Connect with us

Calédosphère

harold martin prison

Actualité

A une semaine de son procès, Harold Martin pète un câble

Alors qu’il a rendez-vous une nouvelle fois au tribunal correctionnel pour répondre de faits de prises illégales d’intérêt, le maire de Paita s’en est pris dans les médias à plusieurs personnalités politiques locales et nationales. Il a critiqué et attaqué pêle-mêle le président des Républicains au sénat, mais aussi l’ancien garde des Sceaux ainsi que le 1er ministre Edouard Philippe qualifié de « technocrate qui débarque ». Schtroumpf grognon.

C’est désormais une habitude. Dès qu’Harold Martin est convoqué devant les juges (et ça commence à devenir une habitude), l’ex-président du gouvernement se rend la semaine précédente dans les médias pour faire une « sortie » et faire parler de lui. Harold Martin a, il est vrai, de quoi s’occuper en la matière : il s’est pourvu en cassation suite à sa première condamnation pour favoritisme, il a été mis en examen l’année dernière pour « achats de voix » et il est cette fois-ci attendu devant le tribunal correctionnel le 15 septembre pour répondre de faits de prises illégales d’intérêt dans l’affaire dite des « terrains de Paita ». Déjà à l’époque, quelques jours avant que le dossier ne devienne public, Harold Martin avait organisé une conférence de presse pour mettre en cause la montée de la délinquance, prôner la création de milices citoyennes et évoquer un acharnement judiciaire à son encontre ourdi par le « pouvoir socialiste ». Clamant affaire après affaire son innocence, cette semaine, Harold Martin a décidé d’attaquer (en sus du député Philippe Gomes et du sénateur Pierre Frogier) trois personnalités politiques métropolitaines. Tachant d’expliquer pourquoi le représentant de son groupe au gouvernement s’est, comme les élus indépendantistes, abstenu lors du vote pour Philippe Germain, Harold Martin a tout d’abord affirmé qu’un gouvernement bloqué était « meilleur » pour la Nouvelle-Calédonie :

« Ce n’est pas grave si on n’a pas de gouvernement, contrairement à ce que les Calédoniens pourraient croire, c’est pas grave, ça peut bien rester comme ça quelques semaines, quelques mois (…) On ne votera pas pour Germain, point, trait, c’est définitif. Ils peuvent nous raconter tout ce qu’ils veulent. Et puis je dis aux Calédoniens : ce n’est pas grave, ce n’est pas grave du tout, au contraire, c’est mieux je trouve que c’est mieux, pour l’instant. (Harold MARTIN, 06/09/17 ; sources : OFM) »

En effet, les 5 élus indépendantistes ayant choisi de s’abstenir lors du vote au gouvernement, les membres de la plateforme loyaliste (composée de Calédonie Ensemble, du Rassemblement-les Républicains du MPC et de Tous calédoniens) n’ont obtenu que 5 voix sur 11, le représentant d’Harold Martin qui a remplacé Isabelle Champoreau ayant lui aussi choisi de s’abstenir entrainant le blocage du gouvernement qui ne peut jusqu’à nouvel ordre qu’expédier les affaires courantes. Par voie de conséquence, l’ancien membre du gouvernement Anthony Lecren (mis de côté par l’UC) reste « ministre » et est rétribué à ne rien faire comme ses collègues et leurs collaborateurs.

Critiques contre Retailleau, Urvoas et Philippe

Face à cette situation, la grogne est montée du côté du parti national les Républicains qui avait déjà intenté une action pour exclure Harold Martin de l’ex-UMP lors de la campagne des législatives, puisque celui-ci s’était présenté contre les candidats ayant reçu l’investiture officielle. Et le sénateur Bruno Retailleau, chef de groupe des LR au sénat a cette semaine condamné une attitude qui « affaiblit » et qui « détruit notre famille politique ». De quoi faire réagir Harold Martin qui juge lui que le sénateur agit « sans se rendre compte de ce qui se passe » et que s’agissant du territoire il a « tout faux » :

« Sur la Calédonie, (Bruno Retailleau) a tout faux. Remarquez, c’était aussi le stratège de la campagne de Fillon. Je ne voudrais pas en rajouter mais franchement, ça n’a pas été brillant non plus (Harold MARTIN, 06/09/17 ; sources : OFM) »

Ensuite, Harold Martin s’en est pris à l’ancien ministre de la justice Jean-Jacques Urvoas, lequel a fait dernièrement paraitre une note remarquée sur l’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie dans laquelle il prône à titre personnel le choix entre un état-fédéré ou un état-associé. Or, pour Harold Martin « Etat fédéré ou indépendance-association, c’est pareil ». Et pour le maire de Paita, c’est en fait Alain Christnacht (rédacteur de l’accord de Nouméa) qui se cache derrière le dernier article de Jean-Jacques Urvoas dans le journal Le Monde :

« Monsieur Urvoas c’est pas un comique. C’est l’ancien garde des sceaux, l’ancien ministre de la justice de Monsieur Hollande qui, avant ça, était président de la commission des lois de l’Assemblée Nationale, donc ce n’est pas n’importe quoi. Il a suivi les affaires de la Calédonie et il a, en outre, une autre qualité, c’est que c’est un ami de monsieur Christnacht (…) Je comprends bien en lisant l’article que Christnacht se cache derrière. Je vois bien que c’est les formules de Christnacht, c’est Christnacht qui a fait cet article et il a été signé par Monsieur Urvoas. Franchement, il faut que les Calédoniens le sachent (Harold MARTIN, 06/09/17 ; sources : OFM) »

Il faut dire que durant toute la campagne des législatives, Harold Martin a tiré à boulets rouges contre Alain Christnacht, l’ancien membre de la mission sur l’avenir institutionnelle de la NC. Mais aujourd’hui mis à l’écart par le gouvernement Macron, son absence du jeu politique oblige Harold Martin à trouver une autre cible en la personne de Jean-Jacques Urvoas. Ce dernier n’étant pourtant – contrairement à ce que prétend Harold Martin – nullement l’ami d’Alain Christnacht puisqu’il avait fait virer ce dernier de son poste de Directeur de Cabinet au ministère de la justice quatre jours seulement après avoir été nommé garde des Sceaux… Enfin, Harold Martin s’en est pris au Premier ministre puisqu’il demande aux Calédoniens « d’accueillir » à la Tontouta ce « technocrate qui débarque » lorsque celui-ci se rendra sur le territoire en décembre prochain :

« On nous dit que le 1er ministre de la France va venir au mois de décembre, ici, en Calédonie. Il faut l’accueillir ce garçon, il faut l’accueillir ! On ne peut pas se faire avoir comme ça, ce n’est pas possible (…) Il ne sait rien de la Calédonie, parce qu’il n’est jamais venu ici, que c’est un technocrate qui débarque, qu’est-ce qu’il a fait ? (…) et puis vous savez, monsieur Edouard Philippe, je ne lui fais pas confiance (Harold MARTIN, 06/09/17 ; sources : OFM) »

Jugeons que le chef du Gouvernement national sera très triste d’apprendre qu’Harold Martin ne lui fait pas confiance. Peut-être lui enverra-t-il des oranges si Harold Martin est condamné à de la prison ferme dans l’un de ses trois procès en cours ?

Afficher la suite

Officiant en free-lance pour plusieurs périodiques et médias calédoniens, cette pigiste professionnelle a rejoint l’équipe des contributeurs de Calédosphère depuis 2013 sous son nom de plume « Rita ». Spécialisée dans l’actualité quotidienne, elle se plait à y dénicher des sujets non-traités par les autres médias et à couvrir les évènements sensibles. Synthétique, réactive et parfois provocatrice elle essaie toujours d’écrire de manière claire, précise mais avant tout vivante. Son crédo : « Si ça pique, c’est un bon sujet »



Laisser une réponse

134 Commentaires sur "A une semaine de son procès, Harold Martin pète un câble"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Jose Paldir

chépa pourquoi mais si je ne vais pas pleurer sur le nouvel épisode judiciaire de Martine,je trouve la justice komême très sélective Pourquoi?

moacaledo

XXY est ce que tu insinue que c’est à cause de chefs Zoreilles qu’il se servait dans la caisse ,!

XYY

@moacaledo.”insinue”. Il n’est pas nécessaire d’être directeur pour se livrer à des malversations. Pour faire court: racontez vous toutes les belles histoires que vous voulez et faites de beaux rêves.

caledovrais

XYY son père n’était pas bagnard mais directeur de banque ! tu es un nouvel arrivé ?

XYY

@caledovrais. “tu es un nouvel arrivé ?”. J’ai jadis été un nouveau-né sur le caillou… J’ai bien connu le père ainsi que le tonton (Harold et Arnold) quand j’ai bossé à la Banque de l’Indochine puis Indiquez. Pour votre gouverne, ni l’un ni l’autre n’ont dirigé la banque, ils étaient chefs de service, fondés de pouvoir. Les directeurs successifs ont toujours été des zors.
Je m’étonnais simplement que l’on puisse croire qu’il existe un gène du crime (ou de la sainteté)…

XYY

Indosuez… pas Indiquez.

moacaledo

C’est dans ses gènes avec son père voleur , il a de qui tenir la grande gueule !

XYY

moacaledo.”c’est dans ses gènes”. Vraiment ? Je le demande bien ce que pensent de votre assertion les descendants de bagnards de la Nouvelle-Calédonie et Dépendances..

CE qui lèche les bottes de l’exécutif d’En Marche pour taper sur HM, très curieuse comme tactique

memory

Toujours libre? Comme Martin alors!

???
John tu peux préciser ta pensée…

caledovrais

Dit donc Clark à défendre avec tant de véhémence l’indéfendable tu ne serais pas muouillé avec ses pourris par hasard ?

Clark
Sur le Wikipédia de Calédonie Ensemble: “Calédonie ensemble est un parti politique de Nouvelle-Calédonie, classé au centre-droit de l’échiquier politique, formé officiellement lors de son congrès fondateur du Kuendu Beach à Nouville à Nouméa le 11 octobre 2008. Il est créé par des dissidents de l’Avenir ensemble, parti anti-indépendantiste créé en 2004 et au pouvoir seul jusqu’en 2007, qui se veulent les défenseurs de l’idéologie d’origine de ce dernier mouvement. Emmenés par le président de la Province Sud Philippe Gomès, ils reprochent à l’Avenir ensemble, sous la direction de Didier Leroux et Harold Martin, d’être devenu « l’otage politique »… Lire la suite »

C’est bien de rappeler que CE est un monolithe politique cohérent et performant depuis sa création. En face ils se sont TOUS trahis, tirés dans les pattes, coups de putes, changé de sigle, de nom, de ligne politique, d’alliances, de discours de fan club, etc…. Un vrai bordel quoi…., mais Clark adore…

1979747_492854484159724_1314863370_n.jpg
wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top