Connect with us

Calédosphère

Actualité

Pour le haussaire, 2015 aura été l’année du bouillonnement

Il y avait du monde ce 13 janvier au haussariat pour la traditionnelle cérémonie des vœux du Haut-commissaire. Dans son discours, Vincent Bouvier a voulu réaffirmer la présence de l’état en Nouvelle-Calédonie. Il n’a pas convaincu les observateurs attentifs.

Évoquant, le comité des signataires de juin, les attentats de Paris et le conflit des rouleurs, Vincent Bouvier a qualifié 2015 d’année du bouillonnement, mais difficile. Et il a souhaité réaffirmer la place de l’État dans le processus de développement de la Nouvelle-Calédonie, avec parfois une vision de l’histoire par forcement en phase avec la réalité. Ainsi au sujet des contrats de développement :

Cette année, plus de 7 milliards de francs seront consacrés à la finalisation de l’actuelle génération de contrats de développement. Le prochain comité des signataires lancera la préparation de la prochaine génération, qui couvrira la période 2017-2018

Certes, mais c’est oublier de dire que la précédente génération de ces contrats (2011-2015) a été prolongée d’une année (2016) par manque de budget de la part de l’État. Dans ces vœux aux Calédoniens, le Haut-commissaire s’est également félicité de la prolongation de la défiscalisation :

Le dispositif de défiscalisation, qui représente un soutien significatif pour l’économie calédonienne, a été prolongé jusqu’en 2025

C’est oublier un peu vite le fait que l’État a tout fait pour ne pas prolonger ce dispositif puis à ne le prolonger que sur une durée insignifiante d’une année ! Il a fallu la pugnacité du député Gomès et la mobilisation des acteurs économiques calédoniens pour arracher à l’État que la défiscalisation reste effective jusqu’en 2025. Vincent Bouvier s’est également longuement étendu sur le problème de la délinquance pour souligner l’action des forces de l’ordre et mettre en exergue certains dispositifs :

Délinquance : de remarquables réalisations ont eu lieu : le programme Cadres Avenir en est l’un des exemples le plus significatif

Vincent Bouvier omet de préciser que pour la première fois depuis la signature de l’accord de Nouméa, et en dépit du fait qu’il soit constitutionnalisé, l’État a diminué les budgets alloués au programme Cadres Avenir ! Toujours au sujet de la délinquance, le haussaire s’est plaint que la réglementation sur les armes ne soit toujours pas en vigueur :

Comment s’étonner d’ailleurs que le sentiment d’insécurité se développe quand on songe à la facilité et au manque de contrôle en matière de possession d’armes à feu qui prédominent en Nouvelle-Calédonie

Mais tout le monde sait que le décret du gouvernement restreignant à quatre le nombre d’armes pouvant être détenues par un particulier ne répondra en rien à la problématique calédonienne, car le sujet n’est pas le nombre d’armes détenu, mais de savoir qui remplit les conditions nécessaires pour détenir une arme. Au sujet de la délinquance, le haussaire tacle d’ailleurs les élus calédoniens, les jugeant responsables de ne rien faire et estimant que les réponses apportées aux problèmes de la jeunesse manquent de traduction concrète.

Les services de police et de gendarmerie accomplissent un travail admirable. Et pourtant, eux-mêmes soulignent combien ils regrettent que les causes profondes ne fassent pas l’objet de politiques de prévention vigoureuses

Les élus apprécieront sans doute que le représentant de l’État chargé de la lutte contre la délinquance, semble chercher dans son propos à fixer des responsabilités, alors même qu’il assure que :

La Nouvelle-Calédonie ne connaît pas de situation de délinquance massive

Continue Reading

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

7 Commentaires sur "Pour le haussaire, 2015 aura été l’année du bouillonnement"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Janloupe Pahune

L’année du bouillonnement ? Ni pour son activité ni pour ses neurones en tout cas…

Ne vous inquiétez pas m’sieur le Haussaire, la NC fera mieux cette année… Allez, vous verrez de quoi on est capable d’ici la fin du 1er trimestre………

Manu Point de départ
En Nouvelle-Calédonie, nous avons une solution miraculeuse à tous les problèmes du monde mais elle est rejetée avec acharnement par les élus de tous bords qui préfèrent qu’on pense qu’ils sont l’unique solution pour notre survie. Ces actions miraculeuses sont démontrées depuis 10 ans au niveau de la mortalité routière, de la délinquance, de l’économie mondiale et en 2013, du chômage de métropole. Tous ces sujets qui s’aggravent en permanence ont tous connu des améliorations spectaculaires immédiates lors de chaque action annoncées à l’avance aux élus et médias qui refusent d’informer. A cause du rejet des élus, alors que nous… Lire la suite »
XXX

Étonnant la relation entre la délinquance et le programme Cadres Avenir dans cette contribution :

” Délinquance : de remarquables réalisations ont eu lieu : le programme Cadres Avenir en est l’un des exemples le plus significatif”.
Voilà qui me laisse bien perplexe…

Et, en 2016n çà va ch… des bulles

“La Nouvelle-Calédonie ne connaît pas de situation de délinquance massive”.
Et bien voilà… y a plus qu’a attendre d’avoir une situation de délinquance massive pour s’occuper du problème. Après tout, ou est le challenge de s’occuper de la “petite” délinquance, c’est trop facile, autant attendre un peu que ça devienne sérieux et que le problème devienne vraiment compliqué.
Aller… à la niche Médor !

XXX
Je cite : “Délinquance : de remarquables réalisations ont eu lieu : le programme Cadres Avenir en est l’un des exemples le plus significatif” J’ai quelques difficultés à voir le rapport entre la délinquance et le programme Cadres Avenir. Je vois deux entrées possibles : 1- l’envoi significatif en formation initiale et diplômante de niveau minimum Bac + 3, de citoyens calédoniens dans les domaines de l’action sociale, de l’éducation spécialisée, de la justice, et de l’animation socio-culturelle. 2- L’utilisation du dispositif Cadres Avenir comme outil de prévention de la délinquance au même titre que l’ensemble des mesures d’accompagnement en… Lire la suite »
wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top