Connect with us

Calédosphère

Actualité

La Nouvelle-Calédonie dans l’axe Indo-Pacifique voulu par Macron

Durant sa visite en Australie puis en Nouvelle-Calédonie, Emmanuel Macron ne cesse de mettre en avant la constitution d’un axe stratégique Indo-Pacifique réunissant la France, l’Inde et l’Australie. Si les échanges en matière de défense, d’économie et de lutte contre le réchauffement climatique sont mis en avant, il s’agit en fait de répondre aux tentatives hégémoniques de la Chine dans la région. Géopolitique.

Si comme l’a dit Emmanuel Macron aux télévisions locales (unies à l’occasion d’une émission spéciale), la Nouvelle-Calédonie est, à son sens, « un territoire qui rend plus belle, plus forte, plus grande la République Française », il n’en demeure pas moins que le Président de la République semble avoir pour le territoire une ambition précise, laquelle servirait les intérêts de la France mais aussi de l’Union Européenne. Car, six mois avant le référendum sur l’indépendance, à ceux qui lui reprochent de n’avoir pris parti ni pour les indépendantistes ni pour les non-indépendantistes, Emmanuel Macron semble néanmoins avoir choisi d’enjamber le scrutin référendaire afin de se projeter dans l’avenir. Un avenir où, en fait, les Calédoniens auraient librement choisi de rester dans la République :

« J’ai simplement à expliquer quel est le destin de la Nouvelle-Calédonie au sein de la nation française tel que je le vois, le propose et le porte (Emmanuel Macron, 04/05/18 ; sources : NC1ère&Calédonia) »

Car de Sydney à Nouméa, le Chef de l’Etat a répété vouloir développer le rayonnement de la France et de l’Europe dans la zone. Cela pour une raison simple « la France, a-t-il expliqué, après le Brexit, sera le dernier état de l’Union Européenne dans le Pacifique ». Une « opportunité » dont Emmanuel Macron entend bien profiter pour asseoir sa position internationale et faire entendre sa voix.

“La France a un destin dans le Pacifique”

En mars dernier, durant sa visite en Inde, le Président de la République avait déjà affiché sa proximité avec le « très dur » 1er ministre Narendra Modi, lequel entretient des rapports très compliqués et souvent même tendus avec son grand voisin chinois (Une rencontre informelle a d’ailleurs été organisée il y a seulement une semaine entre les dirigeants des deux pays les plus peuplés du monde afin de mettre fin aux affrontements frontaliers et pour régler d’importants différents commerciaux). En effet, les volontés d’expansion (ou même hégémoniques) chinoises font grincer des dents de l’océan indien à l’océan pacifique. Et dans cet immense affrontement géopolitique qui se met cahin-caha en place, Emmanuel Macron entend que la France, puissance maritime et militaire, ait son mot à dire :

« J’ai présenté, il y a deux jours en Australie, ce à quoi je crois qui est l’axe Paris-New Delhi-Canberra. Il est possible parce que il y a justement la Nouvelle-Calédonie, la Polynésie Française, Wallis et Futuna, la Réunion, Mayotte. Dans cet espace indo-pacifique, c’est 1.6 millions de français, ce sont 8 000 militaires et c’est 80% de notre zone économique exclusive. La France, on ne le dit jamais assez, on l’oublie même tout le temps, c’est la seconde puissance maritime au monde (Emmanuel Macron, 04/05/18 ; sources : NC1ère&Calédonia) »

Evoquant le « positionnement géopolitique, stratégique, militaire absolument inédit » des territoires français de la région, le Président de la République a affirmé que « nous avons ici une capacité à rayonner sur le plan de l’économie, de la pêche, du tourisme, sur le plan aussi du développement durable ». Et si le « problème chinois » n’est jamais évoqué directement par le Chef de l’Etat, son discours devant la trentaine de chefs d’Etat et de gouvernement de la région conviés autour de lui hier soir ne laissait pas de doute quant à ses intentions, « La France a un destin dans le Pacifique » leur a-t-il ainsi signifié.

Accords militaires, économiques et environnementaux

En matière de Défense, le dirigeant français a ainsi déjà signé avec son homologue australien un “accord bilatéral relatif à la fourniture de soutien logistique mutuel entre les forces armées françaises et les forces de défense australiennes”. Un accord sur la cybersécurité a également été acté, visant à renforcer la coopération entre l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) et l’Australian Cyber Security Centre (ACSC). Du reste, un point précis a été fait sur la coopération franco-australienne en matière d’armement et notamment s’agissant du gigantesque contrat signé en 2016 concernant la livraison par Naval Group (ex-DCNS) de 12 sous-marins français nouvelle génération à l’Australie.

Et dans le domaine économique, Emmanuel Macron a plaidé pour la « préservation des ressources » et un « développement qui repose sur des règles ». Une façon de mettre en cause les « méthodes » chinoises, l’Empire du milieu n’hésitant pas en effet à acheter des gouvernements et des puissances publiques de certains micro-états du pacifique pour d’une part accroitre ses parts de marché et exploiter leurs ressources halieutiques et d’autre part disposer de leur voix au sein de l’assemblée des nations-unies. C’est ainsi que, sur le territoire calédonien, si l’Etat et les pouvoirs publics locaux tiennent encore au bout d’une (longue) gaffe les nombreux lobbys pro-chinois cherchant depuis ces dernières années à s’introduire sur le marché local, des hommes d’affaires désormais installés en Chine multiplient les interventions, tant auprès du patronat que des institutions ou des autorités coutumières pour faciliter les intérêts chinois. Tout comme en Polynésie Française, portées par des moyens financiers importants, des campagnes de communication (ou de désinformation) sur les bienfaits de la Chine et de son marché intérieur fleurissent maintenant sur la toile locale. Corrompus ou simplement cupides, ces missi dominici du gouvernement chinois se heurtent pourtant encore à l’Etat, et ce de Nouméa à Papeete. Reste à savoir comment Emmanuel Macron envisage concrètement de préserver les intérêts français au travers de l’axe indo-pacifique et le rôle de la Nouvelle-Calédonie dans son projet. Parce que, oui, il semble bien que du côté de l’Elysée, la Nouvelle-Calédonie au sein de la République ce soit « NOTRE PROJET ! ».

Afficher la suite

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



388
Laisser une réponse

avatar
42 Comment threads
346 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
plus récents plus anciens plus de votes
Alikantitra

Ah, le tourisme !

“nous avons ici une capacité à rayonner sur le plan de l’économie, de la pêche, du tourisme, sur le plan aussi du développement durable”
qu’il a dit, notre président bien-aimé, dans ce lieu palimpseste qu’est le Théâtre de l’Île.

J’espère que ses représentantes officielles lui ont fait parvenir cet “Etat des lieux” rédigé à l’occasion des Ateliers du Tourisme 2015/2016.
https://www.province-sud.nc/sites/default/files/Webmaster/1-ETATS%20DES%20LIEUX%20COMPLET.pdf

Pour résumer : c’est pas gagné !

XXX
XXX

“L’émergence en question. Marqueurs et dynamiques du développement Séverine Blaise, Maitre de Conférences en économie, participe aux XXXIVèmes Journées du développement ATM 2018 « L’émergence en question. Marqueurs et dynamiques du développement ». Sa communication s’intitule Mines, émergence et indépendance. Le cas des petites économies insulaires. Elle sera prochainement disponible en Cahier du Larje. Les débats autour de l’indépendance pour les petites économies insulaires (PEI) reposent pour partie sur des arguments économiques qui sont ambigus. La montée des interdépendances liées à la globalisation questionne la signification de l’indépendance économique, aussi bien que celle de souveraineté politique. Du point de vue… Lire la suite »

Alikantitra
XXX
XXX

Au fil du Web, à propos des suspicions de financement de la campagne électorale de l’ex président Sarkozy par la Lybie :

“Sarko, je l’ai toujours trouvé Tripoli pour être honnête”

Alikantitra

XXX : “suspicions de financement de la campagne électorale de l’ex président Sarkozy”

Pour changer de “cible”, n’y a-t-il pas aussi une enquête en cours sur un soupçon de favoritisme visant la directrice d’une agence de communication (qui a changé d’emploi depuis) lors du déplacement aux Etats-Unis d’un ministre (qui a changé d’emploi depuis) ?

Et il semblerait que lors de la toute dernière campagne présidentielle, une entreprise (lyonnaise) d’événementiel ait consenti de très grosses ristournes à l’un des candidats (et à un seul), et ne s’en trouve pas plus mal depuis.

XXX
XXX

@Alikantitra – L’une n’excusant pas l’autre…

Et le monde étant ce qu’il est et les hommes et les femmes ce qu’ils sont, la course aux bons mots ne saurait s’arrêter en 2007.

Pénicaud tête de veau ! Na !

melchisedek

@XXX,

Admettons que nous ayons l’alibi de la berlue sur la Libye …

Alikantitra

Melchisedek : “Admettons que nous ayons l’alibi de la berlue sur la Lybie …”

Il faut déjà un très fort strabisme pour déplacer le Y !

melchisedek

@ Alikantitra,

Certes, je remets mes lunettes.

melchisedek

@ Alikantitra,
Et voilà ! ce n’était guère qu’une allitération et non point une métonymie ou encore moins une synecdoque chères au coeur de XYY.

XYY
XYY

melchisedek.”remets mes…allitération”.
C’est un peu court jeune homme.
Je propose : ” Mamma Mia! Moi remets mon monocle main’nant”.

XXX
XXX

Erdogan, le président de la “démocraturque” accuse Israël de génocide à l’égard des Palestiniens, à l’égal de celui commis par l’Allemagne nazie à l’encontre du peuple juif pendant la seconde guerre mondiale.

Certes, diront certains, : “Et les Arméniens alors ?”

Peux-t-on vraiment lui donner tord pour autant ?

Alikantitra

XXX : “Peux-t-on vraiment lui donner tort pour autant ?”

Pöur moi, oui, sans aucune hésitation.
Néanmoins, je désapprouve totalement la façon dont Israël traite les Palestiniens, notamment en implantant des colonies et en s’opposant à la création d’un état..

Ce qui me choque le plus, c’est la négation du génocide arménien, en partie due au fait que le grand Atatürk, le père de la nation, y a quand même un peu participé.
http://www.imprescriptible.fr/genocide

Et la façon dont les Kurdes sont traités depuis des années dans leurs propres régions d’Anatolie n’est pas un modèle.

Dernier détail : Hitler, semble-t-il, était un admirateur d’Atatürk :
http://www.collectifvan.org/article.php?r=0&id=84001

Inforétif

“Peux-t-on vraiment lui donner tord pour autant ?” 1 800 000 Arabes Palestiniens vivent en Israël, descendant pour la plupart des 250 000 Arabes qui restèrent dans les frontières de l’État d’Israël après le Conflit judéo-arabe de 1947-1949. Ils sont citoyens israéliens et, semble-t-il, jamais “raflés” ni ensuite “gazés” dans des camps de concentration. Le mot “Gaza” n’a pas de parenté lexicale avec celui de “gazé”. Un génocide qui multiplie une population par 7 en seulement 70 ans, les Arméniens massacrés par les Turcs en auraient rêvé ! Et les Juifs du ghetto de Varsovie se seraient bien abstenus de… Lire la suite »

Alikantitra

Inforétif : “1 800 000 Arabes Palestiniens vivent en Israël”

Pas toujours dans de parfaites conditions d’égalité de traitement :
http://www.france-irak-actualite.com/2017/11/dans-le-sinai-israel-detruit-un-village-bedouin-pour-la-119eme-fois.html

Inforétif

Le directeur du site “France-Irak actualité est Gilles Munier.
Sa biographie
http://www.tlaxcala-int.org/biographie.asp?ref_aut=819&lg_pp=fr

Un autre son de clo…muezzin :
https://www.ladepeche.fr/article/2016/10/19/2442529-un-petit-village-bedouin-tiraille-entre-israel-et-les-palestiniens.html

Et il est certain qu’Israël se méfie de ses possibles “ennemis intérieurs”…

Jose Paldir
Jose Paldir

Macron grand President ? voir l’opinion des Arvernes
http://www.atlantico.fr/decryptage/pourquoi-emmanuel-macron-deja-perdu-bataille-atlantique-arvernes-3396372.html/page/0/1

je partage cette opinion

les petits sont toujours à la botte des grands

Alikantitra

Exercice “Croix du Sud 2018”

Présentation de l’exercice ce soir au JT de NC1ère.
Blabla par le général sur l’axe indo-pacifique du président.
Participation des Aussies et des NZ.

Un des moments phares sera “l’évacuation de ressortissants” dans la région de Koné.
Si quelqu’un peut me dire ce qu’est un “ressortissant” et pourquoi pratiquement à chaque exercice les forces internationales s’entraînent à les évacuer …

Mister Eric

Ça a toujours été ça depuis des lustres.

Jose Paldir
Jose Paldir

Santo Bis ?faut être prêt?

Alikantitra

Jose Paldir : “Santo Bis ?faut être prêt?” Meuh non, José, voyons. Mais compte-tenu des progrès du vivre ensemble, et de la menace chinoise rappelée à juste titre par notre bien-aimé président lors de son remarquable discours sur la scène du théâtre de l’Île, on pourrait peut-être choisir un autre thème la prochaine fois. Je suggère pour le dit thème une prise de contrôle par l’armée chinoise (qui pourrait être représentée par les Fidjiens et les NZ) et la résistance acharnée du RSMA et du RIMAP (avec l’appui de la gendarmerie) en attendant les renforts australiens. Un roman d’anticipation sur… Lire la suite »

José paldir
José paldir

La Kholer me monte au nez

Alikantitra

José Paldir : “La Kholer me monte au nez”

Et le Kohler n’est pas non plus ta tasse de thé :
http://www.persee.fr/doc/jda_0249-7476_1989_num_36_1_1454?q=cal%C3%A9donie

@ XYY : Cet article de 1889 pour votre calédothèque. Est-il totalement dépassé ?

José paldir
José paldir

1889?

Alikantitra

Alik : “Cet article de 1889”

1989 ! évidemment.
José, tout le monde peut se tromper, comme disait le hérisson.
J’espère que tu as lu l’article avec attention.
Merci pour la correction.

José paldir
José paldir

Toujours et moi sans méconnaître que les règles coutumières étaient complexes je reste à penser qu elles étaient adaptées et parfaitement efficaces au temps de la pierre polie…Avec tous les défauts de notre société je persiste à penser qu on juge une société a ses résultats et la heureusement que notre société actuelle a inventé les ordinateurs et les satellites 😀ne serait ce que pour échanger avec un type au bout du monde que je ne verrais jamais 😅😅

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top