Connect with us

Calédosphère

Actualité

Législatives calédoniennes 2017 : analyses des résultats du 1er tour

Dans la 1ère circonscription, Philippe Dunoyer est arrivé en tête, 10 points devant Sonia Backes qu’il affrontera au second tour. En ce qui concerne la seconde circonscription, le duel opposera Louis Mapou au député Philippe Gomes, distancé de 7 points par l’indépendantiste. Ces élections ont surtout été marquées par un très faible taux de participation. Analyses.

Un peu plus d’un électeur sur trois seulement a été voté ce dimanche. Au-delà des résultats électoraux des différents candidats, ce constat sonne comme une bien triste nouvelle pour la vie démocratique calédonienne et n’augure rien de bon vis-à-vis des échéances futures, concernant notamment le vote “pour ou contre l’indépendance” qui doit avoir lieu en novembre de l’année prochaine. A Nouméa et aux îles, l’abstention est ainsi montée à près de 66%, soit pratiquement 10 points de plus qu’en 2012. En brousse, même si l’abstention y est toujours un peu moindre, elle s’établit cette année à près de 62%, là aussi en nette hausse par rapport au dernier scrutin législatif. Parmi l’ensemble des raisons pouvant expliquer cet état de fait, figure vraisemblablement dans le camp non-indépendantiste l’ambiance qui ont émaillé cette campagne, laquelle aura été phagocytée, voire même polluée, par des attaques de personnes ou des revanches personnelles très politiciennes. Dans le camp indépendantiste, l’appel au boycott de la part de l’Union Calédonienne aura également abouti à diviser par deux le nombre d’électeurs votants pour le FLNKS dans la 1ère circonscription (Nouméa et les îles). Reste que si de nombreuses voix en appellent régulièrement dans le camp loyaliste à mettre fin au gel du corps électoral pour les provinciales, il faut constater que les citoyens ne se précipitent pas aux urnes lorsqu’ils en ont la possibilité de s’exprimer… alors que justement, comme n’importe où en métropole, chacun peut voter pour élire son maire ou son député.

1ère circo : Dunoyer largement en tête. Backes devance Yanno.

Malgré le fait qu’il se présentait pour la première fois dans une élection au suffrage universel direct, mais bénéficiant d’une image consensuelle et d’un mouvement politique uni derrière lui, Philippe Dunoyer a réussi à se hisser à la 1ère place ce dimanche (avec 28% des voix), devançant de plus de 10 points Sonia Backes, candidate dissidente des Républicains (qui a elle recueilli 17.5%). Jamais deux sans trois, ce premier tour marque donc la troisième défaite électorale pour Gaël Yanno depuis 2012. Car si l’ancien député UMP de la circonscription suit Sonia Backes de peu dans les urnes (1,5 point seulement les séparent), il a échoué dans son pari de reconquérir son siège à l’Assemblée Nationale. Une déception également pour Bernard Deladrière, pour la première fois candidat à une telle élection, et qui avec 14% des électeurs s’étant portés sur son nom finit à la 4ème place. Le candidat officiel des Républicains paie peut-être là son positionnement jugé par certain trop lisse et sa volonté affichée de ne pas cliver les Calédoniens, quand, de leur côtés, ses deux concurrents issus des Républicains également (mais n’ayant pas eu l’investiture) ont chacun multiplié les piques à son encontre, notamment sur sa volonté de dialoguer avant le référendum avec les indépendantistes. Pour le reste, si ce n’est Charles Washetine du FLNKS qui atteint difficilement les 11% et Lina Balmelli qui retrouve avec 7% des voix les scores du Front National post-présidentielle, les autres (nombreux) candidats ont surtout fait de la figuration avec des scores compris entre 0 et 2,5%. Une mention honorable cependant à Alain Descombels puisque l’ancien élu de la province et président de Promosud s’est pris une claque particulièrement douloureuse. Il n’a ainsi réussi à recueillir qu’un peu plus de 300 voix dans toute la circonscription. Pour la postérité, il bat donc le record détenu jusque-là par Jean-Raymond Postic qui, en tant qu’autre professionnel de la politique, avait réussi à ne comptabiliser que 426 voix lorsqu’il s’était présenté aux élections législatives de 2002…

2ème circo : Mapou finit premier. Gomes se qualifie.

Les deux partis finalistes dans la seconde circonscription (regroupant toute la Grande Terre sauf Nouméa) sont les mêmes qu’en 2012, à savoir l’UNI-FLNKS et Calédonie Ensemble. Louis Mapou l’emporte avec presque 31% des voix et est suivi par Philippe Gomes. Avec 24% des voix, l’actuel député de la circonscription devance de presque dix points Harold Martin (15%) dans la circonscription et dans pratiquement toutes les communes à l’exception de Paita. Se montrant déçu par ces chiffres, Harold Martin avait hier soir la mine grave face aux résultats. Payant peut-être là son absence de programme et son discours véhément, son projet affiché durant la campagne était essentiellement (et presque obsessionnellement) axé sur l’idée de « faire perdre Gomes ». Résultat : pour la première fois dans notre histoire politique récente, l’un des candidats loyalistes a donc refusé d’appeler à voter pour sa famille politique et à faire barrage à un candidat indépendantiste au soir des législatives, risquant ainsi (ou le souhaitant) l’élection d’un député FLNKS ce 18 juin. Une hypothèse qui n’a pas semblé plaire à la candidate arrivée 4ème : Bianca Hénin. Forte de ses 12%, la représentante locale du Front National a doublé son score par rapport à 2012 et redonne ainsi au FN l’espoir d’obtenir des élus lors des futures provinciales de 2019. Pour sa part, Gil Brial, le candidat de l’UCF, la suit de peu et réalise un bon score sur l’ensemble de la circonscription (10% des voix). Surtout, celui-ci arrive second derrière Philippe Gomes à Dumbéa, sa commune, ce qui le place en bonne position pour affronter les futures élections municipales. Enfin, avec près de 7%, Pascal Vittori termine 6ème mais enregistre de très bons résultats dans son fief de Boulouparis mais aussi à Koumac, village dont est maire Wilfried Weiss, son suppléant.

En résumé

Malgré la participation atone, Calédonie Ensemble demeure au lendemain de ces élections le premier parti politique de Nouvelle-Calédonie, plus d’un électeur sur quatre ayant voté pour Philippe Dunoyer ou pour Philippe Gomes. Si de nombreux observateurs de la vie politique avaient estimé en 2012 que les raisons expliquant la chute des candidats de l’ex-RPCR d’une part et l’élection de Sonia Lagarde et de Philippe Gomes d’autre part n’étaient que conjoncturelles, la situation actuelle leur donne tort. Car depuis lors, Calédonie Ensemble est toujours arrivé en tête en nombre de voix, que ce soit aux municipales, aux provinciales ou lors de ce 1er tour des élections législatives. L’ancien Rassemblement-UMP ayant explosé depuis le départ de Jacques Lafleur, il est vrai que, depuis, ses anciens membres se divisent aujourd’hui en autant de chapelles et de sensibilités qu’il existe de candidats putatifs issus de ses rangs.

Pour autant, dans la 1ère circonscription, dans les jours qui viennent, tous devraient vraisemblablement appeler à voter contre Philippe Dunoyer dans l’espoir – non avoué – de changer le rapport de force au sein des institutions. De Didier Leroux à Isabelle Lafleur, en passant par Philippe Blaise ou Simon Loueckhote, pour les élus ou ces ex-élus qui n’ont pas eu les résultats escomptés aux dernières élections provinciales ou qui ont carrément perdu le pouvoir, l’objectif devrait être avant tout de « faire battre Calédonie Ensemble ».

En revanche, concernant la seconde circonscription et pour la première fois, se pose pour le candidat non-indépendantiste le problème du report de voix. Etant évident que, pour aller au bout de sa logique, Harold Martin appellera d’une façon ou d’une autre à faire battre Philippe Gomes, les électeurs loyalistes convaincus par son discours manqueront à l’appel au soir du second tour, et ce dans une circonscription où le rapport de force joue désormais en faveur des indépendantistes. Dans ce cas de figure, à un an du référendum de 2018, le FLNKS pourrait profiter de la division du camp loyaliste pour envoyer un indépendantiste représenter la Nouvelle-Calédonie à l’Assemblée Nationale.

Continue Reading

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

257 Commentaires sur "Législatives calédoniennes 2017 : analyses des résultats du 1er tour"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes

Et donc, revenons à Jean de la Fontaine (toujours pour la même SB) : “et la grenouille enfla et enfla si bien qu’à la fin, la chétive pécore en creva”

scarlett_overkill_bloatoons_style_by_dev_catscratch-d9sklnk.png

Le reportage pictural de la campagne de SB au jour d’aujourd’hui

scarlet_overkill_muscle_growth_sequence_by_kimenguman-d9dnkem.jpg

On a retrouvé la photo de SB avec ses amis de l’UCF, du MRC et de LR … C’était il y a peu …

044ws5rgmXFx.jpg
Rigoberto

Les mecs de CE après nous avoir insulté sur ce blog pendant des années, vous ne pensez tout de même pas que nous allons mettre notre bulletin pour cette carne de Gomès. Dimanche prochain nous voterons blanc ou nous nous abstiendrons comme 65 % des calédoniens au premier tour. Nous ne sommes pas indépendantistes, loin de là, au référendum de 2018 nous nous mobiliserons pour voter non à l’indépendance, nous ne voulons pas de référendum “éclairé” avec une indépendance association gomèsienne vaselinée, c’est tout.
Le dégagisme pour Gomès c’est dimanche prochain. Bon débarras.

” Dimanche prochain nous voterons blanc ou nous nous abstiendrons ”

Toi, Rigo, petit coquin, tu cherches sans doute à te faire administrer la fessée par Virginie Ruffenach : tu l’as entendue ce soir au JT de RFO ?
Heureusement qu’il y a un ou deux enseignants parmi les politiciens calédoniens pour tenter d’injecter de temps à autre un minimum de bon sens dans vos têtes d’ Epinephelus polyphekadion.

Rigo, Parle pour toi, tu ne pèses que toi et c’est quand même pas grand chose finalement… Maintenant tu fais bien ce que tu veux on est en démocratie… Libre à toi de participer par ton vote à l’élection d’un indépendantiste… T’es amis l’ont déjà fait et vous avez bien réussis à nous imposer le drapeau du front… Je ne parle du perchoir à Wamy… Du coup tout ça a du sens, c’est un peu du Richard Virenque de la politique… Vous avez des actes qui vont dans le sens des indépendantistes, mais on va dire que c’est à l’insu… Lire la suite »

Quand toute sa stratégie anti-Gomès lui pète à la figure.

Backes sera dans l’obligation de “lâcher” son chef de guerre préféré pour cause d’incompatibilité loyaliste.

Elle devra gentiment apporter son soutient à Gomès, comme tous les autres personnalités de la famille loyaliste (sauf Harold). Même le FN vote Gomès.

bubble.gif

“Elle devra gentiment apporter son soutient à Gomès”
Par principe…peut être mais de son côté l’allié de Néaoutyne alias Gomès fait le maximum pour empêcher Backès d’être élue, il paraît que yanno s’est déjà fait acheter pour un plat de lentilles (le perchoir du congrès prochainement)

Don Calédone,

Si j’ai bien compris faut pas colporté de ragots…
Mais alors c’est quoi ce que tu fais avec ce “il paraît que…” ???

C’est le retour des bonnes vielles méthodes alors…

Eric, je ne vais tout de même pas te faire l’outrance de te donner un cour de “ragôtage” quand c’est une spécialité maison…je te renvois au grand spécialiste… Floyd, pour ne pas le nommer 😉

Non Don Calédone,

Tu esquives le sujet là…!!!
C’est toi qui es pris la main dans le sac, alors un peu correction et si tu as une info qui tien la route donne là, ou alors ne dis rien…!!!

Qui vivra verra, alors attends …

Je sens que ça va bientôt être la fête de Harold sur Calédosphère.

missile-Scud.jpg
Gazaouette

De toute façon Avec vous c’est la fête ? à tous le monde! Du moment que l’on n’a va pas dans le sens de votre pensée un peu girouette sur les bords? Avec Calcyt ce fut le grand amour ❤️ pendant un moment.
Cela promet le destin commun

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top