Connect with us

Calédosphère

Actualité

Gouvernement calédonien : l’appel de Hollande

Le Président de la République s’est exprimé sur l’absence d’un gouvernement calédonien de plein exercice. François Hollande appelle les élus calédoniens à prendre leur responsabilité. Pas d’élection, pas d’président.

Inaugurant comme chaque année le salon de l’agriculture, le président de la république a profité d’un passage par les stands Outre-mer – où sont représentés entre autres les produits originaires de la Nouvelle-Calédonie – pour s’exprimer sur la non-élection d’un président du gouvernement local. Depuis le 16 décembre en effet l’exécutif ne peut qu’expédier les affaires courantes car il est dépourvu de chef. Si la ministre des Outremers et le président de la commission des lois de l’assemblée nationale se sont déjà exprimés sur le sujet pour demander aux responsables politiques de trouver une solution dans les plus brefs délais, c’est la première fois depuis sa visite sur le territoire que le Chef de l’Etat évoque le dossier calédonien.

Molle impatience de l’Etat

Trois possibilités existent désormais. Soit Philippe Germain de Calédonie ensemble trouve une majorité de circonstance pour le faire accéder à la présidence, soit ce sera Cynthia Ligeard qui en bénéficiera. Dans les deux cas, les cinq voix des indépendantistes et celle de l’UCF représentée par Sonia Backes pourront faire pencher la balance pour l’un ou l’autre des candidats. Dans le troisième cas rien ne se passera et alors le gouvernement continuera à expédier les affaires courantes jusqu’à ce que l’Etat prenne une initiative. Celle-ci pourrait être la modification de la loi organique afin de modifier le mode de scrutin, ou bien le mode de désignation du président du gouvernement. A fortiori, si un blocage perdurait au-delà de plusieurs mois, la possibilité de dissoudre le congrès resterait entre les mains du président de la République. Une telle mesure ne pouvant être décidée qu’au conseil des ministres.

Pour l’heure, François Hollande prône le dialogue et appelle officiellement chacun « à la responsabilité » d’autant plus que, selon le président de la République, il « faut un gouvernement » à la Nouvelle-Calédonie. Un message relayé hier soir par le Haut-commissaire qui a confirmé qu’une modification de la loi organique n’était pas encore d’actualité et qui continue à croire à un dialogue entre les différents mouvements non-indépendantistes. Reste que Calédonie ensemble réclame la présidence du gouvernement, que le Rassemblement-UMP ne veut pas la céder et que l’UCF ne veut pas choisir. A ce niveau, le dialogue est de celui qu’entretiennent les sourds.

Afficher la suite

Jeune internaute tout frais sorti d'un œuf de la discorde, Machiavel à la plume alerte des jeunes pousses. Techno-connecté, s'exprimant sur tous les réseaux sociaux, Machiavel représente cette génération 2.0 qui occupe naturellement le Net. Marqué à droite, ses premiers écrits tranchent avec le politiquement correct habituel en Calédonie. A n'en pas douter, au fil du temps, le plus jeune de nos contributeurs saura prendre sa place parmi les "grands".



Laisser une réponse

92 Commentaires sur "Gouvernement calédonien : l’appel de Hollande"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Claude Victor

Tontion. On est sauvés, car Nonocque arrive à la rescousse.  Lui au moins on sait que c’est un vrai écolo : il récupère tout.

Dès qu’on parle de retrouver un peu de sagesse, c’est à dire un gouvernement qui gouverne, Floyd nous répond que les conseillers au Gouv ne peuvent pas s’entendre. Comme si, malgré leurs différences d’approche des problèmes, leurs différentes solutions, on ne pouvait pas exercer ici la démocratie qui consiste à trouver des compromis entre différents courants de pensée. Pour CE ya pas de courants de pensée possible, seule devrait s’imposer la pensée unique.  Pour eux, s’entendre entre loyalistes, c’est être chez les bizounours, “copains à vie comme cochans”, c’est “s’embrasser sur la bouche”. Homosexualité refoulée? Qu’il y ait des différences,… Lire la suite »

Jules, fait des pieds et des mains pour faire passer le message de ses chefs.   

Ayé la bande j’ai une idée pour résoudre le blem du gvt. En modifiant la L.O. ainsi: 

– Un maximum de deux candidats à la plus forte représentativité (nb de ministres).
– Lors du scrutin (à main levée) entre “ministres” l’abstention est interdite. 
woila.

Rigoberto

T’as oublié :- il est obligatoire de voter CE

Paul Etos écrit  <un/une homme/femme politique VRAIMENT loyaliste nous presentait un
programme de la departemntalisation du Caillou, il/elle l’emporterait
haut la main, il/elle serait notre prochain Prefet(?)…> je lui repond ici que nous serions une region française donc et nos provinces les departements, cest ça Paul?

Cela peut etre une des possibilites, oui Kolere… Elles sont nombreuses et variees les ‘formules’ pour un gouvernement 100% Francais, mais il faut regarder ce qui s’est passe dans les autres ‘departements d’outre-mer’ pour se donner une idee, ce qui n’empeche pas d’avoir certaines exclusivites si necessaires, si elles sont ‘constitutionnelles, ces exclusivites… Comme on dit en Anglais ‘the sky is the limit’ [le ciel est la limite] …

Fromage Qui Pue

L’agriculteur nous permet d’avoir du pain, du vin, du fromage.

On va tchater et se plaindre encore longtemps ? Moi, je vous propose d’agir : on va tous aller au Gouvernement, le 6 mars à midi, pour exiger que les indemnités des membres du Gouvernement soient suspendues (et servent à payer les ardoises du Gouv auprès des entreprises calédoniennens) et demander leur démission (une vraie, avec non reconduction) !

Beru

Arrête ta démago ! Roolala qu’est ce qu’il est lourd !!! 

Que penses tu de n’exiger la suspension des indemnités des seuls membres CE qui ont décidé unilatéralement (comme d’habitude) de démissionner ?

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top