Connect with us

Calédosphère

Vu sur le Web

L’appel de Fort-de-France de François Hollande

Au deuxième jour de sa tournée caribéenne Le chef de l’état, accompagné de Ségolène Royal, a appelé les pays riches à être plus solidaires des pays pauvres dans la lutte contre le réchauffement climatique. L’apôtre du climat le retour.

Après la Nouvelle-Calédonie, les Philippines et Saint-Pierre et Miquelon, François Hollande a repris son bâton de pèlerin dans le cadre de la conférence climatique de la Caraïbe, samedi 9 mai en Martinique. « Gouverner, c’est pleuvoir » un adage qu’affectionne le président de la République arrivé sous une courte averse à Fort-de-France. C’est dans ses habits de chef d’Etat, que François Hollande a lancé un appel à la solidarité entre pays riches et pays pauvres contre le réchauffement climatique. « J’attends qu’il y ait une mobilisation de l’ensemble des pays caribéens parce que ce sont eux qui vont apporter des témoignages à la fois sur les risques, les conséquences du réchauffement climatique, mais aussi sur les solutions » a déclaré le chef de l’Etat. Il ne reste que six mois avant la conférence de Paris COP21 sur le climat, dont le locataire de l’Elysée a fait son cheval de bataille, en vue sans doute de redorer son quinquennat.

Plaidoyer

L’appel de Fort-de-France lancé par François Hollande avait tous les airs d’un plaidoyer aux accents de prêche. Ce texte vise à sensibiliser les consciences sur les dangers liés au réchauffement climatique.

Que cet appel de Fort-de-France résonne loin. Pour que le monde entier sache que c’est ici que l’essentiel va se jouer. (François Hollande, 9 mai, Fort-de-France)

Le président de la République a rappelé que la COP 21 serait le « dernier rendez-vous de la dernière chance ». François Hollande a mis l’accent sur les enjeux économiques et humains qui peuvent être engendrés par ces désordres climatiques.

Il y a des territoires, des îles, qui peuvent disparaître. Face à ce constat, la résignation ne peut pas être de mise. (François Hollande, 9 mai, Fort-de-France)

Depuis le début de l’année 2015, le locataire du 36 faubourg Saint-Honoré ne ménage pas sa peine en matière de politique écologique pour « convaincre le monde entier » de l’urgence de sauver la planète, une cause qui avant son élection à la magistrature suprême ne l’intéressait guère… Mais si François Hollande est devenu le porte-parole des petits états, il joue aussi toute sa crédibilité écologique et internationale sur la COP 21. Le succès de cette grande messe climatique qui aura lieu à Paris en décembre, mettrait une nouvelle fois le président au centre de la scène internationale, dans la foulée du 11 janvier. Un succès écologique qui lui serait favorable au niveau de la politique intérieure et serait un argument de poids en vue de 2017 face aux verts.

François Hollande qui aime les discours historique a conclu son intervention de Fort-de-France par un sophisme lyrique digne des grandes heures tiers-mondistes :

Nous sommes dans le monde et le monde est en nous. Dès lors, nous sommes le monde.

http://www.elysee.fr/assets/Uploads/Appel-de-Fort-de-France-a-telecharger.pdf

9e28fa70a8ea721305f7015c864c2fabff26b96a.JPG

Afficher la suite

Jeune internaute tout frais sorti d'un œuf de la discorde, Machiavel à la plume alerte des jeunes pousses. Techno-connecté, s'exprimant sur tous les réseaux sociaux, Machiavel représente cette génération 2.0 qui occupe naturellement le Net. Marqué à droite, ses premiers écrits tranchent avec le politiquement correct habituel en Calédonie. A n'en pas douter, au fil du temps, le plus jeune de nos contributeurs saura prendre sa place parmi les "grands".



Laisser une réponse

6 Commentaires sur "L’appel de Fort-de-France de François Hollande"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes

je suis perso fier de notre Président, toutes les télés du monde aujourd’hui parlent de sa demande aux USA de cesser l’embargo sur Cuba, il a la classe François et du talent dans son boulot difficile… Ségoléne le talonne, seraient-ils revenus ensemble?

Entre se faire réélire pour 5 ans (ou reélire un Sarkosi)
et la déforestation,la malbouffe mondialisée, le niveau de la mer et du cholestérol qui montent à perpèt’,
il serait temps que les z’électeurs se bougent le cul et votent enfin ds leur intérêt…
(Bof !)

ça c’est voter pour ‘les verts’, mais pas assez intelligent, l’électorat Sagamore…

Clark

C’est quoi cet avatar, Sagamore?

Dialogues de Michel Audiard…

St Rita, le défenseur des causes perdues… Comme il n’y a pas de vrais problèmes en France, le chevalier Flamby s’est pris d’amour pour un combat perdu d’avance. La planète n’a pas attendu l’apparition de l’homme pour endurer des périodes de réchauffement et de glaciation, avec la montée des eaux qui va avec. Depuis 5 milliards d’années, des iles engloutis et réapparue, il y en a eu des tas et sa m’étonnerais que ça change simplement parce que ça nous dérange.
Aller Francois, retrousse tes manches et attaque toi à des problèmes plus simples ou tu pourra faire quelque chose.

Voir plus dans Vu sur le Web

Tendances

Les derniers comm’s

To Top