Connect with us

Calédosphère

Actualité

Les cantines empoisonnent la vie

On en n’a pas fini avec l’affaire de l’intoxication alimentaire survenue dans des cantines de Païta et Nouméa le 28 juin dernier. La ville de Nouméa vient de mettre en demeure la société Newrest de changer à la fois son fonctionnement et ses modes de production. Mais la ville a-t-elle les moyens d’agir ?

La ville de Nouméa est préoccupée et on la comprend, la Caisse des Écoles gère 50 cantines 37 en primaire et 13 en maternelle, et ces cantines servent 8 200 repas chaque jour, soit plus d’un million par an. Or, les incidents n’ont cessé de se multiplier et la Caisse des Écoles est devenue le réceptacle de nombreuses plaintes et récriminations. C’est d’autant plus embarrassant que la ville assure sur son site que :

« À chaque repas, le menu, proposé dans toutes les écoles, comprend un hors-d’oeuvre (crudités, légumes cuits, charcuterie…), un plat principal (viande, volaille, poisson, oeuf…), un plat d’accompagnement (légumes verts ou féculents) et un dessert (fruit frais entier ou en salade, cuit, au sirop, dessert lacté, pâtisserie…). Le menu est élaboré avec une diététicienne »

Or, à l’évidence, on est loin du compte. D’où la vive réaction de la municipalité qui, dans un communiqué, indique qu’elle « n’acceptera plus ce genre de dysfonctionnement et attend des changements rapides et concrets de la part de la société Newrest ». Et la mairie de réclamer de Newrest notamment « qu’elle prenne les mesures nécessaires à l’amélioration de la qualité des repas servis aux 9 000 enfants de la commune ». La ville va même jusqu’à demander à la société de procéder « dans les meilleurs délais au changement de gouvernance à la tête de Newrest Nouvelle-Calédonie ». En attendant les parents sont fortement mobilisés, notamment le collectif « Une cantine responsable pour nos enfants »

Que peut faire la ville ?

Quels peuvent être les impacts de ce coup de sang de la municipalité ? Toutes les institutions sont inquiètes de la tournure que prennent les choses et du fait que Newrest ne semble pas respecter les engagements pris à la signature de l’accord d’achat de la Restauration Française. Les services concernés, notamment le SIVAP (service d’inspection vétérinaire, alimentaire et phytosanitaire) et ceux de la mairie, sont sur les dents et multiplient les contrôles. Mais ensuite ? Newrest dispose du monopôle dans ce secteur et aucune entreprise n’est en capacité de produire et livrer quotidiennement des dizaines de milliers de repas. Les admonestations de la municipalité de Nouméa risquent donc bien de demeurer sans conséquence. Certains y voient d’ailleurs un coup de Com destiné à faire oublier d’une part l’augmentation d’une année sur l’autre de 2000 francs par mois des frais de cantine et d’autre part des dossiers qui crispent actuellement l’opinion comme l’affaire des déchets et du tri sélectif, le dossier de la FOL ou les travaux qui ont un impact sur le commerce du centre-ville.

Afficher la suite

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



8
Laisser une réponse

avatar
3 Comment threads
5 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
6 Comment authors
Andreas Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
josyppin

Supprimons les cantines : – un souci de moins pour les municipalités.
– des parents heureux pour la santé de leurs enfants.
– plus de gaspillage de nourriture.

Alikantitra
Andreas
Andreas

Et les gosses déjà obèses enrichiront encore et encore les fast food et se gaveront de saloperies hypercaloriques comme les sodas et les frites en sachets : bravo ! Les gosses qui ne vont pas en cantine bouffent encore plus mal en barres chocolatés, sodas et frites en sachets qui leur coutent plus cher que la cantine, le tout en fumant assis parterre. La cantine sauve de la mal bouffe mais bien sur les légumes et l’eau cela ne plait pas à toutes et tous, vous connaissez le nombre de maladies et le risque de coutée de vie qu’ entraine… Lire la suite »

Mister Eric

Et si on parlait de la bande de connards qui nous a pondu sa décision sur les plaques pour mieux nous racketer ?

Eliot Nenesse

C’est surtout l’empressement avec lequel cela a été décidé qui pose question.

Omega

Mister Eric je viens de lire que c’était la gentille CL.

Mister Eric

Je me doutais bien que c’était l’autre conne de Sainte Légère qui avait trouvé ça ! Elle est au service de qui ? Certainement pas au service des Calédoniens ! Quand on met en place un système de racket au radar à la française pour les racketter les automobilistes sur leur trajet quotidien domicile-travail, on est pas au service des gens. Cette parvenue incompétente ne vaut pas mieux qu’un Lecren ( pour ça qu’elle avait une affinité avec lui), et c’est ça qui nous dirige ? Déjà qu’elle a un bilan désastreux mais qu’est-ce qu’elle fout encore an gouvernement ?… Lire la suite »

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top