Connect with us

Calédosphère

Actualité

Nickel : échec et mattes

À la veille d’un conseil d’administration majeur dont on attend beaucoup, Eramet a publié dans l’urgence un communiqué pour démentir une rumeur selon laquelle, le groupe français stoppait toute production de nickel en Nouvelle-Calédonie.

La rumeur a eu des conséquences immédiates sur le cours de l’action Eramet qui a reculé de 7,83% pour s’établir à son plus bas niveau depuis le 9 octobre 2003. Eramet chahuté à la bourse puisque depuis le début de l’année, l’action a perdu 64,9% ! Eramet a donc immédiatement contré en dénonçant la manœuvre et en démentant l’information d’un arrêt de la production de nickel

Le groupe Eramet apporte un démenti formel aux informations parues dans divers articles de presse ce matin selon lesquelles il arrêterait sa production de nickel en Nouvelle-Calédonie  (communiqué Eramet, 7 dec)

À la vérité, jamais la presse n’a explicitement déclaré que la production de nickel serait arrêtée en Calédonie. En revanche depuis des semaines, les médias, notamment Calédosphère, annonce la fermeture de l’atelier Bessemer produisant à Doniambo des mattes de nickel, ce qui a conduit la SLN à redéployer les 70 emplois de l’atelier.

Une rumeur sans fondement ?

Le problème tient au fait que depuis quelque temps, les signaux adressés par les dirigeants du groupe Eramet ne sont pas bons. Et c’est cet ensemble qui constitue le fondement de la rumeur et tout d’abord l’arrêt jusqu’à nouvel ordre de tous les investissements du groupe

Une même ligne de conduite a été définie pour chacune des branches : suspension des grands projets, réduction des investissements, poursuite de la baisse des coûts et de l’amélioration de la productivité (communiqué Patrick Buffet, 27 novembre)

Et parmi ces investissements figure donc la construction de la nouvelle centrale électrique de Doniambo, avec toutes les questions que cela pose : jusqu’à quand peut fonctionner la vieille centrale au fuel ? Que se passe-t-il pour l’usine SLN en termes de production, de compétitivité et donc d’emploi, si la nouvelle centrale n’est pas réalisée ? À cela s’ajoute le fait que les instances dirigeantes d’Eramet, pour faire face aux pertes abyssales du groupe et de sa filiale SLN, n’ont toujours pas écarté l’option arrêt d’un four. Les banques qui analysent la situation en tirent les conséquences et restent circonspectes.

Chères mattes !

Eramet a confirmé l’arrêt de la production de mattes de nickel par la SLN. Ce produit servait jusqu’alors uniquement à l’approvisionnement de l’usine Eramet de Sandouville. Le groupe Français a justifié cette décision par un souci d’économie, en achetant ces mattes à d’autres fournisseurs

Cette opération, si elle était finalement décidée, pourrait significativement améliorer l’équilibre financier de la SLN  (communiqué Eramet, 7 dec)

Tant mieux donc pour la SLN, mais cela confirme si besoin en était, à quel taux élevé s’établissent les coûts de production de la SLN, cause majeure des difficultés auxquelles est confrontée l’usine calédonienne. Pendant ce temps, les cours du nickel remontent un peu. Après avoir augmenté de 2,3% la semaine dernière, les cours font que le nickel se vend aujourd’hui à 9.100 dollars la tonne.

Continue Reading

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

64 Commentaires sur "Nickel : échec et mattes"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Mayrama Toaï

Pour couler les visions velléitaires des individualistes pluriels, on pousse au zug zwang intellectuel. Où se placent nos marcs à boues ?

Mémory alias CE si j ai nique ta meuf c que t es trop con et trop laid restés concentre sur le sujet steple

bendidon

On ne parle jamais du nickel quand ils pètent de bénéfice, mais seulement quand les cours sont bas !

Rigoberto

Si la Calédonie était devenue majoritaire dans le capital de la SLN comme le voulait Gomès, on serait bien dans le pétrin aujourd’hui, surtout quand on sait qu’à l’époque où les cours du nickel étaient élevés il a dilapidé les milliards par démagogie.

bendidon

Oui et quand il y a 100 milliards à distribuer, on voudrait bien être dans le pétrin avec la farine !

Si on pouvait parler de nickel et non de PG ce serait plus honnête intelligemment parlant

manlas

On voit bien a ton pseudo de quel bord tu es. Aussi intelligent que ton mentor, Eric Gay…..

Qu’est-ce que tu en sais de quel bord je suis ? Et Eric Gay n’est pas mon mentor.

gil
La Sln est elle “too big to fail” ? On sent pertinemment que le palika et la province nord, n aurait aucun scrupules a récupérer les mines sln et les gisements pour le compte de la SMSP et des usines offshore, ce qui ne changerait pas grand chose au niveau des travailleurs des mines de la province nord. Le grand perdant serait la province sud et le grand noumea au niveau du chômage en hausse et des problèmes en cascade sur les comptes sociaux de la Cafat, les recettes fiscales etc. Mais ca serait sans doute aussi le debut du… Lire la suite »

D’une part sans doute, mais pas le déclin du plus grand nombre…
Y a longtemps que la mine n’est plus le seul outil qui fournisse du boulot aux Calédoniens…Ouvre tes yeux et regarde bien…

Arrêtes d’être con Gil !

gil

Lol pas tres poli, mais j attend l argumentation

Pas de dialectique sur la base d exagérations !

gil

Quelle exageration? Si, la sln avec ses centaines de millions investis chaque annee dans la maintenance de son usine fermait, tu crois que les boites style entrepose, endel etc.. s’ en sortiraient ?

Seul l avenir nous le dira pas de scénario cata dans le vide j y suis plus souvent à l usine que toii

gil

C est tellement un scénario cata dans le vide que 2 freres ennemis ont pris la plume pour sauver le soldat sln 🙂 hasta vista travailleur

memory

Tu devrais y aller… ou en Syrie, pourquoi pas? tu deviendrais une “cible” toi aussi…

memory

toujours en liberté? Moi, je ferais “profil bas”, surtout pour un futur taular …..

Ben fais moi un procès et amènes des preuves tangibles au lieu de raconter de la merde qui équivaut a ton esprit

Antipodeanman2207S

On entend moins les “experts” tenants de la doctrine Nickel.
Où en est donc leur “cuisine moléculaire chinoise” ?
Nous rapprocherions-nous du “point de fusion” du secteur ?
Ont-ils commencé à comprendre que seuls contrôlent vraiment la ressource ceux qui l’achètent ?
La demande par la SLN de sa mise en redressement judiciaire sera le moment venu la meilleure leçon qui puisse être donnée à tous ces apprentis sorciers qui se prennent avec l’argent de la collectivité pour des grands capitaines d’industrie.

a plus de 160 ans la sln est une ruine mais on fait semblant de ne rien voir comme si cette usine pouvait encore tenir debour 100 ou 200 ans de plus a ce jour aucun veritable programme de rehabilitation du site n est envisagé avec des actionnaires qui se prennent tous les dividendes sans penser au lendemain et un actionnaire principal qui renouvelle son actionnariat juste pour un an c est difficile d avoir une vision sur l avenir la sln a TOJOURS exercé un chantage par rapport a ce que couterait au territoire la mise a pied de… Lire la suite »

Pourquoi avoir censuré ma réponse à gad.jo ???

“a plus de 160 ans la sln est une ruine”
Usine de Doniambo construite en 1912, donc 103 ans d’âge et non 160 : si vous voulez être un peu crédible, gadjo, soyez un peu rigoureux en faisant l’effort d’au moins consulter les sites internet pertinents.

“il y a 2 usines neuves qui peuvent s occuper du domaine minier de la sln”
Comment pourraient-elles acheter ce domaine ?

inforetif , si le redressement judiciaire se termine en liquidation le domaine minier de la sln feras partie des actifs
et c est la que votre question est pertinente (pour une fois)
la sln a obtenu gratuitement ses gisements grace une fois de plus au chantage aux emplois ainsi créés
on peux donc effectivement se poser la question de savoir sur quelle base les evaluer aujourd hui

“et c est la que votre question est pertinente (pour une fois)”
Merci, oh maitre gadjo, Lumière des lumières !

En parlant de pertinence, vous aviez écrit (sur le fil “la France est en guerre”) :
« les francais payent dans leur chair la politique etrangére menée par leurs presidents
tout ceci n est qu une des consequences de la politique imperialiste de la france a travers le monde et notamment en afrique et proche orient
ce genre d attentat ne peux exister en suisse ou en scandinavie”

Mais comme d’habitude, gadjo, vous êtes contredit par la réalité :
http://www.lemonde.fr/europe/article/2015/12/10/terrorisme-etat-d-alerte-a-geneve_4829044_3214.html

Antipodeanman2207S

PS: le cours au 8/12 est à 8.580

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top