Connect with us

Calédosphère

Actualité

Le départ de Hollande, c’est Polony qui en parle le mieux

Demain, François Hollande ne sera plus le Président de la République Française. Pour s’en rappeler, s’en réjouir ou bien alors le déplorer, nous partageons ici la dernière chronique de la polémiste et journaliste Natasha Polony qui a adressé au président une lettre d’adieu parue cette semaine dans le Figaro. Bonne lecture.

Merci pour ce quinquennat,

Monsieur le Président de la République, vous vous apprêtez à quitter l’Elysée dans une indifférence polie. Car les Français sont polis. Ils pourraient même aller jusqu’à vous accorder leur compassion pour cette pitoyable sortie. Mais ils sont trop occupés à montrer à chaque patrouille de la brigade des mœurs idéologiques leur visa de conformité, ce vote Macron qu’il faut porter en bandoulière dans la démocratie transparente qui est désormais en marche. Vous avez pris soin de réciter vous-même votre panégyrique, ce qui dénote une certaine lucidité de votre part, conscient que personne d’autre ne s’y risquerait. Mais vous devriez finalement vous en sortir sans trop de honte : les livres d’histoire ne pouvant se contenter du récit de l’insignifiance, les épisodes les plus emblématiques de votre quinquennat n’empliront que les archives des gazettes people. Les petites vengeances de votre compagne, par tweet ou par livre, le scooter, les croissants… cet épanchement permanent d’un petit moi, cet écoulement de l’égo trahissant votre incapacité radicale à assumer le pouvoir dans sa dimension sacrificielle. À aucun moment vous n’avez semblé comprendre ce que signifie porter les destinées d’un peuple millénaire qui a choisi l’universel comme particularisme. Ni face à la jeune Léonarda, galvanisée par sa médiatisation soudaine au point d’instrumentaliser crânement la tradition d’asile politique de la France, ni face à ces journalistes que vous avez cru manipuler pour édifier votre statuette. Ni quand vous avez laissé un Premier ministre velléitaire torpiller le volontarisme politique d’Arnaud Montebourg, qui tentait de vous faire tenir votre promesse de Florange, ni quand vous avez abimé la fonction présidentielle, sur le fond et sur la forme, en trahissant autant la grammaire que vos promesses de campagne. Mais il y eut mieux. Pendant ces cinq ans, tous les maux qui rongeaient la France ont progressé. Désindustrialisation, désertification des territoires, effondrement de pans entiers de notre économie. A votre décharge, il fallait être commentateur médiatique pour ne pas connaître votre parcours idéologique et pour s’imaginer que vous alliez remettre en cause la mécanique ravageuse qui nous impose de choisir entre endettement et destruction de notre modèle social, entre dépendance aux marchés et tiers-mondisation des modes de vie. Vous êtes de ceux qui, avec vos ennemis de la finance, feignent d’ignorer que la globalisation et le libre-échange ont, certes, atténué la pauvreté de millions d’Indiens et de Chinois, mais en ruinant les classes moyennes et populaires des pays occidentaux. Pendant qu’elles s’enrichissent, les élites progressistes font la leçon aux pauvres en leur disant que refuser la mondialisation, c’est refuser que des malheureux sortent de la misère. Et votre réponse, comme il a été dit à Whirlpool, est de leur expliquer qu’ils coutent trop cher. Ils ne sont pas compétitifs et vous, comme votre prédécesseur, aviez promis à Angela Merkel et aux caciques de la BCE qu’ils le deviendraient à marche forcée.

Parce que l’ENA ne vous a pas appris grand-chose, pendant ces cinq ans, la destruction de la communauté nationale s’est poursuivie dans votre silence assourdissant. Vous avez obstinément refusé de nommer la cause de plus de 230 morts en France sous votre quinquennat, laissant entendre que le combat contre l’islamisme pouvait être assimilé à une mise en accusation de l’islam. Et vous n’avez proposé qu’un débat politicien sur cette déchéance de nationalité qui vous indignait tant naguère. Vous avez été élu en 2012 sur une promesse fondamentale, celle d’apaiser la France. Un objectif ô combien nécessaire alors que les fractures se creusent et que les haines s’attisent. Mais qu’avez-vous fait d’autre que d’utiliser à votre profit politicien la dénonciation d’une part de la population supposée raciste ou réactionnaire ? Qu’avez-vous fait sinon abandonner sciemment au FN le monopole de l’alternative ? Les frustrations, le ressentiment, la colère, toutes les passions tristes habitent désormais une communauté nationale qui ne croit plus en sa capacité à se rassembler autrement que contre un ennemi désigné. Les Français, pourtant, aspirent à la grandeur, à l’espérance, mais également à la reconquête de l’économie par le politique, c’est-à-dire au retour de la démocratie comme expression de la souveraineté du peuple. Mais au sortir de cette quinzaine de l’antifascisme, au sortir d’une campagne atterrante qui n’a fait émerger aucun enjeu, ni la remise en cause du pouvoir des multinationales, ni la définition d’un modèle alternatif et durable au consumérisme béat, ni la définition d’une identité commune, qui rassemble les Français de toutes origines et de toutes confessions, acceptez malgré tout, Monsieur le Président, nos félicitations pour votre réélection.

Natacha Polony

Afficher la suite

Informaticien, internaute actif, caricature de cette génération 2.0 qui a fait des réseaux sociaux son terrain de jeu. « Rupert » collecte en effet tout ce qui peut intéresser les internautes Calédoniens sur le Web. Culture, communiqués, vidéo, buzz. Responsable de la partie « Vu sur le Web » du média, si l’écriture n’est pas son fort, il sait choisir et mettre en avant les sujets qui font ou feront l’actu. Son crédo : « LOL is all you need »



Laisser une réponse

33 Commentaires sur "Le départ de Hollande, c’est Polony qui en parle le mieux"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes

Le bilan de François Hollande, c’est 30.000 euros de retraite mensuelle : http://www.lepoint.fr/invites-du-point/jean-nouailhac/nouailhac-pour-francois-hollande-une-retraite-de-nabab-22-05-2017-2129266_2428.php

Monsieur j’aime pas les riches doit avoir mal quand il se regarde dans le miroir…

C’est pas lui le mec qui a libéré La Réunion et la Guyane?:

Che Hollande.jpg

… et après tout, avec autant d’armement vendu…:

Hollande Top Gun.jpg

Oui, on peut donc résumer son quinquennat à pas grand chose…
Il n’a jamais eu l’envergure, ni les épaules…
Ce type n’est bon à rien, il est un poids, une misère, une honte pour notre pays…

Au revoir Machin et à jamais…

5 ans pour rien Eric … le plus mauvais président de tous les temps … il laisse cependant à la France son souvenir en la personne du petit nouveau … avec celui-là ça sera probablement l’aventure avec un grand A … le mec qui ne sait pas s’il doit prendre la route de droit ou celle de gauche … c’est pas le tout d’avoir un permis de conduire un pays encore faut-il savoir où et comment le conduire et là je suis terriblement dubitatif … les Français vont encore souffrir, ça ne fait aucun doute !

ditou

Omega
” c’est pas le tout d’avoir un permis de conduire un pays encore faut-il savoir où et comment le conduire et là je suis terriblement dubitatif … les Français vont encore souffrir, ça ne fait aucun doute !”
Je crois qu’il faut lui retirer le permis de conduire, car il ne sait pas où se trouve la guyane. Il croit que c’est une île.
http://www.huffingtonpost.fr/2017/03/26/macron-gaffe-a-nouveau-en-parlant-de-la-guyane-comme-dune-ile_a_22012962/

Tout à fait ditou, c’est bien la première fois que je vois un président de cet acabit, mais qu’ont fait les Français de leur intelligence et de leur clairvoyance, il y a 5 ans ils nous mis sur le trône un normal “anormal” et là ils font n’importe quoi avec n’importe qui … Que t’arrive-t-il ma France ?

ditou

Eric
Mais il n’a rien demandé. Ils sont venu le chercher. Donc voilà, il a fait ce qu’il a pu.
Cela ne devait pas être suffisant. Mais quelque chose me dit, que d’ici 1 an. On va regretter les années Hollande. Car le désenchantement arrive plus vite, que l’on ne croit.

Surprise !!!
Mon post est en modération 🙁 What’s happen ???

ditou

Don Calédone
Cà arrive souvent. Surtout j’ai remarqué, si tu mets 3 liens sur le même commentaire. Parfois il y a détecté un mot interdit. Mais bon en général il l’affiche 1 journée plus tard. Donc patience.

C’est con ce qu’elle écrit, Hollande n’avait aucune chance donc il a intelligemment mis Macron à sa place, il n’a pas, comme elle l’écrit, “abandonné sciemment au FN le monopole de l’alternative”.

” “il n’a pas, comme elle l’écrit, “abandonné sciemment au FN le monopole de l’alternative”.” Elle évoque les 5 années qui ont précédé ces élections, Kolere, pas la fin de règne. Pour couper l’herbe sous les pieds du FN, Hollande aurait dû par exemple être plus ferme face au fondamentalisme musulman en France en fermant davantage de mosquées sous obédience salafiste et emprisonnant préventivement les fichés S les plus hostiles. Même pusillanimité vis à vis de l’immigration, la France n’a plus les moyens d’accueillir dignement les immigrés économiques alors même que, pour ceux d’Afrique Orientale et du Proche-Orient, les pays… Lire la suite »

Je m’interroge sur l’intérêt de citer in extenso cette libelle, assez bien tournée, mais publiée dans le Figaro ( VOX POLITIQUE
Publié le 05/05/2017 à 19:04) : désenchantement? coup de foudre épistolaire ou bien … paresse intellectuelle?
N’aurait-il pas été plus élégant de conseiller simplement aux lecteurs le lien, et donc de les laisser choisir s’ils estimaient judicieux de lire ce post?

Sa plume est certainement bien rodée avec son DEA de poésie contemporaine et son agrégation de lettres modernes, comme sa ‘toute petite’ carrière politique en tant que secrétaire nationale du MDC de Jean-Pierre Chevènement et sa candidature aux législatives pour ce même parti il y a fort longtemps (2002)…

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top