Connect with us

Calédosphère

Actualité

L’honneur de Cornaille jeté aux chiens

À peine l’encre de sa démission était-elle sèche, que Thierry Cornaille était l’objet d’attaques en règle sur un certain nombre de médias et de pages Facebook. Derrière cette offensive plane l’ombre d’Harold Martin.

RRB, les Nouvelles-Calédoniennes et le blog tenu par l’ancien conseiller en communication et proche d’Harold Martin, ont lancé l’offensive laissant entendre que la démission de Thierry Cornaille du gouvernement, était la conséquence d’une enquête préliminaire ouverte après l’attribution d’une subvention à EPLP (Ensemble Pour La Planète) dont la présidente est Martine Cornaille, l’épouse de l’ancien membre du gouvernement. Dans les faits, lors de sa réunion du 13 octobre 2015, le gouvernement, en présence du Haut-commissaire, a adopté un arrêté octroyant une subvention à EPLP, cet arrêté a été adopté à l’unanimité des membres du gouvernement présents y compris ceux de son propre groupe politique (et non pas comme indiqué par les Nouvelles Calédoniennes par une majorité d’entre eux). Avant sa mise en application, il a été également visé par le « contrôle de l’égalité » qui n’a rien relevé. Cela n’a pas empêché Harold Martin de déposer plainte contre Thierry Cornaille…

Cornaille dans le viseur d’Harold

Ça n’est un mystère pour personne qu’Harold Martin nourrit une vraie rancœur à l’encontre de Thierry Cornaille et à plusieurs reprises dans les médias, il en avait dit tout le mal qu’il en pensait. Harold Martin ne supportait pas que le membre du gouvernement en charge des finances accuse sa gestion passée du gouvernement d’être responsable du creusement des déficits de la Nouvelle-Calédonie et de ses régimes sociaux. De la même manière, Harold Martin accuse Thierry Cornaille, devenu président du conseil d’administration de l’OPT d’avoir pesé dans l’instruction de ses affaires judiciaires. C’est en tout cas ce que souligne la présidente d’EPLP dans un communiqué diffusé ce jour :

« Il convient de faire remarquer à ce stade que M. H. Martin, poursuit à l’évidence une vengeance personnelle puisque le Conseil d’administration de l’OPT présidé par M. Cornaille, son successeur, s’est porté partie civile dans un contentieux (…) en vue d’obtenir le remboursement de 20 millions d’honoraires d’avocat indûment payés par l’OPT pour la défense de M. Martin (…) On observe, non sans surprise, que le journaliste (Les Nouvelles calédoniennes) ou se prétendant tel n’a pas pris la peine de mettre ces faits en perspective… (communiqué EPLP, 27/04/16) »

Harold Martin aurait donc activé ses réseaux médiatiques pour faire passer l’idée que la démission de Thierry Cornaille serait motivée par des raisons juridiques, laissant trainer ainsi un lourd parfum de malversation à l’encontre de l’ancien membre du gouvernement.

Est-ce la bonne cible ?

Certains se posent la question. Issu de la société civile et en politique depuis deux ans seulement, Thierry Cornaille avait un style à lui, bâti sur la franchise et le franc-parler. Cette façon de procéder, comme les résultats qu’il a obtenus dans les résorbions des déficits, la dénonciation et la réduction des gaspillages des exécutifs précédents (le budget de fonctionnement du gouvernement ainsi été divisé par deux en un an), en particulier celui d’Harold Martin, ont fait mouche dans l’opinion qui a de lui l’image d’un homme honnête, déterminé à agir et pas « corrompu » par la politique. Sur les réseaux sociaux, les commentaires soulignent d’ailleurs combien il est cocasse de voir Thierry Cornaille dont le casier judiciaire a toujours été vierge être trainé dans la boue par un élu deux fois mis en examen, placé sous contrôle judiciaire puis condamné par la justice pour prise illégale d’intérêts, favoritisme et complicité…

Continue Reading

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

77 Commentaires sur "L’honneur de Cornaille jeté aux chiens"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Qu’il me soit permis d’afficher ici tout le bien que je pense de Thierry Cornaille ! Ayant oeuvré pendant plus de 7 ans sur des sujets qui nous concernaient, lui et moi, de près ou de loin, lorsqu’il dirigeait la SIC, je peux affirmer que jamais il n’a pris une décision allant à l’encontre de ce qu’il pensait être l’intérêt général. Il n’a d’ailleurs pas toujours soutenu mes prises de position mais je ne lui en veux pour rien au monde. Il a fait son job en toute honnêteté. La Calédonie lui doit beaucoup, ce qui n’est pas le cas… Lire la suite »

Harold de Paita et Harold père de la BIC même combat aura t’il le courage du père ???

ENI ANA

Comparer Harold et Thierry? Qui a osé le faire? C’est comparer l’incomparable.

Pascal BRINI

J’apporte tout mon soutien à Thierry et à Martine, même si je ne suis pas toujours d’accord avec eux à 100%, ce sont des gens intègres comme la Nouvelle Calédonie en manque cruellement.

gauzere

J’ai eu l’occasion de côtoyer Thierry Cornaille au CES. Entre ces deux hommes il y a un monde. L’un que la Caledonie mérite d’avoir et l’autre dont on ne veut plus et dont on attend que la justice fasse son job.
Toute ma confiance est pour vous Mr Cornaille
MCG

Roger
Cher, très cher, excessivement cher, horriblement cher HAROLD, Jacques Brel a écrit et chanté: La pendule d’argent Qui ronronne au salon, qui dit oui qui dit non, qui dit : je vous attends Septembre arrive tranquillement avec ses feuilles rouges jaunes tombant des arbres pour mourir définitivement. La Cour d’appel de Nouméa attend le Harold pour lui rappeler sa virginité pénale. La pendule sera peut être rythmé par les allers-retours du maton. Il est bon d’attaquer M Cornaille. Cela lui rappelle les vertus qu’il n’a plus. Il attaque d’autant plus fort qu’il n’en connait plus le sens. Cher Harold, préparez-vous… Lire la suite »

tout àfait d’accord, aucune comparaison n’est possible. Nautile

Lucas Evelyne

Harold est mal placé pour donner des leçons d’honnêteté ni son ex copain d’ailleurs. Voilà pourquoi CE n’a aucune reconnaissance envers ceux qui travaillent honnêtement.
CORNAILLE à fait un très beau travail.

X

” CORNAILLE à fait un très beau travail.”

S’il travaille comme vous écrivez, il y a du souci à se faire…

L’occasion de pouvoir taper sur CE était-elle trop tentante ? Oui M. CORNAILLE a fait un excellent travail au sein du Gouvernement avec ses collègues de CE et chacun à CE le reconnaît et a aussi beaucoup d’amitié et de reconnaissance pour cet honnête homme acharné du travail bien fait. Il est donc difficile de comprendre pourquoi sous prétexte que vous n’avez pas l’air d’aimer CE, et c’est votre droit, de lui faire porter toutes les responsabilités. Ça pourrait dénoter une très mauvaise foi à moins d’en avoir des preuves irréfutables … Oui apportez donc des preuves sinon le mieux… Lire la suite »
Rigoberto

Pour info, voici ce que risque Cornaille :

http://www.adm76.com/item_img/medias/documents/fiche-them-5.htm

Rigoberto

Cornaille risque au maximum 5 ans de prison, 5 ans d’inéligibilité et 75000 euros d’amende.
Quelle grosse bêtise.

X

C’est à se demander comment ce gars, qui a la réputation d’être honnête et compétent, a pu se laisser piéger par ses “amis”.

CE est vachement sympa avec ceux qui lui rendent service (rééquilibrage du budget).

Germain devrait faire gaffe à ne pas se faire poignarder dans le dos à son tour…

Serait-ce un avertissement le concernant, du style: “ne te fais pas trop remarquer, ou toi aussi, tu vas mal finir!”?

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top