Connect with us

Calédosphère

Vu sur le Web

Natur’Elle #2 : « le challenge, c’est de pêcher un énorme Marlin »

Cette semaine dans son émission Natur’Elle consacrée à la nature calédonienne, on retrouve Mondy en virée sur le lagon. A bord du Quo Vadis la jeune présentatrice a été initiée à la pêche au gros. Objectif Marlin ?

Passant entre 100 et 140 jours par an en mer, pour Olivier Quach de PowerCat Charter « le plus difficile c’est toujours de gérer la météo et de gérer la mer : il faut avoir beaucoup d’humilité ». Et c’est justement avec humilité que les équipes de NCI ont été invitées à partager une journée entière à bord de ce navire spécialisé dans la pêche au gros et la pêche à la traine. Partant au petit jour, Mondy Laigle et l’équipage sont sortis du lagon calédonien par la passe de Boulari, au sud de la presqu’ile de Nouméa, pour aller « dans des petits coins à moi, au large » comme l’a énigmatiquement souligné Olivier, capitaine à bord. Et dès les premières heures du jour, ça a mordu ! Formée et conseillée par Olivier et ses camarades, Mondy a dû remonter seule un magnifique spécimen de Mahi-Mahi*

Aujourd’hui en Calédonie, le challenge, c’est de pêcher un énorme Marlin

Spécialisé dans cette activité depuis 19 ans, Olivier a développé une véritable philosophie de la mer et de la pêche qui reste une grande passion de sa vie. Se confiant à Mondy, il explique comment gérer cette passion mais aussi que ce qui lui plait c’est « le fait d’attendre le poisson pour avoir du beau poisson. Rien n’est acquis (…) on a toujours un challenge ». Or, à la question de savoir quel était aujourd’hui le plus beau des challenges dans sa profession, Olivier a répondu que la perle rare serait un « énorme Marlin » d’au moins 1000 livres :

 Ça correspond à 455 Kilos. J’aimerais bien en faire un ici [NDLR : un Marlin de cette taille] et après peut-être je passerai à autre chose 

Quant à savoir ce qu’il faisait de ses prises, Olivier explique que lui et son frère sont loin de tous les consommer « J’en relâche beaucoup, le Marlin essentiellement et on le tague (…) avec un tag-stick, avec la position GPS, il est enregistré (aux Etats-Unis) ». Une façon pour les pêcheurs professionnels de « suivre » les plus beaux spécimens, leurs habitudes et leur migration. Pour sa part, Mondy aura remonté seule deux Mahi-Mahi en une matinée. Qui a dit que la pêche au gros était un sport uniquement réservé aux hommes ?

Des images à retrouver ci-dessous dans ce très beau reportage de NCI, réalisé par Luc Mauduit.

Afficher la suite

La WebTV de Nouvelle-Calédonie



10
Laisser une réponse

avatar
10 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
9 Comment authors
kaiserfredo73kaiserfredo73 Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
HelloKitty

Avouez que tous le monde s’en tape du Mahi-mahi vu la sirène. reportage sympathique 🙂

pierrejuillet

Magnifique reportage avec Mondy notre sirène locale.

kaiserfredo73
kaiserfredo73

magnifique film sur un super bateau

kaiserfredo73
kaiserfredo73

Love est toujours joyeux, super images

Floyd

Mondy (Hemingway) Laigle. “Grace under pressure”.

X
X

Bravo pour les reportages: on apprend tout plein de choses, et c’est cool!

Merci à Olivier pour le partage.

Et à Mondy pour le partage aussi! Pas que belle, la sirène à les nous autres!

X
X

Trop choc la sirène qu’il a pêchée, Olivier!

Voir plus dans Vu sur le Web

Tendances

Les derniers comm’s

To Top