Connect with us

Calédosphère

antifas

Chroniqueurs

À propos des antifas et des « fachos »

Depuis de nombreuses années est né en France un mouvement idéologique surtout répandu dans la jeunesse; ils se sont appelés les « antifas », car leur vertu profonde et salvatrice est d’être « anti-fasciste », et par cette démarche ils sauveront la France, la démocratie, la République. Devant cette présence et cette posture, on a presque envie de dire « Dieu Merci ! ». Lutter contre le fascisme est une cause noble, mais encore faudrait-il ne pas se tromper d’ennemi, car la vertu de la posture risquerait d’en prendre un sacré coup.

Les « antifas » ont trouvé leurs coupables. Les « fachos », ce sont les Français qui votent pour un certain parti politique; des Français qui ont commis le péché de s’inquiéter de voir leur pays, leur culture, leur identité se faire diluer dans une immigration de personnes très différentes d’eux (et qui en plus affichent leur volonté de se démarquer et rejettent la culture du pays d’accueil). Des Français qui ont le courage et la lucidité de résister aux forces obscures de la mondialisation immigrationiste… au détriment de l’Europe. Comment osent-ils ? Les salauds ! Et ces valeureux guerriers idéologiques « antifas », épris de liberté et de tolérance, ne cachent plus ce qui est à leurs yeux ce qu’il faut faire pour lutter contre le, contre ce « fascisme » : le slogan est simple et franc: « Mort au fachos! ».

Le constat est tout aussi simple : les Français qui votent pour un certain parti politique sont donc les « fachos » et … sont ceux qu’il faut tuer pour sauver la démocratie…. Soit tuer entre 20 et 25% de la population française, n’ayons pas peur d’être clair et d’aller au bout du sens des mots, des slogans. Je croyais que l’incitation à la violence, au meurtre, au génocide, était un délit puni par la loi. Au passage, je me pose des questions sur la justice de notre pays, qui semble si encline à punir la liberté d’opinion des uns lorsqu’ils expriment leurs constats et inquiétudes, et à fermer les yeux sur les opinions aux intentions violentes des autres.

Toujours est-il que, depuis 2015, ce ne sont pas des « fachos », des « facho-français » qui, avec des armes à feu, des kalachnikov, des bombes, des couteaux et des camions, tuent des Français par dizaines à chaque fois, hommes, femmes et enfants innocents. Mais par contre, que font les dits « fachos » qui votent bleu marine devant cette violence meurtrière, haineuse et injuste qui fauche nos concitoyens innocents? Rien. Du moins, rien de violent. Les « fachos » (définis tels quels par ces petits moralisateurs antifas), ils attendent patiemment, sans violence et en bon démocrates, les élections de 2017, où ils pourront par la voie la plus démocratique qui soit exprimer leur ressenti, leur opinion. Mais cette démarche qui n’a rien en soi de reprochable est déjà un péché pour les nouveaux petits prophètes au bandeau rouge sur le visage.

Le terrorisme est une forme d’expression du fascisme. Le terrorisme islamiste qui frappe la France et a fait déjà plus de 200 morts depuis 2015 n’est rien de moins que du facho-islamisme. Mais alors, devant l’évidence de ces actions fascistes et meurtrières, on se pose la question : où sont nos braves guerriers « antifas » (qui veulent tuer des fachos) devant ce facho-islamisme qui assassine tant de Français (dont ils font partie) et qui menace sans détour notre démocratie et notre république qu’ils prétendent protéger ? Il semble que nos jeunes brillants intellectuels et valeureux guerriers –au slogan terrifiant « Mort aux fachos »– d’antifas semblent s’acharner à voir le fascisme là où il n’est pas, et surtout — et c’est bien là le problème– semblent ne pas vouloir le voir là où il est.

Tout ceci pour arriver à la conclusion et vous dire ce que je pense de ces valeureux antifas sauveur de notre république: ils ne sont que des petites morveux sans envergure, et surtout sans intérêts pour les Français. A moins que, et ils ont peut-être du mal à l’admettre, ils soient du côté des fachos islamo-barbus qui ont pour mission de tuer le plus grand nombre de mécréants, de fachos, de .. Français, de nous ! Je m’en doutais un peu…. Cela ne me surprend pas. On dirait que les « fous d’Allah » ont trouvé un allié silencieux…. Comme dit le proverbe, « qui ne dit mot consent ». Il est temps pour ces valeureux antifas défenseurs de la veuve et de l’orphelin ( et de la République) de se positionner clairement dans le contexte actuel et surtout de mettre en place leur programme « Mort aux fachos » devant ceux qui se sont affichés tels quels et ont déjà tant de sang (de Français) sur les mains. Là ils seront à la hauteur de leur parole, courage et détermination prétendus. Ou alors de se taire à tout jamais. Ils se débarrasseront ainsi de leur ridicule inégalable.

Mister Eric

Afficher la suite


Laisser une réponse

44 Commentaires sur "À propos des antifas et des « fachos »"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
Les antifas n’aiment pas les fachos, or les fachos sont contre les musulmans (qu’il faut assimiler aux terroristes) donc les antifas ne condamnent pas les terroristes. Voilà le raisonnement qui se dégage de l’article… Beaucoup de raccourcis, de généralisations, de lieux communs qui produisent un raisonnement absurde. Votre raisonnement est dangereux, les gens dont vous faites l’apologie également mais Mme Le Pen leur redonne une virginité avec son changement d’image. Rappelons que M Le Pen s’est porté volontaire pour aller torturer en Algérie, ce qu’il faisait allègrement et de bon coeur. Si nous écoutions ces gens-là, nous y serions toujours… Lire la suite »
serpentar
ditou

serpentar

Le sud de la France a toujours était ainsi, les cadavres à peine enterrés et les polémiques surgissent. La seule chose que ces histoires de tueries font c’est détruire les français entre eux.
Encore plus scandaleux, les corps à peine sous terre, et l’histoire d’indemnisation fait la une des journaux. Plus de respects pour les morts et pour le reste aussi.

Oui, c’est du racisme pur de la part de ces abruti(e)s agressant verbalement et lâchement cette dame d’origine ethnique arabe.
Par contre, dans cette minute de silence au nom de victimes de l’islamisme violent, la présence de dames voilées me pose un réel problème (avec la circonstance atténuante que d’après leur âge apparent elles ont subi au moins 40 ans de conditionnement par la religion qu’elles extériorisent ainsi).

corral jean-françois

ce papier d’une pauvreté et malhonnêteté intellectuelle affligeante et n’est qu’une apologie indirecte du FN

T’as raison !
Et un adulte (à jeun ) demeuré fasciste militant
a plus besoin d’une psychanalyse que d’anti-fachisme.
.
[…Hélas, en 2016, les psy ne devraient pas manquer de boulot ! ]

(Rire : un peu de métaphysique !)

Un cannibale qui mange avec fourchette et couteau, est-ce un progrès ?
Une radio d’opinions pleine de pub est-elle quelquefois crédible ?
Un extrêmiste* de plus de 25-30 ans est-il toujours manipulé ou en retard mental ?…
.
[..; *extrêmiste = de tous bords (politique, religieux, économique,scientifique, … ]

ditou

“faudrait il pas se tromper d’ennemi”.
Prendre n’importe qui, revient à ouvrir les portes aux ennemis.

http://www.20min.ch/ro/news/monde/story/Les-Fran-ais-qui-le-veulent-peuvent-venir-en-renfort-12323878

KERLAGADEC

Un article confus et bien médiocre pour la promotion du Front National … Merci au correcteur car l’auteur de l’article ne promeut point l’orthographe au travers de ses commentaires !

mister eric (prof tout de méme) est le seul a etre persuadé qu il a du talent , franck fait presque du social en acceptant de publier ses torchons .

Voir plus dans Chroniqueurs

Tendances

Les derniers comm’s

To Top