Connect with us

Calédosphère

Vu sur le Web

Comités des signataires : les interviews exclusives

Présent à Paris lors du dernier comité des Signataires, le correspondant de NCI a interrogé avec Franck Thériaux quelques-uns des acteurs ayant participé aux discussions portant sur le corps électoral.

Qu’ont-ils retenus de ces plus de 13 heures de discussions entre représentants des indépendantistes, des loyalistes et de l’Etat ? Quelle ambiance ? Quels sont les points de convergence et les problèmes qui restent encore à résoudre ? Si on sait désormais que les natifs seront bien inscrits automatiquement sur la liste électorale référendaire et que les litiges sur les listes électorales provinciales devraient être réglés avent la fin de l’année, les différents intervenants reviennent en détail au micro de NCI sur leur ressenti suite à cette journée particulière.

Philippe Dunoyer : Quels accords ?

Elargir l’automaticité de l’inscription sur les listes électorales à tous les calédoniens nés sur le territoire afin qu’ils n’aient pas à entreprendre de démarches spécifiques pour pouvoir voter en 2018, c’était l’un des objectifs que c’était fixé la délégation de Calédonie ensemble. Selon son porte-parole celui-ci est atteint et, de plus, une « méthode définitive » a été actée par les indépendantistes et les loyalistes concernant la validation des listes pour les provinciales.

Roch Wamytan : Quel avenir ?

Si beaucoup de leaders ont disparu depuis la signature des accords de Matignon-Oudinot, Roch Wamytan estime que leur mémoire l’aide surtout à « poursuivre le combat ». Selon le président du groupe UC-FLNKS et Nationalistes au congrès « Si nous respectons le calendrier nous devrions pouvoir donner la parole à la population calédonienne de façon à ce qu’elle puisse exercer son droit à l’autodétermination à partir de 2018, et de 2020 et 2022 ». Une preuve que l’ex-président du FLNKS prévoit bien une « défaite » pour le camp indépendantiste lors des référendums de 2018 et de 2020. Ainsi, en off, lors de ce comité, plusieurs indépendantistes auraient suggéré que le dernier référendum puisse être organisé encore plus tard aux horizons de 2027 ou 2028 en misant encore une fois sur une modification des rapports de force au sein du corps électoral…

George Pau-Langevin : Quel bilan ?

La ministre des Outremers est longuement revenue sur les points d’achoppement de ce comité extraordinaire. Elle a ainsi expliqué que « s’agissant de la liste des provinciales (…) les partenaires ont été d’accord pour que nous puissions évaluer l’ampleur de la difficulté (…) au prochain comité des signataires, une fois qu’on aura identifié le nombre de personnes concernées par ce litige, à ce moment-là, on pourra proposer une solution » sachant que les uns et les autres ont acté que le « mois de novembre 98 » représente le point de césure ultime : c’est-à-dire que les personnes arrivées après cette date n’auront pas le droit de vote aux provinciales tant que la Calédonie restera dans la période dite de « l’accord de Nouméa ». George Pau-Langevin est également intervenue au micro de NCI pour expliquer la nouvelle constitution des fameuses commissions administratives lesquelles ne verront pas un second magistrat en leur sein mais plutôt une personnalité qualifiée et indépendante de l’Etat, ou du Conseil d’Etat… George Pau-Langevin espère du reste que le projet issu de ce comité extraordinaire pourra être proposé au sénat via des amendements la loi organique.

Victor Tutugoro : Pour un drapeau commun ?

Franck Thériaux n’a jamais fait mystère de son intérêt et de son implication dans le débat entourant la recherche des signes identitaires. C’est ainsi que le célèbre blogueur a profité des apartés avec certains leaders politiques pour les questionner, notamment, sur la recherche d’un drapeau commun. C’est ainsi que Victor Tutugoro a affirmé que « pour matérialiser la volonté de construction d’un destin commun, il nous faut des signes identitaires pour marquer cette citoyenneté (…) oui, au groupe UNI, nous sommes d’accord pour le recherche d’un drapeau commun, mais c’est pas pour autant qu’on va renier le nôtre ! ». Après Daniel Goa il y a quelques semaines, c’est le second leader indépendantiste qui se déclara ainsi pour la recherche de ce signe identitaire.

Manuel Valls : Bientôt en Calédonie ?

Déclarant qu’il se rendrait cette année sur le territoire et qu’il suivrait très attentivement le dossier calédonien et les discussions qui auront lieu au sénat puis devant l’assemblée, le Premier ministre a profité de ce comité des signataires pour annoncer le sommet France-Océanie pour la fin de l’année, en lien avec la réunion COP21 pour le climat. Rappelant le rôle d’acteur de l’Etat mais aussi les tensions et les attentes calédoniennes, Manuel Valls a estimé qu’elles étaient « logiques » mais a mis en avant le « climat de confiance » nouvellement créé entre les partenaires. Et quant à son implication, Manuel Valls l’a réaffirmé : « Je m’impliquerai personnellement dans ce dialogue »

Réalisation des reportages : Maxime Le Braz/ Interview : Franck Thériaux/ Prise d’images : Nordine Méziane. (Notons que Gaël Yanno de l’UCF n’a pas souhaité être interrogé )

Continue Reading

La WebTV de Nouvelle-Calédonie



Laisser une réponse

9 Commentaires sur "Comités des signataires : les interviews exclusives"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes

Regnier, lui, il campe solidement sur ses positions : au débat sur RFO d’hier, quel que soit le résultat du référendum, pour lui ce sera obligatoirement l’indépendance, avec l’appui de l’ONU si nécessaire, même si la majorité des citoyens calédoniens n’en veut pas : plus idéologue que ça, tu meurs, seul compte le but assigné, l’intérêt des Calédoniens n’a aucune importance.

Tutugoro il c’est crue au festival de canne ou quoi hahahaha non non tu t’es trompé la bas c’était le festival du BAVAGE de cannes

Il y a donc bien une possibilité de drapeau commun, selon MM. Goa et Tutugoro…!!!
Et comme pour défenseur de la NC dans la France cela n’oblige en aucune façon les uns et les autres à renier qui un BBR, sui un FLNKS…!!!

Et si on avait perdu cinq ans !!!???

Rigoberto

“oui, au groupe UNI, nous sommes d’accord pour le recherche d’un drapeau commun, mais c’est pas pour autant qu’on va renier le nôtre ! ». ”
Rigo : traduction pour les nuls, le drapeau commun de l’UNI c’est le drapeau Kanak.

Ben non, çà veut dire un drapeau pour la NC, comme chaque région de France a déjà d’ailleurs…
Pour le coup, vu que PF a monté celui du front, ont va avoir le BBR, le commun et celui du front… Mais bon on aurait du n’en avoir que deux initialement…!!!

Ça “marchera” ce “drapeau commun” quand les poules auront des dents… Quelle énorme “erreur” ces ADN ! Vous allez vous faire b****r comme il faut par une minorité, une minorité minable, qui plus est…

Mais punaise t’es bouché toi c’est pas possible…!!!
La question n’est pas de savoir si les ADN étaient ou pas une bonne chose, y avait le feu dans la maison, mais plutôt de savoir comment on met en place ce qui a été prévu…
T’es pas dans un département ici et tu ne le sera jamais, faut vraiment que tu comprennes çà si tu veux avancer…!!!

XXX

@Paul Ethos – Et c’était quoi l’alternative aux accords de Matignon/Oudinot en 88 et de l’accord de Nouméa en 98, selon vous ?

XXX

Tout cela valait bien quelques billets d’avion.

wpDiscuz

Voir plus dans Vu sur le Web

Tendances

Les derniers comm’s

To Top