Connect with us

Calédosphère

Chroniqueurs

Les politiciens indépendantistes mentent sur toute la ligne

Le dernier comité des signataires a été, espérons-le, le dernier épisode d’une télénovela politico-calédonienne qui avait commencé il y a quelques mois sur la soi-disant « question » à poser pour le référendum d’autodétermination. Question qui aura apparemment, par sa complexité, demandé une longue réflexion dont on se serait tous bien passés parce que les Calédoniens savent ce qu’ils veulent; les uns veulent que la Nouvelle-Calédonie se maintienne dans la France, les autres veulent en sortir et donc veulent l’indépendance. C’est la triste cristallisation de la vie politique et la binarité des opinions depuis les Evénements. Mais au moins ça a le mérite d’être clair et franc. Malgré cela on nous a fait tout une agitation sur la méthodologie et le contenu, c’est à dire le libellé imprimé sur les bulletins de vote.

Avant le référendum d‘autodétermination, la dernière étape a donc été ce comité des signataires. Moment clé où normalement on sait ce qu’on veut et on fonce et on maintient ses positions et surtout les mots qui les traduisent. C’est ce qui fait les hommes d’honneur et de convictions. Mais l’attitude de la délégation indépendantiste à ce moment décisif a de quoi surprendre et s‘interroger; ceux-là mêmes qui pendant des décennies n’ont cessé de bourrer le crâne des kanak avec le mot « indépendance » , aujourd’hui en 2018 ne voulaient pas voir ce mot figurer dans la question référendaire. Mais diantre que se passe-t-il ? Par quelle logique peut-on expliquer un tel volte-face, que l’on demande de ne pas montrer sur un bulletin de vote ce que l’on veut, le mot qui le désigne et ce sur quoi on s’est bâti un électorat ? Dégonflage ou fourberie ?

Ainsi les courageux mousquetaires de la délégation « indépendantiste » sont allés ferrailler à Paris demander que ce soit non pas le mot « indépendance » qui figure sur le bulletin mais le mot « pleine souveraineté ». Pourquoi le mot « indépendance » qu’ils ont martelé pendant si longtemps, qui faisait la force et la fierté de leur positionnement devait-il les gêner à ce point et à ce moment de l‘Histoire ? L’explication est simple : le mot indépendance fait peur. Il fait peur aux non-indépendantistes, il fait peur aux indécis. Il fait aussi peur à une partie de la population kanak. La mémoire de l’Histoire, la mémoire collective savent très bien à quels sens réels, dans les faits et dans les symboles, est rattaché le mot « indépendance » et ce qu’ont été « les indépendances » : effondrement du niveau de vie, misère, régression économique et sociale… et dirigeants corrompus. Cela, les courageux mousquetaires, au fond d’eux-mêmes le savent très bien. Comme on dit, l’Histoire est un éternel recommencement.

Alors il fallait trouver comment faire passer la pilule. En voulant reformuler la question référendaire, donc de l’enjeu réel, ces politiciens ont essayé de contourner, d’effacer le gênant de cette mémoire collective, ils ont changé le nom du produit pour qu’il soit plus attrayant et plus facile à vendre. Les mots « pleine souveraineté » ont une sonorité, une connotation plus positive, plus séduisante: sous le joli papier cadeau on cache mieux la chose. Car le mot « indépendance » rebute et ils savent très bien que dans la population kanak il y a des gens qui ne sont ni incultes ni inconscients mais bien au contraire sont lucides et savent le contenu réel et le sens symbolique des mots que l’Histoire leur a donnés; les « indépendances » ont été des histoires d’échec et de souffrance pour des populations entières. Que l’on appelle la chose « pleine souveraineté » ou « indépendance », ça reste… l’indépendance. Cette affaire est lourde de sens : c’est un coup de marketing politique, certainement adressé à un électorat bien plus jeune, plus crédule et facile à séduire car certainement moins porteur de cette mémoire.

On en vient donc à ce terme de « souveraineté » en vogue et dans l’air depuis quelques mois mais non sans quelques turbulences. Souvenons-nous : Face à la critique sur l’absence de projet réel sur les moyens de financer les besoins du futur pays, les indépendantistes de l’UC avaient sorti –comme un magicien sort un lapin de son chapeau– le joker, à savoir « la souveraineté partagée ». Un pas en arrière, un aveu en demi-teinte que, ce qui serait le futur pays n’aurait pas les moyens de sa souveraineté (ou de son indépendance, si vous préférez). Alors les missions régaliennes seraient faites en coopération avec les pays de la région. En résumé et en vérité à demi-mots, l’UC nous disait que le pays « souverain » ne serait pas vraiment souverain (la promesse se dégonflait) mais qu’il était acquis d’avance (bien sûr!) que d’autres pays auraient la bonté de prendre en charge une partie de la souveraineté de « kanaky »…. joli programme. Les promesses n’engagent que ceux qui y croient, faut-il le rappeler ?

Mais voilà, en voulant voir figurer « pleine souveraineté », on refait un pas vers le mensonge, la contradiction: avec la souveraineté partagée ils avaient implicitement reculé et reconnu que le projet ne tenait pas la route. Que ce soit l’indépendance ou la « pleine souveraineté », c’est la même chose : un projet qui n‘en est pas vraiment un, un saut dans l’inconnu, un mensonge à toute une population sur un mieux-être à venir. Que doit-on déduire de tout cela ? Que le discours politique indépendantiste n’est pas constant, pas fiable, pas digne de confiance ; il fluctue, il change les mots selon les circonstances pour pouvoir passer, il louvoie avec les vraies questions, le vrai sens des choses. Il manipule; en refusant de faire figurer le mot « indépendance » sur les bulletins, ils tentent de dissimuler le vrai; ils mentent. En y mettant le mot « pleine souveraineté », ils mentent encore plus. Derrière tout cela c’est donc la voie indépendantiste elle-même qui n’est pas rassurante, qui n’inspire pas confiance.

Cela fait bien longtemps que les loyalistes ne font pas confiance aux leaders indépendantistes : leurs volte-face, leur parole fluctuante, certaines insinuations ne sont pas passées inaperçues. Ils viennent de le montrer; ce sont des manipulateurs éhontés près à tout, même tromper leur propre peuple en leur vendant un projet dont la vraie teneur est maquillée par un joli nom. Mais on les comprend; ils se voient déjà Président, ministres, cette posture indépendantiste est surtout là pour servir leurs ambitions personnelles sur le dos de « leur peuple » à qui ils font avaler des couleuvres . Malgré tous ces reproches, on peut néanmoins les féliciter d’avoir le talent d’être de vrais politiciens; ils savent manipuler les mots, les changer, les choisir en fonction de l’air du temps et des circonstances. Si l’électorat kanak indépendantiste reste non-réactif et en état de mort cérébrale devant cette tromperie, ce coup de marketing politique et ce dégonflage sur le mot « indépendance » il y a de quoi s’inquiéter pour l’avenir de cette population. La démocratie et la liberté d’un peuple existent à la condition qu’il y ait chez les citoyens de l’intelligence, de la lucidité et donc la capacité à comprendre et critiquer quand on les trompe. Si on peut le faire comme ça aujourd’hui sans qu’ils s’en rendent compte, la kanaky est fin mal barrée.

Reste à savoir si les « durs » de l’indépendance, ceux de la lutte de la première heure, ne se sentent pas un peu lâchés en ne leur donnant pas le plaisir de voter avec un bulletin faisant figurer ce mot si fort en contenu et en symbole pour eux.

Mister Eric

Afficher la suite


302
Laisser une réponse

avatar
36 Comment threads
266 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
plus récents plus anciens plus de votes
Lol
Lol

Et les politiciens loyalistes alors ??!!! Après tous les articles que vous publiés dans ce blog, j’affirme qu’il est vraiment à connotation loyaliste ! Toujours à faire passer les camps indépendantistes pour les MECHANTS … ça me fait rire

Yvan La Méche
Yvan La Méche

https://www.youtube.com/watch?v=6PMMC9RX5Fw&feature=youtu.be

C’est QUAND qu’on met le programe,HISTOIRE et GEOGRAPHIE de la NC, le vrai , dés l’école primaire ????

Inforétif

” le programe,HISTOIRE et GEOGRAPHIE de la NC, le vrai ,”

Il y en a un faux ? Tu vas pas nous ressortir “nos ancêtres les Gaulois”, quand même ?!!

L’histoire sensu strictu commence avec l’écriture, elle est donc très courte celle de la NC.
Les civilisations débutent, quant à elles, avec une forme même frustre d’écriture et les premières villes.
Avant tout cela : préhistoire, toute aussi intéressante, au demeurant.

Lol
Lol

L’histoire est assurément très courte, mais riche en valeurs morales. Quelle est la leçon à tire d’une histoire qui date de la préhistoire… franchement, quelle est son utilité ?! #mdrr

XXX
XXX

“J’ai confiance en nos jeunes et il faut que les élus comprennent. La lutte violente, c’est fini. Il faut travailler et avoir des diplômes.” (Les nouvelles de samedi, page 5, Portrait d’un “ancien combattant” (?) de la grotte et prisonnier en Métropole, Jonas Adeda.) Qui se souvient des propos quasiment identiques tenus, un dimanche soir de 90/91 au JT par François Burck, alors secrétaire général de l’UC après l’assassinat par un extrémiste kanak de JM Tjibaou et Y. Yewené ? Lui, François Burck, parlait plus de la nécessité de passer du barrage à l’école. Comme si au cours de ces… Lire la suite »

Alikantitra

A L’ATTENTION DE FRANCK THERIAUX Le commentaire de “Bombis”, alias “Kolere” de ce 10/04 à 11:47 dans l’article “Feux de Brousse” (que je reproduis plus bas) me paraît dépasser en vulgarité et en obscénité la limite que je juge supportable. Le fait que vous tolériez ces débordements vaut de votre part approbation tacite. Dans la mesure où ce commentaire me mettait en cause personnellement ainsi que mon épouse (“Simla”), je m’abstiendrai dorénavant de commenter sur votre blog. Copie du commentaire : BOMBIS Il faut les “BINER”??? Alors là, j’t’explique: ton autre affreux jojo de l’Info, le chétif, il te tient… Lire la suite »

BOMBIS
BOMBIS

PRENDS TES CACHETS, CALME TOI: TU INONDES LE BLOG DE TA BALANCE A.M. VIEUX DELATEUR, SANS AUCUN RESPECT POUR PERSONNE! Il est moderne ce blog, DANS “Terms of Service” tu as l’adresse OU ENVOYER TES DENONCIATIONS BIDONS: [email protected]

BOMBIS
BOMBIS

… Tu as bu du Vichy, toi! MDR! Tu as le don de remettre mes oeuvres d’art dans une taille qui me convient, je l’avais mal vue au premier coup d’oeil. Elle est même PROPRE! Pas un sein, pas une “b***”, pas un mot plus haut que l’autre, enfin PROPRE quoi! De quoi te plains tu?? CA Y EST, JE SAIS! Il se venge de mon comm du 10 avril 2018 12:44 !! Faut avouer que toi tu vas vraiment LOIN! FRANCK EST PLUS LOYALISTE QUE MOI, tu n’as pas de chance! Il est surtout plus intelligent que toi, le… Lire la suite »

BOMBIS
BOMBIS

TOI ET SIMLA VOUS RECONNAISSEZ-VOUS VRAIMENT SUR CETTE PHOTO??? Allez, étonne moi, dis moi que c’est vous, parce que si ce n’est pas vous, tu peux toujours courir… enfin le mieux serait que je puisse comparer: tu veux bien les mettre vos photos, ici? Est-ce que je me plains à la direction, moi? Tu attaques TOUT mes comms en me ridiculisant (c’est ta raison de vivre), et je ne dis rien. LA CHEVRE qui est censée me représenter, TU L’AS MISE 69 (tiens?…) FOIS! Je ne me plains pas, moi!

Inforétif

“Le fait que vous tolériez ces débordements vaut de votre part approbation tacite.” Alik, je crois qu’il y a belle lurette que Franck Thériaux n’a plus la main sur calédosphère. D’autre part je me demande si l’administrateur actuel a la capacité d’interdire l’accès à son blog à un blogueur particulier. J’interprète sa routine par robot interposé d’interdire l’utilisation du mot “kolère” comme une tentative dans ce sens, rapidement contournée par l’intéressée en changeant ce pseudo en celui de BOMBIS. Kolère, qui doit avoir derrière elle une longue histoire de bannissements successifs, a d’ailleurs manifesté pendant cette période de transition une… Lire la suite »

Franck THERIAUX

Depuis quand n’aurais-je plus la main ? Bizarre cette affirmation….

Inforétif

“Bizarre cette affirmation….”

Mon “je crois (qu’il y a belle lurette etc)” n’est pas une marque d’affirmation (et encore moins de subite conversion à un culte sacré…).

Mon cher Franck, ce doute résultait de la poursuite depuis des semaines des délires toxiques de qui nous savons, sans réaction ferme de l’administration de calédosphère, ce qui ne correspondait pas au Franck que je connais, sachant laisser une large expression mais aussi stopper les débordements quand ils dépassent l’entendement.
Heureux que ce doute n’ait pas lieu d’être.
(les -6 points semblent indiquer que la maline a gardé sa capacité de salves punitives, on dirait)

dawamama
dawamama

Nous avons été plusieurs à te dire de ne plus répondre à cette harpie Alik. Tu as continué , tu espérais peut-être lui faire comprendre …quoi , je ne sais pas mais tu t’es plan-té .Maintenant c’est l’escalade , ne t’en prends qu’à toi même ;

BOMBIS
BOMBIS

Merci, dawamama.
Des harpies:

Harpies.jpg
BOMBIS
BOMBIS

… ou, encore (ailes d’acier, serres d’acier):

Harpie.jpg
BOMBIS
BOMBIS

LA, y’a vraiment rien à moinsuner… vraiment.., seul un vieil idiot entartré (😉) moinsunera, parce que c’EST bien cela -à 16:31- , un “harpie”, ou un “aigle harpie”…

BOMBIS
BOMBIS

LA, y’a vraiment rien à moinsuner… vraiment.., seul un idiot moinsunera, parce que c’EST bien cela -à 16:27- des “harpies”…

Inforétif

” tu t’es plan-té” Au contraire, dawa, ça marche : elle est en train de vampiriser calédosphère (compte le nombre de ses posts aujourd’hui) jusqu’au moment où l’administrateur devra bien se résoudre à mettre le holà, si il en a le moyen et si il veut sauver son gagne-pain. Et puis tu n’es pas logique : tu vois bien que ce ne sont pas les posts d’Alik qui déclenchaient son mitraillage à elle, puisqu’en son absence la production de BOMBIS est encore plus forte et délirante. Au passage, en ne répondant pas à la demande d’Alik, calédosphère perd (j’espère momentanément)… Lire la suite »

melchisedek

LKU a été on ne peut plus clair (et en matière de clarification du discours, on ne peut rien lui reprocher, question limpidité), je cite de mémoire les termes employés: – “le destin commun est un artifice employé par l’état colonial pour faire taire la revendication légitime du peuple colonisé en faveur de l’accès à l’indépendance” – “le scrutin du 4 Novembre n’est pas un référendum d’autodétermination, mais … une consultation du peuple calédonien ” (l’emploi du mot peuple calédonien est intéressant, le distinguo entre ce terme et celui de peuple colonisé étant la clef de voûte de son discours)… Lire la suite »

Voir plus dans Chroniqueurs

Tendances

Les derniers comm’s

To Top