Connect with us

Calédosphère

Actualité

Pourquoi le nickel calédonien va disparaitre ?

Les experts ont estimé la fin de l’exploitation du nickel en Nouvelle-Calédonie dans une fourchette comprise entre 70 et 100 ans. Mais ils ont fait leur calcul sur la base de l’état de la ressource. Pas sur la crise, ni la Chine ou les coûts de production de nos usines. Si l’on prend en compte ces critères, la fin du nickel pourrait être bien plus rapide.

L’affaire Vale NC a permis à l’opinion publique de prendre conscience d’une réalité que seuls les industriels connaissent et dont nos politiques n’ont pour la plupart qu’une vague idée : le modèle économique et industriel du nickel calédonien ne peut survivre à l’état du monde, du marché en général dont celui des matières premières en particulier.

Trois usines, trois cas différents

KNS, SLN et Vale sont à un tournant de leur histoire et doivent répondre à un défi qui semble intenable : produire moins cher. KNS fait face à deux difficultés, d’abord une dette importante, celle de la SMSP, ensuite un outil qui ne parvient toujours pas à assurer de manière constante un bon niveau de production. Il y a des périodes avec et des périodes sans, mais cette inconstance délite la rentabilité de l’usine. Pour sa part, parce que vétuste et n’ayant jamais consenti aux investissements nécessaires lorsqu’il le fallait, la SLN a des couts de production rédhibitoires. Et cela malgré toutes les aides consentis par l’État, la Nouvelle-Calédonie, les salariés et les sous-traitants. Ces dernières années, le défi aura été de passer d’un coût de production de 6,50 dollars la livre à 4,50. Mais ça n’est désormais plus suffisant puisque la concurrence asiatique produit elle dans le même temps à 3,50$ ! Quant à Vale, elle a été incapable de produire en temps et en heure, son système ne marche pas et elle ne produira jamais au niveau attendu. En résumé, on produit mSLNSal et trop cher. Et l’on paye aujourd’hui les aberrations d’hier. Ainsi, pendant plus d’un siècle la SLN a dédaigné le minerai à basse teneur, n’exploitant que les teneurs les plus riches. Or ces dernières deviennent de plus en plus rares, mais Doniambo n’est pas conçu pour traiter les basses teneurs en nickel…

La Chine s’est éveillée

Au début des années 2000, dans la foulée du bouleversement économique qui la traverse, la Chine s’ouvre à la production métallurgique, et l’on n’y prend pas garde. La puissance chinoise va faire que l’Empire du Milieu modifie totalement la donne et prend la maitrise du marché. Les usines fleurissent et la production augmente, à l’image du groupe Tsingshan qui se lance dans l’aventure en 2008 et qui seulement 12 ans plus tard est le plus gros producteur mondial de ferronickel avec 300 000 tonnes par an. La Chine produit alors du « Pig Iron », dont on va gentiment moquer la piètre qualité sans se rendre compte qu’il va inonder le marché. Et la Chine, au travers d’investissement colossaux, a soutenu l’industrie minière de pays émergents comme l’Indonésie et les Philippines. En 2014, l’Indonésie ne produisait pas de ferronickel… 5 ans plus tard, 3 usines ont vu le jour et produisent ! Et soit-dit en passant, Vale et Eramet investissent eux-aussi dans le pays, forcement au détriment de la Nouvelle-Calédonie. Du coup, c’est la Chine qui fait sa loi sur le LME et qui impose des prix bas depuis presque 10 ans maintenant. Les puissants groupes métallurgistes chinois restent stables, tandis qu’ailleurs dans le monde, les usines changent de main. Faut-il rappeler que ces 20 dernières années, on a vu passer en Nouvelle-Calédonie Falconbridge, Goro, Inco, Vale et que personne n’est resté ? On comprend, sauf à être fou, que dans ces conditions, il serait vain de vouloir lutter.

La disparition des usines ?

A défaut de pouvoir atteindre des coûts de production qui les rendraient à nouveau compétitifs, les trois opérateurs calédoniens cherchent de nouvelles stratégies. Et d’abord les exportations. Nos opérateurs estiment que puisque l’on vend mal un nickel qui coûte cher à produire, autant gagner de l’argent, ou tenter d’en perdre le moins possible, en exportant le minerai brut. Mais là aussi, ça pèse combien ? Cette année, la Nouvelle-Calédonie va exporter 6,9 millions de tonnes vers la Corée, le Japon et la Chine, alors que dans le même temps, les Philippines ont exporté 35 millions de tonnes et 25 millions pour l’Indonésie. Même si l’Indonésie décidait le « ban », c’est-à-dire l’interdiction d’exporter le minerai pour le conserver pour ses propres usines, la faiblesse quantitative des exports Calédoniens constituerait un handicap. Voilà donc nos trois usines, dont nous étions si fiers il y a 5 ans encore, qui s’apprêtent, en produisant peu et en exportant davantage pour survivre, à jouer le rôle de petit mineur. Pour sa part, Vale annonce vouloir produire du NHC, Nickel Hydroxide Cake, ce que l’entreprise avait déjà fait en 2012 avec 4500 tonnes produites. Le NHC est un produit intermédiaire entrant dans la composition des batteries de voitures électriques. Un marché porteur certes, mais sur lesquels se sont déjà engouffrés des pays comme la Papouasie ou Madagascar, pour ne citer qu’eux, et dans lesquels les prix de revient sont bas.

La fin des stratégies nickel

C’est assurément le bout d’un cycle, celui d’un nickel triomphant et peu respectueux de l’environnement, mais que l’on n’avait ni prévu ni pressenti et qui fait désormais peser bien des risques sur la cohésion de la société calédonienne. Le secteur du nickel peut-il évoluer ? N’ayant pas les armes, ou si peu, pour lutter, il nous faut dessiner un nouveau modèle dont nous n’avons pas les moindres prémices. Toujours est-il que cette situation qui risque d’évoluer dans le temps, met à mal toutes les « stratégies nickel » auxquelles se rattachaient mordicus les uns ou les autres.

Afficher la suite

Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



221
Laisser une réponse

avatar
22 Comment threads
199 Thread replies
0 Followers
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récents plus anciens plus de votes
dawamama
dawamama

Mais maintenant on s’en fout de la politique , c’est plus le problème.Il faut éviter de chopper cette saleté surtout ceux qui n’ont plus 20ans dont je fais partie. çà va faire mal au pays , regardez ce qui se passe en France ou en Italie , c’est ce qui nous attend bientôt . Courage à tous .

ditou
ditou

Il y a un gros problème, que je vais vous énoncer : Il y a quelques heures “Des coutumiers bloquent l’accès au site de VALE par crainte du Covid-19.” C’est ce que l’on peut lire sur RADIOCOCOTIER FACEBOOK. Mais sur le site https://radiococotier.nc/, je viens de lire la lettre de VALE, qui est une réponse de la Direction. Je dois avoué que j’ai tendance à donner raison aux coutumiers pour les raisons suivantes : Sur cette lettre on nous fait part d’une première réponse : “– d’une part, l’épouse de l’un de nos agents est arrivée à Tontouta sur le… Lire la suite »

Eric

Ditou et Dirien c’est pareils…

Quand le test est négatif il est négatif, point final…
Pourquoi vouloir chercher midi à quatorze heure…

ditou
ditou

Eric
“Quand le test est négatif il est négatif, point final…”
Relis ce qui est marqué, en aucun cas on parle de test négatif, ni même de test tout court.
Il faut lire les mots.

Eric

Ditou,

Radio cocotier, comme son nom l’indique, c’est radio cocotier et rien de plus…

Toi tu supposes, tu supputes… Mais t’en sais rien…
Moi je te dis que qu’en c’est négatif, c’est négatif…

Mais si y a pas de test et ben y a pas test…

ditou
ditou

Eric
” elle a été mise en confinement, puis libérée en l’absence de signes de maladie ” C’est tout ce qui est dit, rien sur un test. Et quand on a pas de signe de maladie, on ne fait pas de test.
Et demande le à MACRON, il n’a pas été testé car il n’a pas symptômes.
https://www.lexpress.fr/actualite/politique/coronavirus-macron-n-a-pas-ete-teste-parce-qu-il-n-a-pas-de-symptomes_2120956.html

“Radio cocotier, comme son nom l’indique, c’est radio cocotier et rien de plus…”
Manques de chance, ce sujet a été traité hier sur Calédonia la chaine TV et sur les nouvelles calédonienne sauf sur NC1 pourquoi?
https://www.lnc.nc/breve/les-habitants-de-yate-demandent-des-controles-a-vale-nc

ditou
ditou

Eric
Enfin la vérité par la bouche du chef du service de Neurologie en Calédonie. Vidéo du JT à 16.06 ” on ne fait pas de test aux personnes non malade.
Est ce plus clair maintenant.
https://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/emissions/19h30

“Mais si y a pas de test et ben y a pas test…”
Il n’y a pas de test, mais il n’y a pas eu confinement, alors qu’elle a voyagé par le vol des contaminés. SCANDALE.

Alikantitra

Les chicayas au Congrès sur l’usage du drapeau de la mère-patrie dans la campagne du référendum, c’est bien, mais le cours du nickel, ce n’est pas mal non plus :
https://la1ere.francetvinfo.fr/londres-sln-vale-agitent-presse-economique-du-nickel-807509.html

Eric

Ah ben y a pas de panne alors…!!!
J’avais cru…!!!

Alikantitra

Les magouilles du câble Internet ne manquent pas d’intérêt, mais, à défaut d’un article sur les municipales, un “éclairage” sur l’évolution du dossier Vale NC serait intéressant : – https://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/vale-nc-veut-rassurer-rheebu-nuu-coutumiers-avenir-usine-803997.html J’avoue avoir un faible, au nom du destin commun (à la table duquel je ne suis pas invité), pour le concept d’emploi local “localisé”. Rien de nouveau en soi, cela se pratiquait déjà il y a 20 ans quand je me promenais sur mines, mais la banderole va au bout de la logique : – Il eût peut-être été pertinent de mettre aussi des banderoles “en langues” (au minimum en… Lire la suite »

XYY
XYY

Alik.
“planches à voile”. Je me demande bien en combien de temps peut s’effectuer une traversée Yate-Xodrë

LedZep
LedZep

@Alik “un “éclairage” sur l’évolution du dossier Vale NC serait intéressant“. Et comment, d’autant plus que les propos du PDG de Vale, en ce qui me concerne me laissent perplexe. Nous avons un industriel qui nous a annoncé son désir “de quitter le navire” usine du Sud (avec pertes financières, pour ce qui est des fracas attendons la suite) dès que possible puis, qui nous déclame à tout va qu’il aurait un carnet de commande “de gâteaux d’hydroxyde de nickel” pour cinq ans ! Pourquoi donc, se débarrasser de cette usine alors ? Néanmoins rajoute t-il, ce PDG, « qu’il espère… Lire la suite »

Eric

LedZep,

En fait ce qu’on peut aussi comprendre c’est qu’il faut être spécialisé dans ce nouveau matériaux…
Ce qui implique que le Vale actuel ne le soit pas !!!
D’où la vente…!!!

Alikantitra

LedZep : “… qui nous déclame à tout va qu’il aurait un carnet de commande … pour cinq ans…” Ouais, mais au prix du marché, pas au prix de revient (plus honnête bénéfice). Un peu comme la SLN, qui a un carnet de commande plein, à condition de perdre un petit milliard CFP par mois. Eric : “… il faut être spécialisé dans ce nouveau matériau …” (commentaire ci-dessous, 26 février 2020 18:35) Conclusion : l’usine du Sud ne conserverait en activité que la fabrication d’un produit dont sa maison mère (Vale) ne maîtriserait pas actuellement parfaitement la technologie, laquelle… Lire la suite »

LedZep
LedZep

@Alik “Un peu comme la SLN, qui a un carnet de commande plein, à condition de perdre un petit milliard CFP par mois.” En tout cas ceux “qui se frottent les mains” désormais, ce sont tous les fabricants de machine à laver de la planète (fussent-ils même délocalisés en Chine) Samsung, Miele voire même notre hexagonal Faure (F, A, U, R, E pour ceux qui en encore en mémoire sa célèbre publicité), Xi Dada emploie les grands moyens pour éradiquer son Coronavirus : la bonne vielle méthode pour blanchir l’argent sale et ce, de façon industrielle ! http://www.leparisien.fr/societe/coronavirus-la-chine-met-ses-billets-de-banque-en-quarantaine-15-02-2020-8260275.php « Coronavirus : la… Lire la suite »

Alikantitra

LedZep : “Xi Dada emploie les grands moyens pour éradiquer son Coronavirus”

Et en métropole, on n’a plus d’usines, mais on a des idées.
Et pour limiter la propagation de l”épidémie, rien ne vaut l’absentéisme :

AN-abs.jpg
XXX
XXX

“…/La centrale CAGOU ÉNERGIE est un projet de production de 200 MW d’électricité à partir d’énergie renouvelable, d’un stockage massif d’énergie sous forme d’hydrogène et de groupes électrogènes diésel pour garantir cette production à 100%. Plus de 80% de l’électricité de la centrale CAGOU ÉNERGIE sera non polluante et produite par la Nouvelle-Calédonie, pour la Nouvelle-Calédonie./…”

https://www.cagou-energie.com/le-projet

Hormis la question de “Qui” (localement) est derrière ce projet et sa publication, se pose la question du sérieux technique d’un tel projet.

L’idée est séduisante, mais qu’en est-il sur le plan technique ?

Alikantitra

XXX : “L’idée est séduisante, mais qu’en est-il sur le plan technique ?”

Et avec “en même temps” des propositions analogues pour la Guyane et la Martinique.
Olivier Jonemann présentait le sujet dans le JT de NC1ère du 18/02 (daté du 19/02 sur France Ô, à partir de 04:00) :
https://www.france.tv/france-o/journal-nouvelle-caledonie/1240451-journal-nouvelle-caledonie.html

Inforétif

“Olivier Jonemann présentait le sujet dans le JT” Le plus époustouflant est d’apprendre que les responsables du suivi du projet centrale à gaz (le dihydrogène est un gaz lui aussi, soit dit en passant, donc ce n’est pas un choix entre “gaz” et”hydrogène” mais entre gaz méthane et gaz dihydrogène) sont vexés les pauvres chéris d’avoir été surpris dans leur sommeil par la proposition de “Cagou Energie” !!! Pauvres industriels zoreilles qui ne savent pas qu’il faut d’abord faire la coutume avant de proposer ses services… Le nain Kanaky NC est à l’évidence très mal barré dans la compétition économique… Lire la suite »

XXX
XXX

Vendée – Une usine de production d’hydrogène vert à partir des éoliennes https://actu.fr/pays-de-la-loire/bouin_85029/vendee-une-usine-production-dhydrogene-vert-partir-eoliennes_30817148.html “…/ Présentez-nous Lhyfe, la société que vous avez créée à Nantes… Matthieu Guesné, fondateur et CEO de Lhyfe. « Lhyfe est issue de la réflexion que j’ai menée lorsque j’ai dirigé pendant cinq ans, le commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives des Pays de la Loire, qui est un centre de recherche autour des énergies renouvelables. Là, j’ai pris conscience de ce qui allait arriver sur le marché : le développement de la mobilité propre grâce à l’hydrogène. La Corée du Sud, l’Allemagne… s’équipent de… Lire la suite »

Alikantitra

XXX : “Hormis la question de “Qui” (localement) est derrière ce projet et sa publication …”

Pas la moindre idée, mais qu’en pense la “nouvelle gouvernance” de Nouvelle Calédonie Energie (dont il est difficile de croire qu’elle n’avait pas reçu une visite de courtoisie préalable) ?

https://noumeapost.com/2020/03/02/une-nouvelle-gouvernance-pour-nce/

Surtout que tout se prête (politiquement, économiquement, …) au retour des cerveaux qui hésitent, et à l’arrivée de sang frais, ce qui contribuerait en plus à atténuer l’actuel flux migratoire négatif :
https://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/association-attirer-talents-ailleurs-caillou-806823.html

LedZep
LedZep

@Alik

J’ai comme l’impression que nous sommes engagés dans une “course à l’échalote” en ce qui concerne ce projet de centrale électrique Pays (restons dans la conceptualisation locale). Le marché doit être prometteur, en terme prosaïque, juteux. Hier HDF Energy avec son projet CAGOU ÉNERGIE, dernièrement @XXX évoque l’entreprise Lhyfe, qu’en sera t-il des prochaines offres.

Son site Web https://lhyfe.com/
pas très avenant selon moi.

J’attend avec impatience, celle de TOTAL.
Pourquoi TOTAL ? Notre nouveau responsable de Nouvelle Calédonie Energie est un ancien de l’Ecole Polytechnique qui depuis peu s’est introduit sur le campus de Polytechnique : https://www.usinenouvelle.com/editorial/pourquoi-l-implantation-de-total-sur-le-campus-de-polytechnique-fait-polemique.N919664

Alors sait-on jamais.

Alikantitra

Je ne voudrais pas avoir l’air d’insister, mais je trouve que l’on parle fort peu du blocage de la SLN à Thio :
https://rrb.nc/article/conflit-thio-deja-30-000t-de-perte

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top