Connect with us

Calédosphère

Actualité

Elections au congrès : comme du papier à musique

Thierry Santa a été réélu à la présidence du congrès de la Nouvelle-Calédonie. Comme dans un fauteuil, il ne lui a pas manqué une seule voix du camp non-indépendantiste et son élection a été assurée dès le premier tour. Le reste a déroulé, même si l’UCF a fait la grimace.

Deux blocs, deux candidats, le bloc majoritaire non indépendantiste emporte la mise, Thierry Santa est élu face à Roch Wamytan. Et tout le monde de constater que cela faisait belle lurette qu’un président du congrès ne s’était pas succédé à lui-même. Cette élection, comme celle du bureau puis la désignation des commissions, est le résultat du rapprochement entre Calédonie Ensemble et les Républicains qui ont donc présenté des listes uniques et soutenus ensemble la candidature de Thierry Santa. L’UCF et ses trois élus, mécontents de ne pas avoir été pris en compte dans la répartition des commissions, ont quitté l’hémicycle à l’issue de l’élection de Thierry Santa. Ce rapprochement des Républicains et de Calédonie Ensemble a donc été acté et semble même avoir obtenu le soutien des indépendantistes, à en croire les déclarations du chef de groupe UNI au congrès Louis Mapou

« Si les débuts de réconciliation qu’on a cru entrevoir dans les relations entre les Républicains et Calédonie ensemble se confirment demain dans les nominations, dans les désignations, que ce soit au bureau du Congrès, ou que ce soit dans la répartition des tâches à l’intérieur des commissions. Et en tout état de cause, si c’était le cas, ça peut être de bon augure parce que ça voudra dire qu’on va vouloir enfin travailler ensemble » (Louis Mapou-Radio Djiido 29 mai)

Thierry Santa au perchoir veut impulser son style. Comme l’année dernière, il a donc convié le président du gouvernement à prendre place à ses côtés. Philippe Germain, que Thierry Santa a même félicité pour l’action qu’il mène à la tête du gouvernement depuis son élection à la présidence ! Si certains se sont peut-être pincés en entendant ces compliments, il acte de manière quasi officielle le rapprochement entre Républicains et Calédonie Ensemble. Il faut dire que d’autres étapes institutionnelles importantes vont arriver dans les prochains jours, ainsi le choix des chefs de groupe, et il se dit que des changements devraient intervenir, notamment chez les Républicains, mais également l’examen des projets de lois de pays sur la TGC et la compétitivité. Ce qu’a précisé Thierry Santa

« Notre responsabilité est considérable, les délibérations et lois du pays que nous allons voter doivent aider la Nouvelle-Calédonie, ses entreprises, ses administrations, ses habitants, à traverser cette crise dans les meilleurs conditions » (Thierry Santa – RRB 30 juin)

Cette séance solennelle du congrès se sera donc déroulée sans accroc, elle augure peut-être d’une nouvelle façon ‘aborder les échéances, à l’heure où les quatre principales formations politiques du pays sont engagées dans le processus de discussion sur la sortie de l’accord de Nouméa. Ce qu’a souligné Philippe Michel, chef du groupe Calédonie Ensemble au congrès :

« Cette élection souligne la poursuite du choix des équilibres politiques et institutionnels qui nous ont permis jusqu’à présent d’ouvrir les discussions essentielles sur la question de la sortie de l’accord de Nouméa et sur la gestion de la crise nickel, et qui doivent nous permettre d’aboutir parce que les échéances sont devant nous et que les Calédoniens attendent de leurs élus, quelles que soient leur sensibilité politiques, qu’ils soient capables ensemble d’affronter ces défis qui conditionnent notre avenir » (Philippe Michel – RRB 30 juin)

Des propos qui ont trouvé un écho chez le président du congrès réélu, Thierry Santa :

« Ça prouve que le camp non indépendantiste maintient cette union qui a commencé à se mettre en place il y a un an maintenant et que la prise de conscience des principaux leader non indépendantistes persiste et que l’on a une vraie volonté tous, de faire en sorte de garder une démarche commune pour préparer au mieux la sortie de l’accord » (Thierry Santa – RRB 30 juin)

Continue Reading

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

17 Commentaires sur "Elections au congrès : comme du papier à musique"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes

ça devient lassant cette censure des postes qui déplaisent à la ligne du dit blog.
Combien de fois l’a-t-on souligné ?
C’est pas étonnant de ne plus voir certains intervenants se manifester.
“Belle” façon de faire le tri des pros CE et ceux qui ne partagent pas ni cette politique ni d’autres d’ailleurs qui sont toutes orientées vers l’intérêt de quelques uns et laisse les plus démunis sur le bord de la route.
Ah à les commentaires qui vont dans le sens général, pour ça, aucun problème.
Bref ! Pisser dans un violon ça a encore plus d’effet. 👿

Vos commentaires sont tous en ligne … Pour éviter la modération, ouvrez un compte !

Mes commentaires sont en ligne, ceux de ce jour mais celui qui a été posté il y a 48h…..
IL EST OU ???

Vous allez encore me répondre qu’il n’apparaît nul part sur vos écrans de modération.
ça ne sert à rien de le réécrire, le réchauffé ne vaut jamais le plat du jour. :hmm:

Santa au Congrès, bof, on s’en tape vraiment…

Mais Frogier qui, en mai 2016, a voté POUR les pesto-nicotinoîdes au Sénat,
et qui veut nous faire voter pour SARKOSI en 2017… Euuh…
[ Ca devrait faire réfléchir ! ]

Et finalement y a du changement dans le bureau et les commissions ou pas ???
Parce que c’est aussi çà l’élection du Président et que le bureau et les commissions sont même plus importantes il me semble, non ???

L’UCF ne vote même plus les loi du pays, ils boycottent ça aussi, c’est pour dire que cette bande de bras cassés ne sert à rien. En fait ils ne font que faire du CE bashing sans jamais critiquer ceux qui les ont trahi pour rejoindre LR. Leur électorat va sans doute apprécier. Aller basta.

gar.jpg

Que l’UCF vote ou vote pas, tout le monde s’en tape. Aouh simple constat, leurs électeurs se sont fait entuber et personne à l’UCF pense faire une auto-critique sur leur fiasco électoral (naufrage). Ils ne critiquent même pas les élus qui les ont abandonné, incompréhensible.

Clark

Baltringue!

Clark
Un petit rappel de ce qui se passe quand tes potes de C.E. et du Rump jouaient à se mesurer la bite: “Le 8 août 2013, les trois mêmes candidats sont présentés, mais aucun des deux anti-indépendantistes ne se désistant cette fois en faveur de l’autre pour le 3e tour, Rock Wamytan retrouve la présidence du Congrès à la majorité relative avec la totalité des 23 voix indépendantistes (obtenues aux 2e et 3e tour, 2 bulletins indépendantistes ayant été comptabilisés nuls au 1er tour réduisant le score de Rock Wamytan à 21 votes lors de ce tour) contre 17 à… Lire la suite »
Clark
Par contre là, c’était quoi alors l’idée de tes potes de C.E. et du Rassemblement??? “Le 23 mai 2014, lors de la première séance suivant les élections provinciales du 11 mai précédent, le candidat d’union des non-indépendantistes, Gaël Yanno, est élu dès le premier tour avec la totalité des votes de son camp soit 29 voix (15 Calédonie ensemble, 8 du Front pour l’unité dont 6 Rassemblement et 2 Avenir ensemble, et 6 de l’Union pour la Calédonie dans la France dont 3 MPC, 2 RPC et 1 MRC), contre 15 à Caroline Machoro-Reignier (soit la totalité des élus du… Lire la suite »
Clark

“Face à Rock Wamytan, candidat unique des indépendantistes, Thierry Santa a obtenu la majorité absolue dès le 1er tour, s’imposant avec 29 voix contre 25 pour son concurrent. ”

29-4=25. Tu t’en tapes? vraiment? Ou t’es juste en train de débiter les mêmes conneries que d’habitude?

X

La koalition CELR est folle de rage que les quatre aient voté pour elle: sans cette regrettable initiative, leur allié koala fossile était élu président au bénéfice de l’âge, ni vu, ni connu! Zut, le plan a foiré…

Floyd, un commentaire?

Wouaip, RAB.

Clark = le Pierre Belmare du Congrès, on s’en tape aussi.

149842_of808-m.jpg
Clark

En fait, t’a juste oublié un truc: ton avis, on s’en tape aussi: retourne sur ton bateau orange y’a que là que tu es utile!

Alain

Les 4 tristes clanpins de l’UCF ont déserté la salle…. Ce n’est là qu’un acte prémonitoire d’élimination du Congrès de ces 4 inutiles parasites adeptes de leur gourou moribond Yanno.
La porte de sortie, aveu d’inutilité , d’incompétence , d’ inexistence politique. Mort d’un groupuscule de fanatiques d’extreme-droite…

Clark

Affirmer 100 fois une connerie sous 100 pseudonymes différents n’en fera pas une vérité.

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top