Connect with us

Calédosphère

Chroniqueurs

Adieu vaches, cochons, couvées !

Voilà la crise qui passe et son cortège d’angoisses. Nous qui nous pensions immunisés contre ces coups du sort et qui n’avions rien prévu, nous voilà bien dépourvus maintenant que souffle la tempête. Soyons certains d’être chanceux si nous passons l’épreuve sans trop y laisser de plumes et d’emploi sur le carreau, mais nous serions bien avisés de réciter quelques neuvaines pour qu’au bout du tunnel, ça ne soit pas ici un champ de ruine et de désolation.

Cette crise du nickel, forcement impactante puisque nous n’avons jamais misé que sur l’or vert, a certes des conséquences économiques et sociales évidentes, mais elle remet surtout en cause, et de manière profonde, quelques théories politiques qui jusqu’alors tenaient la distance. Les tenants de l’économie libérale et commerçante qui voient la SLN s’effilocher et les multinationales financières et minières faire pression, se demandent si un peu plus d’État dans les rouages ne permettrait pas de s’en sortir le moins mal possible. L’État providence que l’on sollicite pour qu’il prenne pour un temps le contrôle de l’usine, après avoir laissé Eramet faire à peu près n’importe quoi sur le dos de la SLN et de la Nouvelle-Calédonie. La crise est passée par là et avec elle, quelques mises en perspectives…

Pour éviter une indépendance qui ferait marcher les gens pieds nus et le ventre vide, le nickel était la solution. Et pas à pas, depuis le rachat de la SMSP jusqu’au préalable minier et tout ce qui en a découlé, les indépendantistes confortaient leur stratégie qui devait leur permettre de financer la pleine souveraineté grâce aux richesses du sous-sol. Depuis trois décennies, la revendication d’indépendance repose sur cet unique postulat qu’elle est possible, économiquement viable et différente de tout ce qui a été mené en termes d’indépendance en Mélanésie et s’est finalement révélé catastrophique, grâce au nickel qui ferait vivre le pays neuf au moins pendant encore cent ans. C’est sur cette thèse largement diffusée qu’a progressé dans l’opinion le grand rêve kanak d’indépendance. Mais la crise est passée par là et avec elle, l’effondrement d’un mythe.

L’ampleur de la crise, sa dureté, son caractère historique et sa durée, remettent les choses d’équerre et font trébucher notre Perrette indépendantiste, faire se briser son pot à lait et s’enfuir ses rêves. La crise du secteur en ce qu’elle est ô combien mortifère pour notre économie et notre corps social, montre combien les échafaudages politiques construits dans un sens ou dans un autre, autour de la richesse nickel se montrent vulnérables. Ça n’est pas pour rien qu’au comité des signataires de février, tout le monde est tombé d’accord pour se montrer solidaire et que les partenaires « s’engagent à respecter la cohérence et la concordance des réflexions sur le nickel avec la démarche parallèle menée sur les enjeux institutionnels ».
Finalement, cette crise dont nous avons tant à redouter a peut-être cela de positif qu’elle redistribue les cartes, fait bouger les lignes et bouleverse poncifs et mots d’ordre.

Captain Cap

Continue Reading


Laisser une réponse

12 Commentaires sur "Adieu vaches, cochons, couvées !"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
JeanCulasec
Comme toutes les matières premières la mine de Nickel sans une l’industrie de transformation diversifiée, compétitive et performante, ne vaut pas grand chose…l’indépendance de la Calédonie ne pourra jamais se faire QUE sur le Nickel…à moins que nous souhaitions manger uniquement 2 fois par semaine! Le Nickel c’est entre 12 et 20% au mieux de notre richesse territoriale…c’est un atout certes (par rapport aux autres dom-Tom), mais pas de quoi non plus casser 3 pattes a un canard. Il faut donc DIVERSIFIER et s’accroitre, si d’aventure le cailloux veut s’affranchir de la métropole et de ses subsides…et surtout ne pas… Lire la suite »
couscous

Pour cela, il faudrait changer les mentalités et accepter “l’étranger”….c’est pas gagné !

(Suite)

Pourquoi le Congrès occupera-t-il des bureaux à 700.000 cp/ le m2 ? (prix moyen = 150.000)
Pourquoi aucune taxe sur le charbon importé ???
Comment se fait-il que les taxes minières ne font que 3% du budget total du pays ???…

[… Ess’ pass’que nos z’élus sont aussi des z’actionnaires miniers à 5 ou 7% ??… GRRR ! ]

.

@ChauchatM

L’article critique unilatéralement l’indépendance. Pourtant c’est bien le modèle d’économie articielle française de l’Outre mer qui prend eau de toutes parts, fondé sur la dépense publique et le protectionnisme. Ce modèle tue la divsersification. On fait encore illusion en dépensant l’argent qu’on n’a pas. La crise est à venir, celle de la dette de l’Etat, des finances publiques du pays, celle de l’immobilier et les décisions concrètes sur les usines.

Clark

Continuité territoriale Loyautés/Grande Terre. Minimum vieillesse. Aide médicale gratuite.. c’est ça que tu appelles ” dépense publique”?

Les usines: il y a celles qui ont des actionnaire historiques, et celles qui ont des affairistes hystériques.. Genre le “cavalier du Vietnam”..

C’est fou comme tu n’es pas crédible, Matthias l’indexé, le fonctionnaire, payé par ces mêmes “dépenses publiques”…

Jibene

“Genre le “cavalier du Vietnam” : C’est fou ce que tu trouves vite une différence d’origine à quelqu’un qui ne te plait pas… Il est calédonien. Point.

Clark

Oui, tu as raison.. . Et ça change quoi au fait que le montage de l’usine du Nord est une cavalerie?

C’est fou comme tu aimes faire diversion, Jibene!

Jibene

Ça ne change rien, mais ça éclaire le fond de tes pensées… C’est plutôt pauvre, vois tu, mais comme tu es toujours content de toi, ça n’aura pas d’importance…

On a pas du lire le même article… Ça ne critique pas unilatéralement l’indépendance, ça critique un projet d’indépendance financée quasi-exclusivement grâce aux ressources minières. Qui est capable de dire aujourd’hui (sans langue de bois) de quoi vivra concrètement l’économie du territoire si indépendance il y a ? D’autre part, quand vous dites que c’est le modèle d’économie artificielle Française…. qui est responsable… il y a peut-être un moment ou il faudrait regarder la réalité en face. La dérive de la jeunesse Kanak, c’est de la faute de la France. Les squats, c’est de la faute de la France. La… Lire la suite »
NoComment
T’as raison Tyty c’est la faute à tout le monde, surtout aux autres mais ce n’est certainement pas la faute: – aux politiciens indépendantistes qui mentent et laissent volontairement le peuple dans l’ignorance – aux politiciens indépendantistes qui s’en mettent plein les poches et laissent le peuple avec parfois quelques miettes histoire d’entretenir la faim et donc les manipuler comme ils veulent – aux politiciens indépendantistes qui ne disent rien sur la violence de la jeunesse et sur la violence faite aux femmes dans le monde knk – aux politiciens indépendantistes dont certains entretiennent la haine avec les autres communautés,… Lire la suite »
couscous

@No Comment: J’ai passé ma vie à l’étranger et vécu aussi dans de nombreuses colonies francaises devenues independantes ainsi qu’en Afrique et je ne peux que vous féliciter pour ce genre de commentaire éclairé, direct, franc, sans concession et tellement vrai ! Le reve des leaders indépendantistes étant en effet de devenir Calife à la place du Calife comme Iznogoud (les plus instruits sauront que je fais allusion à une Band dessinée trés connue) et peu importe que le peuple crève la faim ou que le pays sombre dans le chaos comme cela se passe en Afrique…

En crise ? Quelle crise ?
Avec un budget total d’environ 300 MM pour 250.000 habitants ???
Ca fait 15 ans que l’incurie, le jeanfoutisme et l’incompétence gèrent les finances du pays :
Gestion à vue, dépenses pharaoniques stupides sans prévisibilité ni réserves à court terme,
Emprunts coûteux ou pourris, électoralisme obscène, bla bla…
Bref, on n’est pas en crise, mais ds un état structurel chronique par ignardise durable

[… et que dire de certains z’élus qui veulent encore plus d’autonomie ? Bof… ]

wpDiscuz

Voir plus dans Chroniqueurs

Tendances

Les derniers comm’s

To Top