Connect with us

Calédosphère

Actualité

Règlements de compte chez les loyalistes

Ça ne va pas du tout chez certains partis non indépendantistes, passés, à quatre mois du référendum, de l’entente aux règlements de compte. Climat délétère et guerre de chefs, ces mouvements politiques se cherchent à l’évidence des positionnements. De quoi faire perdre leur latin aux militants comme aux électeurs.

Si certains avaient des velléités de front commun en faveur du Non à l’indépendance, ces dernières sont mises à mal. Ça commence au MPC où l’on s’apprête à sacrifier Gaël Yanno sur l’hôtel d’on ne sait trop quoi. Le Mouvement Populaire Calédonien a en effet convoqué un conseil politique pour le 18 juillet au cours duquel la présidence du mouvement sera remise en jeu, puisque Gil Brial estime que son ancien colistier Gaël Yanno n’est plus en phase avec le parti que ce dernier préside :

« Le conseil politique du MPC constate aujourd’hui que son président, Gaël Yanno, s’écarte volontairement et délibérément des décisions prises par les instances du parti » (Communiqué du MPC)

Une partie du MPC reproche à son président de participer encore et toujours aux réunions du groupe « sur le chemin de l’avenir » créé par le 1er ministre Édouard Philippe. Rongeant son frein jusqu’alors et trop content de l’aubaine, Gil Brial, qui laissait entendre il y a quelques mois encore vouloir se consacrer à son entreprise plutôt qu’à la politique, va donc briguer une présidence qui ne devrait pas lui échapper, attendu que ses troupes se sont réduites comme peau de chagrin et qu’il sera le seul candidat. Le Vice-président de la province Sud devrait dans les prochaines semaines se rapprocher de Pierre Frogier qu’il avait quitté il y a cinq ans et se présenter sur la liste de Rassemblement-Les Républicains afin d’assurer sa réélection lors des prochaines élections provinciales.

Pour Harold Martin, “Les Républicains Calédoniens n’ont pas de ligne politique”

Autre départ qui est venu quelques jours après, celui au sein des Républicains Calédoniens. En effet, à quelques heures de la tenue de leur second conseil politique, l’un des membres fondateurs du mouvement, Harold Martin, a choisi de tirer à boulets rouges sur la présidente Sonia Backes. Il lui reproche, entre autre, de n’avoir pas su donner une ligne politique solide au mouvement :

« Quand on a créé Les Républicains Calédoniens avec beaucoup d’espoir, c’était pour que ce parti-là présente une véritable alternative à ce qu’on vit tous les jours et qu’on refuse, cette espèce de dérive là de la Calédonie Française. Et aujourd’hui, cette alternative crédible, elle se résout à une personne, c’est-à-dire que Les Républicains Calédoniens, c’est devenu le parti de Sonia Backes. Ça ne peut pas marcher parce qu’elle n’a pas de légitimité pour ce faire (…) elle ne peut pas avoir cette légitimité pour elle seule assumer l’avenir des Calédoniens. Il faut d’abord qu’elle prouve toutes ces capacités, notamment sur le plan politique » (RRB-11 juillet)

On savait il est vrai que depuis quelque temps les relations étaient très tendues, entre Sonia Backes et le maire de Paita qui reste lui-même empêtré dans ses affaires judiciaires. Mais cette charge lancée à quelques heures d’un conseil politique des LR, sous-tend visiblement qu’Harold Martin s’apprête à rejoindre le Rassemblement-Les Républicains, et qu’il règle des comptes. De là à penser qu’il est en service commandé pour le sénateur Pierre Frogier il n’y a qu’un pas…

Et qui au Congrès ?

Et c’est dans cette ambiance de franche détestation que les élus du Congrès s’apprêtent à élire leur président pour un mandat d’un an. Au perchoir depuis deux ans, et à peine rentré du Québec, Thierry Santa est candidat à sa réélection, l’ayant annoncé avant son départ.

« Je pense qu’il faut garantir une certaine stabilité dans nos institutions, donc je ne vois pas d’intérêt de bouleverser l’organisation actuelle du Congrès de la Nouvelle-Calédonie » (RRB-25 mars)

Sauf que maintenant que beaucoup de monde se tire dans les pattes du côté loyaliste, l’élection à laquelle aspire Thierry Santa, s’annonce mouvementée et pour le moins incertaine. Car ce n’est pas certain que les croche-pattes, les attaques et les critiques demeurent sans conséquence ici ou là.

Afficher la suite

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



85
Laisser une réponse

avatar
10 Comment threads
75 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
18 Comment authors
memoryNoCommentJibenepigeon bleuCapitaine Haddock Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
memory
memory

Dans tout ce que je viens de lire, je ne vois que querelles de clochers;les électeurs qui sont pour le NON à l’indépendance, ne sont pas pour rester dans ce statut-co quasi indépendant mais pour PLUS DE FRANCE !!! Et cela, personne n’en parle! Fini les privilèges de cette bande de Rapetouts. Il y en a marre de toujours-les-mêmes-à-l’écuelle !

XXX
XXX

Je viens d’écouter Sonia Backès sur RRB (Transparences). Et nous dit-elle, il faut dissocier la question de l’indépendance de la question de l’identité Kanak. Et cette question de l’identité Kanak, il faudra lui apporter une réponse dans le cadre du projet de société à bâtir. Je partage ce point de vue et je suis plutôt content de voir des non indépendantistes s’en emparer. Reste la fiabilité de la dame. La mise en garde depuis Paris (si j’ai bien compris) d’Harold quant à la confiscation du leadership du parti au profit de la seule ambition de sa cheffe invite à la… Lire la suite »

Mister Eric

C’est aux non-kanak de gérer et prendre en charge l’identité kanak ?

A force de vouloir toujours être victime et considérer que c’est la faute des autres on ne s’ enferme pas involontairement dans un paternalisme colonial contre lequel on se battait ?

Qu’en pensez-vous ?

Qu’est-ce que moi le Caledonien de sang européen je dois faire pour l’identité kanak ? Dois- je expier une faute ?

Concrètement, vous XXX, que pensez-vous de ce qui doit être fait ?

A titre personnel, que feriez-vous ?

Question subsidiaire : une identité ou des identités?

XXX
XXX

@Mister Eric- “C’est aux non-kanak de gérer et prendre en charge l’identité kanak ?” Est-ce à dire que chez les Républicains calédoniens, il n’y a aucun Kanak ? Plus sérieusement, constater que les questions de l’identité Kanak concernent l’ensemble de la société calédonienne est une évidence, voir d’une grande banalité, sauf (et cela je peux facilement le concevoir) pour les plus radicaux des Européens… dont vous êtes un assez beau spécimen sur ce blog (de mon point de vue, évidemment). Et dont voici apparemment un moteur : “Qu’est-ce que moi le Caledonien de sang européen je dois faire pour l’identité… Lire la suite »

Mister Eric

Le fait qu’il y ait ou pas des Kanak chez les Républicains ne change strictement rien au fond de l’affaire. Et si cela “concerne” tout le monde , j’attends que vous me disiez de manière concrète ce que les non-Kanak doivent faire. Pourquoi ne pas simplement donner du concret ? Mon avis est que les Kanak sont les mieux à même de gérer ce qui les concerne sans qu’on aille leur dire quelle est leur identité. Vous êtes d’accord ou pas ? “En ce qui me concerne, tout cela c’est l’histoire et ça s’assume en tant que tel, individuellement et… Lire la suite »

XXX
XXX

@Mister Eric- 1- “Mon avis est que les Kanak sont les mieux à même de gérer ce qui les concerne sans qu’on aille leur dire quelle est leur identité.” Je suis aussi convaincu de cela. Et c’est en cela que je trouve intéressante la position des Républicains Calédoniens énoncée par Sonia Backès sur RRB : la réponse n’appartient certes pas aux Européens, mais il faudra bien en parler pourtant dès lors que cette question de l’identité kanak est dissociée de la question indépendantiste. C’est aussi simple que cela. 2- “Et encore une fois, le fond, la vraie question passe à… Lire la suite »

Mister Eric

Je l’ai écrit dans mon premier comm 19h57 : concrètement, que doit-on faire ? (pour eux)

Et si on le fait pas, se rend-on coupable de qqchose ?

XXX
XXX

@Mister Eric- Comment vous répondre sans vous heurter tout en me faisant comprendre ? “Et si on le fait pas, se rend-on coupable de qqchose ?” écrivez vous. Il est bien difficile de penser l’avenir sur ce registre ; celui de la culpabilité. Rien n’interdit aux Calédoniens (toutes ethnies confondues) aujourd’hui de tourner la page de cette histoire, qui, parce qu’elle fut coloniale, fut (et est toujours pour encore de trop nombreuse personnes Kanak et non Kanak)douloureuse. “concrètement, que doit-on faire ? (pour eux)” interrogez-vous. Pas pour eux (les Mélanésiens), ils sont aussi adultes et matures que nous ! Non… Lire la suite »

NoComment
NoComment

Ensemble, c’est bien.
Mais la démarche doit venir des concernés. Une culture fière qui prône l’humilité et dont les représentants politiques sont tout sauf humbles…mais très manipulateurs (c’est pas que c’est mieux de l’autre coté), il pourrait facilement avoir une exploitation déconstructive.
LKU et Wamytan en sont des illustrations..

XXX
XXX

@No Comment- Avons nous le choix ?

Et si oui, lequel ?

NoComment
NoComment

En ce qui me concerne, il n’y a plus le choix. JMT est mort et ceux qui l’ont tué ont aussi assassiné une indépendance réfléchie, fière et généreuse (en tout cas à court et moyen terme)
Il n’y a pas grand chose non plus chez les émergeants.

XXX
XXX

@No Comment-
Remarquez, si c’est pas mieux de l’autre côté, nous avons une chance qu’ils se comprennent alors.

NoComment
NoComment

Notre chance c’est qu’ils parlent la même langue des signes mais c’est pas gagné … car ils font partie des pire sourds … 🙂

Floyd

Backes n’a rien inventé, elle n’a fait que reprendre l’analyse politique de Gomès… càd que les indépendantistes doivent être réalistes et “mettre une croix” sur une indépendance non-viable. Par contre sur la question identitaire, Backes reprend en fait la fumeuse “doctrine Frogier” de la double légitimité, double drapeau…bla bla bla, deux couleurs, deux peuples soit un “soft apartheid” pour être précis. En gros le peuple kanak d’un côté et le peuple français de l’autre, ….. c’est du communautarisme pur et dur et c’est entretenir les divisions en Calédonie. Pour Gomès une identité du pays ne peut être que calédonienne dans… Lire la suite »

Floyd

Le mercato politique c’est comme au football…
La liste des «prises de guerre » du Rassemblement s’allonge. Brial, Harold et qui encore? Il me semble que la prochaine élection de Préz du Congrès va nous apporter des grosses surprises….

Oh I can hardly wait…

Clark
Clark

Yanno? Ou vous lavez assez engraissé à C.E. pour qu’il reste?

Floyd

Une certitude, la bande à Frogier et la bande à Backes se disputent les mêmes électeurs sans parler de Bianca (FN) qui fera la même chose en 2019.

Floyd

Hey oui avec toutes ces divisions et la chienlit ambiente du côté des “chef de guerre” loyalistes il est fort probable que de belles petites carrières politiques gloutones prendront fin en 2019, il n’y aura pas assez de places pour tout le mande. ZEN…la caravane de la Paix à Gomès va progresser et passer tranquilou le cap des provinciales alors que les chiens enragés des bandes à Frogier et Backes vont s’entre dévorer. La dynamique anti-Gomès est en lambeaux, ces armées mexicaines sont incapables de s’entendre tellement les rancœurs et humiliations électorales sont grandes. En tout cas les calédoniens sont… Lire la suite »

Alikantitra

Floyd : “il est fort probable que de belles petites carrières politiques gloutonnes prendront fin en 2019 …”

Ouais, mais il est tout aussi peu probable que ce soit grâce aux postes d’attachés parlementaires que la relève se prépare du côté de tes potes de Calédonie Ensemble.

Floyd, j’attends toujours tes exemples d’autres parlementaires ultramarins salariant comme attachés des conseillers municipaux de Paris ou de sa banlieue (j’accepte sans problème le XVIIIème ou le 9-3).

Floyd

Hors sujet…

Alikantitra

Floyd : “Hors sujet…” Ben voyons. Après tout, si tu considères comme normal que les parlementaires de Calédonie Ensemble salarient comme collaborateurs parlementaires principalement des professionnels métropolitains de la politique plutôt que de permettre à de jeunes Calédoniens d’acquérir un peu d’expérience et de préparer la relève (comme le font les Polynésiens), c’est ton droit. Je me pose quand même (en tant qu’électeur) la question de savoir si c’est dans le cadre de renvois d’ascenseurs au sein de l’UDI, ou si c’est pour éviter de voir émerger des jeunes concurrents compétents. Mais je comprends que tu n’aies pas envie de… Lire la suite »

Floyd

Si tu veux savoir, on s’en tape, tout ça c’est du pinaillage ….woila….

Clark
Clark

ET c’est moi qui suis grossier, tête de pine?

Floyd

La réponse est dans ta question.

tryphon
tryphon

Sérieusement, ça a beau être hors sujet, mais demander à un élu à la députation d’être à 100% dans sa circonscription et d’être actif et efficace à l’assemblée nationale avec des dossiers propres et des interventions qui marquent… A moins d’être adepte de la téléportation, ou d’installer un relais sur place des deux côtés, ça parait compliqué.

Alikantitra

Tryphon : “… d’être à 100% dans sa circonscription et d’être actif et efficace à l’assemblée nationale …” D’où l’utilité des assistants parlementaires. Mais de mon point de vue, il est préférable d’utiliser des “jeunes” militants de sa circonscription, aussi bien en poste à l’assemblée que dans la circonscription (comme le font les Polynésiens), à qui cela met le pied à l’étrier, plutôt que des vieux routiers du sérail, vendant leurs conseils, sûrement judicieux, au premier venu (de leur famille politique). Et je pense que c’est particulièrement vrai dans le cas des circonscriptions exotiques et excentrées où le militant ayant… Lire la suite »

pigeon bleu
pigeon bleu

il faut employer au maximum des gens qui peuvent voter en nouvelle calédonie

Clark
Clark

“Hors sujet…” Si tu considères comme “hors sujet” tout ce dont on voudrait parler, mais dont ce blog évite de causer, sous l’influence de ta bande de propagandiste… tu vas devoir le dire de plus en plus souvent…

Et puis t’es qui pour décider de quoi on doit parler?

Floyd

On a RAB de tes bavardages grossiers de caniveau.

Clark
Clark

T’en a RAB, comme tes chefs en ont RAB quand la justice les condamne pour leurs manoeuvres politiciennes illégales…

memory
memory

Le sujet? , simple, il est l’intitulé du débat, et en l’occurence : ” Règlements de comptes chez les loyalistes ” si tu parles d’autre chose, tu es hors sujet, poil au nez!

Jibene
Jibene

Sauf erreur de ma part, il me semble bien qu’ils ont comme attachée parlementaire basée à Paris une jeune calédonienne de 25 ans qui a fait Sciences Po… A votre place, je resterais prudent sur le sujet…

Alikantitra

Jibene : “ils ont comme attachée parlementaire basée à Paris une jeune calédonienne de 25 ans qui a fait Sciences Po…”

Oui, j’y ai déjà fait allusion.
https://www.lnc.nc/article/nouvelle-caledonie/lyne-binic-de-yahoue-a-l-assemblee

Sous réserve que les listes soient à jour :

Actuellement, Philippe Gomès a quatre collaborateurs :
M. Mario Kojadinovic
Mme Marie-Astrid Jardé
Mme Lyne Binic
M. Eric Helard
https://www.nosdeputes.fr/philippe-gomes

Mario Kojadinovic est apparu très récemment sur la liste
https://twitter.com/marionoumea

Philippe Dunoyer a trois collaborateurs :
Mme Marie-Astrid Jardé
M. Eric Helard
Mme Lyne Binic
https://www.nosdeputes.fr/philippe-dunoyer

Gérard Poadja a une seule collaboratrice:
Mme Marie-Astrid Jardé
http://www.senat.fr/pubagas/liste_senateurs_collaborateurs.pdf

Eric Hélard est (entre autres) conseiller de Paris (XVIème)
https://www.paris.fr/municipalite/la-maire-et-les-elus/helard-eric-2254

Marie-Astrid Jardé est la fille de l’ancien député Olivier Jardé
https://fr.wikipedia.org/wiki/Olivier_Jard%C3%A9

Gazaouette
Gazaouette

Elle est belle notre plateforme. Sans parler de nos politiques loyalistes ou se disant loyalistes. C’est le début de la fin espérons qu’ils auront pris soins de notre sécurité quand il faudra monter à Tontouta prendre l’´avion à cause de leurs égos. Ils se foutent de nous rien à branler de notre avenir. Mais il faut s’en prendre qu’a Nous qui les avons garder dans le système politique magouille. Tout va très bien le château brûle le château est en feu? Si le château est en flamme c’est que les écuries ont brulé.,,,, Ils pensent aux provinciales le référendum ils… Lire la suite »

Alikantitra

Gazaouette : “espérons qu’ils auront pris soins de notre sécurité quand il faudra monter à Tontouta prendre l’´avion”

La sécurité, c’est du régalien, faut voir avec le haussaire.

Pour l’instant, pas de problème, l’ordre règne à “Nouméa – la Tontouta International Airport” :
https://www.lnc.nc/article/nouvelle-caledonie/faits-divers/vol-d-alcool-et-caillassage-nuit-tendue-a-la-tontouta

“demandez l’avis des agents de service qui travaillent dans les 3 cliniques et qui ont du passer un entretien d’embauche par le GPLD Made saint Louis”
Information intéressante.
Voilà encore un sujet qui devrait retenir l’attention des journalistes d’investigation de Calédosphère (presqu’autant que le racket des plaques).
Yapluka attendre.

ami
ami

Quel est le parti loyaliste qui s’apprète à négocier en douce une indépendance-association ?
Et cela quel que soit le résultat ?

Mister Eric

De plus en plus de Calédoniens s’en doutent…Le masque s’ effrite pour Philippe, le chef de Cachotterie Ensemble.

XXX
XXX

@ami – Qu’est ce qui concrètement vous fait affirmer cela ? Parce que jusque là, c’est pas ce que je perçois. Que CE veuille aller le plus loin possible dans l’autonomie, cela je le perçois et effectivement, je conçois bien que cela puisse être discuté et discutable pour une partie des Calédoniens comme projet politique. Par contre, j’ai toujours entendu CE, en tous cas dans les propos tenus en publics, affirmer une solution au sein de la République française. Ce n’est pas le cas de l’indépendance-association. Tout contre la République, peut-être, mais pas dans son sein (ou celui de Marianne,… Lire la suite »

ami
ami

XXX, qu’entendez vous par : le plus loin possible dans l’autonomie ?
Je suis pendu à votre éclairage, parcequ’il ne nous manque plus qu’un transfert pour etre indépendant à ce que je sache et comme je ne pense pas que Gomés soies devenu indépendantiste..donc; que veux dire le plus loin possible dans l’autonomie ? si ce n’est pas l’indépendance, ni état-associé, ou fédéré comme vous voulez.
Sans inventer un énième mot qui veux dire indépendance-association car à force de tourner autour du pôt on à déja presque utilisé tous les synonymes.
J’attend votre réponse avec impatience.

ami
ami

…”Tout contre la république, mais pas dans son sein”… c’est déja un deni de démocratie si le non l’emporte massivement.
Et c’est une certaine forme de rejet des nombreux kanaks qui auront voté NON. Une honte.
Les kanaks si souvent sollicités par les leaders indépendantistes expriment le voeu de rester francais et la seule réponse qu’on leur apporte c’est; la france va prendre un peu plus le large et vous laisser aux mains des magouilleurs locaux (de tous bords)

XXX
XXX

@ami- ”Tout contre la république, mais pas dans son sein”…

Explication de texte :

“Tout contre la République” concerne l’Indépendance association ou en partenariat avec la République française et non l’autonomie.

Le projet autonomiste ne peut se réaliser quant à lui qu’au sein de la République… avec les lois de la République pour nous protéger autant que possible des “magouilleurs locaux (de tous bords)”.

ami
ami

XXX, tous les transferts ont été réalisés sauf le régalien et la nationalité.
Du coup : “”plus d’autonomie”” ça se concrétise comment ?

Alikantitra

Ami : “tous les transferts ont été réalisés sauf le régalien et la nationalité.”

Et sauf ceux de l’article 27, qui n’étaient pas obligatoires :
“Le congrès peut, à partir du début de son mandat commençant en 2009, adopter une résolution tendant à ce que lui soient transférées, par une loi organique ultérieure, les compétences suivantes :
– règles relatives à l’administration des provinces, des communes et de leurs établissements publics, contrôle de légalité des provinces, des communes et de leurs établissements publics, régime comptable et financier des collectivités publiques et de leurs établissements publics ;
– enseignement supérieur ;
– communication audiovisuelle.”

(L.O. de 1999)

XXX
XXX

@ ami – Je ne fais que reprendre les propos public de CE en réponse au soupçon de trahison que vous distillez dans votre post à travers cette question : “Quel est le parti loyaliste qui s’apprète à négocier en douce une indépendance-association ?”

Il me semble que CE a toujours été constant sur le refus de l’indépendance-association.

A moins que vous n’ayez d’autres informations…

ami
ami

XXX , dans ma question je n’avais cité aucun parti politique, et pourtant vous avez lu dans mes pensées.

XXX
XXX

@ ami- Pas dans vos pensées, dans vos écrits !

Mister Eric

XXX vous ne vous êtes jamais dit qu’il peut y avoir un écart entre les propos publics d’un parti et les mots privés d’un chef autour d’un groupe de discussion fermé ? “Je vous ai compris”… Ou même un autre cas, un écart entre ce que pense ou dit un chef de parti en public et ce que pensent en privé les simples citoyens affiliés à ce parti ? Tenez, par exemple : https://www.lnc.nc/breve/le-parti-travailliste-ne-participera-pas-au-referundum Qui nous dit que l’électeur lambda kanak affilié au parti travailliste pense comme le chef et agira en conséquence ? Qui nous dit qu’il veut l’indépendance… Lire la suite »

XXX
XXX

@Mister Eric- Le sein, c’est plus sensuel, ça permet de mieux se lover…

Vous n’avez pas l’impression de compliquer un peu les choses avec vos pinaillages ?

Mister Eric

Oui, mais le sein, ça ne dure qu’un temps…

Mais cela ne répond pas à la question.

XXX
XXX

@Mister Eric – Et c’est quoi la question ?

Si c’est celle-là :

“Ne pas vouloir l’indépendance sur la base d’un choix démocratique sorti des urnes et exprimé par une population multi-ethnique, c’est être radical ?”

la réponse est évidente.

A moins d’être un adepte du Parti Travailliste, y répondre est un peu se moquer de vous

Floyd

Bla bla bla. Les complotistes bavent, mais n’apportent aucune preuve à leurs affirmations.

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top