Connect with us

Calédosphère

LES CHRONIQUES DE CATON

Réflexion sur la crise

C’est la crise institutionnelle nous dit-on. Elle mobilise toute l’attention du microcosme et des médias qui, excités comme des Sabines avant leur enlèvement, n’ont pas pris en compte que dans leur plus grande majorité les Calédoniens n’y prêtent aucune attention, voire s’en moquent royalement. Pour trois raisons : c’est les vacances, ça n’est pas la première crise à laquelle fait face l’institution, enfin et surtout plus rien n’étonne les citoyens de leur classe politique.

On ne peut donner tout à fait tort aux Calédoniens dans l’expression de leur désaffection à l’égard de leurs responsables. Songez qu’en trente ans, la droite locale est passée de Jacques Lafleur à Grégoire Bernut ! J’imagine tout ce qu’au-delà du sourire et du vertige qui nous prend, cette réflexion suscite de désillusion et de désappointement. Leur rejet largement exprimé s’explique par la force de l’espoir qu’ils placent pourtant dans la capacité de nos élus à résoudre les difficultés et donner un avenir au pays. L’espoir est déçu, on les comprend.

Parce que c’est sans doute plus difficile que de conduire une vraie analyse, les médias se focalisent sur ce dont ils raffolent et mettent en exergue « la guerre des chefs ». Pour qu’il y ait conflit encore eut-il fallu qu’il y ait des chefs. Listons les élus de nos assemblées et cochons les noms de ceux qui peuvent prétendre au statut de chef, ça ne prendra pas longtemps ! Et cela alors même que l’époque et les circonstances imposent pourtant que le pays soit dirigé, accompagné, soutenu par une pensée, une vision, des idées. Il n’y a de chef que dans la rencontre entre un homme, un peuple, un moment et si les prétendants sont légion, leur étroitesse d’esprit, leur absence d’initiative et de proposition les disqualifie de prétendre au titre. Pour l’avoir soutenu à maintes reprises, je réaffirme qu’il faut se sortir de l’idée que la crise est la résultante d’une bataille d’égos, le problème tient au fait que depuis belle lurette la classe politique dans une large part a perdu de vue toute idée de défense de l’intérêt général.

Il est fou en effet de constater qu’à quelques encablures du terme de l’accord, et par seul esprit d’opposition, le FPU dénie à la Calédonie la nécessité d’engager le dialogue sur l’avenir. De la même manière qu’il est tout aussi incroyable que pour sortir le pays de la crise économique dans lequel il s’enfonce, les mêmes soient incapables de tenir leurs engagements. Quelle confiance comptent-ils obtenir ainsi des Calédoniens ? Surtout lorsque cela s’ajoute à des décisions contestables comme Prony-Pernod, des dépenses multiples que le Trésorier Payeur Général refusent aujourd’hui d’honorer, des comportements et des attitudes qu’ils adoptent parce qu’ils se croient différents de nous, sinon supérieurs.

Et puis ça n’est pas une crise, une remise en ordre plutôt, puisqu’un parti revendique aujourd’hui d’être dans l’opposition, même si l’on se demande à quoi il entend s’opposer. Certainement pas aux indépendantistes, notamment de l’UC, dont il espère toujours, pourquoi pas en votant pour Cynthia, qu’ils sauront enfin se souvenir du beau geste du drapeau. Et puis Wamytan n’a toujours pas perdu espoir de redevenir président du Congrès.

Caton

Afficher la suite

Observateur attentif de la société, Caton n'est dans ses analyses ni obtus ni extrémiste. Appartenant à une génération calédonienne qui en a vu d'autres, féru d'histoire, ce contributeur tranche au scalpel d'une plume acerbe et aiguisée nos idées reçues sur la vie politique locale. Adepte du Old School, Caton transmet au blog, depuis la fin de l'année 2012, par courrier postal une contribution portant sur un thème d'actualité qui est mise en ligne chaque semaine. Cité par Elisabeth Nouar, dans une de ses chroniques, Caton est l'un des "Sept salopards du net"



Laisser une réponse

23 Commentaires sur "Réflexion sur la crise"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes

Les vieux du RUMP n’ont pas perdu le sens de l’intérêt général. Pass’qu’ils ne l’ont jamais eu : Le service au public n’est pas dans l’ADN de l’esprit colonial, ni dans l’économie libérale dérèglementée dont ils rêvent.

[Pire : Chez ces gens-là, l’intérêt particulier de quelques uns peut même justifier le recours à des pratiques douteuses, voire illégales…]

En Calédonie , les gens ont peu confiance dans les politiciens . C’est triste . Ils disent que la politique est “sale”. En fait ce sont les hommes qui la rende ainsi .Une fois en poste, ils deviennent imbus d’eux-mêmes et oublient le but qu’ils s’étaient fixés.Quand vous avez la force et le pouvoir il vous faut rester humbles et vous devez êtres irréprochables !!

“Quand vous avez la force et le pouvoir il vous faut rester humbles et vous devez êtres irréprochables !!”

Oui, mais ils ont l’excuse qu’à l’impossible nul n’est tenu.

Si ça continue comme ça, tout le monde devra faire prendre sa valise en “caton” pour aller voir sous d’autres cieux si le soleil brille pour tous.Sinon le contenu de l’article c’est un peu “miroir ! miroir ! dis moi qui est la plus belle !De Lafleur à Bernut…. ou de Lèques à Lagarde.En France c’est “plus pire”, c’est le suicide français, on a carrément changé de pays, de la Gaule on est tombé au Pays Bas (de De Gaulle… à Hollande)   😉

Claude Victor

CE ne peut pas tout avoir avec la moitié seulement des électeurs loyalistes.Faut partager le pouvoir un peu et arrêter de niquer avec les .ouilles des autres.

Ben ça c’est sûr CE n’a que la moitié des électeurs mais ça ne t’as pas échappé que les autres n’ont que la moitié de la moitié de ce qu’à CE ?   Non t’es quand même pas c.on à ce point là hein ?Désolé hein …   ça t’a pas trop fait mal aux .ouilles à toi  ?

Haï

La crise est devant nous !

“Songez qu’en trente ans, la droite locale est passée de Jacques Lafleur à Grégoire Bernut !”

Madre de Dios !!!!!, c’est comme si on passait du Cardinal Richelieu à Bozo le Clown.

Ben là j’t’assure, Greg le  petit il va pas apprécier du tout …    oser le comparer à boz…   euh …   à Richelieu  … non mais  !

Ce n’est pas gentil pour Bozo que j’ai bien connu. Bozo était un gars sincère et intelligent !

Qu’est-ce à dire Mimine que tu trouves p’tit Nut insincère et inintelligent  …  pauvre petit …   il risque de rentrer dans une colère rouge quand il va apprendre ça …

En fait je me demandais jusqu’à maintenant pourquoi il ressemblait à un Sioux.
Mais maintenant je sais que c’est parce qu’il est toujours en colère.
Merci Omega, je vais me coucher moins bête.

D’accord avec vous Omega : c’est un sanguin le Bernut !

DECENNIE

bienvenu en république démocratique de nouvelle caledonie !……tout comme la fleur ils veulent tous la place la mieux exposé, certain n’hésitent pas a l’instar du tournesol a changer sans cesse de direction pour avoir la meilleur exposition, d’autres comme la rose du désert peuvent vivre des années sans apport démocratique, certaine fleurs peuvent grandir sans soleil mais a l’ombre de marché public, même les mauvaises herbes rêvent d’un avenir a la fleur oui mais tout le monde n’a pas la poignée de main verte.

Un truc qui n’a absolument rien à voir avec le sujet, mais à propos du tournesol: j’atteste pour l’avoir constaté personnellement, que le tournesol ne suit pas le soleil au long de la journée, son nom vient du fait que la fleur se dirige vers le soleil levant quand elle se forme, et elle ne bouge plus !!!!!!!!

wpDiscuz

Voir plus dans LES CHRONIQUES DE CATON

Tendances

Les derniers comm’s

To Top