Connect with us

Calédosphère

Actualité

Incendies : le coup de gueule du président du comité d’Azareu

Dans un communiqué, le comité de gestion et d’initiative d’Azareu (Bourail) a tancé les « criminels en activité » responsables des feux de brousse actuels. Après l’incendie qui a ravagé une partie de la tribu d’Azareu, le président du comité met en cause les « kanaks sans jugeote qui assèchent » le territoire et rappelle que « bruler le pays en tant que kanak, c’est bruler l’identité ». Au feu !

Sur l’ensemble du territoire, 19 communes sont toujours en situation de « risque extrême d’incendie ». Et s’il est totalement interdit de faire du feu où que ce soit, de nombreux « criminels » restent à l’origine des incendies contre lesquels se battent actuellement les pompiers, les pouvoirs publics et parfois même les riverains. Or, en début de semaine, un incendie a été volontairement allumé à hauteur du bassin de Pothé, près de la route du Col des Roussettes qui traverse la chaine, et celui-ci a impacté la tribu d’Azareu toute proche. Les soldats du feu n’ayant pas réussi seuls à circonscrire l’incendie, c’est la population de la tribu qui leur a prêté main-forte « avec les moyens du bord » pour empêcher le feu de détruire une plantation vitrine constituée de plus de 700 arbres. Pour autant, des centaines d’arbres sont partis en fumée et en apprenant que l’origine du sinistre était criminelle, le président du comité de gestion et d’initiative d’Azareu (CGIA) a lancé un véritable coup de gueule :

« Force est de constater qu’à l’heure où nous gesticulons fortement autour d’une kanaky en voie d’émancipation, c’est malheureusement une bonne partie des kanaks sans jugeote qui assèchent à vitesse grand V les périmètres de captages qui se trouvent justement sur les terres coutumières en activant manuellement les incessants feux de brousse (CGIA, 13/10/17) »

De nombreuses associations et organismes parmi lesquelles WWF, la ZCO, Bwara Tortue, la province Sud mais aussi les populations des tribus environnantes avaient en effet participé activement à cet important projet de plantation, rendu aujourd’hui à l’état de cendre.

“Bruler, c’est ouvrir quelque part la porte de l’enfer”

Et le président du CGIA ne mâche pas ses mots puisqu’il met en cause « l’incohérence flagrante de la parole véhiculée au quotidien » dans le monde kanak et « le comportement sur le terrain » où certains allument des feux par jeu ou par pure bêtise. Selon lui et à l’instar de nombreux experts, au train où vont les choses, certaines portions du territoire ne disposeront plus d’eau d’ici une génération :

« Un peuple qui s’évertue à tout bout de champ d’être intimement lié à sa terre ancestrale est malheureusement le propre bourreau des éléments totémiques et de l’ensemble de la pharmacopée qui y sont liés (…) Bruler le pays en tant que kanak, c’est bruler l’identité, c’est bruler le rituel qui tourne autour de l’igname nouvel, c’est ouvrir quelque part la porte de l’enfer à la génération future puisque dans moins de 10-20 ans, il n’y aura plus d’eau (CGIA, 13/10/17) »

S’interrogeant sur les raisons qui poussent ces individus à bruler leur propre terre, le président du CGIA rappelle aux habitants que sans eau il n’y a « pas d’économie viable pour un pays en devenir ». S’adressant enfin aux responsables politiques, et notamment aux élus indépendantistes, il rappelle qu’avant d’avoir un projet de société pour un pays émancipé ou indépendant, il faudrait déjà s’assurer que celui-ci n’est pas en flamme :

« Les politiques qu’ils soient de gauche ou de droite ont tout intérêt de revoir leurs projets de société puisque tout simplement kanaky est en flamme (…) Les criminels en activité, ces rebus de la société sont en pleine divagation, en pleine nature et représentent un danger permanent (CGIA, 13/10/17) »

Nul doute que les pyromanes en question risquent d’aller au-devant de quelques difficultés s’ils se font choppés par la population d’Azareu…

Information : 19 communes sont toujours placées au niveau « Risque extrême incendie » : Bélep, Voh, Koné, Pouembout, Poya, Bourail, Houaïlou, Kouaoua, Moindou, Farino, Sarraméa, Canala, La Foa, Boulouparis, Thio, Païta, Nouméa, Yaté et Lifou. Toute la Nouvelle-Calédonie est sous le coup d’une interdiction de faire du feu à usage non domestique

Afficher la suite
Hubert B

Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »

0 0 voter
Évaluation de l'article
guest
267 Commentaires
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Alika-antitra
Alika-antitra
7 décembre 2017 08:25
Nogius
Nogius
29 octobre 2017 12:45

Au moins deux départs de feu sur la côte ouest ce matin, dont un dans les collines qui surplombent Ouatom.

Claire Adèle
Claire Adèle
28 octobre 2017 20:36

Everything gonna be alright… https://www.youtube.com/watch?v=5alA8gpxQmE BONNE NUIT !

Claire Adèle
Claire Adèle
Répondre à   Kolere
28 octobre 2017 20:41

Bonus: Alik was a Rolling Stone… https://www.youtube.com/watch?v=0g7KawdsVSQ

Claire Adèle
Claire Adèle
Répondre à   Kolere
28 octobre 2017 20:46
Claire Adèle
Claire Adèle
Répondre à   Kolere
28 octobre 2017 21:02

… ou de ceci, là: https://www.youtube.com/watch?v=XYPE7rZkYRg (ciao, a presto)

Don Calédone
Don Calédone
19 octobre 2017 13:36

Pour rester sur le thème de la correction, qui comme son nom l’indique, sert à corriger ce qui ne vas pas dans le bon sens. La Police Coutumière est une bonne chose, mais qui la contrôlerai pour éviter les abus ? Le problème dans ce système, c’est que si vous n’êtes pas en odeur de sainteté dans la tribu et que vous faite parti de la caste des “Dalits”, à coup sûr vous vous en ramassez plein la trônche pour pas un rond et ce de manière quasi systématique. Ou alors ces bas de castes viendront grossir la population des… Lire la suite »

Léo TUULAKI
Léo TUULAKI
17 octobre 2017 18:12

“rebus de la société”, quel con ose parler ainsi? , ils en font parties intégrantes et ce sont cas très particuliers..

Claire Adèle
Claire Adèle
Répondre à   John_Lax
17 octobre 2017 19:22

Je suis d’accord avec toi, pour une fois John. Ce qui est plus intéressant et vraiment ‘intégral’ aujourd’hui, c’est seulement le nom d’un signal (GW170817) donné à l’observation directe d’ondes gravitationnelles après une collision stellaire à 130 millions d’années lumières -nom donné donc le 16 octobre 2017 aux USA -le 17 ici- par les laboratoires LIGO et Virgo-. La détection du signal avait été effectuée le 17 août 2017 à 12 h 41 UTC sur trois sites (peu comprendrons, désolée, mais croyez-moi, c’est différent et c’est énorme -nous comprenons mieux depuis aujourd’hui comment la terre s’est formée, et c’est aussi… Lire la suite »

Claire Adèle
Claire Adèle
Répondre à   Kolere
17 octobre 2017 19:56

BONNE NUIT, avec la seule vidéo sur l’évènement pour mieux comprendre -en Anglais-: http://www.news.gatech.edu/2017/10/16/scientists-make-first-detection-neutron-star-collision

Claire Adèle
Claire Adèle
Répondre à   Kolere
17 octobre 2017 20:43

Pour simplifier (mais alors, vraiment simplifier…): il y a -tellement- longtemps -que l’on ne peut pas l’imaginer le retour en arrière- deux étoiles mortes, plus grosses que notre soleil entrent en collision: la terre recoit des projections, surtout de fer et d’or sur elle (or encore utilisé en bijouterie, orfèvrerie, par exemple, aujourd’hui). Qui peut me dire combien de planètes Terre peuvent s’inscrire, rentrer dans l’étoile soleil, svp (il a l’air “petit”, n’est-ce pas? Commençons par réaliser la taille de notre soleil…)?

Claire Adèle
Claire Adèle
Répondre à   Kolere
17 octobre 2017 20:49

Quelle est la taille du soleil ?

La Terre est bien petite par rapport au Soleil: le Soleil a un diamètre de 1 392 000 km, soit 109 fois celui de la Terre, il pèse 33 000 fois plus que notre planète et dans le volume du Soleil on pourrait y mettre plus d’un million de Terres (1 305 620). Si la Terre était une balle de Tennis, le soleil serait une maison.

Colette Demaria
dawamama
Répondre à   Kolere
27 octobre 2017 12:08

Mais on s’en fout de ton blabla , abrége et arrête d’étaler ta culture , t’es prof ou quoi ? En plus de ca le modérateur publié tes posts qui sont franchement lourdingues, c’est un copain à toi ?

Alika-antitra
Alika-antitra
Répondre à   John_Lax
19 octobre 2017 14:11

John_Lax : ““rebus de la société”, quel con ose parler ainsi? , ils en font parties intégrantes et ce sont cas très particuliers..”

En règle générale, ces “brebis égarées”, en cas de procès, n’ont pas à attendre des années leur jugement en poursuivant peinardement l’ensemble de leurs activités, étant plutôt soumis aux rigueurs de la comparution immédiate.
Mais cet autre cas de figure est un autre cas particulier.

Eliot Nenesse
Eliot Nenesse
Répondre à   John_Lax
28 octobre 2017 11:45

Vous aussi, vous êtes un peu un cas particulier.

Mister Eric
Mister Eric
16 octobre 2017 16:25

Chez les pseudo-insoumis de la France insoumise y a aussi le feu :
http://www.bvoltaire.com/insoumis-figure-libre/?mc_cid=1b337f8eee&mc_eid=087a6b53dd

J’ai presque envie de dire merci à Danielle OBONO, avec elle on sait à quoi les insoumis sont soumis à l’insu de leur plein gré par leur idéologie gauchiasse.

XXX
XXX
16 octobre 2017 15:19

C’est sûr que la récurrence des feux de brousse par écobuage et malveillance met à mal ce rapport sacré que le Mélanésien entretient mentalement avec son environnement. Un petit tour sur la côte Est en pleine saison fraîche, de Pouebo à Poindimié (c’est moins vrai ensuite de Ponérihouen à Houaïlou) renforce cette impression de désolation que donne l’usage abusif du feu. Sans parler des carcasses de voitures… C’est incontestable, tant il y a loin de l’intention contenue dans l’identité culturelle aux comportements du quotidien. Mais que dire de la fraternité de la devise de la République française affichée sur le… Lire la suite »

Voir plus dans Actualité

Top du moment

Commentaires récents

To Top