Connect with us

Calédosphère

Actualité

2017 : et si la Calédonie légalisait le cannabis et devenait une zone franche ?

Dans sa dernière édition, le CCI Info présente plusieurs scénarii sur le thème de « la Nouvelle-Calédonie de 2046 ». Parmi ceux-ci, des chefs d’entreprise et des économistes en ont plébiscité un, lequel assurerait la prospérité de la Calédonie sans Nickel grâce à « la production encadrée de cannabis » et à la « création d’un paradis fiscal ». Fais tourner !

Pour son dernier numéro de l’année 2016, des acteurs du monde économique calédonien ont réagi à des scénarios concoctés par des étudiants de l’EGC, des économistes et des professionnels dans le cadre d’un concours organisé à l’occasion du 30ème anniversaire de l’Ecole de Commerce. Parmi ces travaux, le premier intitulé « la Nouvelle-Calédonie prospère sans Nickel » mérite le coup d’œil. Extraits :

« (2046) La Calédonie fait partie du top 10 des pays les plus innovants au monde. Sa population a atteint le million de Calédoniens depuis qu’en 2017 un plan quinquennal a été instauré afin de rendre le pays plus attractif via la création d’un paradis fiscal. Nouméa est devenu l’Honolulu du Pacifique avec, à son actif, de nombreux casinos et le 1er circuit automobile électrique du Pacifique. La capitale est devenue une tête de ligne pour les croisiéristes. (…) Mais c’est la production encadrée de cannabis d’une qualité rare, employé par les laboratoires pharmaceutiques du monde entier dans la recherche contre le cancer, qui a contribué à la richesse du pays et à sa renommée internationale (extrait scénario 1, décembre 2016 ; sources : p23 CCI Info) »

Parmi les chefs d’entreprise et les acteurs du monde économique ayant plébiscité ce scénario, Michel Mees (DG SCIE Distribution), Pierre Kolb (PDG du bureau d’études A2EP) ou encore Frédérique Pentecost (PDG de la Holding du Pacifique). Il faut dire que le fait de transformer la Nouvelle-Calédonie en paradis fiscal s’avère intéressant pour le monde économique et surtout pour les investisseurs étrangers. Selon les critères de l’OCDE, il faudrait pour cela que les impôts deviennent « insignifiants ou inexistants », « une absence de transparence fiscale » et surtout « l’absence d’échanges de renseignements fiscaux avec d’autres États » ce que la Nouvelle-Calédonie, totalement compétente en matière fiscale, pourrait in fine décider. Mais peut-être pas besoin non plus d’aller jusqu’à là. L’idée d’une « zone franche** » en revanche ne date pas d’hier. En effet en 1991, le journal les Echos rappelait qu’Alain Christnacht, alors Haut-Commissaire, avait décidé de créer une « zone franche » dans la région de Népoui-Koné-Pouembout afin d’attirer l’investissement et de développer l’activité économique. Depuis lors, la SMSP et ces partenaires internationaux ont pu bénéficier d’un environnement fiscal plus favorable qu’ailleurs sur le territoire et l’usine du Nord est sortie de terre. Aux Antilles, l’exemple des Iles Vierges Britanniques (territoire d’Outre-mer du Royaume-Uni) démontre qu’un petit territoire peu peuplé (néanmoins dépendant d’une grande puissance) peut tirer son épingle du jeu puisque leur PIB est désormais de 42.000 $/habitant (contre 28.000 $/habitant en NC) grâce notamment à leur services financiers qui assurent 60% du PIB de l’île.

Le cannabis, source de richesse ?

Beaucoup plus polémique, mais néanmoins tout autant rémunérateur pour un territoire, la production encadrée de cannabis a fait ses preuves dans de nombreuses régions du monde. Aux Etats-Unis, de plus en plus d’Etats légalisent le chanvre à titre médical mais aussi récréatif. Quatre nouveaux Etats ont ainsi légalisé le cannabis lors des dernières élections présidentielles (lesquelles s’accompagnent souvent de référendums locaux) dont la Californie et le Nevada et la régulation du cannabis récréatif a débarqué sur la côte Est puisque le Massachusetts et le Maine font leur entrée dans ce club qui compte désormais 8 Etats américains sur 50. Et début 2016, le premier ministre du Canada Justin Trudeau a annoncé une légalisation totale du cannabis en 2017 ! Les raisons de cet engouement ? Elles sont doubles : d’une part le cannabis possède de nombreuses vertus en matière de santé publique notamment concernant le traitement de l’épilepsie, de la maladie de Parkinson*, ou encore en réduisant les fortes migraines chez l’adulte. Mais le cannabis, très consommé partout dans le monde est aussi l’incroyable garant de considérables rentrées financières pour les états qui régulent sa production et taxent son prix de vente. L’Oregon a ainsi vu l’année dernière, un mois après la mise en place du régime légal, ses ventes s’établir dans ses dispensaires médicaux à 22 millions de dollars. Trois mois plus tard 35 millions de dollars avaient été captés sur les ventes réalisées par les 323 dispensaires de cannabis récréatif. Dans une étude du cabinet « New Economy Consulting » qui avait fait grand bruit sur internet, les experts ont prévu que le marché du cannabis représenterait 481 millions de $ en 2016 pour cet état de 4 millions d’habitants, mettant par la même en concurrence l’état voisin du Colorado qui avait, parmi les premiers, bénéficié également de la manne cannabis.

Contrôler pour ne plus subir

Sans concurrence dans la région pacifique (l’Australie n’a légalisé le cannabis qu’à titre médicinale), la Nouvelle-Calédonie aurait peut-être tout avantage à légaliser un produit recherché et parfois utile, si celui-ci était bien sûr suffisamment contrôlé, à l’instar des autres produits que sont le tabac et l’alcool. Dans son scénario-fiction « la Nouvelle-Calédonie de 2046 », l’EGC vise en effet l’utilisation par les laboratoires pharmaceutiques d’un produit local d’une « qualité rare ». Mais, une autre raison favorisant la légalisation serait naturellement la lutte contre la criminalité et la délinquance. Justement, aujourd’hui même, 150 personnalités marseillaises viennent de signer un appel pour une “légalisation contrôlée” du cannabis. Parmi les signataires, on retrouve des élus, des avocats, des magistrats et de nombreux médecins. Tous de Marseille. La cité phocéenne étant particulièrement victime de la prohibition qui serait selon eux « directement responsable, chez nous, de réseaux, de trafics très organisés, qui brassent des sommes considérables et gangrènent de nombreux quartiers ». Les gangs se partageant le marché juteux et illicite du cannabis ont l’année dernière été responsables du décès de 25 personnes dans des règlements de compte armés. A la fin de sa vie, Charles Pasqua avait lui-même reconnu que la prohibition entrainait une escalade de la délinquance. Ainsi, dans un documentaire de France 5 diffusé récemment, l’ancien ministre de l’intérieur faisait son mea culpa : « On peut s’interroger sur le fait de savoir si on n’aurait pas eu intérêt à légaliser, notamment le cannabis ! (Charles PASQUA ; Sources : extrait doc La loi de la drogue, France5) »

En Nouvelle-Calédonie, on sait que la majorité des délinquants multirécidivistes qui empoisonnent la vie des habitants vivent en grande partie du trafic de cannabis. Ne serait-il pas temps de s’attaquer aux causes de l’insécurité, et non pas seulement à ses conséquences ? Réponse en 2046…

* Voir vidéo ci-dessous

**Une zone franche présente avant tout des avantages fiscaux. Les entreprises qui s’y installent bénéficient d’un environnement fiscal et réglementaire plus favorable que celui en vigueur dans le reste du pays. En particulier les marchandises qui y sont introduites sont considérées comme ne se trouvant pas sur ce territoire et sont exonérées de droits à l’importation, de taxes et de mesures de politique commerciale.

Afficher la suite

Officiant en free-lance pour plusieurs périodiques et médias calédoniens, cette pigiste professionnelle a rejoint l’équipe des contributeurs de Calédosphère depuis 2013 sous son nom de plume « Rita ». Spécialisée dans l’actualité quotidienne, elle se plait à y dénicher des sujets non-traités par les autres médias et à couvrir les évènements sensibles. Synthétique, réactive et parfois provocatrice elle essaie toujours d’écrire de manière claire, précise mais avant tout vivante. Son crédo : « Si ça pique, c’est un bon sujet »



Laisser une réponse

200 Commentaires sur "2017 : et si la Calédonie légalisait le cannabis et devenait une zone franche ?"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes

On the rocks

C290vU4UAAA03Ze.jpg

NE RATEZ PAS le match Jo-Wilfried Tsonga / Daniel Evans cet après-midi…

Kolere : “NE RATEZ PAS le match”

Et sinon, en ce moment, à Kitzbühel, il se passe quoi ?

Snow
Powder
Open trails
58/60
Open lifts
51/51
Snow depth
66cm
Base
88cm
Summit

Ça s’appelle un ‘poste de télévision’, c’est moderne… (mieux avec un ‘dish’, dans ce cas-là)

Kolere : “Ça s’appelle un ‘poste de télévision’”

Va quand même falloir que j’en achète un (tombé du camion ?)

Kitzbühel : Wunderbar. Danke sehr.

J’aurais quand même préféré les résultats.

J’espère pouvoir compter sur toi pour le tournoi des VI nations

ENI ANA

Légaliser le cannabis, la pire des choses qui puisse arriver pour la population kanak. Quand on voit déjà le nombre d’aliénés mentaux à cause de ce produit. On n’arrive pas déjà à contrôler la consommation et la vente de l’alcool, notamment au marché noir.

enqledzoreil
Le cannabis est bien moins dangereux que l’alcool ! Ce sont les propos de quelqu’un qui n’a jamais fumé de cannabis. Légalisé le cannabis et dépénaliser son usage est loin d’être déconnant. Cela permettrai aux gars de la cote est de rester chez eux, à la police de ne pas passer pour de billes aux yeux de ces gars. Qui est aujourd’hui ou sera dans dix ans, capable d’arrêter la production et le trafic du cannabis en Calédonie ? Personne ! Allez sur les îles, à Ouvéa notamment, vous verrez des gendarmes passer à côté des pieds de cannabis et… Lire la suite »

@ XYY (pardon les autres)

bibliographie Tonkin :

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6115112t

Marcel aurait aimé…

Je regarde le match Nishikori/Chardy a Melbourne aujourd’hui: J’AI HONTE D’ETRE FRANCAISE! Le Nishikori il ne gagne pas parce qu’il joue mieux, il gagne parce que le Chardy est NUL, ABSOLUMENT NUL… il n’arrete pas de faire connerie sur connerie, le Chardy minable…

LE PIRE DES PIRES: regardez le match de Mlle Garcia, AUJOURD’HUI, surtout le deuxieme set, et alors-la, ayez VRAIMENT honte d’etre Frouzien, Frouzienne… UN CAUCHEMAR, UNE HONTE!

Paire, lui, assure contre le redoutable Autrichien Thiem (en grande forme), un set partout a 14.00 heures

Les deux, blesses (Paire cheville gauche, Thiem epaule droite) THIEM ne fait qu’une bouchee de Paire qu’il bat 3 sets a 1. Paire devrait travailler sur ses drop shots (trop loin du filet de toutes facons) et son service. Gasquet est le suivant sur le court.

BUL
G. Dimitrov [15] 6 6 6
FRA
R. Gasquet [18] 3 2 4

No comment…

MONFILS sauve l’honneur (brillamment!):
G. Monfils FRA (6) 6 7 6
P. Kohlschreiber GER (32) 3 6 4

Le verdict tombe: Nishikori bat (!) Chardy 3 sets a zero en un peu plus de deux heures sur le court… une honte…

Kolère,
Ce n’est pas d’être français dont j’ai honte…
Ma honte c’est qu’il puisse y a voir des gens qui gagnent des fortunes en jouant au tennis, et en plus en étant nul…!!!

D’accord avec toi, Eric.

@ Simla @ Inforétif @ Fermela @ XYY

Aouh, je barre deux heures et quand je reviens je trouve quoi ?

https://www.youtube.com/watch?v=wdMA23m4unA

P’tain, j’ai même plus besoin de brancher la télé.

Je recommande quand même un petit contrôle en fin de journée, pour le cas où vous auriez absorbé des substances.
N’oublions pas le sujet de l’article !

Comme dirait Simla (copiant servilement Canteloup) : Je me ris dessus !

Alik,

Non pas servilement…intelligemment….j’adore cette formule particulièrement dans la bouche de Stéphane Bern 😉

Comment, tu ne me trouves pas cool ? 😈

Les commentaires sont….comme souvent les verbes et adjectifs de qq intervenants, pas accordés avec le sujet…c’est ça aussi 😆

Y a un excès d’hormones chez certaines félines du blog,
un peu trop connasse pour être bonnasse !

Nom d’une pipe (!) un littéraire 😆

Bon, John, laisse-moi un peu de temps pour te répondre :

chat2.jpg
Fermela

“peu de temps pour te répondre”

Ne perdez pas votre temps avec cette personne de petite taille :

“PRISON “AVEC SURSIS POUR SÉLÉONÉ TUULAKI
Publié le mardi 17 novembre 2015 à 15H35
Le prévenu était convoqué hier matin pour des violences sur concubin en état d’alcoolémie. Il a été condamné à six mois de prison avec sursis. (source : LNC)”

John_Lax : “un peu trop connasse pour être bonnasse !”

J’espère que tu as l’aval du sénat coutumier pour cette définition sans équivoque du rôle de la femme dans la société locale après l’indépendance.

Il faudrait penser à commander une étude à la C.P.S. : “la Mélanésienne en Nouvelle-Calédonie-Kanaky, son rôle avant, pendant et après la transition”.

Alikantitra,

Je ne veux pas t’embêter juste pour t’embêter, mais on dit encore et jusqu’à preuve du contraire Nouvelle-Calédonie. Et rien d’autre…
De la même manière que le drapeau du front indépendantiste n’est toujours pas celui de la NC, il n’existe qu’un voeux pour qu’il flotte aux cotés du BBR et rien de plus…

Le problème avec cette façon de faire c’est qu’on fini par croire que ce qu’on véhicule est la réalité…
Et ben non, la NC n’est que la NC et le drapeau du front celui du front…!!!

Eric : “Je ne veux pas t’embêter juste pour t’embêter” Eric, je ne me souviens pas que tu m’aies déjà contrarié. Ceci étant, je parle en général du “drapeau d’un mouvement politique”. C’est un peu long, mais au moins c’est parfaitement exact. J’ajoute que je vois ce drapeau depuis plus de trente ans et que je l’ai aperçu encore récemment au tribunal … (d’ailleurs, après le prochain transfert, peut-être y flottera-t-il). Par contre ma proposition de sujet d’études (de thèse ?) s’entendait dans un futur plus ou moins proche (“après la transition”) et dans le cadre d’une organisation internationale. C’était… Lire la suite »
FJP
super!!! fumette légalisée, pognon facile avec zone franche , ben là c’est bon frère. Je fume sous mon cocotier en attendant les allocs générées par les touristes et échanges comerciaux en charge de la communauté honnie qui veut bien rester faire ces jobs d’esclaves car les traites le le maison et de la bagnole sont pas finie de payer. . La mine on laisse cela a ceux qui veulent encore travailler . y en a de moins en moins d’ailleurs. Nos usines, trois friches industriels a faire visiter. UN bon rasta reggae roots a diffuser sur radio D. ben là… Lire la suite »
wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top