Connect with us

Calédosphère

Chroniqueurs

Le peuple n’était pas dans la rue

500, 800, 1000 ? Le Medef était dans la rue, aggloméré devant le congrès et c’était blanc de monde. Sans doute, les patrons du Medef croyaient-ils qu’en ayant foutu les jetons à tous leurs salariés, les menaçants de les mettre à la porte si par malheur leurs marges, dont leur profit, devaient baisser, les Calédoniens allaient descendre manifester ? Mais les Calédoniens, ils manifestent depuis dix ans maintenant et par dizaine de milliers à Nouléa, Koné ou Lifou, pour réclamer des importateurs et des distributeurs qu’ils arrêtent un peu de « se goinfrer » pour parler comme Guenant…

Des salariés ? Oui, il y en avait à la manif des patrons. Pas beaucoup et un peu paumés. Le collectif des salariés de l’automobile dont une délégation a été reçue au congrès, avait bien du mal à expliquer de quoi il retournait, la TGC, la compétitivité, l’article 19 et tout ça… Ils étaient là parce qu’on leur avait dit qu’ils seraient mis à la porte, alors ils ont exprimé leur peur, et leur désarroi avait de cela de pathétique qu’il dissimulait mal qu’ils n’étaient que de la chair à canon d’une opposition qui les dépasse, des boucliers humains dans le combat que le Medef mène contre le contrôle des marges. Ça n’est pas par hasard si l’USTKE, pourtant en opposition avec l’intersyndicale vie chère, est sortie du bois dénonçant le fait que « les primes d’intéressement et autres sont toujours au plus bas niveau, alors que des dividendes grassement servis vont toujours dans les poches de ceux qui sont déjà très bien lotis ».

Le « combat » que mènent quelques-uns, en particulier les patrons de la grande distribution dont les enseignes appartiennent, quoi qu’on en pense et dise, aux plus riches des Calédoniens, n’est pas le bon. Il n’emporte pas l’adhésion du peuple qui depuis dix ans dénonce la vie chère en Calédonie et qui depuis dix ans ne constate aucune amélioration de son pouvoir d’achat ni baisse des prix. Et si depuis dix ans, rien ne bouge, n’est-ce pas que les lobbys, soutenus par les partis politiques qui leur sont favorables, s’opposent à tout changement ?

En ne descendant pas dans la rue « pour défendre leur emploi », les Calédoniens ont montré qu’ils n’étaient pas dupes des motivations qui poussent certains à agiter le pays. Leur absence témoigne qu’ils n’avalisent pas l’acharnement de certains à ce que rien ne change dans une situation où les inégalités deviennent chaque jour plus criantes, où remplir son caddy réclame des budgets de plus en plus conséquents, où l’on doit se priver chaque fois davantage y compris désormais sur le nécessaire… Le Medef se satisfera sans doute de sa « mobilisation » et le claironnera peut-être, mais ça ne peut pas marcher sans l’adhésion de la population. Car la réalité, c’est celle que décrit cet internaute dans un commentaire : « le marché entraîne l’appauvrissement d’une couche de plus en plus grande de la population et l’enrichissement d’une minorité de plus en plus petite ».

Captain Cap

Continue Reading


Laisser une réponse

83 Commentaires sur "Le peuple n’était pas dans la rue"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes

Que les patrons se mettent d’accord entre eux d’abord, Medef d’un côté, Finc de l’autre. On verra après…

serpentar

Bon maintenant va falloir préparer vos vieilles pompes à la contre manif qui ne va surement pas tarder (nononono … pas contre les patrons ! mais contre les marges surabusives pratiquées par certains voyous notoires de la jet set lokale qui confondent commerce et détroussage en règle du peuple)
marchooons, marchoooons qu’un sang impuuuur aaaabreuuuuuve nos caniveauuuuux titoutamboumboum !

apox

Surtout soyons réalistes, les loups ne se mangent pas entre eux! Ils se retrouverons toujours pour se “protéger”.

apox

Quand on voit les patrons demander aux employés de manifester avec eux, c’est de l’hypocrisie. Ils sont prêts à tout pour conserver leurs chasses gardées et leurs revenus.

Il va falloir nous donner la définition du peuple. C’est certain, 1500 personnes ce ne peut pas être le peuple, mais à partir de combien peut-on dire “c’est le peuple” ? Les 4 millions de “je suis charlie” dans un pays qui compte 60 millions de personnes, ça signifie quoi ? C’est comme l’oignon, chaque couche d’oignon n’est pas l’oignon, mais une fois décortiqué il ne reste que de l’oignon…. ces 1500 ne sont pas Le peuple, mais ils en font partie. Ils ne vivent pas sur une autre planète, ils sont calédoniens. Alors se revendiquer d’être le peuple ou… Lire la suite »
ENI ANA

C’est sur que le peuple n’était pas dans la rue. Le MEDEF n’a jamais représenté le peuple. Et les quelques salariés qui étaient là, forcément pouvaient pas être ailleurs, la boite était fermée pour leur permettre d’être à la manif. Et de toute façon leur absence aurait été notée. Sûrement des points pour ceux qui ont été interviewés.

Ouais, ce jeudi les salariés étaient en “sortie pédagogique”. Il fallait un CM ou un mot des parents pour justifier toute absence.

Clark
Quand le SuperU de l’Anse Uaré a échoué, promu par Germain et C.E., c’est bien pour des raisons politiques. Le rassemblement leur a mis des bâtons dans les roues. Alors, Eric, et spécialement toi, qui m’explique “qu’il y a des règles, que ça ne se fait pas comme ça, etc…” Comment peux tu me garantir que les lois que vous pondez seront appliquées avec impartialité? La preuve: c’est déjà arrivé: pour des raisons politiques on e empêché une entreprise de se créer! D’ailleurs, on peut même se demander s’il n’y a pas simplement une vengeance personnelle, tout simplement, dans les… Lire la suite »

Clark, on fait des lois pour qu’il y ait un cadre dans notre société et malgré son ça ils en a qui ne la respectent pas…
Oui bien entendu que tout est possible, mais ça marche dans tous les sens et sous tous les gouvernements…!!!

Et si ma tante en avait…!!!

Ben OUI ils sont intègres (à CE) pour les autres alcoolos et Prony girl ta raison je n’y crois pas trop.

wpDiscuz

Voir plus dans Chroniqueurs

Tendances

Les derniers comm’s

To Top