi cette singulière coutume aux Îles Loyauté ? Que certains ensuite essaient de récupérer l’incident pour tenter de justifier une “autorité coutumière” qu’ils n’ont plus depuis belles lurettes sur leurs sujets “Grands Terriens”, ceci… Lire la suite »

XXX
XXX

@LedZep- L’histoire, ce sont des faits mais aussi un récit ; c’est à dire l’interprétation des faits, leurs articulations, bref, leur lecture avec sa part plus ou moins prégnante de subjectivité. Nous n’y échappons pas, ni vous, ni moi. Et d’autres, dans le monde Kanak, ont une autre lecture de cette histoire de l’aéroport, si l’on en croit ce qu’ils en ont dit… Une lecture qui, de mon point de vue, résonne depuis Nainville-les Roches et qui, je l’admets volontiers, n’est pas elle non plus sans arrières pensées. Mais ainsi va depuis longtemps l’histoire du monde… avant que l’histoire ne… Lire la suite »

LedZep
LedZep

@XXX “Et d’autres, dans le monde Kanak, ont une autre lecture de cette histoire de l’aéroport, si l’on en croit ce qu’ils en ont dit… Une lecture qui, de mon point de vue, résonne depuis Nainville-les Roches et qui, je l’admets volontiers, n’est pas elle non plus sans arrières pensées.“. J’aimerai comprendre, comme l’on dit communément, le lien qu’il y aurait entre la volonté dont en fait preuve certains “sujets” des tribus Canaques avoisinantes de l’aéroport de la Tontouta, celle de le fermer sine die par peur de contamination au Covid-19 et, et de ce qui en a résulté de… Lire la suite »

XXX
XXX

LedZep – “J’aimerai comprendre,…” C’est simple, il suffit de prendre les propos tenus alors, notamment si ma mémoire est bonne, par Justin Gaïa sur le rôle de la Grande Chefferie de Païta sur le territoire coutumier de laquelle les gens de l’extérieur arrivent et sur la responsabilité des coutumiers de Païta en tant de “porte d’entrée” à l’égard de l’ensemble des clans, mais également des autres populations vivant en Calédonie. J’avais retranscrit les propos de Justin Gaïa à l’époque sur ce blog. Cet argument peut être rejeté d’un revers de main, pourquoi pas d’ailleurs. Il le fut, la première fois.… Lire la suite »

LedZep
LedZep

@XXX “sur la responsabilité des coutumiers de Païta en tant de “porte d’entrée” à l’égard de l’ensemble des clans, mais également des autres populations vivant en Calédonie. “. Je pense que Justin Gaïa a surtout tenté, par sa déclaration, de justifier (comment peut-on oser le faire d’ailleurs) les exactions de “ses jeunes sujets”, commises deux ou trois jours auparavant dans l’enceinte de l’aéroport de la Tontouta, qu’ils ne contrôlent plus lui comme d’autres chef de tribus depuis belles lurettes sur la Grande Terre. Propos tenus lors d’une manifestation qui avait eu lieu le dimanche 26 avril de cette année, près… Lire la suite »

XXX
XXX

@LedZep- Je pense que la parole publique politique, c’est aussi (pas seulement, mais aussi), l’art de dérouler un récit. Les Mélanésiens se sont engagés dans ce chemin avec notamment Mélanésia 2000. Pour les gens que je côtoyais à l’époque (et dans les années qui ont suivies), Nainville-les-Roches s’est logiquement inscrit dans ce récit. C’est à cela que je fais référence lorsque je parle de Nainville-les-Roches. Et, cela me parait on ne peut plus logique et cohérent de la part du monde mélanésien. Que Nainville-les-Roches ait donné lieu à un autre récit est une autre évidence. Et compte tenu du contexte… Lire la suite »

LedZep
LedZep

@Alik
Reste, Sibeth, par Saint Thomas !“.

Enfin nous pourrons dire “La meuf nous a quitté”.

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top