Connect with us

Calédosphère

Actualité

KNS : La stratégie Dang tangue

L’usine du Nord est dans la tourmente. En confirmant que “le projet n’est pas rentable”, les responsables de KNS ont annoncé publiquement le remplacement des deux fours électriques et un probable plan social. Fin des bobards ?

Lorsque Calédosphère avait annoncé le 26 décembre dernier l’explosion du four n°1, le responsable de la communication de l’usine du Nord s’était évertué à en minimiser les conséquences en hésitant pas à critiquer sur internet la rédaction du blog. Lorsque plus tard, il était révélé dans ces colonnes que – contrairement aux discours de KNS – plusieurs mois seraient nécessaires pour réparer la ligne de production de nickel n°1, le même chargé de communication avait menacé dans des mails l’auteur de l’article en question. Pour autant, désormais les Calédoniens savent ce qu’il en est.

Four 1 et four 2 sont dans une usine…

Car Peter Hancock, le président de Koniambo Nickel SAS, a hier rendu public les éléments qui commençaient à circuler en sous-main au sein du monde politico-économique. A savoir que KNS devrait bien dépenser des dizaines de millions d’euros pour remplacer les deux fours électriques de Koniambo. Mal conçus, l’utilisation de ces deux fours entraine l’usure des briques internes qui les composent. Constitué d’un bain liquide composé de fer et de ferronickel porté à 1500°C, le métal en fusion ronge inexorablement les parois des fours électriques. Le four n°1 a donc été le premier a « lâcher » en explosant en fin d’année dernière. Or, selon un mail confidentiel envoyé par Peter Hancock aux principaux responsables politiques calédoniens la semaine dernière, les experts mandatés par l’industriel ont établi que le four n°2 pourrait lui aussi « lâcher » dans les mois qui viennent.

C’est ainsi qu’un rapport d’évaluation stipule que le four n°2 – âgé de seulement un an – présente des signes de vieillissement qu’on retrouve dans les fours vieux de plus d’une douzaine d’années ! Du côté des responsables de l’usine, on assure en « off » que KNS ne prendra pas le risque de subir une seconde explosion et que l’industriel prendra la décision d’arrêter le four n°2 avant qu’il ne se produise un incident. Autrement dit : la production de l’usine du Nord devrait totalement s’arrêter avant la fin de cette année faute de ligne de production en état de marche. De quoi alourdir le déficit de l’usine et empêcher de facto d’atteindre les 30.000 tonnes prévues pour 2015. Faute de moyen financier de la part de la SMSP, GLENCORE et ses 49% devra donc encore une fois mettre la main à la poche alors que le coût d’investissement de l’usine est déjà estimé à plus de 6 milliards d’euros. De quoi également entrainer d’hypothétiques plans sociaux au sein du groupe et chez ses sous-traitants.

La com° de KNS : des bobards à la pelle

Depuis que KNS a été confronté à des incidents dans ses lignes de production, le groupe n’a eu de cesse d’asséner ce qui ressemble fort à des contre-vérités. Au-delà des informations tronquées que le chargé de communication de KNS nous avait envoyées à l’époque par mail (que nous conservons pour publication ultérieure s’il le désirait…), les déclarations de l’industriel dans les médias de l’époque méritent qu’on s’y attarde. Ainsi, le 23 décembre 2014, KNS déclarait sur RRB:

[suite à un premier incident] Aucun impact industriel, si ce n’est qu’on a eu une vraie procédure d’évacuation de l’usine métallurgique, qui a très bien fonctionné d’ailleurs, avec une sécurisation des personnes et des matériels (…) La reprise de production s’est faite dans la foulée, une fois que l’enquête a été terminée (le chargé de communication de KNS)

La suite a pourtant démontré que l’impact industriel était plus qu’important. Quelques jours plus tard, après l’explosion du four n°1, les Calédoniens ont eu le droit à un véritable concert de pipeaux sur Radio Nouvelle-Calédonie 1ère (le 29 décembre 2014) :

Les constats sont plutôt rassurants, compte-tenu de la situation, c’est que nous avons pas l’impression que notre four est impacté dans son intégralité. Ça voudrait dire que l’impact sur le four numéro 1 est ciblé, et donc, que les réparations qu’il va y avoir à y faire seront moins importantes que ce que ça aurait pu être (le chargé de communication de KNS, sur RNC, le 29/12/14)

Autrement dit : « tout va très bien ». Malheureusement pour KNS, ce constat est en totale contradiction avec ce que son président a dû annoncer hier devant la presse… trois mois plus tard. Beaucoup plus embêtant, lorsqu’à l’époque les journalistes demandaient qu’elles étaient les origines de la fuite de métal, le chargé de communication de l’usine répondait :

On en a deux pour l’instant, pas de malfaçons, c’est sûr, ni du design, ni du four en lui-même. Par contre, il y aurait pas une erreur de manipulation humaine. On a une piste qui est plus précise que l’autre (le chargé de communication de KNS, sur RNC, le 29/12/14)

Pourtant, hier, Peter Hancock a formellement avoué au journal télévisé que c’était – selon sa propre expression – « une faute de Design des fours » qui était à l’origine de la fermeture de la ligne de production. Désormais, du côté du monde du nickel chacun attend de savoir comment André Dang se positionnera. Le patron de la SMSP ayant fait de l’usine du Nord le symbole de toute sa stratégie nickel et du rééquilibrage politique et économique de la Nouvelle-Calédonie.

Note de la Rédaction : par respect pour sa famille nous ne communiquerons pas le nom du chargé de communication de KNS ainsi que les messages outranciers qu’il a envoyé à la rédaction l’année dernière. Nous l’encourageons cependant à changer de métier. A la vue de ses capacités à raconter tant de bobards, nous lui suggérons de se lancer dans la politique plutôt que dans l’industrie.

Afficher la suite

Officiant en free-lance pour plusieurs périodiques et médias calédoniens, cette pigiste professionnelle a rejoint l’équipe des contributeurs de Calédosphère depuis 2013 sous son nom de plume « Rita ». Spécialisée dans l’actualité quotidienne, elle se plait à y dénicher des sujets non-traités par les autres médias et à couvrir les évènements sensibles. Synthétique, réactive et parfois provocatrice elle essaie toujours d’écrire de manière claire, précise mais avant tout vivante. Son crédo : « Si ça pique, c’est un bon sujet »



Laisser une réponse

119 Commentaires sur "KNS : La stratégie Dang tangue"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes

Tien parait que Clive fait de misères à MKM, heureusement que le nouveau Gvt est là pour aider à trouver une solution.

SCFX
petite précisions : 1/ l’accident de décembre n’a rien à voir avec l’usure prématurée des fours. C’est en faisant cette réparation que KNS s’est rendu compte que le four était plus usé que prévu. 2/ les briques d’un four doivent être changées après 10 à 15 ans. Cela fait deux ans que le four arrêté était en fonction. KNS dit préférer faire tout de suite le changement de ce premier four. Ils pensent qu’en l’état, les fours peuvent tenir au moins 5 ans. Le deuxième four ne risque donc pas “de lâcher” comme ça. 3/ personnes en Calédonie ne paie… Lire la suite »

Votre commentaire “pue” la communication institutionnelle : personne n’est dupe. Mais, bien essayé quand même (vous devriez utiliser “Pinocchio” comme pseudo, ce serait bien plus crédible …)

C’est jamais bon de vouloir faire semblant que tout va bien, de cacher les incidentsetc etc, ça vous revient sur la tête comme un boomerang.

Audrey

****************
MODÉRÉ
****************
Les attaques et la diffamation contre le média sont prohibées (SURTOUT VENANT DE LA COM° DE KNS). Le modérateur se réserve le droit de supprimer un commentaire qui porterait atteinte à l’image du blog, au Webmaster ou à un membre de la rédaction.

J’écrivais (hier, plus bas):
“je crois que la Kanaky, elle sera en proie à des cyclones monstrueux et à part quelques individus dont les besoins seront restés élémentaires, le Pays aura bien  été deserté par une grande majorité de ses habitants, en 2048…”
Nous en avons un de “monstrueux cyclone”, juste au-dessus de nos têtes, il a tout rasé et tué cinq personnes en Micronésie et se dirige sur les Philippines:https://www.windyty.com/spot/location/11.092/137.813?11.092,138.829,9

Pas mal comme site. 

lulu

Quand des spéculateurs s’improvisent industriels, bonjour les dégâts. C’est encore Le contribuable du sud qui va payer!

Y’a pas de raison que ça soit le contribuable du sud qui paye, surtout avec des caisses pleines à craquer. Je parle des caisses de la Province Nord. 

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top