Connect with us

Calédosphère

Actualité

Rififi autour de la nomination du Vice-recteur

Alors que le gouvernement va s’exprimer ce mardi sur la candidature d’un Haut-fonctionnaire proposé par le ministère de l’Education Nationale, une majorité d’élus pourrait voter contre pour soutenir une candidature locale. Le prochain Vice-recteur sera-t-il Calédonien ?

Notre précédent article traitant de la future nomination du Vice-recteur a semble-t-il fait s’agiter le landerneau politique aussi bien que le monde éducatif local. En effet, Patrick Dion, l’actuel Vice-recteur, doit prochainement quitté son poste et son remplaçant est attendu pour la rentrée prochaine. Mais alors que la ministre de l’Education Nationale a proposé à la Nouvelle-Calédonie comme successeur à Patrick Dion un Inspecteur Général de l’Administration (Jean-Charles Ringard), le président du gouvernement plaiderait en coulisse pour un soutien à une candidature locale. Un choix qui serait soutenu par plusieurs mouvements politiques au sein de l’exécutif. Les Républicains tout d’abord qui ne verraient pas d’un très bon œil l’arrivée de ce haut-fonctionnaire, proche de personnalités telles que Jack Lang ou encore Ségolène Royal et ayant déjà exercé pour un exécutif socialiste en tant que collaborateur. Les indépendantistes ensuite qui souhaiteraient qu’un haut-fonctionnaire local puisse candidater alors que le transfert de l’enseignement a été acté et que la Calédonie s’apprête à voter son nouveau projet éducatif.

L’État propose, la Calédonie dispose ?

Dans le cadre de la nouvelle organisation du système éducatif local, ce n’est plus uniquement l’Etat qui nomme et choisit le Vice-recteur. Le responsable du Vice-rectorat est en effet depuis le transfert de l’enseignement (mis en place en 2012) également le Directeur des Enseignements de la Nouvelle-Calédonie. A ce titre, il n’est plus seulement un représentant de l’Etat mais dépend aussi du gouvernement et celui-ci doit donc émettre un avis sur sa nomination. Ainsi, par accord entre les deux autorités, le Vice-recteur et ses services assurent à la fois les compétences de l’État et celles de la Nouvelle-Calédonie. Pour autant, l’ordre du jour de la réunion de la prochaine réunion de collégialité (voir document ci-dessous) spécifie bien que cette décision sera prise ce mardi 22 décembre. Mais que se passerait-il si l’exécutif local donnait un avis négatif sur cette nomination voulue par Najad Vallaud-Belkacem ? En tout état de cause, si l’Etat propose, c’est bien la Calédonie qui dispose. Et les dernières rumeurs de la route des Artifices indiquent que les élus préféreraient voir un Inspecteur de l’Education Nationale ou un Inspecteur d’Académie calédonien accéder à cette fonction. En effet, une demi-douzaine de haut-fonctionnaires locaux ont réussi les concours d’inspecteur et disposent des diplômes requis. Cependant, en tout état de cause, la décision finale dépasserait le cadre calédonien, le décret de nomination étant signé par… François Hollande.

VRNC

Afficher la suite

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

35 Commentaires sur "Rififi autour de la nomination du Vice-recteur"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
serpentar

ché pa pourquoi on continue à envoyer les jeunes calédoniens étudier en France ou au Canada alors que l’Australie, la Nouvelle Zélande ou encore Hawaï ou la Chine (pourquoi pas ?) sont là tout près …
les diplômés français (toutes ethnies confondues ben ouais ici ossi on parle comme çà) sont obligés de fuir la métropole tellement le climat y est délétère pour trouver du boulot. Le modèle français … c un mythe…

bch0034

@bch0033
Le niveau requis à la meteo est du niveau grandes écoles et non pas issus de la ” validation des acquis professionnels”

crapot

Et y en ici de nos jeunes issus des grandes écoles, 1 bonne trentaine depuis des décennies, alors faut aŕréter de dire n’importe quoi

Abdul

L’ingénieur local qui avait postulé a un ” vrai ” diplôme d’ingénieur…..ce n’est pas un “ingénieur cocotier”….

bch0033

Tu as raison Abdul il avait suivi les filières normales pour devenir ingénieur (bac, math sup math spe puis école d’ingénieur)

Avec une école reconnue par la CTI, par la liste des écoles reconnues par l’administration calédonienne , le Toeic peut être exigée

“En effet, une demi-douzaine de haut-fonctionnaires locaux ont réussi les concours d’inspecteur et disposent des diplômes requis.”
C’est qui la 1/2 douzaine ? des noms SVP, et un bout de CV pour qu’on sache enfin à quoi s’en tenir.
Bien sur qu’il nous faut(drait) un Calédonien à ce poste, mais qui est candidat ?

ENI ANA

ça vient Fabene. Vous avez l’air de douter du potentiel calédonien.

Douter…? Certainement pas, en avoir peur OUI !

Les locaux feraient mieux de postuler pour des emplois de patrons d’entreprises locales, quitte à les créer, qui rapportent au Pays, plutôt qu’à de coûteux postes de fonctionnaires indexés.

ENI ANA

Et laisser les postes coûteux aux métros? Adepte du des-équilibrage?

Complexe de supériorité surtout, dans 10 ans on en reparlera

Sauf que la sécurité de l’emploi et des revenus ne sont pas du même niveau…!!!
C’est une histoire vielle comme le monde…

Éric tu dis des bêtises , en étant cadre sup tu gagnes plus d argent dans le privé que sans le public !

Sauf que le nombre de cadre sup susceptible de gagner plus est très très réduite et que dans le privé tu n’as ni la sécurité de l’emploi ni le salaire pour la plus grande part des emplois, puisque qu’il faut que je retire la poignée de nantis qui touchent plus dans le privé que dans le publique…!!!

La Calédonie est recordman du monde en ce qui concerne le fonctionnariat par rapport au PIB (25% du PIB). Je ne sais pas si c’est dû aux dépenses du secteur, aux salaires ou au nombre de fonctionnaires, mais ce qui est certain, c’est que le fonctionnariat coûte énormément d’argent… bien plus que ce que le secteur public est capable de produire. D’autres parts, si il existait des statistiques concernant le salaire horaire moyen du secteur public et du secteur privé (rapporté aux temps de production effectifs et non pas aux heures de présence sur le lieu de travail), il ne… Lire la suite »
bch0034

@0034
En même le poste de directeur est un poste d’ingénieur de la météorologie issu des concours des grandes écoles et pas de la validation des acquis professionnels, faudrait toutes les infos
La meteo semble être un tout petit service, besoin d’une direction ?ou d’être rattaché ?

obelix

Bien sûr qu’il faut mettre en avant la compétence des calédoniens pour des postes à responsabilités, mais… attention de ne pas tomber dans un comportement systématiquement anti-français. Ne mords pas trop la main qui te nourrit ou qui te caresse(c’est un bon dicton). Dans le destin commun, il y aura des français, qu’on le veuille ou non.

bch0033

Il y a trois mois, le poste de directeur de la météo à fait l’objet d’une ouverture de poste par le gouvernement de la NC. Je crois savoir qu’un ingénieur territorial avait postulé. Mais le gouvernement de la NC avait préféré la candidature proposée par la métropole. Aujourd’hui c’est le poste de VR, poste autrement plus important que celui de directeur de la météo, que le gouvernement conteste.
Conclusion le candidat que le gouvernement souhaite voir nommer doit avoir la bonne carte.

Bahhh!!… Tant qu’ils mettent pas une carne… Bon allez balancez !! c’est quoi le nom du “local” ??…

Le Gouvernement est collégial, on l’oubli trop souvent et l’idée c’est bien de donner ce type de poste aux Calédoniens…
Avant de supposer qu’il s’agit obligatoirement d’un poste pour un copain tu peux pas juste te dire que la personne qui sera choisi puisse être validé par tous…???

L’ AVP est souvent taille pour un profil déjà bien connu , c une pratique courante , les gens postulent connement pour rien alors que le gars est déjà dans les tuyaux

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top