Connect with us

Calédosphère

Actualité

Les députés se penchent sur le dossier calédonien

La mission d’information sur l’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie s’est réunie ce mercredi à l’Assemblée Nationale. Se voulant « équilibrée », un député UMP a été élu à sa présidence. Les deux députés Calédoniens en sont membres. Du Palais Bourbon à Nouméa.

Cette mission doit permettre à l’Assemblée nationale d’exercer son contrôle sur la politique du gouvernement s’agissant de la Nouvelle-Calédonie. Réunie pour la première fois ce mercredi 12 février, elle regroupe des parlementaires de l’ensemble des partis représentés à l’assemblée et visiblement les députés ont décidé de ne pas « politiser » l’épineux dossier calédonien. C’est ainsi que la présidence de la mission a été attribuée à l’unanimité à un député de l’UMP ; en l’occurrence Dominique Bussereau, un connaisseur averti du processus entourant l’accord de Nouméa. L’influent Jean-Jacques Urvoas, le président de la commission des lois, a lui été nommé rapporteur, également à l’unanimité.

Plusieurs auditions prévues

Parmi les députés-membres figurent de nombreux anciens ministres (François Sauvadet, Hervé Mariton, Valérie Fourneyron, Marie-George Buffet) mais aussi des personnalités bien connues telles que René Dosière, Noël Mamère ou encore Patrick Ollier, l’ancien président de l’Assemblée nationale. Ils ont prévu semble-t-il d’un commun accord d’auditionner un certains nombres de responsables du dossier calédonien. Ainsi, le Haut-commissaire, les membres de la mission Christnacht-Merle, Yves Dassonville, M. Courtial et Soucramanien seront entendus, mais aussi les différents acteurs politiques, vraisemblablement à l’occasion du prochain Comité des Signataires.

Mission équilibrée, un camouflet pour Frogier ?

La naissance de cette mission bipartisane dirigée par l’UMP n’en demeure pas moins une sorte de camouflet pour le sénateur Frogier. En effet, ce dernier avait en octobre 2014 dénoncé dans un communiqué la volonté pour le président de l’Assemblée nationale Claude Bartolone de servir le projet indépendantiste grâce à une commission qui aurait été exclusivement socialiste :

La mission de réflexion ouverte par l’Assemblée nationale pour définir les contours de l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie (…) [voulue par Claude Bartolone] apporte un premier élément de réponse quant aux véritables intentions des socialistes pour la Nouvelle-Calédonie (Pierre Frogier)

Pour contrecarrer ses desseins, le patron du RUMP prétendait alors faire du sénat « un pôle de résistance pour s’opposer au pouvoir socialiste, en particulier sur la question calédonienne ». Sobrement, le président de l’Assemblée nationale avait, 48 heures plus tard, tenu à démentir « ces rumeurs » dans un communiqué :

La mission sur la Nouvelle-Calédonie ne peut avoir juridiquement aucun autre objectif que de tenir informée la Représentation nationale des discussions et des travaux conduits par les acteurs politiques de la Nouvelle-Calédonie sur son avenir institutionnel (…) Ce serait une faute grave de vouloir faire porter au président de l’Assemblée nationale et à la mission d’information une position partisane (Claude Bartolone)

Ce mercredi, l’un de ces deux parlementaires a donc vu ses dires confirmés. L’autre pas…

Continue Reading

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

26 Commentaires sur "Les députés se penchent sur le dossier calédonien"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Bon, en tout cas il semble se dégager un consensus “vu de Métropole” pour éviter de politiser la problématique calédonienne et c’est toujours ça de pris. En second lieu, il semble exister aussi une prise de conscience sur l’incapacité congénitale des partis “loyalistes” à proposer une solution crédible de sortie de l’accord de Nouméa : la puissance tutélaire s’apprête donc à reprendre la main dans ce dossier de sortie. Enfin, la solution élégante et consensuelle (troisième accord) ne sera pas proposée car les partis indépendantistes n’en veulent pas = le référendum dit “couperet” est au programme. Commençons donc à nous… Lire la suite »
NoComment
Tu crois ce que disent les politiciens? t’as cru à ‘knky 2014?’ je crois que les politiciens indépendantistes ne veulent surtout pas d’un référendum éclairé car ils n’ont pour l’heure aucun projet de société (à part ‘une nation arc en ciel’ que l’on voit bafouée tous les jours par l’UC).                                                                                                    … Lire la suite »

Comme Frogier (qui les traitait d’incompétents, d’incapables, et de débiles),  tu sous-estime gravement les indépendantistes et tu n’as pas la moindre idée sur comment ils raisonnent. Mon Dieu, tu es franchement à côté de la plaque. Une énorme erreur d’appréciation. 

NoComment
Vas-y, éclaire moi…                                                                                                                Moi je crois que le peuple en a marre qu’on leur mentent, que  les abus faits par des maires indépendantistes, ou des membres du gouvernement gênent profondément les honnêtes gens (et leur valeurs) qui penchent du coté indépendantistes. Ils en ont marre… Lire la suite »
Bon, en tout cas il semble se dégager un consensus “vu de Métropole” pour éviter de politiser la problématique calédonienne et c’est toujours ça de pris. En second lieu, il semble exister aussi une prise de conscience sur l’incapacité congénitale des partis “loyalistes” à proposer une solution crédible de sortie de l’accord de Nouméa : la puissance tutélaire s’apprête donc à reprendre la main dans ce dossier de sortie. Enfin, la solution élégante et consensuelle (troisième accord) ne sera pas proposée car les partis indépendantistes n’en veulent pas = le référendum dit “couperet” est au programme. Commençons donc à nous… Lire la suite »
Il n’y aura pas de 3° accord, pour la simple raison que les indépendantistes ne veulent pas se faire enfermer dans un statut qui n’est pas l’indépendance. Il veulent les mains libres pour continuer leur combat démocratique.Par contre, on peut imaginer la possibilité de déclencher un référendum à la fin de chaque mandature de 5 ans qui correspondrait aux renouvellements du Congrès. Suffirait de trouver une majorité pour déclencher un référendum par mandature. En gros un réf tous les 5 ans si la majorité du Congrès le souhaite. C’est ça la démocratie.  Et ces référendums pourraient avoir comme thèmes PROJET… Lire la suite »
Rigoberto

Tu refuses l’idée d’un 3 ème accord alors que tu proposes un nouvel accord à la fin de ton intervention (réf tous les 5ans).Tu racontes vraiment n’importe quoi….

C’est un projet institutionnel qui pourrait être adopté par les 2 parties et validé lors du référendum éclairé.

Rigoberto

Ton projet institutionnel c’est un troisième accord ratifié par un référendum avec l’approbation des indépendantistes qui pourtant, d’après toi, refuseraient tout nouvel accord qui ne serait pas l’indépendance.Vous êtes en train de retourner votre veste à CE alors que vous vous êtes fait élire sur un programme de référendum d’autodétermination.Gomès a menti sur toute la ligne…et s’aligne sur Frogier.

NoComment

Ouais mais ça c’est une grosse erreur stratégique (concernant le refus indépendantiste d’un 3ème accord) de leur part.Qd a la solution d’un référendum tous les 5 ans, ça me parait compliqué et pas simple qd à l’attractivité des investisseurs internationaux dont nous avons tant besoin

Les investisseurs n’ont pas eu peur hier, pourquoi auraient-ils peur demain? Tant que le rapport 60/40 reste stable comme depuis les 30 dernières années, y’a pas de quoi s’effrayer.Alors des référendums sur des projets de statut? Pas compliqué du tout, si les indépendantistes arrivent à avoir la majorité au Congrès, ils pourront déclencher un (seul) référendum pendant la mandature. Pas de majorité au Congrès pour un réf =, pas de réf, point barre. C’est la voix des urnes, la seule qui compte.Sur le 3° accord, TOUS les indépendantistes sont CONTRE pour la raison que j’ai expliqué ci-dessus. Ils ne veulent… Lire la suite »
NoComment

Tu parles des géants..eux effectivement une indépendance ne les gêneraient pas car la corruption (et ils savent faire cf l’Afrique et pays de l’Est) seraient bien plus simple à obtenir. Mais pour les autres ça reste à voir. En tout cas j’en connais qui se sont barrés, souvent pour des questions de conflits sociaux, salaires d’incertitudes politique etc..).

S’ils sont repartis ce n’est pas à cause de la question de l’indépendance, la preuve, XTRATA-Glencore, VALE-Inco, Géovic (refoulé bikoz trop polluant), SLN-Eramet qui met des milliards dans une nouvelle centrale, etc… tu crois que s’ils avaient la trouille ils auraient mis tous ces milliards sur la table? Faut chercher ailleurs comme par exemple notre monnaie à la con (XFP) pratiquement inconnue dans le monde et qui peut être dévaluée du jour au lendemain par simple décret ministériel. Voilà le gros problème, ce n’est pas l’indépendance voyons.  

NoComment
“Les investisseurs n’ont pas eu peur hier, pourquoi auraient-ils peur demain? ”                                                                                                                                T’es sûr? Si tu savais tous les enseignes et entreprises internationales qui sont venus voir/tâter/parfois tester le terrain et repartis en courant.Va voir l’index international des… Lire la suite »
Rigoberto

Gomès s’aligne sur Frogier, il fait partie de l’équipe qui bosse sur le troisième accord.Tout ça pour ça ? 

El Loco
Si le gouvernement français, qui normalement est socialiste, a laissé la présidence de cette mission à un député, c’est qu’ils n’y trouve pas une importance majeure ni un tremplin pour faire remonter la côte du président. (je suis déçu, on aurait pu croire le contraire) A force de les voir passer,ces stroumphs à lunettes, El Loco, toujours informé avant les faits, vous donne déjà leurs conclusions:  “c’était fort intéressant, très cordial”      “on est venus s’informer mais en aucun cas on ne prendra de décisions”           “les décisions, c’est à vos élus, donc à vous, de les prendre”… Lire la suite »

E pericoloso spongersi.

Rigoberto

Don’t lean out of the window

NoComment

si.

NoComment
On peut penser ce qu’on veut de Frogier, son incapacité à communiquer, son manque de charisme, ses magouilles, le lever de drapeau etc… mais je dois reconnaître que son histoire de 3ème accord est cohérente:                                                                                                                                  … Lire la suite »

Les indépendantistes n’ont RAB d’un 3°accord de Frogier si ce n’est pas au moins une indépendance association. Wamytan (pourtant un proche de Frogier) l’a bien précisé.

NoComment

Ne pas confondre postures (démagogie) et réalité.Tu crois qu’il a vraiment cru à son ‘knky 2014’ LKU ? hé ben non.

Faut jamais sous-estimer son adversaire, c’est une erreur grave.

“son histoire de 3ème accord est cohérente”
Oui mais seulement si on considère que le référendum risque de donner une majorité de oui à l’indépendance.
Mais l’hypothèse est fort peu plausible, non ?

De plus une telle proposition de la part de quelqu’un qui voulait “purger l’indépendance” est fichtrement paradoxale.

NoComment
Je dis simplement que pour ceux qui souhaitent l’indépendance il faut qu’il choisissent entre une indépendance qui a des (grandes) chances de rater et indépendance qui a des chances de réussir et donc convaincre le plus grand nombre car les tenants de l’indépendance ne sont pas majoritaires, et pour longtemps                                                                                                    … Lire la suite »
NoComment

“et donc convaincre le plus grand nombre car les tenants de l’indépendance ne sont pas majoritaires, et pour longtemps”     sauf s’ils arrivent à convaincre…mais il faut que les voyants soient tous au vert or pour le moment les voyants sont aux rouge   …d’où l’intérêt pour eux d’un 3ème accord                                                           

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top