Connect with us

Calédosphère

Vu sur le Web

“Tout ce qui est à nous est à nous, tout ce qui est à vous est négociable”

Tout ce qui est à nous est à nous, tout ce qui est à vous est négociable…Cette formule à l’ironie grinçante par laquelle on définissait, au temps de la guerre froide, l’attitude des dirigeants de l’Union Soviétique, pourrait s’appliquer de nos jours au monde indépendantiste calédonien. Jeudi au Congrès et vendredi à l’Assemblée de la Province Sud, ils ont parfaitement illustré ce cliché en se maintenant sur des positions intransigeantes qui, par leur dogmatisme, laissent peu d’espoir à la discussion et enterrent un peu plus l’esprit des Accords.

Tant sur le projet de modification de la loi organique, proposé par le gouvernement socialiste concrétisant ainsi une fois de plus sa partialité, que sur la délibération instaurant des centimes additionnels sur les jeux permettant à la Province Sud de desserrer le carcan budgétaire, les élus indépendantistes sont restés inflexibles.

Pour le projet de loi, les mesures préconisées par l’Etat vont dans le sens de la revendication indépendantiste visant à réduire encore plus le corps électoral. En modifiant d’une part la composition des commissions administratives, elles favorisent l’exclusion d’une nouvelle vague d’électeurs des listes provinciales après les 20.000 calédoniens éliminés par le gel du corps électoral. En instaurant d’autre part deux catégories de citoyens, ceux qui sont inscrits automatiquement sur la liste référendaire, les ressortissants de droit coutumier, c’est-à-dire les kanaks d’une part et d’autre part, le reste de la population soumise à une démarche de réinscription, le pouvoir socialiste contribue à accentuer encore l’incroyable apartheid dont sont victimes les partisans du maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la République. Le rejet par la majorité loyaliste du Congrès de ce texte inique, n’empêchera pas les députés socialistes de l’adopter à l’Assemblée Nationale. Nulle part ailleurs, dans le monde démocratique, une telle violation des droits essentiels n’a été initiée. Les apprentis sorciers à la manœuvre devraient se méfier, cette entorse répétée à la règle « un homme, une voix » pouvant un jour faire jurisprudence en d’autres lieux. Et dire qu’ils militent par ailleurs pour le droit de vote des étrangers…

Quant à la Province Sud, les indépendantistes, bien que reconnaissant l’urgence de mesures permettant à la collectivité de trouver de nouvelle ressources, votent contre l’instauration des centimes additionnels qui contournent à leurs yeux la clé de répartition, « gravée dans le marbre des Accords » comme ils disent et dont ils refusent de discuter l’éventuelle modification.

Pour le vivre ensemble on repassera, la terre de partage ayant un sens unique, celui d’un rééquilibrage Sud-Nord devenu au fil du temps injuste et obsolète. Les provinces indépendantistes s’enferment ainsi un peu plus dans leur territoire respectif, véritable partition de fait égoïste, sans aucun souci de solidarité globale. Qui ose encore parler de destin commun ?

L’Aigre Doux

Pierre Maresca

Afficher la suite


Laisser une réponse

57 Commentaires sur "“Tout ce qui est à nous est à nous, tout ce qui est à vous est négociable”"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
IMPORTANT: De LKU (26/03/2015)- Déclaration politique finale / Explication de vote concernant dossier: Avis sur projet de loi organique relatif à la consultation sur l’accession de la Nouvelle-Calédonie à la pleine souveraineté modifiant la loi organique statutaire – « Monsieur le Président, Mes chers collègues, Mesdames et Messieurs, La proposition par l’Etat de modification de la loi organique sur laquelle le Congrès porte un avis aujourd’hui en séance publique, est la conséquence d’un long processus de discussions et de revendications, bien antérieur au XIIème Comité des signataires, contrairement à ce qui est écrit dans l’exposé des motifs du Ministère des Outre-mer.Pour notre groupe, il paraissait… Lire la suite »

” A la face des Calédoniens des trois souches”*, de Gaulle en 1956 a dit: “Vous êtes la France Australe”.
*Bernard Brou, Espoirs et Réalités p.298

obs
Vous me faites marrer. En fait vous voulez rester français mais vous ne voulez pas que l’on applique les lois françaises, ni que l’état respecte sa parole… Vous voulez l’ordre républicain à Saint Louis mais vous refusez l’arbitrage de la Cour de cassation pour les listes électorales. Vous vous dites loyalistes mais vous crachez sur la nation, accusée de pratiquer l’apartheid ou je ne sais quelles autres horreurs. Tous vos malheurs viennent de l’Etat socialiste mais c’est Chirac qui a fixé la loi organique que vous vomissez, ça ne vous gêne pas ? Vous savez ce que De Gaulle disait… Lire la suite »
Clark

Ce que tu ne comprends pas, OBS, c’est que ces lois sont des lois d’exception, donc déjà des concessions aux lois de tous les Français..  Tout ce qui modifie la considération que la France a de ses citoyens, selon leur localisation dans le monde, est contestable.

Et je ne refuse pas la décision de la cour de cassation, moâ, je ne fais que questionner si existe la possibilité que cette décision fût (et EST, à chaque jugement rendu…) influencée par “l’ essaim” de la Franc-Maçonnerie, et cela, nous ne le saurons jamais, n’est-ce-pas? Et c’est bien là un problème qu’il va falloir résoudre en publiant les listes des noms des Frères et Soeurs de cette Secte, non?…

Tu proposes quoi, obs? L’indépendance? La seule alternative à une “Régionalisation” de la NC EST l’Indépendance, il n’existe pas d’autre possibilité viable, quoiqu’en “magouillent” les “crapouilles” du Caillou… Toute autre solution est la porte ouverte à l’indépendance, à + ou – long terme, il faudra bien y réflechir… En 2015, la France a besoin de nous et NOUS avons besoin de la France.

Ce que propose Kolere est effectivement UNE (LA?) véritable solution à ce chaos: si nos hommes et femmes politiques veulent bien faire abstraction de leurs  égos (un vrai challenge pour eux/elles que ceci!) ! Vu où nous en sommes dans la progression de la mise en place des ces ADN, le camp indépendantiste possédant des acquis ‘incontournables’ et le découpage du caillou en Provinces leur donnant des résponsabilités au niveau de ces -de leurs…- Provinces (et puisque leurs intérêts sont bien à eux aussi dans un caillou demeurant FRANÇAIS, personne ne veut d’un autre Vanuatu…), il faut que nous soyons maintenant TOUS réalistes et si eux aussi veulent bien être objectifs et raisonnables,… Lire la suite »

C’est vrai qu’il manque un fond musical à “TOUT CELA”, quoi de mieux que la chanson d’Adèle et son “[avec la France] rien ne nous affectera, même si le ciel tombe”… “voilà [enfin] la fin”…https://www.youtube.com/watch?v=7HKoqNJtMTQ

Oui, Samael, le moment est venu de “faire coutume” avec la France, nous les blancs (cafés au lait, noirs et tous les autres, même …): en devenant Région Française, il nous faudra payer des impôts, etc…, comme des vrais “Français” ! Et il faudra alors “ECHANGER” et non pas seulement “prendre” à la France… Mais en échange, nous recevrons, nous aussi un traitement “king size-européen”, un traitement très particulier au plan sécurité, monnaie, etc… La misère, ça va, nous avons un Vanuatu à coté, on connait: nous n’en voulons pas de la misère, et sans la France, elle est assurée…

Pas mal non plus est la chanson de Passenger “will you let her go…?”. Pour ceux qui comprennent l’Anglais je dois reconnaître que ton choix est parfait Kolere! Par contre j’ai matière à me plaindre: serais-tu, au final plus loyaliste que moi?

Ce que je ‘déroule’ plus bas en plusieurs coms provient de ma réflexion après avoir lu vos coms, pour décider de la suite des choses et évaluer en particulier la proposition de NCFRANCAISE. J’en ai déduit qu’il y a des critères que l’on ne peut pas changer (les liens), ce sont les Accords -définitifs- eux-mêmes et les Lois les régissant.Deuxièmement ce qui est ne changera pas non plus, l’autre “constante” c’est qu’il va falloir en finir avec un ou plusieurs référendums,  et si un ‘NON’ à l’indépendance l’emportait successivement après ces référendums, il est question d’une ‘discussion’ (!), sans oublier… Lire la suite »
Haï

Référendum dans la dernière année du mandat mais au moins 6 mois avant la fin de ce mandat et 30 jours au moins après la décision donc entre juin et novembre 2018 au plus tard .

abdul
La seul vrai koalalition qui existe aujourd’hui c’est etat-flnks….entre RW reçu a l’Élysée par flamby, son représentant en nc qui fourni le mode d’emploi de l’éradication d’electeur, et le futur apartheid qu’il nous prepare où même les gens nés ici devront justifier de leur amour de leurs pays pour avoir (peut être) le droit d’y voter, il n’y a plus de doute, l’État a choisi de prendre partis et c’est un pur scandale car totalement contraire a l’esprit de accord….on peut se demander d’ailleurs pourquoi encore parler des adn, ils n’ont plus rien a voir avec ce pour quoi nous… Lire la suite »
Parler d’alliance (ou de “COALITION”, ou d’ “AXE” Etc…!) entre quelque parti indépendantiste que ce soit et l’ “état”, c’est un peu comme proposer une alliance du parti de Mélanchon avec l’UMP et les voir présenter un programme commun ! C’est cela à quoi s’amusent  nos politiques en ce moment, et oui c’est cela qu’il faut qu’ils corrigent ! Il faut arrêter de noyer le poisson et décider ENFIN de quel camp l’on fait partie, le camp du ‘oui‘ à l’indépendance,  ou celui du ‘non‘ à l’indépendance ! Simple, non? Toute autre chose, autre proposition, c’est compliqué, c’est des embrouilles,… Lire la suite »
wpDiscuz

Voir plus dans Vu sur le Web

Tendances

Les derniers comm’s

To Top