Connect with us

Calédosphère

Actualité

SAINT-LOUIS : Wamytan accuse la province Sud, les Nouvelles Calédoniennes attaquent leurs lecteurs…

Face aux évènements entourant Saint-Louis, certains sortent du bois pour désigner des responsables. Suite à la mort de la jeune motarde, le grand chef de Saint-Louis a attaqué la province Sud, le rédacteur en chef des Nouvelles a critiqué ses lecteurs et le Haut-commissaire a mis en garde les internautes, responsables selon lui « d’attiser les haines et les peurs ». Bienvenue au bal des faux-culs !

La mort d’Aurélie Marcias dans des circonstances plus que troublantes a semble-t-il forcé certaines personnalités publiques à sortir de leur silence. Notamment ceux qui sont, semaine après semaine, montrés du doigt par l’opinion publique comme pouvant avoir une responsabilité dans le drame que nous avons connu la semaine dernière. Et c’est tout d’abord Roch Wamytan qui a dégainé ce dimanche. Dans un communiqué que beaucoup ont jugé particulièrement déplacé en de telles circonstances, ce responsable de l’Union Calédonienne a clairement déclaré que l’état délabré de la route provinciale expliquait, selon lui, la mort de la motarde. L’élu indépendantiste a donc mis en avant le « piteux état » de la RP1 depuis les dernières exactions commises à ses abords par des individus, justement réfugiés au sein de la tribu :

« Cette portion de route provinciale a connu de nombreux accidents causant la mort à de nombreux usagés dont des habitants de la tribu. C’est la raison pour laquelle la chefferie avait sollicité la province sud en 2005 pour la réalisation d’infrastructures permettant un ralentissement de vitesse et une meilleure visibilité. Nous notons par ailleurs que depuis les derniers événements plus aucuns travaux n’ont été réalisés sur cette portion de route traversant la tribu et que la voie est dans un piteux état. Les coutumiers ont sollicité à plusieurs reprises les institutions concernées afin qu’il y ait des aménagements appropriés pour la sécurité des usagers (panneau indiquant la limite de vitesse, marquage au sol, éclairage de la voie, etc.) (Roch WAMYTAN, 12/03/17 ; sources : communiqué chefferie St-Louis) »

Ainsi, alors que dans le même temps, Roch Wamytan explique que « les circonstances de l’accident restent à déterminer », il pointe du doigt les services de la province qui seraient, selon lui, responsables de cet accident, en faisant ainsi abstraction des témoignages qui évoquent la présence sur les lieux de plusieurs individus qui ont essayé de dérober la moto d’Aurélie Marcias après sa chute. De quoi provoquer la colère du président de la province Sud Philippe Michel. Celui-ci lui a d’ailleurs répondu par communiqué interposé le lendemain matin :

« J’observe d’abord que la chefferie WAMYTAN semble accréditer la thèse de l’accident sans attendre les conclusions de l’enquête en cours, en mettant en cause l’entretien de la voirie. C’est chercher un peu vite à reporter la responsabilité sur d’autres… (Philippe MICHEL, 13/03/2017 ; sources : communiqué PS) »

Il semble d’ailleurs intéressant de constater qu’en octobre 2016, après la mort de William Décoiré (un jeune délinquant multirécidiviste, évadé de la prison du camp Est), Roch Wamytan n’avait pas souhaité non plus attendre les résultats de l’enquête pour affirmer alors qu’il s’agissait rien de moins qu’un « assassinat » causé par les forces de gendarmerie. Pour lui répondre, l’élu de Calédonie Ensemble a néanmoins rappelé que d’importants travaux sont en cours sur la voie provinciale pour notamment l’éclairer intégralement et en a profité pour tacler Roch Wamytan, sachant que l’ensemble des aménagements publics de la zone ont été dernièrement détruits, justement par des délinquants originaires de la tribu, et que les entreprises et leurs salariés ne seraient, pour le moins, pas tout à fait enjoués à l’idée de venir travailler dans la zone pour les remettre en état :

« J’ajoute que ces travaux auraient pu démarrer bien plus tôt sans les difficultés liées aux événements de Saint Louis depuis cinq mois. Non seulement la signalisation horizontale et verticale est totalement détruite, du fait des exactions répétées sur la voie publique, mais il est aujourd’hui pratiquement impossible de trouver des entreprises et des salariés disposés à travailler dans cette zone, pour des travaux qui devront de surcroît être réalisés de nuit ! La Province sud agit seule depuis plusieurs mois, au prix d’efforts et de budgets considérables, qu’il s’agisse d’actions d’accompagnement de la jeunesse (300 jeunes aujourd’hui suivis) dans des parcours d’insertion, de formation et d’emploi, ou d’aménagements structurants dans la tribu ou sur la route (Philippe MICHEL, 13/03/2017 ; sources : communiqué PS) »

De son côté, le rédacteur en chef des Nouvelles fait la leçon à ses lecteurs

Dans le domaine des médias, les Nouvelles Calédoniennes ont été, elles, la semaine dernière la cible de la colère de nombreux lecteurs du journal. En effet, il a été reproché au quotidien sa manière de relater l’accident ayant coûté la vie à Aurélie Marcias puisque les Nouvelles Calédoniennes n’ont ni évoqué les témoignages, ni la présence de suspects sur la zone, ni même cité le lieu de l’accident lors de la première diffusion de l’information. Les dires des témoins n’ayant finalement été relayés par le journal que dans une seconde édition. De quoi forcer le rédacteur en chef du quotidien à interpeller directement ses lecteurs dans son édito de la semaine :

« La rigueur liée au métier de journaliste veut que chaque affirmation de ce genre [les témoignages] surtout dans un contexte aussi sensible, soit confirmée par une source officielle (Olivier POISSON, rédacteur en chef LNC, 11/03/17) »

Pour autant, sachant que les « sources officielles » ont semble-t-il tendance en ce moment à dissimuler voire censurer ce genre d’informations, un média doit-il uniquement compter sur les coups de fil des représentants du haut-commissariat ou peut-on espérer voir un de ses journalistes investiguer de manière à aller chercher une information vérifiée par lui-même ? C’est ainsi qu’à contrario des Nouvelles, la rédaction de Nouvelle-Calédonie 1ère a dès le soir du drame évoqué les soupçons entourant la mort de la jeune motarde. Mais visiblement agacé, voire peut-être irrité, par les centaines de commentaires plutôt déplaisants diffusés sur les réseaux sociaux à l’égard de son journal, le rédacteur en chef de LNC en est venu à faire la leçon à ses propres lecteurs :

« Dans cette affaire, plus peut-être que dans n’importe quelle autre, il est de notre devoir de ne pas mettre le feu aux poudres avec de fausses vérités (…) Alors oui, la critique des médias traditionnels est très à la mode. Oui, la vérité est devenue une opinion comme les autres. Mais c’est celle que nous continuerons à « colporter ». Jusqu’à preuve du contraire… (Olivier POISSON, rédacteur en chef LNC, 11/03/17) »

Et toc ! Notons ainsi que selon le rédacteur en chef des Nouvelles Calédoniennes, son journal est donc le seul à « colporter » la vérité et qu’il lui appartient – non pas de relater les faits ou de faire état des différents éléments à sa disposition – mais de surtout « ne pas mettre le feu aux poudres ». Est-ce à croire que désormais le rôle des Nouvelles Calédoniennes se résume à répéter ce que les sources officielles leur enjoignent de dire et de qualifier le reste de « fausse-vérité » ? Voire.

Thiery Lataste : le faux-cul Number One ?

Dans ce bal des hypocrites qui se rejettent la faute et les responsabilités à qui-mieux-mieux, le dernier (sinon le premier) semble n’être rien de moins que le Haut-commissaire de la République. Fidèle à son tempérament pour le moins neurasthénique, Thierry Lataste a ciblé dans une récente interview accordé à NC1ère non pas les auteurs des exactions ou des tirs à armes à feu mais celles et ceux qui, d’après lui, « attisent les haines et les peurs ». A savoir les méchants internautes calédoniens qui ont depuis maintenant plusieurs mois la langue bien pendue lorsqu’il s’agit de qualifier les résultats du haussaire dans des termes imagés et parfois très « local ». Notons que, pour la première fois, le haut-commissaire semble avoir fait l’unanimité des élus loyalistes contre lui s’agissant de sa gestion des évènements entourant Saint-Louis. C’est ainsi que si les élus calédoniens demandent tous l’arrestation des personnes recherchées, les Républicains prônent une opération visant à la confiscation des armes présentes à l’intérieur de la tribu, Calédonie Ensemble a demandé la mise en place d’une zone de sécurité permanente H24 sur la RP1 et l’UCF vient d’apostropher l’Etat en exigeant le déploiement de l’armée sur la zone. Des demandes dont chacun pourrait discuter la pertinence ou l’efficacité mais qui ont en commun d’être toutes parfaitement ignorées par le représentant de l’Etat et par le Gouvernement national. Un fait est donc probable : en cas d’alternance, au lendemain de l’élection présidentielle, certains devront peut-être faire leur carton du côté du haussariat.

Afficher la suite

Officiant en free-lance pour plusieurs périodiques et médias calédoniens, cette pigiste professionnelle a rejoint l’équipe des contributeurs de Calédosphère depuis 2013 sous son nom de plume « Rita ». Spécialisée dans l’actualité quotidienne, elle se plait à y dénicher des sujets non-traités par les autres médias et à couvrir les évènements sensibles. Synthétique, réactive et parfois provocatrice elle essaie toujours d’écrire de manière claire, précise mais avant tout vivante. Son crédo : « Si ça pique, c’est un bon sujet »



62
Laisser une réponse

avatar
14 Comment threads
48 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
plus récents plus anciens plus de votes
José Paldir
José Paldir

St LOUIS ? quand même de la rigolade ..regardez ce qui se passe en Guyane en ce moment , pas entendu parler ? rassurez vous métropole non plus
http://www.dreuz.info/2017/03/25/la-guyane-en-etat-dinsurrection-silence-media-en-metropole-election-oblige/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29

SOS Christiane la gauche a besoin de toi

XXX
XXX

@José Paldir- Sauf qu’à Saint Louis, il y a toujours en liberté quelques personnes déterminées à tuer. Deux réalités bien difficiles à comparer.

José Paldir
José Paldir

tu en as blen des certitudes camarade…en attendant c’est grève générale en Guyane..comme quoi on peut être département et avoir que de mécontents pourtant en comparant avec le niveau de vie avec les pays voisins… mai bon on doit pas avoir de chance …parce que notre système c’est quand même le meilleur Non… ma remarque était surtout : il y’a des élections donc silence radio maximum ;tant que le candidat Macron n’a pas été élu pour que les technocrates socialistes puissent garder leurs sinécures. les pages publiées sur l’espionnage de Fillon sont hallucinantes surtout que pareil a été fait d’abord… Lire la suite »

Inforétif

“les pages publiées sur l’espionnage de Fillon sont hallucinantes ”

Toi tu marches pas, tu cours !

simla

Inforétif,

“Toi tu marches pas, tu cours !”

Je dirais même plus…il vole 😉

Inforétif

“Je dirais même plus…il vole”

Mimétisme, alors, mais le Fillon a pris de l’avance dans ce domaine depuis 30 ans que ça dure, José va avoir du mal à le rattraper, on ne devient pas un Madoff du jour au lendemain.

simla

“Mimétisme, alors, mais le Fillon a pris de l’avance dans ce domaine depuis 30 ans que ça dure, José va avoir du mal à le rattraper, on ne devient pas un Madoff du jour au lendemain.

Désolée Inforétif, mais tu te trompes, c’était légal et il aime sa femme ( et ses enfants et ses amis), on voit bien que tu es rétif aux infos finalement 😀 😀

XXX
XXX

@José Paldir – Et oui, camarade, ce n’est pas moi qui ait inventé la volonté délibérée de certains de se “faire un Ninja”, quitte à blesser (ou tuer) quelques uns de leurs concitoyens pour remplir le contrat. Il est toujours possible d’habiller idéologiquement cet objectif, mais pour les habitués de cette route, c’est toujours une réalité quotidienne, et qui dure, qui dure, qui dure… En ce qui concerne ton approche de l’élection présidentielle française, je ne peux juste que te répondre que je n’ai aucune appétence pour le complotisme. Ce qu’il se passe dans ce département français d’Amérique, montre s’il… Lire la suite »

simla

José Paldir Le problème de la Guyane (où j’ai vécu) c’est surtout l’insécurité qui a explosé ces dernières années. C’est un phénomène récent, lorsque j’y vivais, la vie y était plutôt cool, et même si les prix y étaient évidemment plus élevés qu’en France métropolitaine, rien à voir avec ceux de la NC, mais ça a peut-être changé..quoique…l’indexation des fonctionnaires est aussi beaucoup moins élevée. “En Guyane, la criminalité est désormais quotidienne et croissante dans toutes ses formes : braquages, vols à main armée, violences en milieu scolaire, viols, trafics de stupéfiants, crimes, etc. Le taux de criminalité est très… Lire la suite »

XXX
XXX

Lu sur le blog du Parti Travailliste à propos de la mobilisation des électeurs Kanak pour le référendum : “Auprès d’une partie des jeunes, il faut aussi défendre le principe du vote et les militants rappellent que c’est « un acquis de nos aînés qui sont partis, comme Eloi Machoro », témoigne Sinémadrang Tchacko (UC). Associer l’acquis du droit de vote au souvenir d’Eloi Machoro, est un bel exemple d’injonction paradoxale. Ou, quand on affirme quelque chose en pensant fortement le contraire. Entre boycott et inscription sur les listes électorales, le grand écart peut faire très mal. Ce type de… Lire la suite »

jeurigaulle bien
jeurigaulle bien

je croyais qu’on appelait cette ile….l’ile la plus proche du paradis….on nous aurait menti ?
quelle fumisterie !

XXX
XXX

Un très bel hommage d’Etienne Dutailly à la mémoire de Jacques Violette dans le dernier “Chien bleu”.

simla

à XXX

J’ai lu cette “nécrologie” sur cet homme que je ne connaissais pas, il est vrai que c’est plutôt flatteur mais sans flagornerie aucune, en tout cas on peut tous s’identifier à la formule savoureuse de celui-ci : “je n’ai pas peur de mourir, ce qui me fait chier, c’est que j’aime bien la vie”. 😉

Janloupe Pahune
Janloupe Pahune

Je pense qu’il faudrait rebaptiser St Louis “Konnarville” et donner comme titre d'”empereur-chef général président à vie” à Kaillasse Wamytan… Caillasse Wamytan, empereur-chef général président à vie de Konnarville, ça le ferait grave à l’ONU…

Eliot Nenesse

Vous voulez dire “sauvageville”.

Don Calédone

Mais qu’attend donc Nounoun la gâchette, le marshall fédéral de la petite nation dans la grande et son nouvel acolyte, Lucky Luke Frogier perché sur Joly Jumper Gay pour aller interpeller Joe Dalton Wamytan et sa bande de trublions mal famés ? Situation grotesque où tout le monde veut faire croire qu’il “assume” ses responsabilités tout en balançant la patate chaude à son voisin. Une chose est certaine, St Louis n’est pas Lataste de café préférée de nos pseudos responsables politiques, administratifs, judiciaires, coutumiers et autres pingouins accoutrés du titre de “chef”. La justice, celle du “mur des cons”, préfère… Lire la suite »

simla

Bien vu Don Calédone, je te plusse, tu nous manquais 😉

Don Calédone

Merci ma douce Simla, je te sais sincère et ça me va droit au cœur. Au vu des + et des – tes mots ont davantage de valeurs …

la pive
la pive

Que ce soit l’état Français sont représentant ici ou le torche cul qui nous sert de journal, tout le monde s’en fout. Nous ne sommes plus en sécurité et c’est pas en blablatant comme ils font que les choses vont s’arranger. VIVEMENT un changement de gouvernance car avec les socialos, bonjour

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top